undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Jean Francois Ponge > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean Francois ...
Classement des meilleurs critiques: 321
Votes utiles : 909

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean Francois Ponge "jfp" (France)
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Planète Collemboles : La vie secrète des sols
Planète Collemboles : La vie secrète des sols
par Philippe Lebeaux
Edition : Relié
Prix : EUR 35,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 sous nos pieds, 4 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Planète Collemboles : La vie secrète des sols (Relié)
Comment faire connaître nos amis minuscules qui constituent, sous nos pieds, l’essentiel de la biodiversité ? Jérôme Cortet et Philippe Lebeaux ont réussi ce pari impossible : marier la science et la beauté, et susciter l’intérêt pour un univers microscopique encore largement ignoré du public. Au-delà de la fascination que suscite l’image (merveilleuses photos en pleine page de Philippe Lebeaux), on apprendra comment vivent ces animaux, comment ils se nourrissent et se reproduisent, et comment les étudier. Et, cerise sur le gâteau, le photographe dévoile tous ses secrets en fin d’ouvrage…


Kaleb - Saison II
Kaleb - Saison II
Prix : EUR 12,99

1.0 étoiles sur 5 attention… danger !, 1 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kaleb - Saison II (Format Kindle)
De jeunes garçons et jeunes filles dotés de pouvoirs hors du commun (les enfants du volcan ou EDV), qui vivent en communauté et sont victimes des poursuites d’une organisation internationale, Sentinel, vouée à leur éradication. Tel est le cadre dans lequel vont évoluer les aventures de Kaleb, lui aussi un EDV, surpuissant et mis sur orbite par un mystérieux message venant de l’au-delà, et la "succube" Abigail, avide de sexe et de destruction, qui ne se doute pas qu’elle-même est "sous contrôle". Au-delà de ce méli-mélo de manipulés-manipulants surdoués qui fait passer le petit monde de John Le Carré pour la cour de récréation d’une école maternelle, ce qui pose un problème, et un grave problème, dans la saga Kaleb (trois tomes parus à ce jour) c’est l’indifférence de l’auteure vis-à-vis de la frontière entre le bien et le mal. En effet, dans ce thriller destiné à la jeunesse, et qui connait un succès mondial (on attend les produits dérivés qui ne tarderont pas à déferler sur le marché), la violence est autant au service des plus bas instincts que des idéaux les plus nobles, et la confusion est totale entre l’intérêt individuel et le bien commun. Mettre un tel arsenal négationniste entre les mains d’adolescents est comme leur fournir une grenade dégoupillée en leur faisant croire qu’il s’agit d’une fleur. On comprend mieux comment des jeunes puissent se laisser tenter par l’hyper-violence et le terrorisme si leur apprentissage des valeurs qui ont permis à l’humanité de survivre jusqu’à aujourd’hui passe par de telles références. L’habileté et la créativité de cette auteure, bien réelles pourtant, rendent encore plus criant le danger. Gare à la chute…


Betty et ses filles
Betty et ses filles
Prix : EUR 7,49

3.0 étoiles sur 5 trois femmes et un cottage, 22 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Betty et ses filles (Format Kindle)
Westport, Connecticut, quelque part sur la côte atlantique au nord-est de New York. Mise à la porte de son superbe appartement de Central Park par son mari, Joseph (Joe, Josie), qui lui apprend qu'il la quitte pour Felicity, Betty va devoir se contenter d'une petite bicoque mal retapée prêtée par son oncle Lou. Le coup est bas, après quarante-huit années ans de vie commune, mais Betty a bon espoir de faire valoir ses droits et regagner ses pénates, où Josie et Felicity se sont tranquillement installés en attendant le divorce. Les deux filles de Betty, Miranda et Annie, dont la vie, professionnelle pour la première, amoureuse pour la seconde, viennent de basculer, vont la rejoindre et entamer vaille que vaille une vie à trois, à l'étroit, en attendant des jours meilleurs. C'est aussi le moment de faire un retour sur leur vie passée, les ratages mais aussi les réussites, et découvrir petits bonheurs et tracas d'une vie simple, loin des paillettes de la bonne société new-yorkaise. Cette étude de mœurs autour de trois femmes d'âges et de tempéramets fort différents, marquées par les aléas de la vie, tourne malheureusement assez rapidement à la sitcom, et ce qui aurait pu être une fine analyse psychologique se transforme en un roman d'aventures sentimentales, féministe en diable, mais diablement peu crédible. Un bon point cependant, Catleen Schine sait capter l'attention de ses lecteurs, qui sont sans doute essentiellement des lectrices, par une certaine qualité d'écriture. Même si on n'y croit pas un seul instant, le charme opère et l'on a bien envie de savoir où l'auteure veut nous mener. Une lecture agréable, pour la plage ou le divan, selon l'occasion…


Betty et ses filles
Betty et ses filles
par Cathleen Schine
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

3.0 étoiles sur 5 trois femmes et un cottage, 22 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Betty et ses filles (Poche)
Westport, Connecticut, quelque part sur la côte atlantique au nord-est de New York. Mise à la porte de son superbe appartement de Central Park par son mari, Joseph (Joe, Josie), qui lui apprend qu'il la quitte pour Felicity, Betty va devoir se contenter d'une petite bicoque mal retapée prêtée par son oncle Lou. Le coup est bas, après quarante-huit années ans de vie commune, mais Betty a bon espoir de faire valoir ses droits et regagner ses pénates, où Josie et Felicity se sont tranquillement installés en attendant le divorce. Les deux filles de Betty, Miranda et Annie, dont la vie, professionnelle pour la première, amoureuse pour la seconde, viennent de basculer, vont la rejoindre et entamer vaille que vaille une vie à trois, à l'étroit, en attendant des jours meilleurs. C'est aussi le moment de faire un retour sur leur vie passée, les ratages mais aussi les réussites, et découvrir petits bonheurs et tracas d'une vie simple, loin des paillettes de la bonne société new-yorkaise. Cette étude de mœurs autour de trois femmes d'âges et de tempéraments fort différents, marquées par les aléas de la vie, tourne malheureusement assez rapidement à la sitcom, et ce qui aurait pu être une fine analyse psychologique se transforme en un roman d'aventures sentimentales, féministe en diable, mais diablement peu crédible. Un bon point cependant, Catleen Schine sait capter l'attention de ses lecteurs, qui sont sans doute essentiellement des lectrices, par une certaine qualité d'écriture. Même si on n'y croit pas un seul instant, le charme opère et l'on a bien envie de savoir où l'auteure veut nous mener. Une lecture agréable, pour la plage ou le divan, selon l'occasion…


Les voix du crépuscule (TOUC.FICTIONS)
Les voix du crépuscule (TOUC.FICTIONS)
Prix : EUR 11,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 ces chères disparues…, 15 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les voix du crépuscule (TOUC.FICTIONS) (Format Kindle)
Les Hollows, ça craint ! Tel est le cri du cœur de Willow Graves, une adolescente qui n'a pas bien accepté de se voir transplantée dans ce "trou perdu", quelque part au nord de l'état de New York. Un coin de silence où sa mère, Bethany, espère enfin trouver un peu de tranquillité pour écrire ses romans policiers. Mais pourtant, oui, ça craint, et cette expression passe-partout va bien vite s'avérer le reflet fidèle de la réalité. Le mystère s'épaissit, l'ambiance devient lourde, dès le moment où Willow, s'égarant la nuit dans les bois, croit apercevoir un mystérieux personnage s'activant autour d'une fosse. D'autres évènements surviennent, qui vont bouleverser la vie des habitants de ce petit village si tranquille, d'où plusieurs femmes ont disparu dans des circonstances jamais élucidées. Lisa Unger sait distiller l'angoisse, sans jamais avoir recours aux ficelles habituelles du genre : pas de scènes d'action, pas de crissements de pneus ni de rugissements de sirènes, rien que le silence feutré d'une campagne endormie. Un grand roman de mystère, qui ravira les amateurs d'énigmes crépusculaires.


Allumer le chat
Allumer le chat
par Barbara Constantine
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 petite comédie humaine et… animalière !, 8 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Allumer le chat (Poche)
Raymond et Mine sont deux vieux qui s’aiment, comme au premier jour. Raymond est grognon et fait peur à tout le monde, Mine est plutôt gentille, elle aime les chats, surtout son gros matou Bastos, que Raymond veut "allumer" avec son fusil. Il y a aussi Rémi, le fils de Josette, leur fille, que Mine protège comme elle peut des "foudres" de son grand-père. Raymond est fâché avec Josette, depuis longtemps bien qu’on ne sache plus trop pourquoi, et a bien du mal à prendre son petit-fils (le "gnome") dans ses bras. Bref, une famille bien de chez nous, où beaucoup (les plus honnêtes) se reconnaîtront ou bien détourneront la tête d’un air dégagé. Rassurez-vous, on n’est pas, mais alors pas du tout, chez les Thénardier, et Rémi n’est pas une Cosette en pantalons. Cette petite comédie humaine, pleine d’humour, s’agrémente des réflexions des uns et des autres, et le chat Bastos n’est pas le dernier à nous raconter sa vision des choses. Et il s’en passe, des choses ! Barbara Constantine (ce patronyme ne vous rappelle rien ?, cherchez bien du côté d’un certain Lemmy Caution, au cinéma) a l’art de la conteuse chevillé au corps, et porte un regard aigu sur notre société d’aujourd’hui. "Mine" de rien, sa petite comédie humaine (et animalière), qui est son premier roman, l’a propulsée d’un coup d’un seul chez les grands. On lui souhaite une longue, très longue carrière…
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 23, 2015 7:25 PM MEST


Allumer le chat (Littérature Française)
Allumer le chat (Littérature Française)
Prix : EUR 7,49

5.0 étoiles sur 5 petite comédie humaine et… animalière !, 8 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Allumer le chat (Littérature Française) (Format Kindle)
Raymond et Mine sont deux vieux qui s’aiment, comme au premier jour. Raymond est grognon et fait peur à tout le monde, Mine est plutôt gentille, elle aime les chats, surtout son gros matou Bastos, que Raymond veut "allumer" avec son fusil. Il y a aussi Rémi, le fils de Josette, leur fille, que Mine protège comme elle peut des "foudres" de son grand-père. Raymond est fâché avec Josette, depuis longtemps bien qu’on ne sache plus trop pourquoi, et a bien du mal à prendre son petit-fils (le "gnome") dans ses bras. Bref, une famille bien de chez nous, où beaucoup (les plus honnêtes) se reconnaîtront ou bien détourneront la tête d’un air dégagé. Rassurez-vous, on n’est pas, mais alors pas du tout, chez les Thénardier, et Rémi n’est pas une Cosette en pantalons. Cette petite comédie humaine, pleine d’humour, s’agrémente des réflexions des uns et des autres, et le chat Bastos n’est pas le dernier à nous raconter sa vision des choses. Et il s’en passe, des choses ! Barbara Constantine (ce patronyme ne vous rappelle rien ?, cherchez bien du côté d’un certain Lemmy Caution, au cinéma) a l’art de la conteuse chevillé au corps, et porte un regard aigu sur notre société d’aujourd’hui. "Mine" de rien, sa petite comédie humaine (et animalière), qui est son premier roman, l’a propulsée d’un coup d’un seul chez les grands. On lui souhaite une longue, très longue carrière…


L'oeil du tsar rouge
L'oeil du tsar rouge
par Sam Eastland
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un trésor est caché dedans…, 1 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'oeil du tsar rouge (Poche)
Octobre 1917, dix jours qui ébranlèrent le monde, la Russie bascule dans le communisme après la victoire des bolcheviks. Le tsar et sa famille disparaissent, et la légende de leur survie, notamment celle de la princesse Anastasia, va perdurer tout au long du vingtième siècle. C’est sur cette trame historique, rappelée en fin d’ouvrage, que Sam Eastland a bâti ce captivant roman d’aventures politico-policières, brassant un peu plus d’une dizaine d’années de l’histoire russe à travers le destin tourmenté de l’inspecteur Pekkala, surnommé "L’œil du tsar" ou "L’homme aux mains rouges". Le rouge est celui du sang, bien entendu, en écho à ses opérations secrètes, autant que discrètes, au service de l’empereur de toutes les russies. Cet homme aux dons hors du commun, doté d’une mémoire extraordinaire et d’un sens intangible du devoir, va être "réveillé" de son exil sibérien pour une fabuleuse chasse au trésor, au service du nouveau tsar, le "camarade" Joseph Staline. Le récit est parfaitement maîtrisé, le suspense dure jusqu’au bout, et l’on se prend d’un intérêt croissant pour ce "monstre" beaucoup plus humain et doté de sentiment qu’il n’y paraît. Dépaysement garanti…


L'ombre du vent - Collector
L'ombre du vent - Collector
par Carlos Ruiz Zafón
Edition : Poche
Prix : EUR 8,95

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 barcelone de mes amours..., 25 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ombre du vent - Collector (Poche)
Si vous avez aimé, dans le désordre, "Les indes noires" (Jules Verne), "Les rivières pourpres" (Jean-Christophe Grangé), "Les mystères de Paris" (Eugène Sue) ou bien encore "Les trois mousquetaires" (Alexandre Dumas), alors vous adorerez "L'ombre du vent". Roman gothique, polar noir, très noir, récit fantastique, mélodrame, thriller, roman à énigmes, tous les genres propres à vous faire frémir ou pleurer sont au rendez-vous dans ce récit où passé et présent se mêlent inextricablement au long de cinquante ans d'histoire de Barcelone la grande. Tout part de la visite faite par un enfant de dix ans, Daniel Sempere, dans le "Cimetière des Livres Oubliés", un lieu magique où l'on peut acquérir gratuitement un livre, mais un seul, que l'on se devra de conserver toute sa vie et auquel on consacrera celle-ci. On comprend dès la première page que l'écriture et la lecture, les livres donc, seront au centre de l'histoire. Un stylo rarissime, censé avoir appartenu à Victor Hugo, va servir de lien entre passé et présent. Le reste est action, suspense, amour et... perdition, autour d'une énigme qui va s'enrichir au fil des souvenirs des divers personnages rencontrés par notre détective en herbe. Au cours de la dizaine d'années que va durer son enquête, le lecteur va se promener dans une Barcelone étrange, aux quartiers oubliés, lourds d'histoire et de mystère. Un plaisir constant tient le lecteur en haleine au long de ces 600 et quelques pages, dont on ne ressort pas indemne. De la belle, très belle littérature populaire, ou littérature tout court pour ceux et celles que ce mot effraie...


Nostalgie de la rizière
Nostalgie de la rizière
par Anna Moï
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

5.0 étoiles sur 5 la beauté, 25 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nostalgie de la rizière (Poche)
La beauté ! C’est le mot qui vient en premier à la lecture de ces trente-sept petites nouvelles, qui n’en sont pas, en fait. Plutôt que des nouvelles, ce sont des notes, de voyage le plus souvent, ou bien écrites pendant des moments de désœuvrement, au fil du temps, en désordre. Toutes parlent de la vie de l’auteure, de ses rencontres, avec des amants d’un jour (ou d’une nuit), avec ses enfants parfois, avec ses souvenirs toujours. Le Viêtnam (l’extrême-sud), la France, la nostalgie est omniprésente, qu’il s’agisse de l’un ou l’autre pays. Entre les deux mon cœur balance, comme dit la chanson. Poésie des images, douceur des mots, et par-dessus tout un humour fait d’une extrême connaissance de ce qui fait mouvoir et s’émouvoir hommes et femmes de tous âges. Un petit bijou, qui ravira les amateurs de perles rares…


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20