undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Philippe JEAN > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Philippe JEAN
Classement des meilleurs critiques: 25.498
Votes utiles : 215

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Philippe JEAN "GPP29" (FRANCE)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
La discothèque idéale de Diapason, vol. 7 / Strauss : Les grands opéras.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 7 / Strauss : Les grands opéras.
Prix : EUR 23,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Décidément, j'adore cette collection !, 14 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La discothèque idéale de Diapason, vol. 7 / Strauss : Les grands opéras. (CD)
C'est vrai que la présentation est minimale, c'est vrai qu'en achetant ces coffrets nous risquons de faire des doublons, surtout pour les opéras: pour Strauss, j'en possédais déjà 4 sur 7 et c'était sensiblement pareil pour les opéras de Mozart, mais qu'importe, pour le plaisir de l'oreille - et c'est quand même çà qui compte avant tout - je suis comblé. Avec l'opéra, Strauss fait la part belle aux femmes et, de ce côté nous sommes gâtés avec tout le gratin du chant féminin avec en particulier Lisa della Casa que l'on retrouve 3 fois, en Chrysothémis,en Maréchale et, encore mieux, en Arabella pour l'éternité. Part belle également aux chefs avec Böhm -2 fois- mais aussi Krauss,Karajan, Mitropoulos ;;; A côté, les hommes sont un peu sacrifiés Strauss ayant toujours privilégié les rôles féminins: quelques pépites cependant; Max Lorenz distribué en Aegisth est un luxe absolu et en Bacchus, c'est une splendeur. la distribution masculine réunie par Sawallisch est tout à fait au niveau des dames -Schwarzkopf, Ludwig, Moffo, qui dit mieux-
Et il y a les bonus parfois un peu difficiles à dénicher tant ce coffret est touffu, mais qui permettent de découvrir des voix encore plus rares mais souvent somptueuses malgéré les aléas des prises de son lointaines: Rosa Pauly, Maria Cebotari, Maria Jeritza ...
On attend avec impatience le prochain opus ...


Wagner : Der Ring des Nibelungen
Wagner : Der Ring des Nibelungen
Prix : EUR 49,80

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le crépuscule des Dieux !, 10 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Der Ring des Nibelungen (CD)
Le Ring de Wagner par Solti à ce prix ... quelle aubaine !
L'intérêt principal de ce Ring, c'est qu'on y entend les derniers monstres sacrés du chant Wagnérien. Certes, les héros ne sont peut-être plus au sommet de leurs moyens, mais un Hans Hotter, un Wolfgang Windgassen même fatigués font encore illusion en Wotan et Siegfried: après eux il faudra se contenter des Theo Adam, René Kollo nettement un cran en dessous.
Et puis il y a les femmes encore en pleine gloire à commencer par l'incontournable Brunnehilde de Birgit Nilsson, sans oublier la superbe Sieglinde de Régine Crespin, ni la Fricka (Walkyrie) et la Waltraute de Christa Ludwig. Et puis, cerise sur le cadeau, dans l'or du Rhin, enregistré en 1959 Solti offre le rôle de Fricka à l'immense Kirsten Flagstadt qui, à plus de 60 ans a bien plus que de beau reste.
Enfin, dernière cerise... qui chante le rôle de l'oiseau dans "Siegfried" ? ... Rien moins que Joan Sutherland !


Verdi: Otello
Verdi: Otello
Prix : EUR 12,00

5.0 étoiles sur 5 Carré d'as !, 7 août 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi: Otello (CD)
Certes, il faut aimer la voix très particulière de Vickers, certes, Gobbi n'a jamais eu la plus belle voix de baryton du monde, certes Rysanek est plus Straussienne ou Wagnérienne que Verdienne. Mais avec Serafin à la baguette, la magie prend forme et au final çà donne, à mon sens, une des plus grande interprétation de ce magnifique opéra, qui es lui même une des meilleures adaptation d'une pièce de Shakespeare en musique !


L'Assassin qui rêvait d'une place au paradis
L'Assassin qui rêvait d'une place au paradis
par Jonas JONASSON
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 NUL, 22 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Assassin qui rêvait d'une place au paradis (Broché)
J'avais beaucoup aimé le premier opus de l'auteur: sans doute l'effet de surprise jouait beaucoup .
Le second opus m'avait déjà beaucoup moins plu !
J'ai détesté le 3 ème et
je ne lirais sûrement pas le 4 ème
Pour moi Jonas Jonasson restera l'auteur d'un seul livre, le vieux qui ne voulait pas ...


Verdi : Aida
Verdi : Aida
Prix : EUR 16,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très belle version avec quelques bémols, 8 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Aida (CD)
J'ai été ravi de voir que la version Mutti de l'Aïda de Verdi était disponible à un prix très doux et je me suis empressé de la commander et de l'écouter dès réception; c'est une très belle version dont le principal atout, à mon sens, est la direction de Ricardo Mutti.
Les chanteurs sont excellents; difficile de faire mieux que la basse soyeuse de Ghiaurov en Ramfis. Domingo, en pleine possession de es énormes moyens est un formidable Radames. Avec Caballe, j'ai un petit souci; certes en ces années 70 elle est au sommet de sa carrière et chante divinement bien. Son air du Nil au III est à tomber. Bref, elle est parfaite, à ceci près que, pour moi, elle n'incarne pas tout à fait le personnage.
C'est vrai que depuis 50 ans mon Aïda c'est Léontyne Price.
Pour Amneris, c'est pire, non que Cossotto soit mauvaise. C'est une très bonne chanteuse mais , comment dire, dans ces années là elle était un peu la mezzo à tout faire un peu comme l'avait été Barbieri 15 ans avant elle. Certes son interprétation ne démérite pas mais ... écoutez Gorr, écoutez Simionato ..., écoutez Bumbry ... C'est un niveau au dessus
Rien à dire sur Cappuccili qui est très bien
En résumé, ce n'est pas l'Aïda que j'amènerais sur une île déserte -je reste fidèle à Solti, Price, Gorr et Vickers - mais c'est une très belle réalisation que je préfère à la récente version dirigée par Pappano malgré l'excellent Radames de Kauffmann et l'Aïda d'Harteros.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 11, 2016 7:24 PM CET


Verdi : la Traviata
Verdi : la Traviata
Proposé par zoreno-france
Prix : EUR 8,51

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Addio del passato ..., 27 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : la Traviata (CD)
Quand cet enregistrement est paru, j'ai entendu la moitié de "l'addio del passato et je suis parti en courant pour l'acheter.
Alors bien sûr, Violetta Valéry c'est Callas - avec ou sans Visconti- à jamais.
Alors bien sûr, Caballe en scène avec ses rondeurs, elle ne peut rivaliser avec sa géniale aînée ... Mais vocalement, quelle splendeur . C'est Montserrat à son meilleure, quand elle pouvait faire n'importe quoi avec sa voix et que c'était toujours sublime. Et derrière elle il y a du beau monde chez les Messieurs avec le meilleur Alfredo de sa génération - Carlo Bergonzi himself- et l'excellent Milnes qui assure dans le rôle peu gratifiant de Germont. A la baguette Georges Prêtre ne démérite pas.
Superbe version à placer aux côtés des diverses incarnations de Callas et de la version Kleiber/Cotrubas
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 24, 2016 10:31 AM CET


Seiko - SNK809K2 - 5 - Montre Homme - Automatique Analogique - Cadran Noir - Bracelet Tissu Noir
Seiko - SNK809K2 - 5 - Montre Homme - Automatique Analogique - Cadran Noir - Bracelet Tissu Noir
Proposé par Lenox trading
Prix : EUR 75,16

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Satisfaction, 6 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Cette montre me satisfait à la fois sur un plan esthétique et sur un plan pratique.
Le seul bémol, c'est que j'ai un peu de mal à régler le calendrier; bon ce n'est pas compliqué à faire sauf que le changement de jour ne s'effectue pas au bon moment; peut-être suffit-il d'effectuer ce réglage à minuit ?


Rameau - Pièces de clavecin seul & en concerts
Rameau - Pièces de clavecin seul & en concerts

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très belle interprétation ..., 15 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rameau - Pièces de clavecin seul & en concerts (CD)
... qui mériterait d'être vendue à un prix DECENT !!! et non à des tarifs japonais (?) qui frisent le ridicule ...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 10, 2016 4:40 PM MEST


Carmen
Carmen
DVD ~ Grace Bumbry
Prix : EUR 22,00

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Oui, mais ..., 6 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carmen (DVD)
Voici une représentation de Carmen qui me laisse perplexe. Visuellement je trouve çà plutôt catastrophique - lourdingue, kitsch, moche ...- à des années lumières du beau film de Rosi. Musicalement c'est bien dirigé par Karajan, même si bien sûr on peut regretter le tripatouillage fait dans la partition : rajout d'extraits de l'Arlésienne et coupes dans le 4ème acte. Et c'est bien chanté, surtout par les deux dames qui caractérisent parfaitement leurs rôles; et on ne peut pas reprocher à Freni d'être un peu nunuche car c'est le rôle de Micaela qui l'exige...
Bumbry est une chanteuse magnifique qui ne m'a jamais déçue et qui fait, à mon goût, une excellente Carmen.
Et il y le Don José de Vickers ! Vickers formidable chanteur, doté d'une voix très particulière qui, paradoxalement, peut paraître souvent sublime ou, parfois, carrément laide. Les fans de Vickers l'adorent, mais ceux qui ne supportent pas ce timbre un peu nasal, ne peuvent simplement pas l'écouter. Vickers, un peu comme Callas, transcende une voix plutôt laide à la base pour en faire un instrument sublime.
Dans ses grands rôles, il devient quasiment insurclassable comme dans l'Othello de Verdi, le Florestan de Fidelio, ou encore, le Radames d'Aïda ... Canadien anglophone, il chante un français un peu chaotique qui peut rebuter. Néanmoins, il a été un Enée absolument épique et magnifique dans les Troyens de Berlioz...
Mais je n'adhère pas à son interprétation de Don José que je trouve trop raffinée, trop pensée, trop ... métaphysique . Pour moi José est quelqu'un pas très malin pour ne pas dire fruste qui tombe raide dingue amoureux de Carmen. José n'est pas intello pour deux sous alors que Vickers en fait un personnage très profond, très tourmenté, interprétation qui, à mon sens frise le contre sens ...
Alors, non, pour moi Vickers passe à côté du personnage même si sa "Fleur que tu m'avais jetée " est sublimement chanté.
Mon don José idéal reste Nicolaï Gedda qui a enregistré le rôle avec deux très belle Carmen, Victoria de Los Angelès et Maria Callas.


Tchaikovsky : Symphonies n° 4,  n° 5 et n °6 "Pathétique"
Tchaikovsky : Symphonies n° 4, n° 5 et n °6 "Pathétique"
Prix : EUR 11,68

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La version définitive ..., 8 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tchaikovsky : Symphonies n° 4, n° 5 et n °6 "Pathétique" (CD)
Bon, c'est vrai qu'on peut en écouter d'autres après Mrawinsky, mais, c'est difficile ...
Il y a quelques temps france musique diffusait chaque dimanche vers 14h une tribune de critiques de disques, intitulé "'le jardin des musiciens" et dirigé par un prétentieux dont j'ai oublié le nom. La Tribune des critiques de disque se justifiait dans les années 1960 lorsque les grandes oeuvres comptaient moins d'une dizaine d'exemplaire. Aujourd'hui on trouve des centaines d'interprétations, il y a déjà un choix préalable déjà contestable car il faut choisir 6 version parmi des dizaines voire plus.
Bref, ce dimanche là, le maître du "jardin" avait choisi 6 versions de la 5ème symphonie de Tchaïkovsky dans lesquels on trouvait qq versions plus ou moins anciennes et la version nouvelle qui motivait cette tribune. En constatant que la version de Mravinsky n'avait pas été retenu dans la confrontation, je m'en étonnais dans le forum de l'émission. Je reçus alors une réponse cinglante du maître du jeu :" Mrawinsky ?, il est mort" . Réponse d'autant plus stupide que ce jour là, la Tribune eut du mal à départager 2 versions; l'une récente que j'ai oubliée, l'autre , un peu moins puisque dirigée par Pierre Monteux, éminent chef d'orchestre français, créateur du Sacre du printemps de Stravinsky en 1913, mais qui, compte tenu de ses dates aurait pu être le père de Mrawinsky et qui, si je puis dire, était encore plus mort que lui !
Le jardin des critiques n'existe plus et je ne saurais m'en plaindre !
Les trois dernières symphonies de Tchaïkowsky, sont toujours là aussi indispensables qu'au moment de leur parution il y a près de 50 ans !!!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6