undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Jean PP > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean PP
Classement des meilleurs critiques: 499
Votes utiles : 939

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean PP (Rennes)
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Delamax Original GGS Protection d'écran pour Canon EOS 5d Mark II (Import Allemagne)
Delamax Original GGS Protection d'écran pour Canon EOS 5d Mark II (Import Allemagne)
Prix : EUR 24,93

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Merci Delamax !, 2 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Une chute a fracturé, sans abimer l'écran LCD, un angle du verre de mon
boitier Canon EOS 5d Mark II.
Devis Canon: 474 euro !! On croit à une (mauvaise) plaisanterie.
Ce petit gadget m'a donc fait faire une belle économie.
Un seul regret: ne pas y avoir pensé avant la chute. Mais la leçon va servir pour mon 7D


Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen - Kindertotenlieder - Rückert-Lieder
Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen - Kindertotenlieder - Rückert-Lieder
Prix : EUR 18,99

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bouleversant, 1 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Enregistré en public en 2012 avec l'Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Nagano.
Ecoute-t-on en France ce bel orchestre, dont on se souvient surtout par les échos anciens du scandale qu'avait
accompagné la démission de Charles Dutoit ? Sait-on le superbe travail qu'y fait Kent Nagano ?
S'il en faut une preuve, la finesse et la précision orchestrale démontrée ici suffira, je pense.
J'ai beaucoup aimé ses Beethoven (Beethoven: Symphonies Nos. 6 & 8; Grose Fuge,
Gods, Heroes And Men - Beethoven: The Creatures Of Prometheus, Op. 43 & Symphony).
Christian Gerhaher a déjà enregistré un excellent (Mahler: Das Lied von der Erde) avec cette même équipe.
L'association de ces trois cycles de lied n'a bien sur rien d'original (voir D. Fischer Dieskau, Quasthoff - Urmana- Von Otter avec Boulez,
Janet Baker, Brigitte Fassbaender..).
Gerhaher, lui-même, les a déjà - et bien - enregistré par ailleurs (accompagnement au piano) (Mahler : Lieder, Lieder)....
Mais ce disque, s'il va sans doute profiter de l'intérêt qui s'éveille enfin pour notre baryton, n'est vraiment pas superfétatoire.
Christian Gerhaher y est bouleversant, comme il l'est toujours dans ces climats d'élégie (au sens grec de « chant de mort »).
On ne peut s'empêcher de penser ici (mais ce n'est pas, j'ose le dire, pour le regretter) au magnifique disque
de DFD :Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen - Kindertotenlieder - Rückert-Lieder - 5 Lieder du "Knaben Wunderhorn"
Ecoutez et vibrez en écoutant « Blick' mir nicht in die Lider », ou « Die zwei blauen Augen ». Gerhaher y trouve le mélange idéal de déploration et d'espoir.
Chacun a ses émotions personnelles devant ces trésors (et je trouve ainsi que le tempo de « Wenn dein Mütterlein » est un peu rapide),
mais ... il faut écouter Gerhaher !
Le remarquable et bien connu site gustavmahler nous annonce que les Lieder eines fahrenden Gesellen ont été enregistrés 136 fois,
les Kindertotenlieder 106 fois et les Rückertlieder 169 fois (compte arrêté en 2011). Mais ce disque est pour moi fondamental..

Quelques mots enfin sur les lied (pour plus de détails le site gustavmahler et LE livre Gustav Mahler:
Lieder eines fahrenden Gesellen (1885) : Mahler n'a pas trente ans mais il est déjà habité par un désespoir presque ontologique
(qui s'exprime ici à l'occasion de difficultés amoureuses), à la recherche d'une consolation qui ressemble beaucoup à la mort.
La parenté avec le Winterreise est claire.
« Cela a été une douleur pour moi de les écrire et j'en éprouve une aussi pour le monde qui devra un jour les entendre, si triste est leur contenu »,
ces Kindertoten, ce ne sont pourtant pas les enfants de Mahler mais ceux de Friedrich Rückert, morts de scarlatine dans leur petite enfance.
Tout, dans cette somptueuse musique (1904) traduit ces mêmes sentiments lugubres et angoissés.
Pour les Rückertlieder (1901), l'ambiance, lyrique, est très différente. C'est l'amour pour sa jeune femme Alma qui éclate (il y a pourtant une anxiété sous jacente).
Peut-être un des plus beaux témoignages d'un Mahler apaisé qui nous conduit là où la musique prend une dimension océanique et métaphysique.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 22, 2013 3:49 PM CET


Britten - the Masterpieces
Britten - the Masterpieces
Prix : EUR 24,28

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pour faire connaissance avec Britten ?, 23 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Britten - the Masterpieces (CD)
LISTE DES OEUVRES:
The Young Person's Guide to the Orchestra, op.34 London Symphony Orchestra, Benjamin Britten
Simple Symphony, Op.4 English Chamber Orchestra, Benjamin Britten
Variations on a theme of Frank Bridge, Op.10 English Chamber Orchestra, Benjamin Britten
Peter Grimes, Op.33 Orchestra of the Royal Opera House, Covent Garden, Benjamin Britten
Ceremony of Carols, Op.28 The Choir of King's College, Cambridge, Rachel Masters, Stephen Cleobury
A boy was born, Op.3 The Choir of King's College, Cambridge, Ladies From Cambridge University Choir, Stephen Cleobury
A Hymn to the Virgin (1930, rev. 1934)
Festival Te Deum, Op.32 (1944)
Jubilate Deo in C (1961) Choir Of St. John's College, Cambridge, Brian Runnett, George Guest
Hymn to St. Cecilia (1942), Op.27 London Symphony Chorus, George Malcolm
Songs from "Friday Afternoons", Op.7 Choir of Downside School, Purley, Viola Tunnard, Benjamin Britten
Noye's Fludde, Op.59 The Chester Miracle Play set to music - English Opera Group Orchestra, Merlin Channon, Norman Del Mar
Les Illuminations, Op.18 Peter Pears, English Chamber Orchestra, Benjamin Britten
Serenade for tenor, horn & strings, Op.31 Peter Pears, Barry Tuckwell, London Symphony Orchestra, Benjamin Britten
Violin Concerto, Op.15 Janine Jansen, London Symphony Orchestra, Paavo Järvi

Des “Masterpieces”, il y en a, à l’évidence: par exemple la superbe version du concerto pour violon par Janine Jansen
(voir le commentaire de Denis Urval sur:Beethoven et Britten : Concertos pour violon ),
la Sérénade pour ténor, cor et cordes à confronter à la magnifique version de Mark Padmore:
Britten : Sérénade pour ténor , cor et cordes, op. 31 - Finzi : Dies Natalis, op. 8 voir mon commentaire,
les belles « Illuminations » rimbaldiennes (mais ma version préférée est celle de Ansermet :
Britten : War Requiem & Les Illuminations - Berg : Sieben frühe Lieder ),
la version « de référence » du Peter Grimes (même si je préfère, dois-je l’avouer, la version Colin Davis/ Jon Vickers:
Britten : Peter Grimes) 
Je trouve moins réussie les pages chorales, en dehors de la « Ceremony of carols ».
En ce qui me concerne donc, on peut trouver mieux ou aussi bien.. mais, le prix est alléchant !
et ce coffret peut constituer un bon choix… pour faire connaissance avec le Britten vocal..
Allez, 4 étoiles, si on intègre le prix !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 19, 2013 4:26 PM MEST


Hosanna: Roman
Hosanna: Roman
par Jacques Chessex
Edition : Broché
Prix : EUR 12,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il est toujours vivant !, 23 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hosanna: Roman (Broché)
J'ai profité de mes vacances pour retrouver ma « trilogie suisse » (Chessex donc, Ramuz, et Cingria.. mais rajoutons aussi Zorn..).
Les derniers romans de Jacques Chessex sont de rudes eaux fortes : court format, économie de moyens, écriture décharnée.
Jérôme Garcin (voir son intéressant échange de lettres avec l'auteur dans:Fraternité secrète ) a raison de le comparer à Flaubert.
Cet Hosanna posthume est bien dans la veine du dernier Chessex, avec ses thèmes récurrents: l'isolement, la transcendance, le mal,
la chair des femmes et leur sexe.
Sans doute pas le livre pour aborder Chessex (pour cela, voir mon cher: L'économie du ciel - voir mon commentaire),
mais un dernier clin d'oeil du vieux maître.


Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles]
Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles]
par William Gass
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un écrivain de "textes étranges" pour Happy few ?, 19 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles] (Poche)
"Nombre de romanciers américains lui paient régulièrement leur dette. Car c'est lui le patron" (Assouline sur son blog)
"C'était en 1960. Je tombais sur un texte étrange. Il s'intitulait "Le gamin aux Pedersen"... "Le gamin" m'a hanté pendant
près de trente ans. Il accomplit ce que font tous les grands livres : il vous brise le coeur si bien que vous ne vous
remettrez jamais tout à fait de la lecture de ces lignes." (Jérôme Charyn, Le Nouvel Observateur) "

Ce "gamin aux Pedersen" constitue la première nouvelle de ce recueil qui en compte cinq, qui sont autant de révélations.
On peine à trouver des filiations à William Gass (Kakfka ?, Faulkner, mais alors celui du " Bruit et la fureur"..)?
On peine aussi à le situer: romancier, essayiste, ou styliste comme il le revendique ?
On suit ces personnages, à la lueur de leurs pensées fugitives, de leurs mouvements hasardeux, de leurs existences comme suspendues.
On goûte une écriture qui confine parfois à l'expérimentation, et qui, pourtant, ne limite en rien le talent de conteur de WH Gass.
Gass sera reconnu comme un grand. C'est sûr. Pourquoi pas tout de suite ?
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 29, 2013 11:03 AM CET


La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte)
La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte)

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une flute qu'on n'oublie plus !, 2 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte) (CD)
Pourquoi négliger cette superbe version de la flute, qui n'a reçu aucun commentaire ?
C'est pourtant, à mon sens, une des plus belles, habitée d'une fraicheur, d'une légèreté
d'une gouaille, d'une grâce juvénile et exubérante qui tire l'œuvre d'une gravité germanisante
et moralisatrice pour en faire une sorte de songe d'une nuit d'été.
Pour être quasi inconnus, les chanteurs (Barbara Bonney, quand même), l'orchestre, l'excellent Östman, et la sonorité
chaleureuse du beau théâtre de bois de Stockholm, nous livre une Flute qu'on n'oublie plus
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 22, 2013 7:21 PM MEST


Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée
Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée
Prix : EUR 23,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une flute qu'on n'oublie plus !, 2 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée (CD)
Pourquoi négliger cette superbe version de la flute, qui n'a reçu aucun commentaire ?
C'est pourtant, à mon sens, une des plus belles, habitée d'une fraicheur, d'une légèreté
d'une gouaille, d'une grâce juvénile et exubérante qui tire l'œuvre d'une gravité germanisante
et moralisatrice pour en faire une sorte de songe d'une nuit d'été.
Pour être quasi inconnus, les chanteurs (Barbara Bonney, quand même) l'orchestre, l'excellent Östman,
et la sonorité chaleureuse du beau théâtre de bois de Stockholm, nous livrent une Flute qu'on n'oublie plus


L'île des chasseurs d'oiseaux
L'île des chasseurs d'oiseaux
par Peter May
Edition : Poche
Prix : EUR 9,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pas de club'med à Lewis, 31 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'île des chasseurs d'oiseaux (Poche)
L'ile de Lewis est la plus nordique des Hébrides extérieures, au nord ouest de l'Ecosse.
De retour d'une chasse aux oiseaux (mais photographique !) aux Shetlands (macareux, fous de Bassan = gannets , guillemots..), ce livre s'imposait !
Et c'est vrai, tout y est: la nature sauvage (mais hospitalière aux oiseaux de mer), la rudesse du climat
(encore qu'à la naissance des gugas - poussins des gannets, qui jouent un rôle important dans l'intrigue - le soleil puisse
briller et les températures être assez clémentes), la rudesse aussi des paysages, des gens ... un pays où il semble que la présence humaine
soit plus tolérée qu'admise.
L'intrigue tient la route (pour ceci, voir le bon commentaire de Jay), les personnages, taillés à la hache, aussi.
La traduction (à moins que ce soit l'écriture de l'auteur) est un peu poussive mais c'est un bon polar qui vous aidera
sans doute à supporter la canicule.
Je commande la suite (même si les polars asiatiques de Peter May m'avaient ennuyés.)


Mélodies Et Duos Slovènes
Mélodies Et Duos Slovènes
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 11,86

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très loin d'un voyage d'hiver.. et très interessant, 26 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mélodies Et Duos Slovènes (CD)
Qui les connait, ces compositeurs slovènes des XIX et XXèmes, ces Lajovic, Gerzinic, Skerjanc,
Masek, Jenko, Gerbic ou Ipavec , cousins provinciaux d'un Hugo Wolf, du sud lointain de l'Autriche Hongrie ?

Bernarda Fink et son frère Marcos, nés en Argentine de parents slovènes, n'ont pas oubliés leurs racines européennes.
De jolis poèmes, un piano bien sage, éloignés des révolutions esthétiques viennoises et, pour autant,
rien ne manque à notre bonheur paisible d'auditeurs.
Belle découverte, qui nous repose "des essentiels", et qui donne bien envie d'essayer leurs Canciones Argentinas
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 29, 2013 5:36 PM MEST


Stendhal comme Stendhal   ou le Mensonge ambigu
Stendhal comme Stendhal ou le Mensonge ambigu
par Jacques Laurent
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 SFCDT 3, 4 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stendhal comme Stendhal ou le Mensonge ambigu (Broché)
Décevant, le récent: Dictionnaire amoureux de Stendhal de Fernandez;
moyenne, la petite biographie de Sandrine Filipetti:Stendhal,
avec: Stendhal de Philippe Berthier, et Appelle-moi Stendhal de Gérard Guégan,
on en revient toujours à Jacques Laurent et ce beau livre paru en 1984.
Oui, "Stendhal est écrasé par une légende", et oui encore, "il n'appartient à aucune époque,
ce qui lui a permis de rester le contemporain des générations qui l'ont suivi".
Amis Beylistes qui ne connaissez pas encore ce livre, je vous envie!

NB: Pour SFCDT, devise de Stendhal, voir mon commentaire de:Appelle-moi Stendhal
et pour faire pendant à ce que dit Guégan sur la mort de notre Henri, voici la version Laurent:

"Parmi les singularités qui sonnent vrai, il avait noté celle-ci: "Quand une idée se saisit trop de moi au milieu de la rue,
je tombe". Exemple: rue de Richelieu, près de la rue des Filles-Saint-Thomas, unique chute pendant cinq ou six ans, causée vers 1826 par ce problème:
M.de Beyle doit-il ou ne doit-il pas, dans l'intérêt de son ambition, se faire nommer député? C'est pour lui le témoignage d'une sensibilité
parfaitement originale, donc il insiste: "Quand les idées m'arrivent au milieu de la rue, je suis toujours sur le point de donner contre un passant,
de tomber ou de me faire écraser par les voitures". Quand le 22 mars 1842, à sept heures du matin, il tombe sur le trottoir glacial de la rue
Neuve des Capucines, j'aime à penser qu'en voyant les pavés s'élancer vers son visage, il croit, par habitude, qu'une nouvelle "idée" l'atteint.
C'était celle de mourir."
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 13, 2013 10:36 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20