undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Eliacin > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Eliacin
Classement des meilleurs critiques: 555
Votes utiles : 640

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Eliacin
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Mr. Ripley et les ombres
Mr. Ripley et les ombres
DVD ~ Barry Pepper
Proposé par pb ReCommerce FR
Prix : EUR 3,05

1.0 étoiles sur 5 Un film bien laid, 14 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mr. Ripley et les ombres (DVD)
"Ripley under ground" est un roman vif, nerveux, et, malgré sa fin un peu bâclée, un régal de cynisme et de légèreté. Si les cinq romans consacrés à Ripley par Patricia Highsmith formaient une symphonie (une symphonie en 5 mouvements) ce roman ("Ripley et les ombres" en français) en serait le scherzo.

Cette adaptation, très éloignée du livre original, dont elle ne retient que les très grandes lignes, est affligeante de médiocrité et même de vulgarité (le personnage de Cynthia, si différent du roman !)
Transposé à l'époque contemporaine, adoptant le ton de la farce, accumulant les invraisemblances et les imprécisions, joué par-dessous la jambe, le film n'a plus qu'un lointain rapport avec le roman original.

Fortement déconseillé, même à titre de curiosité, aux amateurs de Patricia Highsmith.


Offenbach: Die Rheinnixen (Les Fées du Rhin)
Offenbach: Die Rheinnixen (Les Fées du Rhin)
Prix : EUR 25,49

5.0 étoiles sur 5 Un grand opéra allemand signé Offenbach, 17 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Offenbach: Die Rheinnixen (Les Fées du Rhin) (CD)
Qui, entendant par hasard cet opéra à la radio, sans en connaître l'auteur, attribuerait spontanément ces pages à Offenbach ? Bien malin (ou bien connaisseur) celui qui reconnaîtrait l'auteur de La Vie Parisienne ou d'Orphée aux Enfers dans ce lyrisme frémissant, ce romantisme exacerbé, cette générosité mélodique (enfin ça, c'est plutôt un point commun), et tout cela en allemand...

Seul un superbe trio d'hommes bizarrement appelé "Trio bouffe" (alors qu'il ne l'est pas tant que ça) au deuxième acte, ainsi, bien évidemment, que le thème de la "Barcarolle des Contes d'Hoffmann" (ici l'envoûtant chant des Fées du Rhin, un des leitmotive parcourant l'ouvrage), plus un ou deux autres morceaux qu'Offenbach ré-utilisera par la suite, évoquent l'Offenbach familier, le compositeur sarcastique du Second Empire.

En 2002, cette résurrection d'un ouvrage qui n'avait même pas été donné intégralement à sa création en 1864 (on peut donc ici parler de véritable création), enthousiasma public et critiques, spécialistes et mélomanes, et fit l'effet d'une découverte miraculeuse, de nature à enfin changer définitivement l'image de ce compositeur si mal compris.

Curieusement, 14 ans plus tard, cela ne semble pas avoir pris, et l'opéra n'a pas été tant repris que ça, notamment en scène.
La qualité de la musique, d'une beauté frémissante, située quelque part entre le jeune Wagner et Meyerbeer, avec des soupçons de Schubert ou surtout de Weber (plus d'une situation, plus d'un coin de la partition évoquent Le Freischütz), n'est pas en cause.
Peut-être un éditeur trop exigeant ou trop gourmand ? Je n'en sais rien.

Toujours est-il que la meilleure façon, et à ce jour la seule, de découvrir ce joyau est cet enregistrement du concert de Montpellier, dans un Corum chauffé à blanc, avec une équipe de chanteurs formidable, où figure rien moins que le jeune Piotr Beczala, alors inconnu et déjà excellent. Les autres chanteurs ne sont pas en reste - je suis notamment très impressionné par le superbe baryton de Dalibor Jenis, mais Regina Schörg, Peter Klaveness, et notre Nora Gubisch nationale, au timbre somptueux, sont à la hauteur de l'événement.
Il en va de même pour l'orchestre de Montpellier, dans ses bonnes années, sous la baguette de son chef Friedemann Layer, et les chœurs lettons, parfaits.

Nul portrait d'Offenbach ne peut être complet, désormais, sans ces Fées du Rhin.


Entre nous - Celebrating Offenbach (Excerpt's from the forgotten operas)
Entre nous - Celebrating Offenbach (Excerpt's from the forgotten operas)
Prix : EUR 49,56

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 De belles découvertes, 16 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Entre nous - Celebrating Offenbach (Excerpt's from the forgotten operas) (CD)
Dans mon enfance (ce n'est pas si loin), il était courant d'entendre que, mis à part les 5 ouvrages les plus connus (Orphée, La Belle Hélène, La Vie Parisienne, La Grande-duchesse et La Périchole) et bien entendu les Contes d'Hoffmann, Offenbach n'avait rien écrit d'intéressant, que des ouvrages au mieux médiocres, et pour l'essentiel parfaitement nuls.

Ces deux CDs viennent apporter un démenti aussi cinglant qu'éblouissant à ces balivernes.

Ces 41 extraits d'œuvres pour la plupart totalement oubliées démontrent en effet que l'inspiration, la personnalité, la musicalité, sont partout présentes chez le compositeur. Cette succession de pages lyriques ou bouffonnes, énergiques ou romantiques, donnent du compositeur une image très complète et très attachante.

Interprétation de premier ordre, dans les orchestrations originales, par une pléiade de chanteurs britanniques absolument épatants, auxquels se joignent une poignée de chanteurs français. Direction de David Parry parfaite de chic et de style.

Les Bergers, La Diva, Boule de Neige, Toto... qu'attend-on pour remonter ces opéras-bouffes qui regorgent de beautés musicales ?


Offenbach : Vert-Vert
Offenbach : Vert-Vert
Prix : EUR 29,61

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un autre Offenbach, 13 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Offenbach : Vert-Vert (CD)
Offenbach, compositeur d'œuvres légères, souffrit toute sa vie de ne pas être pris au sérieux et tenta, à cinq reprises, de faire jouer sa musique au théâtre de l'Opéra Comique, le temple de la musique (semi) sérieuse, l'Olympe des compositeurs lyriques.
Seule la dernière tentative fut un triomphe, et reste aujourd'hui un des ses ouvrages les plus joués: rien de moins que les Contes d'Hoffmann, créés après sa mort en 1881.
Les 4 autres pièces (Barkouf en 1860, Robinson Crusoë en 1867, Vert-Vert en 1869 et Fantasio en 1872) furent des échecs, au moins auprès du public, et sont toutes tombées, à des degrés divers, dans un oubli plus ou moins complet.

C'est donc avec curiosité et reconnaissance qu'il faut accueillir cet enregistrement intégral d'une partition inégale mais intéressante, au moins parce qu'elle donne du compositeur une image moins bouffonne et plus équilibrée.
Cela dit, la muse d'Offenbach n'est pas ici sans défaut: si les pages rythmiques sont de bonne facture, les passages plus élégiaques (tout le rôle de Vert-Vert en particulier) sont fades ou mièvres, et seules les ravissantes pages nocturnes qui composent l'essentiel du troisième acte rendent justice au compositeur délicat et poétique qu'Offenbach était aussi.

L'interprétation proposée ici est remarquablement soignée: l'orchestration tonitruante (une des maladresses d'Offenbach dans cet ouvrage) est très bien domptée par un chef aux petits soins, et il n'y a pas de faiblesse dans la distribution, même si on aurait souhaité tel chanteur ou telle chanteuse plus ceci ou moins cela... (une Mimi moins timide, une Corilla moins mûre, un Vert-Vert plus solide techniquement etc...).
Les accents anglais, surtout dans les dialogues, sont un peu pénibles, mais l'effort de naturel et de jeu dramatique est à saluer (y compris chez les Français d'ailleurs).

Dans l'ensemble, une vraie rareté très bien servie, mais rien qui persuade qu'il est urgent de remonter Vert-Vert.


Elizabeth R [Import anglais]
Elizabeth R [Import anglais]
DVD ~ Glenda Jackson
Prix : EUR 21,53

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sa Majesté Glenda J., 25 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elizabeth R [Import anglais] (DVD)
Quasiment tous les critiques et historiens anglais du cinéma s'accordent à dire 1) que Glenda Jackson est de loin la meilleure interprète du rôle d'Elizabeth I et 2) qu'elle est la meilleure actrice anglaise de sa génération.

Si vous voulez comprendre pourquoi c'est vrai (et vous ne pourrez pas être d'un avis différent), précipitez-vous sur ces 6 films passionnants, bien que parfois un peu ardus pour qui ne connaitrait pas son histoire anglaise sur le bout des doigts.

Mais le bonheur de voir cette actrice géniale incarner jusqu'au bout des ongles la reine Elizabeth, de l'adolescence à la vieillesse, vaut vraiment la peine d'investir dans le prix du coffret.

Attention, pas de sous-titres français.
u


Oeil pour oeil
Oeil pour oeil
DVD ~ Curd Jürgens
Prix : EUR 14,39

4.0 étoiles sur 5 Une bonne surprise, 6 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oeil pour oeil (DVD)
Je suis bien content d'avoir revu ce film, qui m'avait traumatisé étant enfant, à cause de certains dialogues très crus. Et, comme un autre commentateur, j'ai eu moi aussi la surprise de découvrir que le film est en couleurs !

L'un dans l'autre, le film a plutôt bien vieilli. André Cayatte n'a pas la réputation d'être un cinéaste très intéressant, et il est vrai qu'il a tourné quelques horreurs. Ce film-ci, grâce à un élégant technicolor et à des décors magnifiques (notamment le désert dans toute la dernière partie), tient vraiment bien la route.

Curd Jürgens est, comme toujours, un peu trop monolithique, mais Folco Lulli, jeu minimaliste, présence inquiétante, est vraiment étonnant, et les rapports entre les deux acteurs/personnages fonctionnent à plein.

Le suspense est intense, jusqu'à la toute fin. Le scénario est suffisamment adroit pour permettre plusieurs niveaux de lecture.

Bref, un bon film à réhabiliter.


A Midsummer Night's Dream: Shakespeare's Globe Theatre On-Screen
A Midsummer Night's Dream: Shakespeare's Globe Theatre On-Screen

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Plus comique que magique, 25 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Midsummer Night's Dream: Shakespeare's Globe Theatre On-Screen (DVD)
Au Théâtre du Globe de Londres, reconstruit il y a 20 ans à l'identique du lieu où elles furent créées, on monte les pièces de Shakespeare comme nulle part ailleurs, dans des conditions comparables à celles de l'époque: représentations en plein air, en plein jour, sans décor, proximité du public...

J'ai été plutôt déçu par cette production, où l'élément magique si caractéristique de la pièce peine beaucoup à prendre vie, peut-être justement à cause du parti pris d'une représentation en plein jour et de l'absence d'éclairage.

Je trouve aussi que faire tenir les rôles de Thésée et Oberon d'une part, Hippolyte et Titania d'autre part par les mêmes interprètes "casse" encore un peu plus le charme de la pièce, d'autant plus que le roi et la reine des fées sont présentés non comme des créatures éthérées mais comme des athlètes belliqueux. Pourquoi pas ? Mais la poésie en prend un coup.

Comme presque toujours au Globe, c'est la partie comique qui est le mieux servie, grâce à une troupe de "rustiques" inénarrables, qui nous gratifient de plusieurs numéros de claquettes (!) dignes des Tap Dogs. Ce sont aussi des natures comiques formidables, des pitres pleins de finesse qu'on a la chance de retrouver dans d'autres DVD du Shakespeare's Globe.

Enfin, retenez le nom de Matthew Tennyson: ce jeune acteur britannique donne un Puck lunaire, poétique et très personnel - de la graine de grand acteur.

Dans l'ensemble, une production honnête mais un peu trop terre à terre de la pièce la plus aérienne de Shakespeare.
u


Love’'s Labour’'s Lost [(+booklet)]
Love’'s Labour’'s Lost [(+booklet)]
DVD ~ William Shakespeare
Prix : EUR 24,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 C'est gagné !, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love’'s Labour’'s Lost [(+booklet)] (DVD)
À la lecture, Peines d'amours perdues est une pièce déconcertante (j'allais écrire horripilante), écrite dans une langue ardue, toute enflée de jeux de mots, d'hyperboles rimées, de passages lyriques pas tous au second degré, de personnages baroques et incroyablement verbeux.

Kenneth Branagh, dans son adaptation filmée (un de ses films shakespeariens les moins connus), ne l'avait jugée montrable que lourdement coupée et entrelardée de fragments de musicals américains, avec une réussite discutable (voir ici: Love's Labours Lost [Import anglais] )

Si on veut présenter la pièce telle qu'elle est écrite, il y faut au moins l'énergie et la bouffonnerie mises par le metteur en scène dans cette production du Globe pour la rendre... digestible.

Ici, elle est mieux que ça: irrésistible de drôlerie et de légèreté, servie par des acteurs éblouissants.

La vision de ce DVD est recommandée à tous ceux qui, comme moi (et je ne suis pas le seul) ont toujours classé LLL tout en bas de leur liste: attendez vous à une surprise délicieuse, un spectacle charmant et très très drôle, mais, faute de sous-titres français, réservé aux seuls anglophones (et même shakespearophones, tant la langue est ici contournée et rébarbative).
u


Richard II
Richard II
DVD ~ Derek Jacobi
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 18,90

2.0 étoiles sur 5 Pour connaisseurs seulement, 12 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Richard II (DVD)
Poussiéreux et terriblement daté.
Il faut néanmoins faire abstraction des décors en carton-pâte et des costumes naphtalinés, pour se réjouir que quelques-uns des plus grands acteurs britanniques de l'époque aient participé à cette production d'une pièce malgré tout mineure: le John of Gaunt vibrant de John Gielgud, le duc d'York cabotinant de Charles Gray, le Bolingbroke séduisant et cauteleux de Jon Finch et bien entendu Derek Jacobi, roi faible et ô combien maniéré - quelle distribution ! - valent à eux seuls la vision de ce DVD.
De toute façon réservé aux connaisseurs, car il n'y a que des sous-titres anglais.
Je mets 1* pour la production, et 5* pour l'interprétation, moyenne: 2,5.


Hamlet (David Tennant) [Import anglais]
Hamlet (David Tennant) [Import anglais]
DVD ~ David Tennant
Prix : EUR 8,05

5.0 étoiles sur 5 Hamlet en tee-shirt, 6 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hamlet (David Tennant) [Import anglais] (DVD)
Une merveilleuse production, qui prouve qu'on peut être complètement moderne et servir fidèlement l'immortelle pièce de Shakespeare.
Tous les acteurs sont formidables, et l'étonnant David Tennant, un des acteurs britanniques (il est écossais) les plus intéressants du moment, donne un prince riche et intense, constamment passionnant et surprenant.
Parmi les autres rôles, j'aime énormément l'Ophélie ni mièvre ni geignarde mais réellement émouvante de Mariah Gale.
Mais il n'y a pas un élément faible parmi les acteurs, et cette transposition moderne, à la mise-en-scène constamment inventive, attentive aux moindres inflexions du texte, et superbement filmée, est une des meilleures versions de la pièce.
u


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20