undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Profil de Jean-Marc AMBROSINO > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-Marc AMBR...
Classement des meilleurs critiques: 2.400.662
Votes utiles : 7

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-Marc AMBROSINO

Afficher :  
Page : 1
pixel
Sexy Death God
Sexy Death God

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dernier chef d'oeuvre signé Valor, 19 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sexy Death God (CD)
Sexy Death God est sorti à une période durant laquelle le nom "Christian Death" était disputé entre deux formations ; celle de Valor, qui utilisait le nom depuis 1985, et celle de Rozz Williams, revenu sur le davant de la scène au début des années 90. S'il est inconstablement loin du génie créatif du disque sorti par son frère ennemi à la même époque, "the path of sorrows", le nouvel opus signé Valor n'en est pas moins dénué d'intérêt. Si les trois premiers titres laissent augurer le pire, offrant un métal indus peu inspiré, la suite de l'album a tôt fait de nous rassurer : l'artwork ignoble et les mauvaises paroles sont vites éclipsées par des composition terriblement efficaces, moites et malsaines à souhait, renforcées par l'omniprésence d'un violon hypnotique et vicieux. Diantrement efficace, il est simplement dommage de se dire que c'est le dernier disque purement deathrock de Valor qui se tournera plus tard vers le piteux metal indus sus-cité. Que cela ne gâche pas votre écoute cela dit :)


Ashes
Ashes

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ultime collaboration entre Rozz Williams et Valor Kand, 14 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ashes (CD)
A l'écoute de ce disque on ne peut que se lamenter de la lente et inexorable descente aux enfers du groupe dans les années 90. En effet, le dernier disque sur lequel les frères ennemis Rozz Williams et Valor Kand ont collaboré est une pure merveille. Le grandiose "Ashes part 1" sur lequel s'ouvre l'album est une pièce de rock gothique puissant, efficace, et totalement incontournable. Autres perles du disque : le sensuel "When I was bed", l'excellent "lament" qui met en valeur un goût prononcé pour le cabaret d'entre-deux guerres ou le très efficace "face". Un des tout meilleurs disques du death.


The Scriptures
The Scriptures

3.0 étoiles sur 5 Une démarche intéressante mais un disque perfectible, 14 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Scriptures (CD)
"The Scriptures" est un album de transition pour Christian Death. La face A du disque contient quatre tubes imparables de goth rock parfaitement maîtrisé avec des musiciens excellents (mention spéciale pour David Glass et Kota, qui tous deux signent leur ultime album avec Christian Death) dont la reprise de Jimi Hendrix "1983" constitue le final en apothéose. La face B, plus proche du dark ambiant, déroutera sans doute les fans. Elle est malheureusement de qualité moindre, même si les titres dans lesquels Gitane Demone assure les vocaux relèvent quelque peu l'ensemble. C'est cette face B qui est responsable d'un album en demi-teinte, alors que la face A laissait augurer du meilleur.


Sex & Drugs & Jesus Christ
Sex & Drugs & Jesus Christ
Prix : EUR 15,04

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur Christian Death, mais un album efficace, 14 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sex & Drugs & Jesus Christ (CD)
"Sex and Drugs and Jesus Christ" confirme l'optique plus rock amorcée dans la face A de "The Scriptures", mais en plus malsain et plus crade - et hélàs un brin moins subtil au niveau des textes. Si le bon goût de la pochette peut se discuter, on ne peut nier que ce disque contient quelques très bons titres. Le classique "This is heresy", minimaliste mais furieux ; l'excellent "Tragedy" dont l'écoute rappelle un peu les travaux du death dans l'album "The wind kissed pictures" ou le très nerveux "Erection" dans lequel les vocaux de Gitane Démone se font particulièrement sulfureux. Un album efficace, même s'il ne s'adresse vraisemblablement pas aux fans de Rozz Williams.


Page : 1