undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de RAS > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par RAS
Classement des meilleurs critiques: 247
Votes utiles : 1294

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
RAS
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Envoyée spéciale
Envoyée spéciale
Prix : EUR 12,99

4.0 étoiles sur 5 Une envoyée très spéciale, 20 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Envoyée spéciale (Format Kindle)
Le style distancié et décalé de l’auteur se marie ici à merveille avec cette parodie du roman d’espionnage situé entre la Creuse et les deux Corée. C’est remarquablement construit, avec des procédés minimalistes qui ne réussissent pas toujours à Echenoz il faut dire. Ici ça fonctionne aussi bien pour le récit que pour le style. L’auteur fait évoluer ces personnages avec toujours un sourire en coin, parfois il prend le lecteur à témoin, c’est très cocasse.


Je m'en vais
Je m'en vais
Prix : EUR 6,99

2.0 étoiles sur 5 Pourquoi donc cet ennui?, 7 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je m'en vais (Format Kindle)
Je me demande pourquoi ce livre a eu le Prix Goncourt, mais on a déjà assez commenté les bizarreries récurrentes ce prix, je ne reviendrai pas là-dessus. La façon distanciée qu’a l’auteur de nous présenter les personnages et les situations tourne vite à l’ennui, au sentiment de vide et de n’importe-quoi. A force de nous montrer les personnages qu’à partir d’une extériorité, Echenoz les rend irréels et sans émotion. Or, l’émotion est le ressort de l’action et des intrigues, dans la vie comme dans la littérature. Les descriptions des lieux et des objets apparaissent également souvent comme gratuites, tirées par les cheveux, comme s’il avait voulu remplir des pages, et ne s’inscrivent pas dans la trame du récit. Prendre à partie le lecteur de temps en temps ne constitue qu’une faible compensation à ce manque de vie. Au final, le résultat est un grand ennui.


Courir
Courir
Prix : EUR 9,99

4.0 étoiles sur 5 Courir, 5 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Courir (Format Kindle)
Ceci n’est pas à proprement parler une biographie de Zatopek, et cela n’est pas l’intention. On n’a pas cette pléthore de détails qu’on a souvent dans ces ouvrages, et je trouve qu’on ne veut pas toujours savoir l’âge et l’adresse de tous les amis, connaissances et parents. C’est fort bref comme texte et ça se lit très bien, c’est très fluide et on a un très bon rythme, beaucoup plus simple aussi que d’autres romans d’Echenoz.


La pensée PowerPoint
La pensée PowerPoint
par Franck FROMMER
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

1.0 étoiles sur 5 Partial et sans intérêt, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La pensée PowerPoint (Broché)
Voici un ouvrage qui est un produit typique de l’arrogance intellectuelle française. Tout est censé être négatif et rien ne serait à sauver dans PowerPoint. Voici un petit exercice que je suggère : allez voir sur YouTube les conférences données sans projection par des universitaires français, comme on donnait cours il y a encore pas si longtemps. Même quand la personne articule correctement, ce qui n’est souvent pas le cas, il faut s’accrocher pour suivre. C’est surtout le cas quand des chiffres sont cités. On peut voir la différence. Ceci dit, il y a des usages inadaptés ou ridicules de PowerPoint, mais c’est le propre de chaque outil. Ainsi, l’auteur consacre tout un chapitre sur une mauvaise présentation médicale, avec des schémas mal faits ou des notes incompréhensibles. Mais un graphique incompréhensible peut aussi se trouver dans un livre, une brochure, un polycopié, un film ou sur tout autre support, cela ne prouve rien contre le support en soi. Pour montrer quelque chose de crédible, notre auteur aurait dû faire l’inverse, montrer qu’avec des présentations bien faites (évaluables par exemple par un jury issu du public ou des experts du domaine traité) les critiques tiennent encore. De plus, une bonne part des reproches que fait l’auteur s’adressent en fait au management moderne, elles ne sont pas neuves et ne sont certainement pas imputables à PowerPoint.


The Burning Room
The Burning Room
Prix : EUR 5,99

4.0 étoiles sur 5 Agréable et crédible, 18 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Burning Room (Format Kindle)
J’ai lu la plupart des Connelly et je trouve qu’il se maintient très bien. Ce roman est très agréable à la lecture. Harry Bosch est toujours aussi attachant, l’intrigue est bien ficelée et surtout elle est vraisemblable, ce qui n’arrive pas souvent dans les romans policiers. Les auteurs se croient souvent tenu à une surenchère, soit au niveau des morts, soit au niveau de la complication du montage. Ici on sent aussi la patte de l’ancien reporter qu’était Connelly, chaque détail est scrupuleusement recherché, on a même parfois un excès de didactisme. Les incursions dans la vie privée de Bosch sont intéressantes et ne tombent pas dans les travers masochistes d’un Mankell par exemple.


La lionne blanche
La lionne blanche
par Henning Mankell
Edition : Broché
Prix : EUR 8,10

5.0 étoiles sur 5 Remarquable, 11 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La lionne blanche (Broché)
Ceci est un excellent roman policier. Comme souvent avec Mankell il réussit à combiner l’intrigue criminelle avec l’analyse socio-politique, sans lasser le lecteur. Ce roman a été écrit entre la sortie de prison de Mandela et son accession à la présidence, et il dresse un portrait remarquable de l’Afrique du Sud, avec ses tiraillements entre l’émancipation des Noirs et la dernière résistance des Blancs. En même temps, ce qui se passe là-bas va avoir des effets inattendus sur des crimes commis en Suède, pour lesquels Wallander est en charge de l’enquête. Partant d’un puzzle incroyablement obscur – un meurtre inexplicable, une ferme qui explose, un doigt noir retrouvé – Wallander remontera en tâtonnant la piste pour éclaircir un complot opposant les acteurs de la lutte pour le pouvoir dans un pays situé à des milliers de kilomètres de la paisible ville d'Ystad. En même temps, nous assistons aux péripéties de la vie privée de notre héros, sa vie familiale qui se délite et le pessimisme habituel de sa vie sentimentale. Construit et écrit de façon remarquable, je ne saurai que recommander vivement.


Une Touche d'amour
Une Touche d'amour
par Jonathan Coe
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

3.0 étoiles sur 5 Le deuxième roman de Coe, 10 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une Touche d'amour (Poche)
Ceci est le deuxième roman écrit par Jonathan Coe, il s’améliore par rapport au premier (La Femme de hasard), mais ce n’est évidemment pas si bon que les récents. Moins bien construit, on sent l’écrivain encore tâtonner. En plus, le procédé qui consiste à entrecouper le récit du personnage principal Robin Grant (déjà tout-à-fait dans la veine de Coe – solitaire, dépressif, torturé, bizarre quoi), par quatre nouvelles écrites par Grant, n’est pas trop réussie ici. Le récit est entrecoupé par des récits après tout pas si intéressants et pas si parlants que ça. La recette a été reprise de façon bien plus habille dans Testament à l’anglaise : mise en abyme du roman avec le personnage de Owen lui-même romancier ; extraits de journal intime, etc.


Les Dieux du verdict
Les Dieux du verdict
par Michael Connelly
Edition : Broché
Prix : EUR 21,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Les Dieux du verdict, 9 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dieux du verdict (Broché)
En introduisant l’avocat qui travaille dans sa voiture (« Lincoln lawyer »), Michael Connelly a réussi à se renouveler complètement. Harry Bosch n’apparait plus que comme personnage secondaire et la nature du suspense se déplace. Ce n’est plus le couple meurtre-enquête qui est au centre de l’attention, mais en quelque sorte la phase après, au tribunal, avec son suspense procédurier. Comment Mickey Haller va-t-il jouer la législation, la procédure, utiliser les règles écrites et non-écrites de la justice américaine au profit de son client ? La façon d’influencer et de mettre de son côté les membres du jury (les « dieux du verdict » justement) est tout-à-fait subtile et passionnante. Tous les amateurs de polar traditionnel n’apprécient pas, et il faut voir où se situent ses gouts. Je trouve ce roman très réussi et plein de tension et de rebondissements. Surtout à partir de la moitié je n’ai plus pu m’en détacher jusqu’à la fin.


Weber / Der Freischütz [Blu-ray]
Weber / Der Freischütz [Blu-ray]
DVD ~ Von Weber
Prix : EUR 47,49

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Freischütz réussi, 21 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Weber / Der Freischütz [Blu-ray] (Blu-ray)
Voici la première captation en haute définition de cette oeuvre, enregistrée sur Blu-ray, un des premiers opéras romantiques allemands. Dans la version originale de Von Weber, l'intrigue se passe en Bohême vers 1648, juste après la guerre de Trente Ans. Ici, le contexte a été modernisé, l’action se déroule dans un décor de fin de guerre avec des ruines bien visibles, à une époque indéterminée mais récente, ce qui doit évoquer un certain passé à Dresde. La mise en scène d’Axel Köhler est des plus réussies, elle évite le kitsch mais aussi le modernisme gratuit. La direction d’acteurs est réalisée avec le plus grand soin. Les décors et les costumes sont appropriés et même fort jolis. L’abime de la Gorge-au-Loups est à la fois magnifique et effrayante, digne d’un film d’horreur moderne. Christian Thielemann dirige la Staatskapelle Dresden de façon remarquable. Les chanteurs sont excellents vocalement, mais aussi en tant qu’acteurs. Albert Dohmen campe un Kuno convaincant, le ténor Michael König joue un Max très solide, le baryton Adrian Eröd est un Ottokar excellent, la soprano Sara Jakubiak incarne une Agathe très émouvante et avec une voix ravissante, et la basse Georg Zeppenfeld est un Kaspar tout à fait adapté à ce rôle difficile de vaurien rusé. Tous les autres acteurs et figurants jouent leur rôle à merveille.


La Femme de hasard
La Femme de hasard
par Jonathan Coe
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

3.0 étoiles sur 5 La femme de hasard, le premier roman de Jonathan Coe, 18 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Femme de hasard (Poche)
Ceci est le premier roman de Jonathan Coe. C’est comme si souvent chez lui l’histoire d’une vie ratée, des désillusions redondantes de Maria, une femme indifférente voire dépressive et assez peu douée pour le bonheur. On reconnait d’emblée son style particulier, ses constructions des personnages, son ironie et sa démystification des formes établies de sociabilité. Mais tout est encore un peu amateur, un peu maladroit, il y va avec le dos de la cuiller, sans encore cette subtilité et cette finesse qui caractérisent ses romans ultérieurs. A conseiller surtout aux inconditionnels de Jonathan Coe et ceux qui veulent avoir la collection complète.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20