undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de peter pan , "le mécréant"... > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par peter pan , &#...
Classement des meilleurs critiques: 55.990
Votes utiles : 531

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
peter pan , "le mécréant"... (zaou)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
High'N'Dry
High'N'Dry
Prix : EUR 11,99

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand le léopard avait les crocs..., 15 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : High'N'Dry (CD)
Cet album représente pour moi le condensé de tout ce que j'aime!
D'abord le son des guitares (et la façon de s'en servir), pas trafiqué, sauvage, gras, riffant, ne saturant pas l'atmosphère.
Ensuite, et on ne le remarque jamais, le jeu de Rick Allen, tenant ses baguettes comme un jazzman (entre le pouce et l'index dans la main gauche, mais à l'envers), collant à la basse de R. Savage comme un pavé sur la g+++++ d'un flic...
Joe Elliot ne se prenant pas encore pour une diva encourageait le côté sauvage et spontané qui caractérise les 10 morceaux (les 2 bonus sont anecdotiques).
Et surtout, l'inspiration de ce disque est ROCK, grâce à P. Willis et à son jeu frustre mais efficace, et aux riffs magiques du regretté Steve Clark et à ,la délicieuse qualité de ses soli ("Switch 625").
Je ne vais pas égrener la liste des titres, ils sont entrés dans la légende! (J'ai un gros faible pour you got me runnin' et ses accords à la Angel City...).
Def Leppard dispense tout au long de ce brulot l'urgence "à l'os" mâtiné d'élégance et de savoir faire déclencheur chez moi de frissons incontrôlables! INOUBLIABLE!

ps. Je dédie ce com' à Ramone pour le 1er anniv' de sa chronique sur les "saigneurs".
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (14) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 17, 2010 4:23 PM MEST


Bangkok Shocks, Saigon Shakes
Bangkok Shocks, Saigon Shakes

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Finlandais violents..., 13 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bangkok Shocks, Saigon Shakes (CD)
Imaginez des riffs de Gibson couvrant des choeurs comme dans Grease de Travolta...Non?
C'est du glam-rock, déjante totale, avec chanteur androgyne (Mike Monroe), riffeurs (Andy Mc Coy et Gyp Casino) à la gibson punkisante en vol stabilisé (ou pas...), batteur (Razzle) à la technique prometteuse (forcément, sa progression fut foudroyée par un accident de bagnole fatal, merci V. Neil...) et bassiste (Sam Yaffa) essayant de mettre de l'ordre dans tout ça!
Inspirateurs direct et revendiqués par Gun's & Roses, ce CD n'est pas leur meilleur mais je ne ferai pas l'injure à Nikko qui a commenté Two steps from the move, ni à J.pb de les paraphraser.
Sachez simplement que Tragedy est tranchant comme un rasoir, Don't never leave me tubesque, Cheyenne euphorisant, First timer sous le joug d'une wha-wha en apnée, 11th street kidzz traversé d'un solo de funambule et dans les multiples breaks de Stop cryin' ils ont aussi collés du saxo...
Un jalon essentiel que ces finlandais foutraques entre le punk, l'outrance et le ROCK primal. JOUISSIF!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 19, 2010 10:53 PM MEST


Le clan des irreductibles
Le clan des irreductibles
DVD ~ HENRY FONDA, LEEE PAUL NEWMAN

12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tetu comme un bûcheron!, 11 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le clan des irreductibles (DVD)
Cela faisait un moment que l'envie de chroniquer ce classique datant de 1971 me démangeait...
Ayant pratiqué la coupe de bois avec mon frangin, j'étais curieux de voir comment ils pratiquaient aux States.
A ben pas déçu du voyage, là-bas dans l'Oregon, les arbres ont la taille d'un immeuble! Le matos et l'énergie déployés sont proprement titanesques!
Joué et réalisé par Paul Newman, interprété par un Henry Fonda bougon en patriarche et par un jeune Michael Sarrazin (on achève bien les chevaux) qui vient coller un gros grain de sel dans la famille "unie", c'est l'histoire de bûcherons têtus qui refusent de suivre l'ordre de grève des syndicats.
Hormis les paysages fabuleux et le jeu d'acteurs mythiques, on apprend lors du visionnage 2-3 trucs stupéfiants:
D'abord comment se noyer dans 30 cm d'eau à cause d'un fou-rire...(scène hallucinante!!).
Comment découper proprement avec une tronçonneuse ayant un guide d'1m 50 une table en bois dans le bureau d'un mec qui vous a fait des misères...
Et enfin comment faire un pied de nez monumental à ses "ennemis" en trimballant le bras coupé de son papa accroché bien en vue sur la cabine d'un remorqueur, ce dernier trainant un chapelet de grumes sur une rivière...
Vous aurez en bonus un entretien avec Patrick Brion, historien du cinéma, et quelques anecdotes sur le film .Image nickel (16/9) son mono(ça date de 71), 113 mn. Pas une seconde d'ennui!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 24, 2010 9:02 AM CET


Different Beat
Different Beat
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 27,95

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 TECHNO+ MOORE= Toujours ROCK!, 8 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Different Beat (CD)
Suite du tête-à queue téchnoïsant dans la carrière de G. Moore, A different Beat peut en dérouter plus d'un.
Et pourtant le fond demeure résolument Rock, voir la reprise de Fire d'Hendrix dans laquelle la Les Paul remplace la Strat.
Il n'oublie pas le Blues dont il est imprégné en rendant hommage à Fat Boy Slim dans une ambiance Rave party sur le morceau Fat Boy.
Et toujours la ballade typique G. Moore parfaite pour la radio avec Surrender, glissée parmi les beats répétitifs truffés de fulgurances jouissives et inspirées de notre Irlandais.
Le titre imparable est Lost in your Love, un rock pêchu où Gary se lâche complètement!
Alors, Beck et Moore, même combat?
En tout cas, ils innovent, s'imprègnent de l'air du temps, ne considérant pas le Blues comme un carcan, en allant voir ailleurs, apprivoisant d'autres rytmes, toujours OUVERTS!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : May 9, 2010 10:58 PM MEST


Second Coming
Second Coming
Prix : EUR 8,31

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le second est des-fois le meilleur..., 6 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Second Coming (CD)
Il faut attendre 4mn 30 au début pour être sur qu'on n'est pas en train d'écouter l'enregistrement de l'essorage-vidange d'un lave-linge...après on comprend!
Autant leur 1er album était axé sur la voix de Ian Brown, avec des titres courts et ramassés du type single (hormis I am the ressurection, si y'en a qui suivent...), autant Second Coming est l'écrin de la gratte de John Squire, le chant n'intervenant des fois qu'au bout de 45 secondes!
Album moins évident donc, mais beaucoup plus créatif et emprunt d'atmosphère, jubilatoire pour qui aime les envolées de guitares inspirées(l'enchainement Ten story love song/Daybreak).
Tous les titres sont groovy, la technique de Squire est toujours au service de l'efficacité mélodique, pas de démonstration superflue.
Le joyau de ce monument reste pour moi TEARS, ou justement voix, guitare et rythmique sont à l'unisson,intro lancinante,accélération, freinage, dérapage...un feu d'artifice de CLASSE!
Sera dans les dix pour mon îlot désert(10 palettes, évidement!)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 19, 2010 11:07 PM MEST


Exposed
Exposed
Proposé par Smaller World Future FR
Prix : EUR 18,63

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vince...STEVENS!!, 3 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Exposed (CD)
Pas bêtes, les péroxydés, j'ai une bonne gueule, tout le monde connait ma voix, j'ai 3-4 bonnes idées de compos, mais j'ai un égo surdimensionné!...
36.15 code Steve Stevens, l'homme qui f'rait pas d'ombre à un atome mais qui rendrait écoutable du C.Maé (si ce dernier savait qu'il existait...).
Plus mélodieuse que celle de B. Idol, plus "hard-rock", la voix de V. Neil se marie à merveille au "6 coups" de Stevie!
Pas dingue, le chanteur laisse délirer son guitariste dans des intros fumantes (Look in her eyes, Sister of pain, Set me free, Gettin'hard), dans des soli faramineux(le tuant Set me free...)ou dans des recoins plus blues(Can't change me, Forever), le tout formant une incroyable osmose...et donc un régal. Le top c'est quand-même You're invited but your friend can't...),un skud croisé avec un tomahawk!
Il aurait pu coller la trogne de Stevie sur la pochette, le tatoué...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (10) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 4, 2014 8:44 PM CET


Save Yourself +3 [Remastered]
Save Yourself +3 [Remastered]
Proposé par Japan-Select
Prix : EUR 121,41

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Maxi -Sensations- Garanties!, 24 juin 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Save Yourself +3 [Remastered] (CD)
Personne pour chroniquer cet album? je m'y colle volontiers!
Sorti en 89, période Mac Auley au chant, il recèle au moins 3 pépites même si je trouve le tout gorgé de feeling.
En 1 le méga tube Anytime, ses arpèges célestes et son refrain imparable;
En 2 This is my heart, son intro cristalline vocaux magnifiques et solo fabuleux;
Et en 3 Take me back, Strat. larmoyante annonçant une ballade supplanté d'une rythmique énervée en aller-retour(et toujours ce solo!...).
Ok ça tire sur la FM, mais je signe tout de suite pour écouter ça quand j'allume ma radio!
Et merci aux parents Schenker pour nous avoir pondu des mômes aussi talentueux!!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 2, 2009 6:57 PM MEST


The Pretenders : Loose In L.A.
The Pretenders : Loose In L.A.
DVD ~ Billy Bremner

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 PRETENDERS FOR EVER!, 22 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Pretenders : Loose In L.A. (DVD)
Fan des Pretenders depuis sa création, possédant quasiment tous leurs disques et n'ayant jamais eut l'opportunité de les voir sur scène, je me suis jeté sur le DVD de ce concert à sa parution: pêche miraculeuse, c'est un total BEST OF jusqu'à Loose Screw en 2003!
Une enfilade de 26 titres capturés grâce à une image et un son parfaits(5.1 ou DTS) sur une scène de Los Angeles totalement vierge d'artifice: Chrissie, sa Telecaster rouge et ses 4 musiciens SONT le spectacle, la qualité des compositions et leur interprétation se suffisent à elles-même.
Elle nous envoute en tee shirt et bottes noirs, jean moulant où dépasse un long mouchoir blanc de sa poche arrière,haranguant le public quand elle le trouve trop sage ou pour dédier un morceau(BIKER),à Joe Strummer(s'ils avaient pu se reproduire ces 2-la...),n'oubliant pas de rendre hommage au génial James H.Scott et fabuleux Pete Farndon!
Ce DVD est un enchantement, produit de façon parfaite, si vous n'étiez pas amoureux de Chrissie, vous allez le devenir!!
UN MUST!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 6, 2009 5:06 PM MEST


Twice Shy (1989)
Twice Shy (1989)
Prix : EUR 17,63

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 REQUIN'ROLL!, 10 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twice Shy (1989) (CD)
Voila le CD parfait pour l'auto-radio si vous voulez traverser la France en bagnole(éviter les jours "rouges"...).
Même en Panda, on a l'impression de conduire une Mustang!
Mettez à fond les intro de Move it et Highway nights,vous pilotez un bolide.
...Twice Shy ne renferme pas que la reprise de Ian Hunter, le piano sublime de The Angel Song s'écoute vitres ouvertes pour se laisser griser!
Bitches and other women plagie le Bitch des Stones pour partir gentiment en vrilles boogie.
Mista Bone et Baby's sont mid-tempo pour décoller plein pot en toute fin de morceau, avec double débrayage à la batterie.
Refermer les vitres pour House of broken love, pour ne pas sécher trop vite une petite larme...
She only est dispensable, même si Russels chante vraiment bien!
Et enfin Once bitten, THE tube, ma "chignole" n'a jamais aussi bien marché, elle n'avait aucune prétention tout comme Le Grand Blanc, si ce n'est de faire passer un p..... de bon moment!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 21, 2009 1:17 PM MEST


Billy Idol : Storytellers
Billy Idol : Storytellers
DVD ~ Billy Idol
Prix : EUR 21,19

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Unique LIVE!, 26 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Billy Idol : Storytellers (DVD)
J'ai commencé par détester Billy!...
En 81, dans la chambre de la nana dont j'étais raide-dingue, y'avait 2 posters:1 de David Lee Roth,et là ok, tu peux pas lutter, et 1 de cette face de carême boudeuse encore inconnue de mon bataillon: "bidule Idol, qu'elle me dit, le chanteur de Génération X, il est trop beau"...
J'écoute le skeud, ça me les brise, pour moi ce type est un rival et "j'envoie" London Calling, ça l'a calmée!
Sauf qu'en 83 puis en 86, rendue aux States, la gravure de mode s'est acoquinée d'un zombie-riffant ,le Génial Steve Stevens, pour nous pondre 2 roquettes sidérantes: Rebel Yell puis Whiplash Smile, et là c'est la révélation! L'alchimie est parfaite, et ce sont les 3/4 de ces 2 albums qu'ils nous interprètent lors de ce concert mi-acoustique avec un VRAI batteur,n'en déplaise à ceux qui déplorent sa soi-disante utilisation de boite à rythmes.
Les hits Flesh for fantasy, White wedding ou Eyes without a face prennent une nouvelle couleur et l'on tombe sous le charme de la bonne humeur de Billy et de la classe mélangée au feeling de Steve, l'un comme l'autre intervenant pour présenter les morceaux( faut entendre comment Billy a trouvé le titre Rebel Yell en descendant des bières avec les Stones...). Tout est sous-titré,je confirme.
Unique témoignage live (à ma connaissance), ce dvd est INDISPENSABLE à tout fan de la voix particulière (la reprise de L.A.Women est extra) de Billy et de la guitare céleste de Stevie!!!
Seul bémol,si le son est en 5.1 ou DTS, l'image est en 4/3, après-tout c'est pas grave, la scène est pas bien large...
Billy, je ne t'en veux plus, et merci de nous avoir révélé Monsieur Stevens!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 10, 2010 12:58 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8