Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Melomad25 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Melomad25
Classement des meilleurs critiques: 586.572
Votes utiles : 110

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Melomad25 "Eric"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
The House of the Devil
The House of the Devil
DVD ~ Jocelin Donahue
Proposé par odyssees-numeriques
Prix : EUR 9,49

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 petit film à l'ancienne, 31 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The House of the Devil (DVD)
J'espère que tous ceux qui descendent le film sont au moins cohérent avec eux-même et descendent de la même façon le Halloween de Carpenter par exemple. Ti West rend clairement hommage à ces films de terreur des années 70 avec le souci de distiller une ambiance malsaine au compte goutte. C'est lent oui mais c'est angoissant pas plus ,ni moins que le film de Carpenter sus-nommé. Donc je suppose que de la même façon on doit trouver Halloween long et chiant et dans ce cas il n'y a rien à redire car tous les goûts sont dans la nature. Mais dans le cas contraire ces pseudos chroniqueurs sont sacrément de mauvaise foi. C'est clairement pas un film pour les plus jeunes qui se shootent aux images clipesque et choc faciles mais superficielles pour dissimuler la vacuité du propos.
Cette critique de lenteur et d'ennui prouve que leurs auteurs ne sont clairement pas de vrais cinéphiles et devraient plutôt de se permettre de chroniquer des films, jouer à la playstation.
Alors pourquoi mettre 2/5 ? Tout simplement car si la mise en place d'ambiance est précisément ce qu'il y a de plus réussi et ne distille aucun ennui je reste sur ma faim quant au scénario pas très original et à une fin un peu bâclée et sans surprise là encore. Rendre hommage c'est bien mais en essayant au moins de transcender le sujet et d'y apporter un petit quelque chose de neuf or, là, c'est bien trop sage et scolaire. S'il était sorti en 1979 on aurait crié au chef d'oeuvre mais ici pas mal mais ça n'apporte rien du tout.
En résumé bonne réalisation mais script convenu.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 30, 2015 4:41 PM MEST


Inner Pale Sun
Inner Pale Sun

5.0 étoiles sur 5 beau à pleurer, 1 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inner Pale Sun (CD)
cet album est sans doute le meilleur d'Arcana. D'abord grâce sa diversité d'inspiration (renouvelée par rapport aux précédents opus) et par sa cohérence de ton. Mélancolie et désespoir sont les fondements de cette musique sublime et spirituelle composée par ces dignes héritiers de feu Dead can dance. Le piano et la guitare tissent des ambiances émouvantes (lire les paroles, au diapason de la musique) et prenantes. Les voix, quand elles interviennent nous enterrent plus profondément, s'il est possible, dans cette détresse savamment orchestré. La fusion d'éléments folkloriques, médiévaux et bien sûr gothiques, voire cinématographiques, élèvent l'âme de l'auditeur et paradoxalement le rend heureux.
Indispensable à tout amateur de gothique qui se respecte !


STUCK - INSTINCT DE SURVIE
STUCK - INSTINCT DE SURVIE
DVD ~ Stephen Rea
Proposé par dvd-luv
Prix : EUR 2,94

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'horrreur sociale, 20 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : STUCK - INSTINCT DE SURVIE (DVD)
Film génial et intelligent, avant tout social avant d'être de l'horreur. L'horreur ici, ce sont, avant tout, les comportements humains (ou devrais-je dire inhumains) décrits, dans une société américaine (libérale) qui voue un culte à l'égoïsme, l'individualisme, à la réussite professionnelle. C'est avant tout une critique sociale féroce et réaliste des travers de notre société à travers le portrait au vitriol de citoyens américains lambdas. Gordon traite le sujet de manière très ironique : la scène à l'ANPE américaine est à ce titre exemplaire et déprimant sur le genre humain. Autre exemple de cette ironie mordante est la situation de l'héroïne, infirmière au grand coeur le jour qui devient tortionnaire la nuit d'un pauvre type qu'elle laisse crever dans son garage (encastré dans le pare-brise) de peur de perdre la possibilité qu'il lui est offerte de monter en grade dans son service !!


For Lies I Sire [Import anglais]
For Lies I Sire [Import anglais]
Prix : EUR 31,28

2.0 étoiles sur 5 ô rage , ô desespoir, 18 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : For Lies I Sire [Import anglais] (Album vinyle)
Cet album est une grosse deception, je rejoins l'avis général. Triple déception même !! Premièrement car avec une superbe pochette, on pouvait qu'espérer que le contenu soit à la hauteur (je sais bien pourtant qu'il ne faut jamais s'y fier, mais que voulez-vous, quand l'imagerie et la musqiue sont au diapason c'est encore plus fort). La deuxième déception provient de l'annonce faite du retour du violon dans les compositions. Ce violon qui avaient fait autrefois l'originalité du groupe en incarnant à la perfection les magnifques compositions mélancoliques. Déception enfin car c'est de MDB dont il s'agit !!
Mais tout a une fin en ce bas monde, même le génie de ces tristes sires.
Bref, l'inspiration est aux abonnées absent. Les mélodies sont pauvres et nullement rehaussé par la faiblesse de l'interprétation. Tout ou presque tombe à plat. Rien ne décolle jamais vraiment. On attend désespérément l'étincelle qui mettra le feu aux poudres mais la mèche est mouillée et on s'ennuie ferme. Il y a bien quelques moments par-ci par là où l'on croit entrevoir le génie passé mais au lieu de s'appuyer sur ces rares moment d'inspiration et de les développer, ils sont vites balayés et on se retrouve frustrés, terriblement frutrés. Tandis que dans le même temps les parties faibles sont développés jusqu'à plus soif. La preuve de l'absence d'inspiration est là dans cette incapacité même à discerner ce qui est réussi et doit être développé et ce qui gardé et ce qui au contraire les parties qui devrait être revues et corrigées voire supprimées !
Les héros gothiques sont fatigués, ça sent la fin.
Après une tripotée de grands albums, il fallait que ça arrive. C'est arrivé.


The Dreadful Hours
The Dreadful Hours
Prix : EUR 12,17

5.0 étoiles sur 5 chef d'oeuvre, 18 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Dreadful Hours (CD)
Cet album est un aboutissement d'un style esquissée lors des précédentes oeuvres du groupe. Celui-ci et le suivant sont les chefs-d'oeuvres de la seconde période du groupe (post 34,788%). MDB retrouve un second souffle et pond un bijou enrobé de noirceur et de desespoir. Dieu que les ténèbres sont fascinants et magnifiques. Que ça fait du bien d'avoir mal! En suspension au-dessus du vide de nos existences, nous la savourons avec d'autant plus d'acuité.
Les claviers sont omniprésents et renforcent la profondeur des compositions et des lignes mélodiques de toutes beautés. Rien à jeter dans cette oeuvre parfaite de maitrise dans la composition et l'interprétation d'ambiances déprimantes.
Grand est My Dying Bride, il incarne le romantisme noir dans son expression la plus plombée.
A écouter dans le noir, un soir d'orage.


Light At The End Of The World
Light At The End Of The World
Prix : EUR 12,17

4.0 étoiles sur 5 Volte-face, 18 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Light At The End Of The World (CD)
Après son album le plus expérimental à ce jour et déroutant pour les fans de la première heure (34,788% complete), Ma Mourante Fiancée est de retour elle n'en finit plus de mourir celle-là!!) avec un album de pur doom classique mais pas complètement abouti, bien que recélant de très belles mélodies. Cet album est plus planant que les précédents avec de longues compositions. L'album lui-même est très long. Malheureusement, il recèle quelques longueurs et aurait gagné en efficacité avec davantage de concision en supprimant certaines parties inutiles car redondantes. Le risque avec les longues compositions est qu'il faut qu'elles contiennent des mélodies ou des ambiances fortes pour qu'elles ne lassent pas or ce n'est pas toujours le cas ici. Attention, l'album est d'un excellent niveau et recèle quelques pépites. Mais voilà c'est le maître du doom dont il s'agit et donc on est en droit d'en réclamer l'excellence !
J'ai l'impression avec le recul que cet album n'est ni plus ni moins qu'un brouillon (un brouillon certes de qualité !) pour l'album suivant qui est proche en terme de climat et de style mais parfaitement maitrisé.


Songs Of Darkness, Words Of Light [Import anglais]
Songs Of Darkness, Words Of Light [Import anglais]
Prix : EUR 21,61

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dark and filled with beauty, 17 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Songs Of Darkness, Words Of Light [Import anglais] (CD)
Magnifique !
MDB est au faîte de son inspiration avec cet album, inspiration qui va décliner par la suite. MDB est le mozart de la déprime plombée, du romantisme saturé. Les compositions sont fortes et puissantes sans jamais sacrifier aux mélodies toujours soignées et de toute beauté chez ce groupe exceptionnel. C'est moins planant que le précédent, avec un côté théatral en plus (Catherine Blake). Les ambiances, d'un romantisme noir exacerbé, sont d'une rare puissance d'évocation et assez variées. C'est fort, c'est magnifique. Il est à noter, sur cet album, un soin particulier apporté aux voix, très variées, qui renforce la puissance évocatrice de la musique. Cet album renferme quelques unes des meilleurs compositions du groupe comme les terribles titres d'ouverture et de clôture qui resteront dans les annales de ce que le doom a produit de plus beau.


World in Their Screams
World in Their Screams
Proposé par London Lane France
Prix : EUR 96,18

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Apocalypse now, 17 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : World in Their Screams (CD)
Cette oeuvre constitue l'apothéose du groupe. LA bande son de l'apocalypse. La musique se révèle aussi grandiose qu'elle est noire et desespérée. Cette oeuvre dépasse le cadre stricte de la musique gothique tant elle se révèle finalement proche de la branche la plus obscure de la musique contemporaine (Penderecki). Celle-ci est d'ailleurs une source d'inspiration évidente et parfaitement revendiquée. La ségrégation musicale empêche malheureusement l'oeuvre de rejoindre la panthéon des chefs d'oeuvre de la musique contemporaine.
Et le groupe jeta malheureusement l'éponge suite au peu de ventes et de reconnaissance au regard de l'énorme investissement que requiert une telle oeuvre.
Triste époque à l'heure où l'industrie musicale rend riche des pseudos artistes avec ces quantités phénoménales de bouses qui sortent chaque année ! Ces bouses aussitôt consommée seront aussi vite oubliées tandis qu'un tel album marque à vie et sera éternel dans le coeur des rares chanceux qui auront croisé son chemin...
A écouter fort et dans le noir : effet garanti !!


Memories in my head
Memories in my head
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 10,54

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 vivement la suite, 2 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Memories in my head (CD)
Magnifique mini album de Riverside où l'inspiration coule à flots. 3 titres très atmosphériques avec des mélodies sublimes. J'espère que l'album sera de ce niveau auquel cas ou pourrait s'attendre à un chef d'oeuvre.


Heligoland
Heligoland
Prix : EUR 13,53

4.0 étoiles sur 5 Oeuvre-Bilan, 2 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heligoland (CD)
Pour la première fois de son histoire Massive Attack ne surprend plus et n'évolue plus. Il fait un arrêt sur images sur son glorieux passé. Cet album se présente comme une sorte de fausse compilation de leur meilleurs titres, toutes époques confondues. En terme de son, oublié le froid polaire de 100th Window, place au réchauffement climatique, quelque part entre Protection et Mezzanine. L'album est donc fort logiquement hétérogène contrairement aux précédents et surtout plus facilement abordable : nous sommes en terrain connu et conquis. Pour autant, Le collectif de Bristol réussit à éviter le copié-collé, et réussit à rendre chaque titre unique. Heligoland ne souffre donc pas de la comparaison avec ses prédecesseurs. De plus, quelques nouveautés viennent se nicher de-ci de-là comme, peut-être, un avant goût d'une évolution future : Psyche, avec sa guitare acoustique en boucle; le pop rock fragile de Saturday Come Slow avec encore une guitare acoustique et cette voix fragile de Damon Albarn (superbe). Album très réussi, même si un poil en dessous des 2 précédents chef d'oeuvres de groupe. Indispensable pour tout fan qui se respecte en attendant la suite avec impatience.


Page : 1 | 2 | 3