undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de gaëlB > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par gaëlB
Classement des meilleurs critiques: 17.011
Votes utiles : 143

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
gaëlB "yeah" (cannes France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
United Abominations
United Abominations
Prix : EUR 11,00

4.0 étoiles sur 5 Du tout bon megadeth., 26 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : United Abominations (CD)
En 2007, à l'aide de nouveaux musiciens, le blondinet Mustaine pilote son entreprise en critiquant ouvertement les décisions politiques du gouvernement américain. Bush encore à l'époque, si je me souviens bien. La musique oscille entre excellence ("Play for Blood", "Amerikhastan"), et titres plus convenus, "Sleepwalker", "United Abominations". En tous cas la patte du maître Dave est là, intacte. Riffs complexes et solis vertigineux aux rendez-vous, toujours doté d'une section rythmique énorme. L'album a aussi été salué par la presse musicale pour le son qu'il dégage dans les enceintes. 15/20.


Kiss
Kiss
Prix : EUR 6,99

5.0 étoiles sur 5 Claque!, 25 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss (CD)
Pour un premier album, c'est une sacrée réussite que nous propose les Kiss en février 74 : en à peu près deux semaines, ils nous balancent dix titres énergiques et hard rock piqué aux New York Dolls, coté glam piqué à Bowie, aux Beatles, à Hendrix voire à Spirit, et j'en passe. Tout ici transpirerait la farce maquillée si ce n'était la force des compositions : tandis que Frehley nous livre riffs qui tue sur accords qui pique au vif, les autres se démènent comme des diables pour livrer un hard-rock'n'roll qu'AC/DC, Nashville Pussy, the Donnas, Ramones (!) viendront recycler à leur manière. Un monument du hard. 19/20.


Cross Purposes
Cross Purposes

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe retour de Martin., 25 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cross Purposes (CD)
On est en 1994, Tony Martin, le chanteur le plus prolifique sous sabbath, après Ozzy, est de retour après les caprices de Dio. Le matériel est en repris des session de "dehumanizer", puisque l'album avait commencé a être enregistré avec Martin. Le résultat est délectable, les riffs de Iommi alliés à la passion romantique du chanteur font merveille. Rien de neuf sous le soleil, pourrait-on dire, sauf qu'on est dans la continuité d'un "Headless cross", et que l'ensemble sonne à merveille. Excellent. 17/20.


Ace Frehley
Ace Frehley
Prix : EUR 7,23

5.0 étoiles sur 5 Du bon hard 70's., 23 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ace Frehley (CD)
En pleine période punk, Ace - gratteux des Kiss - nous livre sa vision à lui du rock'n'roll. Cet album va influencer plein de rockers en herbe, puisque "Fractured Mirror" va inspirer Randhy Roads sous Ozzy, oui écoutez le couplet de "can't kill rock'n'roll" sur "le deuxième album d'Ozzy "Diary of a Madman" pour voir, "Snow Blind" est repris par les Nashville pussy, etc' Ce disque montre Ace au sommet de sa forme, envoyant riff sur riff et solos sur solos, avec des arrangements paufinés aux petits oignons, et une voix qui passe admirablement. L'esprit de Kiss évidemment surnage au milieu de ce hard-rock à l'ancienne, beau, pur et imaginatif. Bref un excellent album. 16/20.


Diary of a Mad Man
Diary of a Mad Man
Prix : EUR 9,99

5.0 étoiles sur 5 Très fort!, 25 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Diary of a Mad Man (CD)
Tous les titres de l'album transpirent une écriture intuitive, rock'n'roll et totalement créative; car comment résister à l'ambiance déboussolante de "SATO", comment ne pas craquer sur le riff malin de "Little Dolls", ne pas sombrer sur la montée en puissance de "You can't kill Rock'n'roll", et l'un des plus beaux titres du heavy-metal, "Diary of a madman"? Non rien à faire, Ozzy le déjanté et Rhoads le guitar-hero absolu, forment ici un duo de compositeurs incroyable et au sommet de leur art. On ne peut que s'incliner devant tant de force. 18/20.


Born Again (Edition Deluxe)
Born Again (Edition Deluxe)

4.0 étoiles sur 5 Correct!, 21 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Born Again (Edition Deluxe) (CD)
Si l'album n'est pas porté par les meilleures compos de Iommi et consorts, loin s'en faut avec des titres aussi rasoirs que "Digital bitch" ou "Hot Line", le BB diabolique tire son épingle du jeu avec le superbe blues "Keep It Warm", qui sied tel un gant de satin à Ian Gillans, ou l'étrange "Disturbing the Priest". "Zero the Hero" est bon également, en low-tempo sulfureux. La prod' est puissante, et le mixage tente de marier au mieux la voix surpuissante de Gillans, et les riffs ultra-plombés de Iommi. Pas vraiment évident sur tous les titres. 14/20.


Paranoid
Paranoid

5.0 étoiles sur 5 Une bible black., 19 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paranoid (CD)
Un deuxième album exceptionnel, bible du heavy-metal avec le "II" de Led Zep, qui dévoile des titres incroyables, gorgés de trouvailles et d'ambiances. Le Sabb produit ici un album d'une telle force qu'il va influencer plusieurs générations de musiciens, plusieurs catégories de scènes : le Grunge, le Stoner, le Thrash, etc. Peut-être l'album le plus apprécié, en tous les cas le plus connu de la première période avec Ozzy. 19/20.


TYR
TYR

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe!, 10 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : TYR (CD)
Cette ode aux religions celtiques, à la sauce Tony Iommi est purement divine. Les introductions -pour la plupart en classieux arpèges- sont merveilleuses et les titres d'ambiances (Sabbath Stones, Odin'scourt, débouchant sur le riffissime "Valhalla"…) nous emmène vers des orages de riffs et de rythmiques ébouriffants de mélodies merveilleuses, sortant de la nuit des temps. Une sorte de B.O. idéale du seigneur des anneaux, quelque part. Une fois de plus, le Sabb' (l'alchimie Toni Martin/Iommi) crée un album énorme. 18/20.


Never Say die!
Never Say die!
Prix : EUR 37,95

5.0 étoiles sur 5 Etonnant., 9 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Never Say die! (CD)
Ce disque paru en 1978, alors que Donna et le disco sonnait son plein de paillettes et que "fièvre du samedi soir" Bee-Gee-tisait" les ondes , que le punk achevait de ravager les derniers restes de planches intactes, envoyant bouler les "vieux" groupes, le Sabbath, après un "technical ecstasy" en demi-teinte lorgnant vers un hard-rock conceptuel avec un son produit un peu "léger", un comble pour le groupe, remet le couvert avec son "technical ecstasy" mark II, le retour !!.. Mais celui-ci est plus réussi, plus mélodique, plus étonnant dans les compos, oui, il sonne mieux déjà' Alors que manque-t-il ici? Les riffs de Toni sont moins puissants qu'à l'accoutumée, plus "jazz" (,) dira-t-on, plus lents aussi, moins évidents, on dira qu'on a moins de tubes en puissance. Le Sabb' avait commencé à complexifier sa musique sur "Sabbath Bloody Sabbath" avec l'emploi de synthé pour les ambiances. Ici la musique est partout plus planante , à la manière du rock quasi-progressif sur "Jhonny Blade" ou "Junior Eyes". Des titres figurent parmi les plus incroyables de l'épopée sabbathienne, comme "Air Dance", tout en dégradé de piano, jazz à l'horizon, ou "Over to you". Splendide dans l'ensemble, étonnant pour Sabbath, et un disque à part dans la longue discothèque du groupe. Certains aimeront moins, tant pis pour eux.18/20.


Bark At The Moon - Remasterisé
Bark At The Moon - Remasterisé
Prix : EUR 6,36

5.0 étoiles sur 5 Jake E."Bruce" Lee ce héros., 3 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bark At The Moon - Remasterisé (CD)
Voilà comment on réussit un disque : avec des compos qui tiennent la route. Ici, on est pas hors sujet, le talent de compositeur du sous-estimé Jake E.Lee est mis en exergue par une nuée de titres terribles, aux mélodies belles et romantiques. La re-masterisation donne une claque énorme à chaque chanson, et même si les synthés "Flashdance", époque oblige, sont présents -mais à bon escient attention à la nuance énorme-, les guitares et la rythmique sonnent comme un témoignage inébranlable d'une époque bénie pour le heavy-metal. Les orchestrations donnent aux titres une âme supplémentaire. Et même si Zakk Wylde est peut-être techniquement au dessus de Lee (et encore, les solos de Lee peuvent être époustouflants), il aura bien du mal à suivre la force de tels titres. 18/20!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20