undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Ramone the Snake > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Ramone the Snake
Classement des meilleurs critiques: 2.081
Votes utiles : 5251

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Ramone the Snake (France)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
In Person
In Person
Prix : EUR 15,42

5.0 étoiles sur 5 SUPERBE, 27 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : In Person (CD)
Totalement inconnu pour ma part même si avec le recul et en regardant les différentes pochettes des albums pré-cités par les amazoniaques, je retrouve effectivement Bobby Timmons aux côtés de nombreuses pointures (Art Blakey, Cannoball Aderley) en tant que pianiste. Autre virtuuse, Ron Carter est à la basse. Excellent disque de swing , live au Vanguard enregistré en 1961.


Tous les succès de Michel Jonasz
Tous les succès de Michel Jonasz
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 45,00

5.0 étoiles sur 5 Plus l'temps passe..., 26 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tous les succès de Michel Jonasz (CD)
et plus j'taime," j'voulais pas qu'tu t'en ailles" et bien çà tombe bien, parce même si rien ne dure toujours, t'as remis le couvert et le tapis ( sur les fourmis et je vais te revoir en concert et avec Manu Katché aux baguettes !!) , et on sera sûrement des milliers à reprendre avec toi Super nana, et les quelques 30 morceaux contenus dans ce coffret plastique, avec son livret famélique... mais bon, tant pis. Monsieur Jonasz.! . ou comment faire rentrer n'importe quelle phrase dans une chanson, sans qu'elle ne soit ridicule, Monsieur Jonasz... ou comment publier un titre avec des insectes, et en faire une des plus belles chansons d'amour jamais écrites.... Monsieur Jonasz... ou comment rendre hommage sans sombrer dans le plagiat, et en tutoyant les sommets à Ray, Duke, Oscar et aux autres, en faisant rimer gugus avec Mingus... Comment parler d'une "radio spécialisée funky", et nous faire croire qu'on entend Stevie Wonder dans Sir Duke, tout en buvant tes paroles drôles et pleines de malice (avec ce clip hillarant dans lequel on reconnaissait tant de beau monde !!)... Jonasz ou comment malgré une voix un peu forcée nasillarde et plaintive, faire un génial ping pong vocal avec le Golden gate Quartet... Monsieur Jonasz... Ou comment écrire des chansons dont les textes ont traversé 30 années, sans que leur production , leurs arrangements ne deviennent fades, ou estampillés" années 80" (qui sont terminées depuis un baille Michel...) . Jonasz c'est la perfection vocale, musicale, verbale, émotionnelle, l'intelligence musicale et créatrice, le génial touch-àtout le sgenres, les textes simples, et lumineux à la fois ("Dites moi") ... "Y a rien qui dure toujours" ??? sauf tes textes et l'émotion que tu me files à chaque fois que j'entends ta voix mon ami ! A part le Grand Claude de Toulouse (comme par hasard lui aussi fou de jazz), ... au dessus t"as l'soleil... !!


Congo. une Histoire (Babel)
Congo. une Histoire (Babel)
par David Van Reybrouck/
Edition : Poche
Prix : EUR 12,00

5.0 étoiles sur 5 l Histoire....., 26 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Congo. une Histoire (Babel) (Poche)
"Celle qu'on devrait apprendre à toutes nos petites têtes crépues... ou blondes , çà dépend ou on se place" . TOTALEMENT INDISPENSABLE au programme de tous les livres d'histoires...


Best Of Dexter Gordon (Coffret 3 CD)
Best Of Dexter Gordon (Coffret 3 CD)
Prix : EUR 20,30

5.0 étoiles sur 5 MINI PRIX MAXI PLAISIR, 26 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of Dexter Gordon (Coffret 3 CD) (CD)
Coffret catonné agréablement présenté, loin des sinistres boitiers plastocs qu'on se sait jamais comment ouvrir sans les casser, .... si tant est qu' ils arrivent en entier ... c'est sobre, juste les titres avec les dates, aucun livret aucune annotation, mais 3 CD bien remplis avec un excellent choix. A ce prix là faut se jeter dessus.


Santana 3
Santana 3
Prix : EUR 11,88

5.0 étoiles sur 5 Voir chroniques des Amazoniaques, 26 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Santana 3 (CD)
évidemment rien d'original à dire... la pochette peut être ? encore une fois géniale ! le son ? grandiose, indémodable, intemporel et novateur, et pourtant les sonorités latino interpellent sûrement une "sous-partie" du continent... américain... ; l'ambiance globale du disque ?? festive, hallucinante de virtuosité pour ces gamins qui viennent en 3 ans à peine autant de chefs d'oeuvres (69,70,71 !!) ! FABULEUX.


40 Greatest Studio Hits
40 Greatest Studio Hits
Prix : EUR 29,74

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 ZE ULTIMATE ROCK BAND, 13 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 40 Greatest Studio Hits (CD)
Bon ... parmi les 10 CD que j'emportais régulièrement sur mon île déserte ou dans un phare breton au large de mes Côtes d'Armor, il y avait "Darkroom".. entre les Who (3), After the Gold Rush, Saints and Sinners .Let it Bleed; Shine on You... maintenant j'en emporte 750 sur mon Ipode, le problème est réglé ... 1979 . il s'appellent Angel City, et sortent un disque comme tout le monde devrait le faire : 11 titres (pour l'Europe, 9 pour les autres...ce qui m'a fait hurler quand j'ai vu" Ivory Stairs" ne figurait pas sur la version CD) sans fioritures, du rock plombé par une rythmique d'enfer, des hymnes et des refrains à hurler en concert , un chant d'écorché vif. Lointains (très) cousins lointains des punks européens , lorgnant plutôt vers AC DC pour la rythmique et les intros (normal en venant de Melbourne, même si le Doc est irlandais...), et aussi vers Midnight Oil pour les performances scéniques, le son, et le frontman / Doc Neeson (1,93 m), assez voisin de Peter Garret pour son jeu de scène. Ce type décédé d'une tumeur au cerveau en 2014... çà a fait moins de bruit que le dernier album de Renaud.. Intellectuel brillant, bardé de diplômes, amoureux des belles choses, destiné à une carrière littéraire, ou artistique, mais sa rencontre avec les frères Brewster Rick et John va changer quelque peu ses projets : petites scènes, guitare et basse pour le Doc, premières parties locales etc ... Ils sont même repérés à cette époque par Angus et Bon Scott, et leurs producteurs Vanda & Young. Chris Bailey, (rien à voir avec les Saints), bassiste et Graham Bidstrup font formé la première et exceptionnelle base de cette machine de guerre à rocker, qui ne s'est ( si j'ai bien lu ) JAMAIS posé en Europe, ou seulement pour une première partie de Cheap Trick sous cette formation !!! "The Angels" composent un premier vinyl avec un titre en forme d'hymne – Am I Ever Gonna See Your Face Again – repris à l'infini par le public... qui envoie balader Doc lorsqu'il lui demande s'il la reverra un jour ? "No way , F... off . Get Fuc... off" . Une machine de guerre, avec les deux frangins à la guitare, de part et d'autre de Doc sur-vitaminé, sur-existé, dont chacune des performances scéniques s'apparente à un marathon, ou à un concours hippique genre kangourou sous speed !. Muni de son écharpe, il écrase la scène les spectateurs, le son , par sa présence sa voix, son charisme. Une sorte de Jagger, au magnétisme de Bowie, à la gouaille de Freddie, el évidemment l'occupation de l'espace de Peter Garret, par son envergure, et sa voix. une centrale thermo nucléaire à lui seul !! Regarder simplement " No exit 1979 "sur Y T... les deux frangins sont immobiles, planqués derrière leur lunettes noires, sans qu'aucun rictus ne trahisse les émotions. mais quel brio, quel son, quelle puissance, sans en faire de trop ! La rythmique posé plombée métronomique est planquée dans la pénombre ! pas de solos à la gomme, pas de cirques, un son terriblement efficaces, des refrains, des choeurs assurés par le bassiste et le" rythm guitar" en place, mais pourquoi en faire plus quand on a Doc devant qui hypnotise la foule. Ce qui doit "déranger" certains rocks critics spécialistes, c'est qu'il est difficile de classer cet OVNI : punk, rock hard ??? sont habillés normalement, les cheveux plutôt courts, pas graisseux.. pas de nouvelles jouissives d'un hôtel massacré, un comportement normal, sobre, simple et une intelligence en interview qui subjugue ! Suivront " "Face To Face" 1978, moins d'un an après le premier disque éponyme avec "Take A Long Line", "Marseilles", "Coming down". l'album "No exit", avec sa pochette qui immortalise Doc cartonne également en Australie et commence à envahir les bacs des 'défunts) vinyls en Europe " Mr Damage", "Shadow Boxer", et le titre éponyme. C'est à ce moment qu'ils apparaitront hors Australie sous le nom de "Angel City", sans doute en raison de Angel le groupe de LA de Franck Dimino, et Greg Giuffria... sympa mais pas vraiment le même registre ... les Kiss blancs d'Eddie Kramer En 1980, soit seulement 3 ans après leur premier disque , sort : "Dark Room". chez Epic Records La version internationale de Dark Room contient des anciens titres qui n'ont pas pu être inclus dans la compilation Face To Face (Ivory Stairs et Straight Jacket) et qui interprétés différemment, et malheureusement ce ne sont pas celles là qui figurent sur cette fabuleuse compilation... mais bon... : "Night attack" 1981 , et les premiers changements de personnels avec un nouveau bassiste américain (voir son interview sur les deux documentaires absolument géniaux concernant l histoire du groupe) . le revirement se fait alors vers une "américanisation", "Watch the Red"et même si "Two minutes warning" 1984 contient de bonnes choses... la messe est dite.. la grosse prod US, le son "polissé" ; le groupe y perd en âme et en fougue... à mon avis . Puis John Brewster va quitter le groupe, les albums suivants sont émaillés de quelques surprises, et de déceptions à mon goût : jamais accroché la reprise des Animals :" We Gotta Get Outta This Place" source de tension initiale car Doc affichait fièrement le fait que toutes les set list étaient faites maisons !! Dans la foulée double album live " Liveline". le choix des morceaux est bon, mais je maintiens que l'album est trop long. la suite est tout aussi passionnante sur le plan humain ; il vous faut voir l'histoire de ce groupe (émission de la télé australienne), l'accident de voiture de Doc, fracture de rotule, la tournée qui suit en fauteuil; son départ du groupe, sa courte carrière avec les "Doc Neeson 's angels", son retour les derniers concerts et sa terrible maladie (tumeur du cerveau), et ses derniers instants avec ses potes ! EXCEPTIONNEL GROUPE... sans doute une des plus belles machines de scène, précise, forte et audible à la fois. les 40 morceaux choisis ici pour fêter autant d'années de folie électrique, prêtent évidemment à discussion, mais plus pour "discuter" qu'autre chose. Manquent des immanquables "City out of control", "Walking to Babylon", et surtout les versions ajoutées sur l'album vinyl "Darkroom" pour le marché hors Austalie. Mais tout çà c'est des "trucs pour la toux, bonbons d'machines à sous" comme dirait Mister swing. tous les albums sont représentés y compris le très bon "Talk the Talk" sorti en 2014 . L'objet lui même est à l'image du groupe : sobre et noir avec une des pochettes (dessin de profile de Doc) des premiers albums au dos du coffret plastique... qui se casse dès qu'on l'ouvre, mais emballé dans une pochette cartonnée, avec un livret, les pochettes des albums, et quelques lignes sur chaque chanson (petite anecdote, auteur classement). Quand on écoute de la musique, on DOIT avoir un disque de ces garçons, et même deux puisqu'il existe le même en live tout aussi génial !! Si un jour vous lisez çà dans votre Australie Rick John et les autres (le nouveau chanteur Dave Glesson),.... merci Messieurs !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 16, 2016 11:36 AM MEST


RENAUD
RENAUD
Prix : EUR 14,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Fallait pas revenir..., 13 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : RENAUD (CD)
..mais il l'a fait quand même, pour creuser encore le néant de sa pauvre vie, et du succès qu'il aura été incapable d'assumer jusqu'au bout... Pour s'isoler encore plus, en retournant son perfecto, en voulant nous faire croire qu'il a encore un truc ou deux à dire, que son avis importe. .chez Michel" l'ami des morts". peut-être, parce qu'ailleurs... Mais tout çà c'est fini, zéro pointé, médiocrité sans nom des textes, manque d'inspiration (petit bonhomme....) . Le peu qui reste colle désespérément au JT de TF1 ,et de fait que créer un dégoût chez des gens pour qui tu as tellement compté quand on était ... plus jeunes.. Finis les "coups de bottes sous la bannière étoilée", finis les cailloux des gosses de Gaza et de Belfast, . tu embrasses les uniformes ?? mais dans deux semaines t iras leur cracher dessus avec tes potes de Torchon hebdo,... Après s'être "investi" du fond de son "bouclar" pour Ingrid Bettancourt... jusqu'à la mascarade finale, il fallait bien trouver un nouveau " combat."..quelle déception, quel retour de Bidochon , encensé par des médias complices... on ratisse large, les slaves, le casher, les flics son fils... t'aurais pas du nous faire çà. et en plus avec un emballage digne d'un coffret de Tino... "çà tombe bien j'ai toujours besoin de papiers pour .... emballer les poissons"; Tu peux continuer en fait à nous sortir de telles inepsies , les seules qu'on trouve chez Casino et Leclerc en tête de gondoles, puisqu"ils ont arrêté de vendre des CD ... c'est normal, puisque ce truc n'a rien plus à voir avec... !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 16, 2016 11:34 AM MEST


Blue Drops of Rain
Blue Drops of Rain
Prix : EUR 18,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Trop c'est trop, 6 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blue Drops of Rain (CD)
Le chapeau ... et encore c'était pire sur pochette originale, le même que celui du Maitre .. l'attitude (on aurait dit celle de "In step",) .. la six cordes blanche (celle du live at Carnegie Hall).., le nom du groupe ("texas flood") la voix qu'il s'efforce d'imiter....ok çà et là notamment pour le titre qui a donné son nom à l'album, on se prend à y croire, mais globalement on est très très loin du texan initial. Un disque de blues rock sympathoche sans plus


Howlin'
Howlin'
Prix : EUR 21,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La suite inespérée mais tellement logique, 23 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Howlin' (CD)
70 piges et toujours vert le géant Havrais. Incroyable disque pêchu, sensuel, plein de râge de hargne contenue, de riffs qui vous cognent le ciboulot, du blues rock made in chez nous, dont ce formidable petit bonhomme porte l'étendard depuis tant d'années, avec des bas (qui sont fort fort lointains), et de plus en plus de" très-hauts". Production nickelle, gros son, avec un clip de support parfaitement sympa, tourné dans un troquet en toute simplicité, et sincérité, à l'image de Roberto, qui finit sa magnifique carrière en roue libre, complètement décomplexé, obnubilé par ses racines, se foutant pas mal de tous les médias, modes, et circuits préfabriqués. Génial mon pote une fois de plus.


Little Prayer
Little Prayer
Prix : EUR 1,29

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 God bless you Little BaStard, 19 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Prayer (Téléchargement MP3)
Moins de 40 minutes de rock pur, propre, net et sans bavure qui sonne bon le rythm'blues et la sincérité des bas fonds ruisselants de sueurs du Havre. Produit au Robert Plant Studio de NYC en partie, et par Southside Johnny himself, avec GG.Gremy à la six cordes qui avait été le guitariste de LBS pendant la première période. Autant on peut peut être critiquer, ou faire la moue à l'écoute de certains des premiers albums (un peu brouillons, un peu trop fouillis, un peu trop criards), autant celui ci rallie tous les suffrages. Déjà la pochette est plus sympa, le son est superbe, et il contient à peu près tout ce qui fait l'excellence de type formidable. Rock, rythm'blues, rockabilly, qu'il balance comme un damné, du haut de sa voix éraillée, avec en prime une reprise absolument géniale de Marc Minelli "So Crazy"(qu'il s'approprie littéralement comme il le fera plus tard avec "Hush", sans doute la meilleure version de ce standard). 5 étoiles mon pote et merci pour toutes ces années.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20