undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de rhumbs > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par rhumbs
Classement des meilleurs critiques: 4.258
Votes utiles : 392

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
rhumbs

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
Dans la jungle des nombres premiers
Dans la jungle des nombres premiers
par John Derbyshire
Edition : Broché
Prix : EUR 36,20

5.0 étoiles sur 5 Une passionnante déclaration d'amour à la fonction zêta et à son inventeur, 6 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans la jungle des nombres premiers (Broché)
Un petit chef d'oeuvre alternant vulgarisation et histoire des mathématique dans un équilibre parfait. Les explications techniques sont claires infusées de manière progressive. La partie historique conte l'élaboration de l'hypothèse de Riemmann puis les tentatives pour la résoudre, le tout agrémenté par des morceaux de biographies des hommes ayant participé à cette quète. Et au centre, la fonction zêta que l'auteur nous décrit avec passion.


Histoires d'Hier pour Demain
Histoires d'Hier pour Demain
par Bourcereau Jean Paul
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

4.0 étoiles sur 5 Histoires pour aujourd'hui, 9 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoires d'Hier pour Demain (Broché)
Tome II des "Contes du Passeur" dont "Histoire de terre, de sel et de vent" constituait le premier tome. On retrouve ces petites histoires que l'on pourrait parfois considérer comme de simples anecdotes mais qui toutes montrent de leurs protagonistes la nature humaine au sens rabelaisien du terme. L'écriture est plus jolie que dans le premier tome, et les thèmes bon enfant se voient mêlés d'une pointe de gravité qui donne au recueil une profondeur émouvante. Comme l'alcool, très présent, source de joies et de drames.


Histoires de terre, de sel et de vent. Nord vendée, portrait en action
Histoires de terre, de sel et de vent. Nord vendée, portrait en action
par Bourcereau Jean-Paul
Edition : Cartonné

4.0 étoiles sur 5 Contes truculents, 9 mai 2015
Des histoires du Nord Vendée, des contes, des anecdotes. J'ai aimé m'immerger dans ces histoires drôlatiques. On assiste à des bitures monumentales, à des parties de cartes interminables, des canulars malicieux, on y fréquente même des sorcières et des démons.


Theobald le Dernier Templier Vendeen
Theobald le Dernier Templier Vendeen
par Bourcereau Jean-Paul
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

3.0 étoiles sur 5 Amusantes pérégrinations historiques et légendaires, 9 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Theobald le Dernier Templier Vendeen (Broché)
Un amoureux d'histoire et d'histoires rêve et se construit une ballade dans son propre imaginaire, guidé par un ancêtre Templier comme Dante l'était par Virgile dans l'au-delà. C'est un ce roman d'exploration rappelant également Jules Verne. Les légendes les plus diverses se rejoignent, s'accolent aux lieux de la Vendée natale de l'auteur pour former une histoire à l'extravagance minutieuse. On s'amuse à se laisser embarquer de manière complice dans les inventions du conteur toujours soucieux de les exposer leurs plus parfaite "authenticité".


Hier et après-demain
Hier et après-demain
Prix : EUR 2,99

4.0 étoiles sur 5 Beckett meets Borges meets Jean-Marie Gourio, 22 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hier et après-demain (Format Kindle)
Partez sur une base du théâtre absurde de Beckett, ajoutez quelques considérations à la Borges ou K. Dick sur les réalités alternatives, assaisonnez de dialogues dignes des Brèves de Comptoir et vous obtenez le désespérément drôle Hier et Après-demain de Patrik Ourednik.

DELETTRE. - La mort est un aboutissement illogique de la vie.
GILLES. - C'est bien ce que je dis, la vie est une connerie.
JEAN. - Moi, je dirais que c'est surtout les gens qui sont cons.
DELETTRE. - Bien sûr, Mais peut-être que si la vie était moins conne, les gens seraient moins cons.
JEAN. - Ça reste à démontrer.
DELETTRE.- J'ai bien peur que nous n'en ayons pas l'occasion.


La tuile de Tenpyô
La tuile de Tenpyô
par Yasushi Inoue
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

2.0 étoiles sur 5 Décevant, 9 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tuile de Tenpyô (Poche)
Dans un style plat (je soupçonne la faiblesse de la traduction sur ce point), c'est une litanie de références à des personnages historiques, à des ouvrages bouddhiques qu'il est difficile d'apprécier sans une solide culture chinoise et japonaise. La quête des moines japonais a trop peu de place pour s'épanouir, on a presque l'impression de lire un résumé de texte.


L'autofictif croque un piment : Journal 2011-2012
L'autofictif croque un piment : Journal 2011-2012
par Eric Chevillard
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

4.0 étoiles sur 5 La révélation Agathe Chevillard, 21 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autofictif croque un piment : Journal 2011-2012 (Broché)
Petite baisse de régime comparé aux précédents opus, la densité de moments géniaux s'est affaiblie. La bonne nouvelle étant tout de même l'arrivée des réflexions poétiques d'Agathe, la fille d'Eric Chevillard, que celui-ci n'hésite pas à rapporter.


L'affaire du chien des Baskerville
L'affaire du chien des Baskerville
par Pierre Bayard
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

3.0 étoiles sur 5 Un contre-enquête littéraire divertissante, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'affaire du chien des Baskerville (Poche)
Conan Doyles est l'auteur d'une fiction : il a inventé un meurtre, des personnages et des situations cohérentes. Mais, selon le psychanalyste Pierre Bayard, il a conduit inconsciemment son héros Sherlock Holmes vers l'erreur. Pierre Bayard examine les faiblesses du raisonnement de Holmes, avec humour parfois et propose dans les dernières pages une solution tout à fait satisfaisante. En creusant un peu on peut également y relever des incohérences, mais l'exercice est amusant, et constitue un bel exemple de la malléabilité de la matière romanesque.

"Là se situe l'invraisemblance la plus complète du livre, qui confine à l'impossibilité matérielle. Cette impossibilité porte sur la vitesse avec laquelle l'action est sensée se dérouler. Le chien se trouve, d'après l'examen des traces, à une vingtaine de mètres de sa victime, et donc, s'il est lancé à pleine vitesse, à quelques secondes de l'atteindre. Comment penser qu'en une durée aussi brève Baskerville puisse être pris être pris d'une crise cardiaque, en mourir, et que le chien ai le temps de faire un diagnostic suffisamment précis pour décider, au nom de ses préférences alimentaires, de stopper son effort avant d'avoir atteint le corps ?"


Le labyrinthe des jours ordinaires
Le labyrinthe des jours ordinaires
par Pierre Rosenstiehl
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

3.0 étoiles sur 5 La théorie des labyrinthes appliquée à la vie, 30 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le labyrinthe des jours ordinaires (Broché)
Mathématicien, membre l'Oulipo, Pierre Rosenstiehl explore la matière symbolique et mathématique des labyrinthes dans trois récits parallèles.

Il introduit chaque thème de manière plus ou moins onirique par un souvenir d'enfance centré sur la découverte d'une sensation ou la compréhension d'un certain agencement des choses. Le sujet est alors théorisé dans une forme similaire aux dialogues Platoniciens : les dieux de l'Olympe discutent autour d'un festin de la nature des labyrinthes, de la manière d'arpenter systématiquement leurs couloirs, et vont jusqu'à construire d'astucieux algorithmes précurseurs des calculs informatiques répartis. Une histoire contemporaine complète le triptyque. Un mathématicien optimise le logiciel phare d'une société high tech, puis organise un voyage à Naples et Pompéi, prétexte à sonder sa compagne de voyage. C'est la partie la plus faible à mon goût, même si la fin réserve une petite surprise.

Il s'agit d'une tentative de reconstruction d'une pensée, et finalement d'une vie. Semblable à Thésée jeté dans le labyrinthe, Pierre Rosenstiehl entreprend de démêler les pensées qui le constituent depuis l'enfance.

"Ainsi marmonne l'auteur devant sa page blanche, persuadé que l'intuition crétoise du fil donne une réponse à la question omniprésente : comment explorer un labyrinthe ? Ou, ce qui revient au même : comment, du chaos intuitif de notre esprit, extraire une pensée linéaire ?"


Classé sans suite
Classé sans suite
par Patrik Ourednik
Edition : Broché
Prix : EUR 9,20

4.0 étoiles sur 5 échec et mat, 27 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Classé sans suite (Broché)
Sur la première page, le diagramme d'une partie d'échecs. Suivent quelques chapitres qui semblent mettre en place un roman policier sympathique, avec deux principaux protagonistes : un vieux misanthrope aigri se moquant de ses semblables jeunes ou moins jeunes, et un inspecteur enquêtant sur plusieurs crimes et accidents, dont le suicide qui inaugure le livre. Cela se passe dans un quartier de Prague où le soleil estival infuse la nonchalance, avec maison de retraite et bancs publics, offrant le cadre idéal où se poser pour disputer une bonne partie d'échecs.

Et c'est dans un jeu similaire que le lecteur se laisse entraîner. Car après ces coups d'ouverture ou l'on pensait avancer sur un terrain connu, la partie va se complexifier sacrément.

Les pistes ne manquent pas, des liens apparaissent entre les personnages. Mais tout reste vague et on sent que le propos du livre se trouve au delà de l'énigme policière. L'auteur l'avoue lui-même, et la postface nous conforte dans cette vision, tout en nous donnant quelques hypothèses tout de même. Le rythme de lecture ressemble à celui d'une partie d'échecs : chaque chapitre, court, limpide, drôle, apporte un nouvel éclairage, de nouveaux questionnements sur le roman, comme le fait pour un joueur d'échec chaque coup de son adversaire. Le lecteur essaie de comprendre comment ce qu'il vient de lire s'emboîte dans le reste de la structure, il émet des suppositions sur les possibles développements. C'est son coup. Alors il peut se plonger dans le chapitre suivant, en espérant que ce qu'il a imaginé ne soit pas mis en défaut par l'auteur.

Il me reste l'impression bizarre et agaçante d'être passé à côté de l'histoire, de ne l'avoir pas saisie, tout en sachant que des relectures aboutiront au même résultat et que probablement le but de l'auteur était de justement provoquer ce sentiment.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12