undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Papageno > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Papageno
Classement des meilleurs critiques: 4.465
Votes utiles : 223

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Papageno

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Ruth Laredo Plays Rachmaninoff - the Complete Solo Piano Music
Ruth Laredo Plays Rachmaninoff - the Complete Solo Piano Music
Prix : EUR 15,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une sacrée découverte!!!, 9 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ruth Laredo Plays Rachmaninoff - the Complete Solo Piano Music (CD)
Je n'avais jamais entendu parler de cette pianiste, et je serai passé à côté de ce coffret en TGV, si le commentaire précédent n'avait pas attiré mon attention, ainsi que le nom Laredo que l'on associe bien sûr au violoniste (ou altiste) Jaime Laredo dont elle est fut l'épouse.

Et ce fut le choc!..., ce coffret dédié aux oeuvres pour piano solo de Serge Rachmaninoff est une vraie petite merveille. Quel talent et quel naturel époustouflant dans l'interprétation de ces pièces, ceci étant dû entre autres à un choix toujours judicieux des tempi. Si l'on compare avec un spécialiste de Rachmaninoff comme Vladimir Ashkenazy, ici tout semble couler de source, alors que le pianiste russe est souvent alangui dans ses choix de tempi, et enrobe ses interprétations d'un sentimentalisme qui finit à la longue par rendre l'écoute monotone à mon goût, en dépit de ses qualités pianistiques intrinsèques.

Certes, comme le souligne Gérard BEGNI, Rachmaninoff n'est pas particulièrement à l'aise avec la forme sonate, tout comme Robert Schumann d'ailleurs, on le sent comme engoncé dans un costume trop petit, néanmoins ces sonates valent la peine d'être connues. Mais ce qui est le plus remarquable dans ce coffret, ce sont les petites pièces de salon et les miniatures, d'une formidable inventivité, pleines de charme, et d'une grande richesse mélodique, et à cet égard les CD1 et 5 sont de véritables festins.

La prise de son est très bonne, et comme d'habitude chez Sony/RCA dans la série "Masters" le remastering en 24/96 est soigné.

Osez aller à la découverte de cette artiste qui ne vous décevra pas, surtout au prix dérisoire où ce coffret est vendu. Donc chaudement recommandé.

PS: si vous souhaitez approfondir, il existe une biographie (en anglais) très détaillée de cette pianiste sur Wikipedia.


Sheherazade, Cappriccio Espagnol
Sheherazade, Cappriccio Espagnol
Prix : EUR 10,16

5.0 étoiles sur 5 Sortilèges orientaux made in West Coast, 25 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheherazade, Cappriccio Espagnol (CD)
J'attendais depuis longtemps la réédition de cette superbe version de Sheherazade dirigée par Zubin Mehta à la tête du LAPO, donc un grand merci à Decca/Australia d'y avoir pourvu dans sa collection "Eloquence" qui recèle bon nombre de trésors tombés peu ou prou dans l'oubli.

Cette version scintille grâce au violon enchanteur de Sidney Harth, qui s'était déjà illustré dans cette oeuvre avec Fritz Reiner et le CSO (RCA). Elle bénéficie en outre de la direction à la fois enflammée et poétique de Zubin Mehta, conduisant un Los Angeles Philharmonic tout de soie et de velours. Légère déception concernant le report en CD, le son était encore meilleur en disque vinyle. Cette version est meilleure que le remake du même Zubin Mehta avec l'IPO, trop alanguie à mon goût. Excellent complément avec le Capriccio Espagnol, très animé et coloré grâce à un IPO en verve.

Sur le plan discographique, cette version de Sheherazade rejoint les réussites incontournables de Fritz Reiner/CSO (RCA), Sir Thomas Beecham/RPOL (EMI) Leonard Bernstein/NYP (Sony) Kyrill Kondrachine/RCOA (Philips) et Ernest Ansermet/OSR (Decca).


Bach : Johannes-Passion (Passion selon Saint Jean)
Bach : Johannes-Passion (Passion selon Saint Jean)
Prix : EUR 24,90

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eblouissant!!! merci Maestro René, 8 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Johannes-Passion (Passion selon Saint Jean) (CD)
J'avais été enthousiasmé par la St. Matthieu parue il y a 2 ans, et j'espérais secrètement que René Jacobs nous donne une St. Jean du même tonneau, nous voici exaucés et...comblés!
Globalement cette nouvelle version est magnifique, d'une grande cohérence, un soin extrême est apporté dans la mise en place tant orchestrale que chorale, c'est vraiment pensé de A à Z, d'une grande profondeur spirituelle, un "polissage" et un "fini" de l'instrumentarium dignes d'éloges. Mais!... j'ai cependant quelques réserves du côté des solistes vocaux, mon Belge préféré s'est encore offert quelques erreurs de casting comme cela lui arrive parfois, hélas! (admirateur ne veut pas dire inconditionnel, ce serait de l'aveuglement...). La soprano Sunae Im et le Christ de Johannes Weisser sont excellents comme dans la St. Matthieu. Le ténor sans démériter vraiment est quelconque et ne laissera aucun souvenir marquant, là où ça se gâte c'est avec l'alto confié à une voix d'homme, sans relief aucun, de plus je trouve personnellement son timbre de voix plutôt ingrat. Pourquoi ne pas avoir à nouveau fait appel à Bernarda Fink??? son "Erbarme dich" bouleversant dans la St. Matthieu, où elle doit retenir ses larmes (voir la vidéo) sous le coup de l'émotion ressentie, m'a hanté à chaque fois que cette voix d'alto masculin intervenait!!! Enfin, on saluera la performance que l'on peut qualifier d'exceptionnelle de Werner Güra dans le rôle de l'Evangéliste, vocalement superbe, une diction parfaite, et un vécu qui souvent donne la chair de poule!...
Côté technique, la prise de son est de grande qualité, et l'écoute en SACD apporte un plus indéniable.
Le DVD joint est très intéressant, mais on regrettera que René Jacobs s'exprime uniquement en allemand, la version française consistant juste en l'ajout de sous-titres.
On notera enfin qu'Harmonia Mundi offre en prime un code qui permet de télécharger sur Internet en qualité "haute résolution", soit la version de 1725, soit celle de 1750, la principale différence résidant dans le remplacement du choeur d'entrée "Herr, der Herrscher" par celui qui clôt la 1ère partie de la St. Matthieu.
D'un point de vue discographique, en ce qui me concerne, cette version prend une place de choix à côté de celles de Ton Koopman et de John Eliot Gardiner, de préférence à Herreweghe plus lisse et linéaire.
Donc chaudement recommandé!...


Martha Argerich: The Complete Recordings on Deutsche Grammophon (Coffret 48 CD)
Martha Argerich: The Complete Recordings on Deutsche Grammophon (Coffret 48 CD)
Prix : EUR 129,02

5 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 La cuisine de Bocuse servie dans la gamelle du chien!!!, 31 décembre 2015
Je viens de recevoir ce coffret acheté en promotion (49,99 €) sur amazon.de
Rien à dire, comme d'habitude sur le packaging d'amazon, le colis était robuste et le coffret bien protégé à l'intérieur.
Par contre le coffret était très difficile à ouvrir, car la partie contenant les CDs se trouve coincée par manque de jeu, on est bien obligé de forcer un peu pour l'extraire, et l'enveloppe extérieure commence à se déchirer, car faite de carton beaucoup trop léger recouvert de papier de mauvaise qualité. Que dire de surcroit de cet horrible sticker publicitaire collé de travers sur la face supérieure du coffret...
Le booklet, quoique bien présenté, est vraiment léger en contenu si l'on enlève le listing des CDs, il y avait vraiment beaucoup mieux à faire et surtout beaucoup plus à dire, pour une édition qui se voulait un hommage à la géniale pianiste argentine!...
De plus, y adjoindre un DVD eut été judicieux, Decca, qui a ma connaissance fait toujours partie du groupe UNIVERSAL, vient de le faire pour le magnifique coffret dédié à Kyung Wha Chung.
Enfin, cerise sur le gâteau, il y a une erreur concernant le CD 11, c'est Stephen Kovacevic qui joue avec elle, et la pochette reproduit celle d'un autre enregistrement avec Nelson Freire!...
Visiblement, le design de ce coffret qui se voulait un hommage à une artiste emblématique du label a été bâclé, il eut fallut s'inspirer, par exemple, du coffret dédié par Warner à Itzhak Perlman, d'un côté le luxe, ici c'est la misère!... On se demande ce que le Product Manager en charge de ce projet peut bien faire chez un éditeur aussi prestigieux que DG???
LA HONTE SOIT SUR LA DEUTSCHE GRAMMOPHON POUR AVOIR SABOTE AINSI CE QUI SE VOULAIT UN HOMMAGE A MARTHA ARGERICH!!!
Et c'est bien dommage, car musicalement c'est du nectar, du premier "Début Récital" de 1960 avec cette hallucinante Toccata de Prokofiev, jusqu'aux deniers enregistrements "made in Lugano", en passant par ce "Sacre du Printemps" volcanique en duo avec Daniel Barenboim, ce n'est que pur bonheur, même si bien entendu je n'ai pas encore eu le temps de tout écouter, mais je possédais déjà un bon quart de ces enregistrements. Martha Argerich est vraiment un phénomène musical et pianistique hors normes, depuis des lustres que je l'écoute, j'ai souvent eu l'impression qu'elle avait mis une panthère noire dans son piano!... Pour de plus amples appréciations musicales, on se reportera à l'excellent commentaire de Savinien.
En résumé:
- 5 étoiles, et ce n'est pas cher payé, pour Madame Martha Argerich (et les artistes qui se sont joints à elle)
- 0 étoile et un bonnet d'âne pour DG


Verdi : La Traviata
Verdi : La Traviata
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une superbe Violetta, mais Alfredo est aux abonnés absents, dommage!..., 24 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : La Traviata (CD)
Derrière Maria Callas intouchable dans ce rôle qu'elle a vraiment marqué, même si nous ne possédons aucune version studio vraiment digne de ce nom (un oubli majeur de Walter Legge chez EMI...) Dame Kiri Te Kanawa prend rang parmi les excellentes Violetta au disque: Cotrubas avec Carlos Kleiber, Caballé avec Georges Prêtre, Anna Moffo avec Previtali, Sutherland avec Sir John Pritchard, Renata Scotto et Tiziana Fabbricini avec Riccardo Muti. Vocalement elle est superbe, même si elle tarde un peu à démarrer au Ier acte, handicapée dès la première aria par la présence à ses côtés d'un Alfredo inexistant, Alfredo Kraus, pour qui c'est vraiment l'enregistrement de trop!... Aucune présence, voix terne sans aucun éclat, sans couleurs, fade, souvent détimbrée, bref un véritable naufrage! Lorsqu'on a connu Carlo Bergonzi et Placido Domingo, entre autres, dans ce rôle, c'est difficilement acceptable. Même Pavarotti lorsqu'il se contente de venir chanter, prends son chèque et ciao! comme dans la version avec Sutherland et Bonynge, assure au moins le minimum vocalement. On s'étonne vraiment qu'un très grand chef comme Zubin Mehta, habitué des fosses d'opéra, ait pu accepter une telle erreur de casting, même si c'est son seul enregistrement pour Philips, ou peut-être à cause de cela?...
Par contre, la bonne surprise vient du baryton russe Dmitri Hvorotovsky, vocalement magnifique, l'un des meilleurs sinon le meilleur Germont père de la discographie. Les seconds rôles sont correctement tenus sans plus. Superbe direction d'orchestre de Zubin Mehta, ce qui n'étonnera personne...
Difficile de noter cette version, les 4 étoiles s'adressent à Dame Kiri, Dmitri Hvorotovsky et Zubin Mehta, à découvrir tout de même si vous possédez déjà plusieurs versions majeures de la Traviata...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 26, 2015 2:58 PM CET


Bernstein Sibelius - Remastered
Bernstein Sibelius - Remastered
Prix : EUR 27,90

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un remastering fabuleux en 24/96 DSD, 10 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bernstein Sibelius - Remastered (CD)
Léonard Bernstein fait incontestablement partie des interprètes inspirés de la musique de Sibelius, tout comme Sir John Barbirolli, Sir Colin Davis, Herbert von Karajan et Paavo Berglund (1ère intégrale avec Bournemouth surtout).
Je ne m'appesantirai pas sur ces enregistrements bien connus des symphonies avec le NYP, très différents du remake partiel avec les Wiener Philharmoniker (DG) qu'il n'eut hélas pas le temps d'achever. Une mention spéciale pour Luonnotar, ce superbe et curieux poème symphonique avec soprano qui raconte la création de la lune et des étoiles, ainsi que pour la fille de Pohjola dont c'est peut-être la meilleure version enregistrée.
Je ne connaissais pas cette version du concerto pour violon avec Zino Francescatti, elle se hisse en tous points au niveau des meilleures, grâce à l'archet rayonnant et lumineux de cet éminent violoniste français qui parait bien oublié de nos jours. Même chose pour le concerto de Bruch qui complète le CD 6, et que je n'avais jamais entendu joué avec une telle verve et une telle beauté, l'orchestre étant dirigé par Thomas Schippers, hélas trop tôt disparu, qui fut également l'assistant de Bernstein à New-York.
Pour rester dans un contexte nordique, Finlandia, la valse triste et le cygne de Tuonela sont complétés sur le CD 7 par les suites n° 1 et 2 du Peer Gynt d'Edvard Grieg.
Ces enregistrements avaient déjà été réédités auparavant en "Royal Edition" au début des années 90, et en "Bernstein Century" au tournant des années 2000 avec remastering en 20 bits SBM, qui en améliorait déjà la qualité sonore. Mais il faut bien convenir que ce nouveau remastering en 24/96 DSD est quasiment miraculeux, la plus-value sonore est telle que cela vaut vraiment le rachat (ce qui est mon cas) même si l'on possède déjà une édition antérieure. A noter que le remastering est dû à Andreas K. Meyer, à qui nous devions déjà celui du coffret des symphonies de Mahler par Lenny paru en 2012.
Je recommande chaudement ce coffret, pilier incontestable de toute discothèque sibélienne qui se respecte.


Sibelius 1976-1981
Sibelius 1976-1981
Prix : EUR 20,00

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un remastering ça? c'est plutôt massacre à la tronçonneuse!!!, 1 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sibelius 1976-1981 (CD)
J'aurais dû suivre l'excellent avis de Thiérry Clémont et m'abstenir de commander ce coffret!
Comparé aux éditions précédentes d'EMI, c'est le jour et la nuit sur le plan sonore. Les contrebasses ne sont q'un vague bourdonnement en bruit de fond, les violoncelles sonnent plutôt comme des altos, et que dire des stridences et de la dureté de l'aigu des violons, sans parler des timbres secs des bois et des cuivres.... De surcroit tout cela sonne très froid (nous sommes en Finlande mais tout de même!...), sans aucune chaleur dans les passages lyriques. L'ingénieur du son d'Abbey Road à qui l'on doit ce désastre n'est pas mentionné, mais je suppute qu'il s'agisse de Monsieur Gibson qui a déjà sévi sur les Klemperer reparus en SACD chez EMI, quoique c'était tout de même moins pire...
Je précise que j'ai la chance de pouvoir écouter sur du matériel très haut de gamme, qui magnifie les très bons enregistrements, mais révèle de façon cruelle les défauts des mauvais, enfin de ce pseudo remastering dans le cas présent.
Il va de soi que l'interprétation de H von Karajan n'est nullement en cause, la note artistique allant de 4 à 5 étoiles suivant les oeuvres, même si je garde une préférence pour ses enregistrements pour DG, magnifiquement enregistrés.
Si vous voulez connaitre ces enregistrements chez EMI, dépêchez-vous de vous procurer les éditions précédentes pendant qu'elles sont encore disponibles.
Malgré mon amour pour la musique de Sibelius, et l'admiration et le respect que j'ai pour Karajan, ce coffret a fini à la seule place qu'il mérite: la poubelle!...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 12, 2015 8:39 AM CET


Jorge Bolet: The Last Romantic (Coffret 9 CD)
Jorge Bolet: The Last Romantic (Coffret 9 CD)
Prix : EUR 102,64

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique hommage à un pianiste très sous estimé, 3 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jorge Bolet: The Last Romantic (Coffret 9 CD) (CD)
102,64 euros chez amazon.fr, 54,37 euros chez amazon.de, 23,77 euros chez amazon.it, visiblement il y a un bug!!!
J'ai donc commandé ce coffret chez amazon.it et je viens de commencer à l'écouter, c'est vraiment magnifique. J'en ferai un commentaire plus détaillé lorsque j'aurai terminé. Prise de son exemplaire (Chopin), c'est du très bon Decca.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 15, 2016 8:29 AM CET


Les grands chefs d'orchestre du XXe siècle
Les grands chefs d'orchestre du XXe siècle
par Christian Merlin
Edition : Broché
Prix : EUR 23,00

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Diapason d'hor......reur d'ignorance musicale!!!, 11 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les grands chefs d'orchestre du XXe siècle (Broché)
Et accessoirement prix Nobel de tartufferie!...
Bouquin absolument désolant, mais lorsqu'on connait la tribu médiatique auquel l'auteur appartient ce n'est guère une surprise...
Oublier Sir Colin Davis, Kurt Sanderling, entre autres......Opposer Carlos Kleiber à Celibidache quel intérêt??? surtout lorsqu'on sait que Kleiber le détestait cordialement (cf. le célèbre article de Kleiber paru dans "Stern")
Bref! pas la peine d'enfoncer davantage le clou, d'autres commentateurs l'ont déjà fait à juste titre, et la lance de Wotan a déjà rempli son office!...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 11, 2014 4:28 AM CET


Bach : L'Art de la fugue
Bach : L'Art de la fugue
Prix : EUR 20,99

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eblouissant!!!, 21 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : L'Art de la fugue (CD)
Merci Madame Zhu Xiao-Mei de nous transmettre ainsi votre amour et votre passion pour la musique de Bach!
Cet enregistrement d'une oeuvre phare du Cantor de Leipzig est une petite merveille. Elle réussit à rendre moins austère et hiératique que d'habitude cette oeuvre d'un abord difficile, en variant les éclairages de façon subtile, grâce aussi à une technique hors pair. Il convient de souligner aussi qu'elle sait faire sonner son Steinway de magnifique façon, ce qui est particulièrement mis en valeur par une prise de son et un report en CD réellement exemplaires (on notera également l'excellente acoustique de la salle du Gewandhaus de Leipzig). Et puis on sent chez cette artiste une profonde spiritualité, en dépit des différences culturelles entre l'Orient et l'Occident, avec une touche d'émotion féminine qui vient équilibrer le côté très masculin et cérébral de cette musique, le Yin et le Yang en quelque sorte...
Je laisse aux spécialistes le soin de commenter l'ordonnancement de ces pièces qui diffère parfois suivant les interprètes, je ne suis pas musicologue.
Très chaudement recommandé.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 21, 2014 10:16 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3