Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos nav_CD Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Gman > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Gman
Classement des meilleurs critiques: 77.417
Votes utiles : 21

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Gman

Afficher :  
Page : 1
pixel
Far Cry Primal
Far Cry Primal
Prix : EUR 19,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un titre rafraichissant mais qui ne transcende pas la licence., 30 novembre 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Far Cry Primal (Jeu vidéo)
De la licence Far Cry je n'avais joué qu'au 4, que j'ai trouvé excellent en dépit des critiques mitigés "pâle calque de Far Cry 3"pour certains. J'avais grandement apprécié ce jeu d'action FPS complètement décomplexé, avec des PNJ et personnages secondaires plutôt fun. Je ne dirais pas que j'en attendais beaucoup de ce Far Cry Primal. Mais j'étais séduit par l'idée de transporter le joueur dans une autre époque. Le néolithique (10 000 ans avant JC) en Europe centrale. Je m'attendais donc à ce que le contexte historique vienne transcender la formule.

Malheureusement je trouve que le jeu se démarque finalement assez peu des Far Cry précédents au niveau de ses mécaniques de jeu. Toujours le même système de crafting en tuant des animaux, et cet arbre des compétences que l'on débloque au fur et à mesure de l'XP gagné au cours de la partie. Mais ce qui m'a le plus rebuté ce sont les missions principales et secondaires que je n'ai pas trouvé très bien écrites. Beaucoup de redondance quand il faut capturer un avant poste ou un bûcher. Et à titre personnel le choix de transposer le langage des 3 tribus dans le style "Moi Tarzan, toi Jane" m'a empêché de développer de l'empathie pour les personnages. Reste que le jeu est plutôt beau graphiquement. les effets de lumière dans la forêt en plein jour chatouillent la rétine. Par contre j'ai été nettement moins convaincu par les paysages enneigés du nord du pays d'Oros.

Au final je ne sais pas à qui s'adresse vraiment ce jeu. Fans de la licence ? Déçus de Far Cry 4 ? En tout cas pour moi il n' s'agit pas d'un grand jeu et encore moins un des grands jeux de 2016. Au mieux une curiosité rafraichissante pour son contexte historique. A faire quand on a un peu de temps, sinon pour ceux qui cherchent un grand jeu et une expérience transcendante vous pouvez passer votre chemin.


Alien : Isolation - édition nostromo
Alien : Isolation - édition nostromo
Proposé par NOUS C LE PRIX
Prix : EUR 29,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Probablement un des meilleurs jeux "survival horror" !!!, 1 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien : Isolation - édition nostromo (Jeu vidéo)
J'ai bien entamé le jeu, et c'est vrai que le côté survival est vraiment poussé à son paroxysme. Quand on est face à l'Alien il n'y a que la possibilité de se replier. Je pense que plus loin dans le jeu on aura accès à des armes (le lance flammes notamment) qui permettront, si ce n'est pas de tuer la créature, au moins de la faire fuir. Tuer ses ennemis est vraiment optionnel. L'essentiel c'est d'avancer et de survivre. Jusque là j'ai dû tuer deux humains et deux cyborgs tout au plus.
C'est la première fois depuis que je possède la PS4 que je m'accorde des pauses en jouant, tant je trouve la tension éprouvante par moment. Les apparitions de l'Alien sont suffisamment bien espacées pour arriver à susciter la peur ou la surprise, et c'est toujours accompagné d'une bande son énorme (à jouer au casque de préférence pour en apprécier les subtilités), que ce soit la musique ou les bruitages qui l'accompagne (grognement, hurlement, bruit dans les aérations), ce qui incite le joueur à éviter de courir mais plutôt d'envisager l'exploration de manière lente et attentive.
Autre grande réussite le level design qui retranscrit fidèlement le décors du film "Alien le 8ème passager" de Ridley Scott.
Au niveau des aspects négatifs si je devais chercher la petite bête, la modélisation des visages lors des cinématiques que je trouve un peu en deçà de ce qu'on pourrait attendre sur console next gen. Et le système de sauvegarde qui se fait via des bornes parsemées un peu partout sur la station spatiale peut rebuter. Car du coup on ne peut pas sauvegarder en pleine phase d'action et quand on a réussi à parcourir une zone sans se faire repérer par un ennemi il faut sans cesse prier pour ne pas se faire surprendre par l'Alien avant d'atteindre une borne de sauvegarde. Mais je pense que ce choix de sauvegarde à l'ancienne incite le joueurr à être sans cesse sur le qui-vive et participe à renforcer l'aspect angoissant du jeu.
Pour l'instant je suis globalement satisfait, et je trouve incompréhensible que le jeu ai fait un bide à ce point. Pour info suite aux mauvaises ventes du jeu les studios Creative Assembly n'envisage pas de suite. En terme d'ambiance et sensation ça vaut bien un Until Dawn ou Evil Within. Je pense même que le titre pourrait trouver une seconde vie en étant adapté sur le Playsation VR.


Wolfenstein : The New Order
Wolfenstein : The New Order
Proposé par CARTAPAPA
Prix : EUR 21,64

4.0 étoiles sur 5 Un bon p'tit FPS à l'ancienne !, 22 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wolfenstein : The New Order (Jeu vidéo)
Certes ce jeu ne révolutionnera pas le jeu vidéo, mais Bethesda fait un travail incroyable en reprenant les rênes de la licence Wolfenstein. Pas de révolution dans le gameplay, mais un jeu fun, fluide et simple à prendre en main. C'est un plaisir de casser du nazi dans des niveaux aussi variés. Niveau durée de vie il faut compter de 8 à 10 heures pour le terminer ce qui me parait être la durée optimal pour ce genre de jeu. Petit bémol sinon en ce qui concerne l'IA des ennemis qu'on aurait aimé un peu plus fine dans certaines phases d'infiltrations.
Un excellent jeu défouloir, ceux qui veulent de la nouveauté passez votre chemin !


Metal Gear Solid 3 : Snake Eater
Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'expérience sensitive ultime sur PS2 !!!, 2 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metal Gear Solid 3 : Snake Eater (Jeu vidéo)
Joueur occasionnel de jeux vidéos c'est en ressortant ma vieille PS2 et en jouant à MGS2: Sons of liberty que l'idée m'est venu de commander Metal Gear Solid 3: Snake Eater.

Je ne regrette absolument pas d'avoir cédé à cette pulsion. Alors oui, certes je m'y prends assez tardivement à l'époque où les consoles next gen font fureurs. Mais je ne pensais pas me prendre une telle claque par cet épisode de la célèbre franchise d'Hideo Kojima. Pour moi ce jeu surpasse en tout point le précédent. Un gameplay incroyablement original, des phases d'actions et d'infiltrations jouissives. Une histoire qui prend aux tripes (c'est la première fois que j'ai versé une petite larmichette en terminant un jeu). Une véritable quête initiatique à la fois pour le joueur que pour Snake (le futur Big Boss). Malgré la linéarité du scénario on a une impression de parcourir un monde vaste, là où les déplacements dans MGS2 semblaient plus restreint. A propos du précédent c'était aussi très frustrant de voir qu'on pouvait le boucler très rapidement (entre 6 et 7 heures même sans passer les cinématiques), avec MGS3 il faut pratiquement compter le double de temps pour en arriver à bout. Metal Gear Solid 3 : Snake Eater est le genre de jeu qui propose une expérience sensitive quasi identique à celle qu'on rencontre quand on regarde un film à grand spectacle. Bien après y avoir joué la rétine reste marquée par les combats contre les 5 cobras (mention spéciale au jeu de cache cache avec le vieux sniper The End), ou encore la scène où dans un rêve on voit défiler les personnages que l'on a tué tout au long du jeu. Et le thème "Snake Eater" chanté par Cynthia Harrell entêtant au possible, venant souligner l'aspect bondien 60's du jeu.

Je pourrais énumérer les autres immenses qualités de ce jeu pendant des heures. Le mieux étant de se faire soit même un avis. Mais pour moi c'est clairement le meilleur jeu de la PS2. C'est un crime de ne pas le posséder dans sa ludothèque.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 20, 2016 3:40 PM MEST


Taste : What's Going on Live at the Isle of Wight
Taste : What's Going on Live at the Isle of Wight
DVD ~ Taste
Prix : EUR 20,00

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La genèse d'un grand guitariste !, 4 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Taste : What's Going on Live at the Isle of Wight (DVD)
Si selon moi Rory Gallagher a produit des choses bien plus intéressante en solo, il ne faut toutefois pas oublier ses débuts au sein de Taste. Un trio modelé sur le même schéma que Cream ou le Jimi Hendrix Experience dont la part d'improvisation peut rebuter les non initiés. Tout n'est pas parfait dans ce concert, mais le lieu, le public nombreux et l'interprétation plus que correct du trio alors sur le point de se séparer, achèvent de rendre cette vidéo indispensable à toute personne appréciant Rory Gallagher et la scène Rock des 60's. C'est le concert d'un groupe qui donne tout ce qu'il a. Voilà en partie pourquoi il a marqué les consciences.

Pour ce qui est de l'objet maintenant. On appréciera le documentaire en introduction, qui revient sur les début de Rory Gallagher dans les showbands et la formation de Taste. Et les analyses et commentaires de musiciens aussi prestigieux que Brian May, The Edge ou encore Larry Coryell. Le concert n'a pas été filmé dans son intégralité ce qui est dommage, mais les 8 titres de la tracklist suffisent à combler l'auditeur tant les morceaux s'étirent au gré des improvisations des 3 musiciens.
Un léger bémol concernant les sous-titres en français. Un moment qui ne manquera pas de faire sourire ou agacer lorsque le mot "bottleneck" est traduit par "botanique". Mais là c'est pinailler pour pas grand chose.

Pour le reste, les bonus nous proposent trois titres interprétés par le trio pour l'émission allemande "The Beat Club" où l'on peut voir une des rares fois où Rory Gallagher joue du saxophone.
Au final un bel objet tant attendu par les fans du musicien irlandais et qui fait écho à la récente sortie du coffret cd: "I'll remember: a box of Taste".
Pour cette fin d'année 2015 les fans ne peuvent qu'être comblé !


Highway To Hell
Highway To Hell
Prix : EUR 16,69

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Album grandiose mais qualité du vinyle loin d'être irréprochable., 13 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway To Hell (Album vinyle)
Album incontournable c'est sûr, mais je suis très déçu par cette édition vinyle. Le disque saute sans arrêt dès le premier titre et je vois que je ne suis pas le seul à faire ce reproche. Dommage !


Page : 1