undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de alittlematterwhatever > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par alittlematterw...
Classement des meilleurs critiques: 701
Votes utiles : 891

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
alittlematterwhatever
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Le livre de toutes les réponses sauf une
Le livre de toutes les réponses sauf une
par Manon Fargetton
Edition : Poche
Prix : EUR 6,45

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un petit bijou à découvrir absolument, 28 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le livre de toutes les réponses sauf une (Poche)
Pas facile de s’intégrer dans un nouveau collège quand on s’appelle Bérénice Lamort… Heureusement, l’adolescente peut compter sur le soutien d’une autre élève : Pandora Hurlevent. Une amitié nait entre les deux collégiennes mais chacune cache un secret qui, une fois partagé, risque de chambouler leurs vies à tout jamais.

Après s'être fait connaître dans les domaines de la fantasy (June) et du thriller (Le suivant sur la liste), Manon Fargetton se lance dans un registre plus contemporain avec Le livre de toutes les réponses sauf une. Je commençais ma lecture sans apriori car je ne savais absolument pas de quoi le roman parlait et une heure plus tard, je le refermais, le classant immédiatement dans la rubrique énorme coup de cœur.

Le livre de toutes les réponses sauf une est une petite pépite que je vous conseille de découvrir dès sa sortie : Manon Fargetton y aborde avec finesse des thèmes forts tels que l’amitié, l’héritage familiale, le regard des autres, le deuil, l’homosexualité… Certes, dit comme ça, on pourrait croire que c’est un peu fouillis mais il n'en est rien. L'auteur maîtrise ses sujets sur le bout des doigts et l’intrigue est vraiment très subtile. De même, elle y incorpore une petite touche de fantastique, comme pour nous rappeler qu’on doit toujours amener un grain de magie dans nos vies !

Et que dire des personnages ? Manon Fargetton nous livre une fois de plus des personnages très attachants. J’ai adoré Bérénice et son sentiment de culpabilité, Lazare et sa force tranquille, Pandora et ses mystères. Chaque protagoniste a une sensibilité qui lui est propre et on en vient presque à regretter que le roman ne contienne pas davantage de pages, pour mieux apprendre à les connaître. Malgré tout, l'auteur va au bout des choses et développe convenablement ses héros. Le livre de toutes les réponses sauf une en devient un véritable concentré d’émotions : on passe du rire aux larmes, on est touchés, émus, c’est une histoire à laquelle on ne peut rester insensible.

J’ai également aimé retrouver dans ce roman des thèmes chers à l’auteur. A travers Le livre de toutes les réponses sauf une, Manon Fargetton nous offre des fragments d'elle-même : la musique (qui était déjà présente dans June), le théâtre (son autre vocation). Lire Le Livre de toutes les réponses sauf une m'a même donné envie de découvrir Bérénice, la pièce éponyme de Racine !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré Le livre de toutes les réponses sauf une. Ce roman de deux cents pages se lit très vite : il m'a happé dans un tourbillon d'émotions et continuera de me hanter bien après sa lecture... Un livre magique qui vous marquera à coup sûr !


L'Infini + un
L'Infini + un
par Amy HARMON
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Wayfaring Stranger, 19 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Infini + un (Broché)
EXTRAIT On a beau avoir droit à plein de mots, le dernier est toujours unique, et jamais suffisant.

Nos faces cachées était à peine sorti que je voulais déjà lire L’infini + un, l’autre roman d’Amy Harmon. Neuf mois plus tard, l'attente est enfin terminée : le roman est enfin disponible dans toutes les librairies !

Bonny Rae Shelby est l’enfant star de l’Amérique. Popstar adulée dans tout le pays, la jeune femme n’a pourtant pas le principal : le bonheur. Désespérée, elle décide de tout plaquer en se jetant du haut d’un pont après le dernier concert de sa tournée. Mais le destin vous réserve parfois de drôles de surprises et Bonny est sauvée par Finn Clyde, un garçon anonyme, fuyant Boston pour chercher un nouveau départ à Las Vegas. Bonny and Clyde… Bonny Rae y voit un signe et décide de suivre son ange gardien. Commence alors un road trip qui va bouleverser leur vie à tout jamais !

EXTRAIT : Peut-être que le défi dans la vie, c'est de ne pas laisser la réalité nous convaincre qu'il n'y a rien en dehors d'elle.

Avec L’infini + un, Amy Harmon signe une romance efficace et bouleversante. Si l'auteur aurait pu choisir la facilité en réécrivant simplement l’histoire de Bonny et Clyde, le célèbre couple de criminels, elle nous propose plutôt une mise en parallèle intéressante : l’histoire de 1930 fait écho à celle que vive nos héros. Tout au long du roman se pose alors une terrible question : Bonny Rae et Finn connaitront-ils la même fin funeste que leurs homonymes ? Et si dans Nos faces cachées, j’avais trouvé la romance trop guimauve, je dois dire qu’ici, j’ai été conquise ! Les échanges du couple sont plein de piquant, et les dialogues drôles et agréables à lire : je me suis parfois surprise à rire face à l'incroyable répondant qu'ont Bonny et Finn.

EXTRAIT C'est vachement plus facile de réparer les choses que de se réparer soi-même.

L'aspect road trip du roman confère également un dynamisme agréable à l'intrigue. Au côté de Bonny et Finn, on découvre les USA et le style d’Amy Harmon nous met au cœur de l’aventure en alternant le point de vue de Bonny avec une narration à la troisième personne qui nous offre une vision plus globale. Mais à travers L’infini + un, Amy Harmon va plus loin qu’une simple romance : le roman est un cri de liberté et d’espoir. On ressort alors de cette lecture regonflé à bloc, avec une envie folle de prendre à son tour la route pour voir le monde et faire de nouvelles rencontres.

EXTRAIT : Je pense qu'on peut faire davantage que de subir la vie ou la rêver. J'ai l'impression que l'espoir est trop souvent la seule chose qui reste aux gens. Qu'on soit riches, pauvres, malades ou en bonne santé - on se noie dans nos rêves en espérant que quelqu'un les réalisera à notre place.

Je pourrais vous parler pendant des heures de L’infini + un : le voyage, le destin tragique de Bonny et Clyde, l’amour de nos héros, la folie contagieuse de Bonny Rae, le calme de Finn, sa passion pour les mathématiques, la musique qui prend une place importante dans le livre… Chacun peut y trouver son bonheur ! L’infini + un est une histoire intemporelle, magique, qui vous transportera dans une bulle de réconfort qui met du baume au cœur. Pour ma part, je n'ai plus qu'à attendre le prochain roman de l’auteur, que je lirais en toute confiance !

EXTRAIT Les prisons sont de toutes tailles et de toutes formes. Certaines sont dorées tandis que d'autres ont des barreaux. Mais même en or, des chaînes restent des chaînes.


Night School, Tome 5
Night School, Tome 5
par C.J. DAUGHERTY
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

5.0 étoiles sur 5 The Final Countdown, 17 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Night School, Tome 5 (Broché)
Après la fin on ne peut plus frustrante du tome quatre de Night School, dire que j'étais impatiente de lire la suite était un doux euphémisme ! Je me suis donc précipitée dans ma librairie pour me procurer Night School cinq, Fin de partie, que j'ai immédiatement dévoré !

Après avoir sauvé Allie, in-extremis, Carter reste introuvable. Il ne fait aucun doute que l'adolescent est aux mains de Nathaniel, qui veut se servir de lui comme monnaie d'échange contre la direction d'Orion. Entre l'assassinat de sa grand-mère et le kidnapping de Carter, Allie doit pourtant garder son sang-froid. Elle veut coûte que coûte retrouver son petit-ami mais est-elle prête à tous les sacrifices ?

Suspense, stratégie, amitié, amour et trahison' Night School, pour ce dernier volume, démarre sur les chapeaux de roues ! Et si j'étais déjà stressée rien qu'en prenant le livre dans mes mains, autant vous dire que mon angoisse ne s'est pas calmée quand j'ai commencé ma lecture' C.J. Daugherty m'a une fois de plus totalement embarquée dans son histoire. Le rythme est parfaitement maîtrisé : tout en nous laissant le temps de nous faire un sang d'encre, les rebondissements s'enchaînent. L'auteur n'épargne rien, à ses personnages comme aux lecteurs. Ce n'est pas parce que c'est le dernier tome de la saga que tout va se conclure tranquillement, bien au contraire !

CITATION : Parfois, la vérité est une arme.
Mais, là, elle avait tout d'un pistolet chargé

Côté personnages , je dois dire qu'ils vont tous vraiment me manquer. J'ai beaucoup aimé retrouver Zoé, la benjamine de la Night School, et sa franchise naturelle. Pour mon plus grand bonheur, Katie est également mise en avant dans ce tome ! C'est avec regret que l'on quitte ces héros que l'on suivait depuis des années. Fin de partie est donc un tome de conclusion comme on les aime : passionnant , mais que l'on déteste parce qu'il met un point final aux aventures de nos héros ! Je suis prête à supplier C.J. Daugherty d'écrire une suite, un épilogue, n'importe quoi pourvu qu'on ait encore droit à un peu plus de Night School !

CITATION : Il n'est pas de véritable grandeur sans passion. Et il n'est pas de passion sans colère. Vous pouvez soit lutter contre votre propre nature, soit l'accepter et en faire une force.

En bref, Fin de partie m'a fait vibrer du début à la fin. C.J. Daugherty nous livre un final explosif, un page turner addictif ! Night School est décidemment une saga incontournable, innovante et surtout, très bien menée ! La saga se bonifie de tome en tome et Fin de partie ne fait pas exception à la règle. Et si Allie, Carter et Sylvain me manquent déjà, C.J. Daugherty reviendra quand à elle cet automne avec The Secret Fire, son prochain roman co-écrit avec Carina Rozenfeld.


Sword Art Online - Roman Vol.1
Sword Art Online - Roman Vol.1
par KAWAHARA Reki
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

5.0 étoiles sur 5 sounds like heaven, 5 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sword Art Online - Roman Vol.1 (Broché)
La toute nouvelle maison d’édition Ofelbe, spécialisée dans les Light Novels, commence très fort avec les sorties de Spice and Wolf et Sword Art Online. Comme je connaissais déjà Spice and Wolf via le manga, j’ai sauté sur l’occasion proposée par Babelio pour découvrir SAO, un choix que je ne regrette pas du tout !

À l’occasion de la sortie du tout nouveau jeu Sword Art Online, des milliers de personnes se donnent rendez-vous dans ce monde virtuel où la frontière avec la réalité est très mince. En effet, grâce à un système complexe, le joueur se retrouve immergé totalement dans le VRMMORPG : il a vraiment l’impression de vivre l’expérience. Mais le divertissement tourne vire au cauchemar quand la déconnexion au jeu devient impossible. Kirito, un adolescent coincé dans SAO, va devoir lutter pour survivre, alors que chaque coup d'épée pourrait lui être fatal !

Dès les premières lignes, Je me laissais embarquer par Sword Art Online. Pourtant, j’avoue que j’avais un peu peur : le monde des MMORPG m’est plutôt inconnu et si j’avais quelques notions, je craignais de ne pas tout comprendre. Fort heureusement, l'auteur prend le temps de nous présenter son univers et met en place l'intrigue sans alourdir le début du roman. La néophyte que je suis s’est donc retrouvée rapidement happée par la plume de Reiki Kawahara. Il faut dire que son style est plutôt directif. Pas de blabla inutile, il va droit au but et on se laisse guider sans réelle difficulté.

Je dois quand même vous avouer que j’ai été un peu perturbée par la fin de la première partie : je m’attendais à enchaîner sur la suite et là surprise, on passe à totalement autre chose avec des flashback, centrés sur Kirito. Ma frustration était juste énorme : je me moquais de son passé, je voulais connaître la suite. Pourtant, une nouvelle fois, l’auteur a su m’emmener là où il le voulait ! Je me suis attachée aux héroïnes qui gravitent autour de Kirito, même si leur tendance à toutes tomber amoureuses de lui m’ont souvent fait lever les yeux au ciel. J’ai surtout apprécié le personnage de Lisbeth : son caractère m’a beaucoup plu, mais également celui d’Asuna. Asuna est une grande guerrière même si elle devient un peu cruche au contact de Kirito (mais bon, c’est souvent le cas des personnages féminins dans les shônen).

En bref, Sword Art Online est un roman que je vous conseille de découvrir : l’univers riche est finement dépeint, l’histoire pleine de rebondissements et les héros attachants… Pleins de bons points pour mon premier light novel ! Il faut également souligner le soin apporté par la maison d’édition à l’objet livre en lui-même : c'est un petit bijou avec notamment ses illustrations couleurs ou en noir et blanc. Il me tarde donc de me procurer le tome deux de SAO à la Japan Expo !


L'année solitaire
L'année solitaire
par Alice Oseman
Edition : Broché
Prix : EUR 16,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Try, 15 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'année solitaire (Broché)
Tori est une adolescente blasée. Elle subit son quotidien sans que rien ne se passe... jusqu'au jour où Michael Holden, un nouvel élève de son lycée, lui demande qui elle est, question à laquelle elle ne parvient pas à répondre. Le jeune homme semble s’accrocher à elle pour une raison qui lui échappe, mais Tori peut-elle vraiment changer ?

L’année Solitaire est un roman qui parle à merveille de l’adolescence. Tori n’est pas une ado clichée : ce n’est ni l’héroïne mal dans sa peau, ni la fille gentille aimée de tous. C’est une jeune femme qui vit sa vie comme beaucoup d’entre nous l’ont fait. Son côté cynique, son humour, sa façon de voir la vie… je me suis beaucoup retrouvée en elle et je pense que je ne serais pas la seule ! Concernant Michael Olden, je l’ai également énormément apprécié. Il est l’un de ces personnages secondaires dont on ne sait rien mais qui marquent les esprits. Je le comparerais presque à Gus de Nos étoiles contraires : ils ont la même magie en eux, tous deux sont des héros qui vous font aimer la vie.

CITATION Je déteste le téléphone. C'est la pire invention de l'histoire de l'humanité, parce que si on ne parle pas, il ne se passe rien. On ne peut pas juste s'en tirer en écoutant et en hochant la tête aux bons moments. On est obligé de dire quelque chose. On n'a pas le choix. Ca me prive de ma liberté de non expression

Bourré de références à la pop culture (Hunger Games, Pokemon, Star Wars, Harry potter…), le premier roman que signe Alice Oseman peut être qualifié de parfait. Toutes ses références à des œuvres que nous connaissons nous immergent dans l’intrigue et nous place au cœur du roman ! De même, l'écriture est fluide et nous fait passer du rire aux larmes, en passant par d'intenses émotions! Aux premiers abords, L’année Solitaire est un roman qui semble plutôt banale et qui finalement va complètement vous retourner !

CITATION Je pense à tout ça le lundi en errant dans les couloirs du lycée. Je ne trouve Lucas nulle part. Pendant toutes ces années, je suis restée assise dans mon coin à gémir sur cette vie merdique, sans prendre la peine d'essayer d'améliorer les choses. Je me déteste pour ça.

Pour faire simple, L’année Solitaire est une bombe, un roman d’apprentissage qui nous montre qu’il n’est jamais trop tard pour être heureux, une histoire de quête d’identité, d’évolution, d’amitié, de mal-être déguisé : un roman sur la vie, tout simplement. Bref, L'année Solitaire est un roman que je vous conseille grandement de lire !

CITATION Mes loisirs, c'est boire de la limonade light et me comporter comme une conne bouffée par l'amertume.
- Je jouais du violon, avant.
- Ah, tu vois. C'est un loisir.
Je n'aime pas les implications de ce mot. Ca me fait penser aux travaux manuels. Ou au golf. A des activités de gens joyeux.


L'ogre au pull rose griotte
L'ogre au pull rose griotte
par Marion Brunet
Edition : Broché
Prix : EUR 10,90

5.0 étoiles sur 5 Les bêtises, 25 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ogre au pull rose griotte (Broché)
Après l’ogre au pull vert moutarde, Marion Brunet nous revient avec L’ogre au pull rose griotte, une suite qui n’a rien à envier au premier tome !

Suite à leur folle aventure avec l’ogre, Abdou, Linda et Yoan se sont promis de ne plus jamais recroiser le chemin de l’horrible mangeur d’enfants ! Mais voilà, Linda a une idée en tête : elle veut que l’ogre mange son beau-père pour que sa mère soit enfin tranquille. Les trois amis quittent donc le foyer dans lequel ils vivent pour aller retrouver l’ogre, qui n’est pas si méchant qui n'est pas si méchant finalement …

Fini l’ambiance oppressante du foyer d’accueil : cette fois-ci, Marion Brunet nous éloigne du quotidien et nous emmène vers un monde où règnent ogres redoutables, sorcières et autres loups. Si j’avais déjà beaucoup aimé L’ogre au pull vert moutarde, je dois avouer que j’ai avoir préféré celui-ci. Les péripéties que rencontrent nos héros s’enchaînent pour notre plus grand plaisir. Il n’y a aucun temps mort et on dévore ce roman très vite (mince, serais-je à mon tour devenue une ogresse ?). J'ai aimé retrouver Abdou, Linda et Yoan, mais aussi découvrir de nouveaux personnage, tous plus loufoques les uns que les autres : entre le frère de l’ogre pas très malin et la sorcière fêtarde, pas de risque de s’ennuyer ! Marion Brunet nous montre ainsi que tout n’est pas noir ou blanc, que les méchants ne sont pas forcément ceux qu'on croit.

Les illustrations de Till Charlier sont quant à elles toujours très agréables : elles agrémentent le texte. On reconnaît sans mal la petite troupe et les scènes importantes de l’intrigue. Bref un régal !

Avec L’ogre au pull rose Griotte, Marion Brunet nous offre donc une histoire complètement différente de son premier tome mais toujours aussi plaisante. Aucun doute que les enfants (et les adultes) s'attacheront à cet ogre et à ces petits héros toujours prêts à faire des bêtises… Et en redemanderont !


Perdue et retrouvée
Perdue et retrouvée
par Cat CLARKE
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A thousand years, 23 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Perdue et retrouvée (Broché)
Chaque roman de Cat Clarke devient un véritable évènement pour moi ! Trois jours que je tournais dans les librairies de ma ville avec l’espoir de trouver Perdue et retrouvée avant sa sortie et aujourd’hui, il était là, sur le coin d’une étagère : le programme de la journée était établi !

Il y a treize ans, la vie de Faith Logan a été bouleversée : Laurel, sa grande sœur, âgée de six ans, a été kidnappée alors qu’elles jouaient devant la maison familiale. Depuis ce drame, la famille Logan est brisée et Faith tente de vivre son adolescence le plus normalement possible. Mais un jour, la sonnerie du téléphone retentit chez Faith, un coup de fil que ses proches attendaient depuis treize ans : Laurel a été retrouvée... vivante, dans le jardin de leur maison d’enfance, son ours en peluche à la main. Et si Faith imagine que sa famille va pouvoir retrouver un quotidien plus normal, elle va vite s’apercevoir que le cauchemar est loin d’être terminé.

Quand on lit un roman de Cat Clarke, on sait que l’on doit s’attendre au pire. Perdue et retrouvée n’a donc pas été une lecture tranquille : plus je tournais les pages, plus je redoutais la suite ! Mais quelle claque ! Ici, Cat Clarke s’éloigne de ce qu’elle a l’habitude de nous proposer. Perdue et retrouvée délaisse légèrement le thème de l'adolescence pour mieux aborder celui de la reconstruction familiale. La famille Logan m’a énormément touché, surtout le personnage de Faith. L’adolescente est partagée entre la joie de retrouver sa sœur mais également la sensation de voir sa vie changer du tout au tout. Laurel est un personnage intéressant bien que difficile à cerner. Cat Clarke nous dépeint des personnages complexes, agréables à suivre avec leurs propres personnalités qui s'éloignent des clichés que l’on retrouve trop souvent dans la littérature Young Adult !

Lire un roman de Cat Clarke est un exercice périlleux : on ne sait jamais dans quel état on sera à la fin ! Une chose est sûre, on ne reste jamais indifférent aux destins de ses personnages. Perdue et retrouvée ne fait pas exception à la règle : je suis ressortie de ma lecture en larmes. J’ai tourné chaque page le cœur serré, l’histoire me prenant aux tripes. Et si dans A kiss in the dark, l'auteur nous dévoilait le secret de l'intrigue dès les premières pages, il faudra attendre les dernières pages de Perdue et retrouvée pour avoir les clefs de son mystère. On suit donc les retrouvailles des Logan, pas très à l’aise, redoutant de savoir quel sort l’auteur a réservé aux héros. Et quand arrive la révélation finale (même si on la devine facilement), on ne peut qu’être bouleversé.

Cat Clarke sait toujours trouver les mots qui nous touchent. Perdue et retrouvée est un roman percutant et efficace qui fait passer par toutes les émotions. Une histoire originale qui commence par un Happy Ending, un cauchemar qui semble s’arrêter alors qu'il ne fait que se poursuivre... comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences... (et encore moins dans les romans de Cat Clarke !) Bref, c'est un roman à lire absolument, un immense coup de coeur pour ma part !


Balade sens dessus dessous
Balade sens dessus dessous
par Shiro Fujimoto
Edition : Album
Prix : EUR 12,90

5.0 étoiles sur 5 Balade sens dessus dessous, 21 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balade sens dessus dessous (Album)
Alors que le soleil brille dans le ciel, la classe des petites souris et celle des petites taupes partent en excursion, à la découverte du monde qui les entoure !

Avec le retour du beau temps, nous n’avons qu’une envie : sortir se balader hors de son terrier ! Et c'est exactement ce que nous propose Shirô Fujimoto. Les illustrations nous invitent à la promenade : chaque double page met en avant un instant de la sortie scolaire, nous permettant de découvrir en même temps que les élèves ce que la nature nous offre ! On prend beaucoup de plaisir à observer le détail des dessins, à rencontrer les animaux et les légumes qui poussent dans nos jardins. Et si Souris et Taupes vivent de façon opposée, on se rend compte que finalement, elles ont plus de points communs que l’on aurait imaginé et ça, c’est une jolie leçon !

Balade sens dessus dessous est donc un album très mignon. La qualité de l'objet-livre est également au rendez-vous : quand on a le livre dans ses mains, on n'a qu’une seule envie : le feuilleter encore et encore ! Il me tarde de découvrir les autres albums de la collection : Yoake est décidemment une maison d’édition que je vais suivre à l'avenir !


Tout foutre en l'air
Tout foutre en l'air
par Antoine Dole
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Homeless, 8 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout foutre en l'air (Poche)
Des promesses qu’elle ne tient jamais, elle en a fait, mais cette fois c’est différent, elle va le faire. Elle va rejoindre ce garçon qu’elle a rencontré sur internet. A deux, ils sont plus forts et ils le feront. Ensemble, ils vont tout foutre en l’air.

Court mais efficace, voilà qui résume bien Tout foutre en l’air ! Dès la première ligne, j’ai été happée par la plume d’Antoine Dole. Son style est vraiment particulier. Les phrases sont courtes et directes. Pas de descriptions inutiles, l’auteur va droit au but. On ressent l’urgence et la détresse de notre héroïne. J’ai trouvé l’écriture très cinématographique : je me suis surprise à lire à haute voix et à imaginer la fuite des deux protagonistes. Les mots s’écoulent, poétiques et intrusifs, ils nous prennent aux tripes, nous donnent des frissons car oui, j’avoue avoir eu la chair de poule.

Percutant, le style de l’auteur nous plonge au cœur de l’intrigue. L’emploi du « je » et l’absence d’identification des personnages principaux permet à chaque lecteur de se mettre dans la peau de l’héroïne et finalement, c’est nous qui fuyons ce quotidien qui nous oppresse. Antoine Dole aurait pu faire de Tout foutre en l’air une histoire tragique. Pourtant, c’est une merveilleuse ode à la vie. Il parle de l’adolescence avec une justesse incroyable. Ses mots ont fait écho à ma propre adolescence, ce moment où l’on se sent perdu et incompris. Antoine Dole nous offre ainsi une superbe illustration par les mots de ce qu’est le passage à l’âge adulte.

Tout foutre en l’air est un roman qui se passe durant la nuit et qui mérite de trouver sa lumière. Une histoire que l’on a envie de partager, alors lisez-le, je vous promets une histoire qui ne vous laissera pas indifférent !


N'y pense même pas !
N'y pense même pas !
par Sarah Mlynowski
Edition : Broché
Prix : EUR 13,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Final masquerade, 1 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : N'y pense même pas ! (Broché)
Je me suis jeté sur N’y pense même pas pour deux raisons : la première est que j’avais beaucoup aimé Parles-moi, le précédent roman de Sarah Mlynowski , la seconde c’est que l’histoire me rappelait un épisode de Buffy contre les vampires où Buffy pouvait entendre les pensées de tout le monde.

Alors que la classe de seconde B du lycée Bloomberg vient de se faire vacciner contre la grippe, un phénomène étrange se produit : les élèves se retrouvent capables de lire dans les pensées ! Les avantages : 1) plus besoin d'apprendre ses leçons, 2) vous savez immédiatement ce que le garçon que vous aimez pense de vous. Le gros inconvénient : dites adieu à toute intimité !

N’y pense même pas est une histoire fantastique sans prétention qui remplit parfaitement son premier rôle : celui de nous faire passer un excellent moment ! Le roman de Sarah Mlynowski ne se lit pas pour la force de son scénario mais bien pour son côté divertissant. Si au départ, j’ai eu un peu de mal avec la narration (elle est à la première personne du pluriel, ce qui est assez peu commun), j’ai fini par m’y faire et les pages se sont tournées jusqu'à la dernière ! J’ai beaucoup aimé les personnages créés par l’auteur : Sarah Mlynowski s'écarte des clichés et nous dépeint de vrais lycéens, pas de vulgaires stéréotypes.

Comme je l’ai dit un peu plus haut, N’y pense même pas n’est pas un roman à lire pour son intrigue. En effet, celle-ci pourrait être jugée trop superficielle : j’ai trouvé que les secrets dévoilés n’étaient pas suffisamment exploités par l'auteur. Ici, il s’agit surtout de voir la réaction des adolescents quand leur intimité est mise à nue (ce que font un peu les réseaux sociaux, aujourd’hui). Par conséquent, on compatit au malaise des personnages mais on rit aussi beaucoup face à certaines situations !

N’y pense même pas est donc un roman sans prise de tête, une lecture légère parfaite pour un bon moment de détente. A lire et découvrir pendant les vacances qui approchent à grands pas !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20