undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Gilles-Daniel PERCET > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Gilles-Daniel ...
Classement des meilleurs critiques: 1.845
Votes utiles : 3930

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Gilles-Daniel PERCET (F)
(MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Ravel
Ravel
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 toujours excellente, 4 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ravel (CD)
Oui, pour abonder moi aussi vite fait dans ce sens, fervent ravélien depuis mon adolescence (je suis né très jeune dans un monde très vieux), et ne comptant plus les versions de ces deux concertos que j'ai accumulées au fil des décennies (depuis Samson François, à l'époque), je dirai que voilà un enregistrement excellent, tant pour le chef que pour la pianiste, que je suis depuis ses débuts, et dont je me souviens aussi avec éblouissement de vidéos de concerts passées sur la chaîne Mezzo (un seul exemple, dans le deuxième de Prokofiev, du fameux, et des Etudes symphoniques de Schumann d'anthologie!). Mais j'ajoute qu'elle nous donne également ici une vision très personnelle de la fameuse Ballade de Fauré, dans sa version pour piano solo (on l'entend davantage avec orchestre). Loin des alanguissements parfois sulpiciens habituels, dans un tempo un peu plus rapide, elle y met un peu de fougue et même de virtuosité. Cela rajeunit l'oeuvre, la rafraîchit, la dépoussière, voire la renouvelle. Pourquoi pas?


Olympus TG-Tracker Action cam 4K Noir
Olympus TG-Tracker Action cam 4K Noir
Prix : EUR 297,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 allez go, sans être pro, 4 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Olympus TG-Tracker Action cam 4K Noir (Appareils électroniques)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
A ma première expérience avec cette petite caméra, j'ai beaucoup ramé. C'est vrai, elle est trognon, hyper miniaturisée, et comme c'est ma première, je ne saurais pour ma part faire la comparaison avec une Go Pro (dont, dit-on, elle peut recevoir les accessoires). Et pour sa taille, il est à noter que les mini boutons et commandes sont particulièrement ergonomiques.

Pour la faire démarrer la première fois, rien n'est possible sans avoir introduit une carte micro-SD, dont je trouve vraiment qu'il est mesquin de ne même pas la fournir, pour un produit de ce prix (alors que j'en eus une, par exemple, avec un petit téléphone à trois fois moins cher!). Heureusement, pour un premier contact, j'en avais une sous la main. Et puis ensuite, si j'ai puissamment ramé si j'ose dire, c'est qu'il n'y a aucun mode d'emploi, sinon une ou deux pages expliquant juste, en minuscule, comment installer la batterie, etc., et comment appuyer sur le bouton pour déclencher le tournage, point barre. Rien d'autre, alors pour les différents réglages possibles, bonjour les dégâts (d'autant que tout s'affiche en anglais, sans choix de langue). Et je me demande encore, notamment, à quoi diable sert la position LOG... Voilà pourquoi j'enlève deux étoiles, surtout.

Je ne vais pas répéter tous les détails sur ce que peut faire cette caméra, après deux commentateurs précédents qui l'ont fort bien fait, et j'attends mon départ en vacances pour une utilisation plus intensive. En attendant, concernant mes premiers "tournages", je crois utile de préciser que cette petite caméra n'est pas faite pour de petits films habituels de famille, car la prise de vue est vraiment trop déformée par le grand angle systématique (et je sens qu'ici un autre commentateur, non averti, a été déçu à cet égard). Non, c'est fait vraiment pour les effets spéciaux du type baroudeur sportif, de la montagne au fond des mers... Et avec le son inclus, qui me paraît correct.

La bonne surprise a été le visionnage. Il suffit de relier la caméra par la prise USB pour regarder son film sur son écran d'ordi. Cela marche tout de suite, après un court premier temps d'installation automatique de logiciel (et pour cela, je n'ai pas eu même à installer le CD Rom fourni). Là, bon point. J'essaierai plus tard de voir si via mon écran télé (il y a une entrée mini HDMI sur la caméra, je vais voir si câble ad hoc pour HDMI standard à l'autre bout).

P.S. Noter qu'au déballage, la batterie est déjà chargée aux deux tiers, ce qui permet déjà de s'amuser pour un premier essai.

Re P.S. Réussi à trouver le mode d'emploi complet sur Internet. Ce qui m'a permis de constater que (mon packaging avait déjà été ouvert?) des choses me manquent, comme le cache objectif ordinaire (outre celui spécifique sous-marin).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 8, 2016 11:04 AM MEST


Roberts Radio R9954-E Radio portable Argent
Roberts Radio R9954-E Radio portable Argent
Prix : EUR 37,44

3.0 étoiles sur 5 convenable dans son genre, 3 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roberts Radio R9954-E Radio portable Argent (Appareils électroniques)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Un peu plus gros qu'une petite radio portable classique, cet appareil n'est pas non plus aussi volumineux que je l'avais supposé. En tout cas, il a un haut-parleur de bonne dimension, donc de bonne musicalité (réglable). On peut juste regretter l'absence d'affichage digital et de RDS (affichage du nom des stations). Bonne surprise aussi, car ce n'est pas dit dans la présentation, il est prêt aussi à marcher sur le secteur, sans ajout de transfo nécessaire, et le câble électrique pour cela est fourni.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 3, 2016 6:03 PM MEST


Stravinski : L'Oiseau de Feu (Versions orchestrale et piano à 4 mains). Namekawa, Russell Davies.
Stravinski : L'Oiseau de Feu (Versions orchestrale et piano à 4 mains). Namekawa, Russell Davies.
Prix : EUR 26,57

5.0 étoiles sur 5 idéal, 3 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ayant depuis longtemps tout ce qu'il faut concernant la version orchestrale - depuis le premier Boulez idéal de la période du Cleveland, et j'ai entendu lui-même qualifier cette époque comme son absolue période de rêve, remarque valable aussi pour ses Debussy, ceci dit pour ceux qui préfèrent bien à tort ses remakes sur DG... - j'ai surtout acheté ce double album pour la version doublement pianistique (sachant que Stravinsky a aussi écrit une version pour piano solo (qu'on peut trouver - notamment, mais pas seulement - par Lydia Jardon). Et sans trop aller dans le dithyrambe, moi qui ai une foule de versions de ça, je dirai que le présent duo est absolument excellent (de précision, de nuance, de rêve aussi, disons simplement de magie, et par surcroît dans une prise de son parfaite). Comme d'habitude, d'ailleurs, et donc comme pour ce qu'ils ont fait du Sacre ou de Petrouchka, à connaître aussi absolument. Et sur ce duo extraordinaire, un tuyau pour finir : vous pouvez le retrouver dans la série de CD du festival allemand du château d'Husum (dans votre recherche Amazon, taper simplement Husum, vous y retrouverez des trésors).


String Quartets
String Quartets
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 31,76

4.0 étoiles sur 5 raphaélique, 3 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : String Quartets (CD)
De même que le label Globe en général, ce disque introuvable depuis longtemps (et qui donc m'obsédait, les mélomanes fous me comprendront), j'ai quand même fini par le dénicher, à prix autre que de truand. Je ne regrette pas, ils sont excellents. Après cela, à chacun ses oreilles. Par exemple, de ce plus beau scherzo qu'il soit (après Mendelssohn, à qui cette formation a aussi consacré un enregistrement) qu'est celui du quatuor de Franck (et je songe à son exploitation dans Céleste, ce formidable film proustien d'un réalisateur allemand dont j'ai oublié le nom), ils en donnent une version plus immatérielle que vraiment frémissante. De même, le dernier mouvement peine peut-être un peu à accentuer les contrastes (d'intensité, de dynamique) pour mieux faire ressortir et opposer les différents thèmes repris de l'ensemble de l'oeuvre (selon le principe dit cyclique de ce compositeur). Dans Debussy (l'encore jeune, et justement encore marqué lui aussi par le dit principe cyclique), l'expressivité tendre de l'andantino est très bien rendue, mais peut-être le premier mouvement pas assez allégé. Et contrairement à beaucoup d'autres qui prennent le dernier mouvement comme des fous, ils ont l'intelligence de se souvenir de l'indication du compositeur : très modéré!

P.S. Comme ce n'est dit nulle part, on permettra à un habitué et amoureux des lieux de préciser que la belle peinture de pochette est une vue de Port-Coton, à Belle-Ile-en-mer, de Claude Monet (qui descendait à l'auberge à Kervilahouen). Ce qui est très étrange, c'est qu'il en a fait ainsi une série méthodique de 36 tableaux et qu'elle est incompréhensiblement méconnue, à côté de celles des peupliers, des meules et autre cathédrale de Rouen.


Rachmaninov: Danses Symphoniques, Suites - Ax / Bronfman
Rachmaninov: Danses Symphoniques, Suites - Ax / Bronfman
Prix : EUR 6,99

5.0 étoiles sur 5 à profiter, 3 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rachmaninov: Danses Symphoniques, Suites - Ax / Bronfman (CD)
A profiter, Mammouth écrase les prix! Car à ce prix-là, précipitez-vous. On a là l'essentiel (mais pas tout) du Rachma à deux pianos, par des interprètes qui prouvent que parfois, deux solistes faisant carrière chacun de son côté peuvent former aussi le meilleur face à des duos plus constitués (et je connaissais surtout Ax, qui jamais ne déçoit). Tout est parfait sur ce disque, y compris mon oeuvre fétiche (et dont j'ai multiplié les versions) qu'est la première suite, dite aussi Fantaisie-Tableaux (à ne pas confondre avec les Etudes-Tableaux, of course). Composition émouvante, presque poignante, d'un quasi encore élève de conservatoire (vénérant Tchaïkovsky, à la disparition duquel il vouera un trio), et à propos de laquelle j'aime parler de nostalgie native. Car enfin, il est aussi utile de rappeler aux mélomanes, qui n'en ont pas toujours conscience, que de toute façon, Rachma avait quasiment tout composé de son oeuvre AVANT l'exil! La nostalgie chez lui est donc autant voire davantage, en général, celle de l'enfance que celle du pays natal.

Noter que ce CD est quand même un "produit" très bas de gamme : juste glissé dans la vente d'un vulgaire carton tout plat, et strictement sans aucun texte de livret. L'averti s'en fout (doublé d'un Harpagon qui approuve), le néophyte préfèrera possiblement l'édition plus coûteuse (elle existe), a fortiori si c'était pour offrir.


Les Musiciens et la Grande Guerre Vol.18 : Ombres et Lumières
Les Musiciens et la Grande Guerre Vol.18 : Ombres et Lumières
Prix : EUR 14,16

5.0 étoiles sur 5 âpre jusqu'au tragique, 1 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Musiciens et la Grande Guerre Vol.18 : Ombres et Lumières (CD)
Captivante série, décidément, dont je vous invite à regarder en détail le contenu de chaque volume, à la carte, pour y découvrir bien des trésors, notamment de musique de chambre française mais pas seulement, et des compositeurs "concernés" par la dite grande guerre, la première mondiale, soit mobilisés, soit frappés par la mort d'un être cher, soit même disparus dans les tranchées.

Ici, je me suis d'abord précipité sur ce chef d'oeuvre qu'est (dans le droit fil de celui de Franck, évidemment, et voir aussi ceux de Pierné, Cras, Schmitt, Le Flem, etc.) le quintette de Vierne, dont j'avais déjà pas mal de versions, en maniaque de la chose. Musicien à la vie triste, qu'on a bien tort résumé à son activité d'organiste, né presque aveugle, interdit de professorat au conservatoire par l'ostracisme de ses collègues étriqués, et multi endeuillé par le conflit. Et justement, la présente oeuvre est un véritable cri de douleur et de révolte à la mémoire de son fils aîné, fauché dans la guerre (et même, ce que le livret ne vous dit pas et c'est encore pire, fusillé évidemment arbitrairement pour l'exemple). Interprétation irréprochable (mais je n'ai pas trouvé l'instrument piano de la meilleure qualité...).

On demeure dans le même climat d'âpreté (et parfois de quelque fausse joie ayant bien du mal à décoller) avec l'allemand Rudi Stephan, mort sur le front, l'atmosphère s'allégeant quelque peu (et encore) avec l'encore à découvrir français Durosoir (excellente bio sur Wikipedia, pour une fois...), survivant traumatisé de l'horreur sanglante, et à qui rapidement une frénésie créatrice servit d'exutoire.

Mon tout : un disque splendide et fascinant, vraiment, mais loin de la dernière rigolade!


Moments baroques au piano
Moments baroques au piano
Prix : EUR 15,99

4.0 étoiles sur 5 pincé frappé, 1 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moments baroques au piano (CD)
A ce jour, plusieurs pianistes ont semé leur petit disque ravissant de clavier baroque restitué au piano moderne. L'intéressant ici (mais il n'est pas le seul non plus à cet égard) est que l'expérience émane d'un claveciniste en quelque sorte transfuge, qui par surcroît dans le livret (auquel manque par ailleurs la moindre présentation des oeuvres elles-mêmes) nous explique, de manière fort intéressante, les problématiques de toucher et d'ornementation (voire de pédalisation) que cela lui occasionne. Pour le reste, on respire : à l'opposition de trop d'ayatollahs raseurs du baroque, il nous épargne le poncif éculé de savoir s'il est bien licite d'exécuter cette musique sur instrument moderne, vieille lune dont effectivement on est lassé, tant il est évident que la réponse est oui. Et ici (où l'on a Scarlatti, Bach, Purcell, Rameau, Böhm, Frescobaldi, Couperin - Louis, l'oncle du grand François - et Haendel) l'interprétation est sobre et rigoureuse, évitant la personnalisation à tout prix, tout sauf narcissique (si vous voulez juste un exemple, aux antipodes de la caricature absolue et prétentiarde d'un Tzimon Barto dans Rameau).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 2, 2016 10:33 AM MEST


Prokofiev/Tchaikovski
Prokofiev/Tchaikovski
Prix : EUR 16,99

4.0 étoiles sur 5 pour Proko, 1 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prokofiev/Tchaikovski (CD)
Il se décrète toujours que les deux grands concertos pour piano de Prokofiev sont les 3 et 5ème (et à l'origine, Samson François m'a bercé là-dedans). Soit. Mais personnellement, je demeure maniaque du 2ème, assez hénaurme mais si émouvant d'entrée de jeu, et dont j'ai en conséquence accumulé les versions disponibles. Je dirai que celle-ci (et donc itou pour cette jeune soliste) est vraiment très bien, même ici où là avec de légers décalages avec l'orchestre (dans le dernier fortissimo du premier mouvement, par exemple). Rien à dire autrement du Tchaïkovsky, irréprochable, mais que j'ai sans doute vraiment trop entendu, et dont parfois la pompe me lasse...


Salve Regina (Scarlatti), Stabat Mater (Vivaldi), Concerti per Archi (Vivaldi)
Salve Regina (Scarlatti), Stabat Mater (Vivaldi), Concerti per Archi (Vivaldi)
Prix : EUR 9,99

4.0 étoiles sur 5 superbe version pour Vivaldi, 1 août 2016
Certaines oreilles sont bizarres, qui trouvent que ce disque est mal enregistré, au lieu de changer leur vieux Teppaz à cérumen pour réaliser que la prise de son est irréprochable... Musicalement, dame Lemieux nous donne l'une des plus versions du Stabat de Vivaldi (le Scarlatti étant moins intéressant en soi). Dans cette oeuvre, je n'y préfèrerais peut-être que la voix sublime, poignante de la méconnue Aafje Heynis.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20