Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici
Profil de L. Pascal > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par L. Pascal
Classement des meilleurs critiques: 12.234
Votes utiles : 406

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
L. Pascal (Cannes)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
No et moi
No et moi
par Delphine de Vigan
Edition : Poche
Prix : EUR 6,30

3.0 étoiles sur 5 Livre d'ado?, 20 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : No et moi (Poche)
L 'exercice est difficile : raconter l 'histoire d 'une adolescente surdouée et d'une jeune SDF. Il faut reconnaitre que de Vigan s' en sort pas trop mal, avec des personnages attachants, parfois même émouvants. Reste cependant ça et là, le défaut de beaucoup de livres ayant comme personnages principaux des adolescents: leur prêter des pensées qui sont celles d 'adultes. Vous me direz, oui mais là la petite est surdouée... il n' empêche, cela ne prend pas toujours et manque parfois même d 'agacer. Les ados cependant devraient adorer.


Les Heures souterraines (pll)
Les Heures souterraines (pll)
par Delphine de Vigan
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Livre de la solitude urbaine., 20 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Heures souterraines (pll) (Poche)
Livre de la solitude urbaine. Deux êtres que l 'on croise, qui se croisent, en quête d 'amour dans une ville pleine de foule, mais vide d' êtres aimables. Idéalistes dans leur cœur, les deux personnages du roman luttent contre l' assèchement qui les menace. L' âme n''est déjà plus vraiment là, face à l âpre réalité du quotidien que nous décrit de Vigan. Le récit est bien mené. Reste qu'on étouffe un peu dans ce silo qui broie tout espoir.


C'est une chose étrange à la fin que le monde
C'est une chose étrange à la fin que le monde
par Jean d' ORMESSON
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop de palabre qui brise l'émerveillement, 10 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : C'est une chose étrange à la fin que le monde (Broché)
D'Ormesson nous annonce que « ce livre est une sorte de Café du commerce de la cosmologie et de l' histoire du monde. L'auteur a pris la posture du ravi de la crèche, de Garo, le benêt toujours émerveillé de la Fontaine, du Candide de Voltaire : il est mû par l' étonnement et par l' admiration. Le spectacle du monde le surprend, l enchante et le remplit d une allégresse terrifiée. » J' aurais aimé être emporté par cet élan. Ce ne fut malheureusement pas le cas. Hormis quelques belles pages (dont les lignes citées ci-dessus), ce livre apparaît trop souvent comme une énumération de faits, de noms, de titres, d' auteurs et de listes de tout genre censées illustrer la richesse du monde alors qu au contraire elles alourdissent la lecture. D' Ormesson veut tellement expliquer et qualifier son émerveillement qu il en perd tout naturel, toute magie et tout élan. Finalement le titre dit l essentiel, emprunté à un très beau poème d' Aragon dont les 4 premiers vers cités dans le livre, valent je le crains d'avantage que toute la prose qui l' entoure. Alors ne gâchons pas notre plaisir, et relisons ce poème...

C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le cœur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent les voix

C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont chez eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre...

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 31, 2013 3:46 PM MEST


La course au microcrédit: 10 000 km à vélo à la rencontre de l'autre finance
La course au microcrédit: 10 000 km à vélo à la rencontre de l'autre finance
par Johan Benichou
Edition : Broché
Prix : EUR 18,20

3.0 étoiles sur 5 Instructif, 10 novembre 2011
Ce livre qui se lit bien (c'est rare pour un livre de ce type; il faut donc le souligner), nous donne un aperçu intéressant de différents modèles de micro-finance en Asie, Amérique du Sud et Afrique. Les 3 auteurs qui se mettent en scène dans leur périple à vélo, profitent aussi de leur voyage pour découvrir le monde - ils ont bien raison ! Au final un livre intéressant, plein d'énergie.


Tomber sept fois, se relever huit
Tomber sept fois, se relever huit
par Philippe Labro
Edition : Broché
Prix : EUR 7,20

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La broyeuse et le journaliste, 1 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tomber sept fois, se relever huit (Broché)
La broyeuse qui dévore de l'intérieur. C'est ainsi que Labro nomme la dépression qui le mettra à terre durant près d'un an. Récit factuel, d'une grande pudeur, qui décrit le mal et tente de l'expliquer. Une phrase magnifique de Léon Bloy qu'il cite au passage , "Quand une personne qui se croit importante se présente devant vous, demandez-lui d'abord où est sa douleur."


L'Adversaire
L'Adversaire
par Emmanuel Carrère
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un livre qui questionne..., 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Adversaire (Poche)
Ce livre a peut être un peu de mal à démarrer (volontairement ?), mais progressivement il tisse sa toile, pour rapidement ne laisser aucune issue possible. On est piégé, comme Romand dans ses propres mensonges. La fin avec la mutation du prisonnier est certainement le plus terrible, car on n'est pas loin de perdre ses repères. Beaucoup de questions restent en suspens sur la psychologie du personnage. Mais Carrere comme toujours, très factuel et très juste dans son récit, marche sur la lame du rasoir, ne déterminant jamais complétement la vérité du mensonge, la raison de la folie, le bien du mal. Un livre qui questionne...


On ne prête pas qu'aux riches : La révolution du microcrédit
On ne prête pas qu'aux riches : La révolution du microcrédit
par Maria Nowak
Edition : Broché
Prix : EUR 16,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livre très complet sur la MF, 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : On ne prête pas qu'aux riches : La révolution du microcrédit (Broché)
Un livre pour ceux qui veulent en savoir davantage sur la micro-finance, avec à la fois une vision macro (comment la MF peut aider l'économie), micro (comment ça marche), tant dans les pays en voie de développement (l'auteur dans son travail à la banque mondiale a travaillé sur des projets de MF en Asie, Afrique et Europe de l'Est) que dans nos économies occidentales (Maria Nowak a créé l'Adie, l'institut de MF le plus gros de France). Bref, un aperçu complet avec de l'expérience à différents niveaux. Merci Madame.


Un roman russe
Un roman russe
par Emmanuel Carrère
Edition : Poche
Prix : EUR 8,80

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Violent mais grand, 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un roman russe (Poche)
Ce livre dans son style, annonce le suivant, d'autres vies que la mienne. Carrere s'ancre dans le réel, sort son scalpel et décortique sa vie et celle de ses proches (sa compagne d'alors et sa mère). Récit souvent d'une grande violence, aux personnages torturés. L'auteur y est rarement à son avantage. Mais comme toujours avec Carrere, c'est l'infinie justesse du récit qui crée la flamme, pour d'une auto-fiction ordinaire, en faire un grand livre d'amour. Impressionnant !


D'autres vies que la mienne
D'autres vies que la mienne
par Emmanuel Carrère
Edition : Poche

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Grand livre d'amour, 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : D'autres vies que la mienne (Poche)
Un grand livre qu'il est conseillé de lire chez soi, sauf à dire que cela ne vous dérange pas de pleurer en public. Carrere choisit de raconter ce qu'il y a de plus compliqué à dire : la mort d'un enfant et celle d'une jeune mère, 2 histoires vraies dont l'une liée à sa famille. Raconter cela sans heurter les vivants exige une justesse extraordinaire. Carrere l'atteint dans un récit qui touche à la grâce. L'écrivain dit être re-né de cette expérience. Il en sort un grand livre d'amour à la vie et au couple. Merci.


La blessure la vraie
La blessure la vraie
par François Bégaudeau
Edition : Broché
Prix : EUR 19,30

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magique, 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La blessure la vraie (Broché)
Grand livre sur l'adolescence. Dès la première page il m'a arraché du présent pour me replonger dans ma vie d'ado des années 80. Me re-voilà donc dans ma peau du Pascal ado d'il y a 20 ans, pas encore bien structuré, qui appréhende le monde entre rêve, désir, ignorance, peur et bêtise. Quel bonheur ! La puissance du livre vient des phrases qui parlent comme on parlait à 15 ans. On revit sa vie d'avant. Ainsi donc François Bégaudeau la grande gueule qui m'a toujours énervé, au film à la palme d'or usurpée, aux positions sociétales horripilantes, qui l'eut cru que tu étais notre Salinger français! Alors écoute moi bien François, ton livre, je le garde ! Et pas touche, sinon j'te casse la gueule à la récré ;-)


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7