undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Cedric Villain > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Cedric Villain
Classement des meilleurs critiques: 7.568
Votes utiles : 90

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Cedric Villain (Lille, France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Séducteurs de rues
Séducteurs de rues
par Léon Maret
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

4.0 étoiles sur 5 Dans le monde des séducteurs professionnels, 8 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Séducteurs de rues (Album)
La collection Sociorama est un réussite : le contenu sociologique est mis à la portée du lecteur par le recours au récit de bande dessinée de façon fluide et vivante, de la sociologie digeste et incarnée.
Ce Séducteurs de rue est le volume le plus singulier de ce début de collection. Résultat d'une étude ethnographique sur ces relous du trottoir, ces frustrés de l'amour, tous masculins et souvent pathétiques, il nous met du coté des séducteurs et nous fait rentrer dans leurs jeux et leurs stratégies. On est à l'opposé du Projet Crocodiles de thomas Mathieu, dans le quotidien de jeunes hommes qui considèrent les femmes comme des proies et graduent leur beauté comme des objets à acquérir. Le dessin expressif de Léon Maret, référencé Toriyama, appuie sur la dimension compétitive façon Shonen, c'est assez déroutant et mets un peu mal à l'aise mais le propos est étonnant et humain, intéressant mais je doute qu'il plaise à tout le monde.


Turbulences
Turbulences
par Baptiste Virot
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 On ne rêvera plus des hôtesses de l'air comme avant, 8 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Turbulences (Album)
Turbulences propose de suivre une hôtesse de l'air expérimentée dans son quotidien. Le livre explore et explique les dessous des aéroports, des cabines de pilotages, du jetlag, des turbulences, de la hiérarchie et du quotidien des agents de bord. C'est vivant et drôle et à n'en pas douter on considèrera autrement ces personnels qu'on considérait invisible et interchangeable au prochain voyage en avion après la lecture de l'ouvrage. De la sociologie digeste et incarnée, dans un dessin expressif et efficace, une réussite.


Chantier interdit au public
Chantier interdit au public
par Nicolas Jounin
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

5.0 étoiles sur 5 Vulgarisation réussie, 8 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chantier interdit au public (Broché)
La collection Sociorama me semble un belle réussite de vulgarisation. Le contenu sociologique est mis à la portée du lecteur par le recours au récit de bande dessinée de façon fluide et vivante.
Chantier Interdit au Public propose de suivre un jeune travailleur immigré dans un chantier de BTP et s'attache à dépeindre le milieu des agences d'intérim, des chefs de chantiers, des normes de sécurité et du travail incroyable de ces travailleurs invisibles et précaires dans un monde occidental qui refuse de les voir. Le dessin - sans être virtuose - est efficace et expressif, la technique noir et blanc et l'impression "pulp" (papier et qualité d'impression de type journal) rendent la lecture aisée et servent un propos vigoureux et sans prétention. De la sociologie digeste et incarnée.


La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 6 - Le hasard. Une approche mathématique.
La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 6 - Le hasard. Une approche mathématique.
par Ivar Ekeland
Edition : Album
Prix : EUR 10,00

3.0 étoiles sur 5 Une approche complexe et peu convaincante, 8 juillet 2016
Grand admirateur de Lécroart et de sa bande dessinée combinatoire et à lectures multiples, je suis déçu par ce livre que j'ai eu peine à finir. Encore une fois le livre souffre des défauts de la collection : trop petit, trop verbeux, peut-être que le sujet est trop complexe aussi. Si le principe de cette discussion illustrée entre les deux auteurs est assez vivant, les différentes parties - chaos, incertitude, probabilités - manquent un peu de clarté et de liant et la reprise des figures de Fortuna ou de l'effet papillon m'ont paru peu convaincants. Commencer par exemple par ces principes d'élection du Doge à Venise me parait compliquer le sujet d'une anecdote dispensable. Bon... c'est peut-être moi en fait qui n'ait pas saisit grand chose mais j'ai trouvé cela trop complexe pour une initiation au principe de hasard.


La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 8 - Le tatouage. Histoire d'une pratique ancestrale.
La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 8 - Le tatouage. Histoire d'une pratique ancestrale.
par Jérôme Pierrat
Edition : Album
Prix : EUR 10,00

4.0 étoiles sur 5 Belle exploration documentaire sur le tatouage dans le monde, 8 juillet 2016
Avec le principe d'un voyage dans l'espace et le temps d'un taulard et de son directeur, ce petit livre explore bien l'histoire du tatouage et de ses fondements culturels et artistiques. Si le volume souffre un peu des défauts de la collection (petit format, papier trop lisse, maquette un peu trop sophistiquée), le dessin varie échelles et formes de représentations dans un rendu réussi et prenant. La lecture est facilitée par l'implication des personnages et permet de revenir intelligemment sur les lieux communs et stéréotypes liés au tatouage. Un bel ouvrage d'initiation.


La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 5 - Le droit d'auteur. Un dispositif de protection des oeuvres.
La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 5 - Le droit d'auteur. Un dispositif de protection des oeuvres.
par Fabrice Neaud
Edition : Album
Prix : EUR 10,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Un livre peu utile, 8 juillet 2016
Ce livre a les défauts de ses qualités : docte, lettré, documenté il est très verbeux et souffre du petit format de la collection.
Je trouve que c'est un des défauts de cette "petite bédéthèque des savoirs" : un format trop petit pour des livres documentaires où le texte est très présent. Néanmoins il y a quelques volumes réussis - à mon avis celui sur le tatouage de Jerome Pierrat et Alfred, ou celui sur les requins de Seret et Solé - et celui-ci n'en fait pas partie. Certes on a un balayage assez sérieux du sujet mais sans plus, l'organisation du propos est par exemple un peu confuse, le dessin surtout se contente d'illustrer des concepts, certes complexes, mais de façon symbolique et peu convaincants dans de petites cases : une carte d'Angleterre avec un pied qui appuie sur un frein voiture, une arobase géante construite par des grues... La bande dessinée ne lie pas le contenu mais contribue à le morceler et à faire de chaque principe du droit des éléments distincts. Bon.. on comprend quand même quelques principes grâce au dessin qui vaut mieux qu'un long discours n'est-ce pas, mais il m'eût semblé plus intéressant de partir sur des éléments réels, jurisprudences, anecdotes, qui sont trop peu présentes. Sans compter l'introduction de D.Vandermeulen qui commence par dire que c'est bizarre un sujet si sérieux repris par un média qui l'est si peu... J'avais justement l'impression que la collection se devait d'être une démonstration du contraire.


Adaptateur sans fil Xbox pour PC (Windows)
Adaptateur sans fil Xbox pour PC (Windows)
Prix : EUR 22,99

5.0 étoiles sur 5 Marche impec', 20 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Adaptateur sans fil Xbox pour PC (Windows) (Accessoire)
Branché sous Windows 8.1 : marche tout de suite. La manette répond impeccablement, sans latence ni parasite.
J'aime quand la technique fonctionne comme ça...


Carnet de santé foireuse
Carnet de santé foireuse
par Pozla
Edition : Album
Prix : EUR 34,95

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un témoignage précieux sur la maladie de Crohn, 11 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnet de santé foireuse (Album)
Depuis le boum autobiographique de la bande dessinée moderne (Harvey Pekar, Art Spiegelman et tant d'autres), les livres de témoignages médicaux en bande dessinée pourraient presque faire une catégorie à part dans les rayonnages spécialisés. Celui-ci décrit les méandres de l'auteur avec une maladie des intestins. Pozla, animateur de talent (on lui doit d'inoubliables séquences des films Les Lascars, le Chat du Rabbin ou Ernest et Célestine) se met en scène dans un carnet cathartique, thérapie dessinée, compagnon de galère et précieux témoignage.
On ressent avec intensité les sensations qu'il décrit par le dessin ; souffrances, pressions, lassitude, angoisses... Rarement j'ai vu d'aussi terribles expressions de la douleur, maelstroms graphiques parcourus par des réseaux anguleux de couleur acides.
Le dessinateur se représente tantôt comme un magma organique dégoulinant et grouillant, semi-liquide, pesant, tantôt comme un phasme dégingandé, brindille velue au long nez. Principalement en noir et blanc avec des rehauts de couleurs vives, le livre se lit d'une traite, alternant narrations strictement documentaire (mais toujours pleine d'autodérision) et délires graphiques et symboliques.
Ce copieux pavé est une claque visuelle intense qui se lit la boule au ventre, difficile de ne pas rentrer en empathie avec ce garçon discret et talentueux maudit par ses tripes, un livre qui vous fait apprécier d'être bien portant.


California Dreamin'
California Dreamin'
par Pénélope Bagieu
Edition : Album
Prix : EUR 24,00

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle évocation de la vie de Mama Cass, 5 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : California Dreamin' (Album)
A l'appui de témoignages et de livres sur le sujet, Pénélope Bagieu nous dresse un portrait de Ellen Naomi Cohen, alias Mama Cass, depuis sa tendre enfance jusqu'à la fondation du groupe The Mamas and the Papas dont elle sera un des plus marquants éléments vocaux.
Incarnation quasi caricaturale de la grosse rigolote et sympa, Ellen Cohen a eu une vie singulière et une vocation précoce. Phénomène d'énergie et d'enthousiasme, on a un peu l'impression de lire une version positive de Inside Llewyn Davis des frères Coen même si la vie de l'artiste n'est pas toujours rose. Surtout P.Bagieu parvient a transmettre avec une belle aisance graphique - dans un sobre gris crayonné - la pétillance de son modèle, à l'aise dans ces histoires de jeunes femmes à la recherche d'un idéal musical et d'une place dans ce bas monde.
Pas toujours amateur de biographies dessinées, j'ai vraiment apprécié d'être plongé dans les 60's, dans cette période insouciante de l’Amérique. Malgré des partis-pris un peu déroutants (la partie subjective du père décédé), le livre est un vrai bonheur graphique et narratif qu'on lâche avec peine et qu'on fait durer en réécoutant les meilleurs morceaux du groupe mythique.


La Terre du Milieu - l'ombre du Mordor [Code Jeu PC - Steam]
La Terre du Milieu - l'ombre du Mordor [Code Jeu PC - Steam]
Prix : EUR 37,50

5.0 étoiles sur 5 Aventure solo épique et violente, 7 mai 2015
Jouant un rôdeur surveillant le Mordor dont toute la famille a été assassinée, on se retrouve possédé par un elfe disparu qui a des comptes à régler et nous ressuscite pour cela d'entre les morts. Nous faufilant dans un Mordor grouillant d'Hurukaï, on va devoir jouer les conflits politiques, assassiner des capitaines pour acquérir un pouvoir qui nous permettra d'aller cueillir le grand méchant derrière sa porte noire.

Si le scénario joue le fan-service (avec cameo de Gollum en personne) tout en prenant son indépendance (des Wargs ? non des Caragogs... hu ?), on plonge dans un univers boueux, suintant, hostile et stérile, sordide à souhait. Un univers et un bestiaire qui nous plongent dans la violence et une puissance dans les combats avec des mécanismes qui ne sont pas très loin des jeux Batman.

Alors oui, j'ai tombé la manette au bout de 12 heures de jeu, un peu perdu, lassé par la répétitivité des missions, par les provocations débiles des capitaines qui vous coupent de beaux combats et sans grande envie de finir mais j'ai quand même pris sur moi pour ajouter les huit heures manquantes et fini sans regret.

Avec le souvenir d'un des plus beaux jeu que j'ai pu jouer pour peu que le PC suive, un excellent territoire de fantasy, épique, une aventure solo d'envergure, jouissive et sophistiquée.


Page : 1 | 2 | 3