undrgrnd HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cliquez ici Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux
Profil de Vilcoyote Bîp-bîp m'a tuER > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vilcoyote Bîp-...
Votes utiles : 1371

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vilcoyote Bîp-bîp m'a tuER "Ni Dieu ni Maître, sauf ma CB" (RCA)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 5- Sophia
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 5- Sophia
Prix : EUR 3,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas de surprise, mais toujours addictif - Lu sur kindle, 14 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 5- Sophia (Format Kindle)
Toujours les mêmes qualités techniques : fluidité, addictivité, récit sans temps mort qui va à l'essentiel.
Mais aussi le même défaut d'un tome à l'autre : une relecture perfectible.

Ayant un peu fait le tour des sœurs Whitford, le tome revient sur le fils Tom, qui se remet à peine de sa déception d'avec Felicity. Sophia, la grande créatrice de mode rencontrée dans le tome consacré à Ursula, est quant à elle invitée par son ancienne amante à Inverdale. La rencontre entre ces deux êtres blessés va se faire tout en douceur et naturel.
Le fil conducteur est donc cet amour à peine éclos entre l'héritier à vif et la jeune veuve (bémol ; du premier mariage, on ne saura strictement rien). Hélas, comme sa relation avec Felicity, celle-ci s'avère tiède. La faute aux deux protagonistes plutôt passifs.
Car en vérité, ce sont les aventures en filigrane qui captent le piment d'un roman une fois encore très sensuel. Ursula, Victoria, Robin et Zack sauvent la réputation de ces coquines demoiselles d'Inverdale ! Quant à la dernière, Margaret, elle bénéficie d'une scène remarquée en fin de tome qui va servir d'introduction au suivant.

Rien n'est simple chez les Whitford, le bonheur qu'on pourrait croire à portée de main s'échappe sans cesse, au profit de passions charnelles multiples. Cette fois, on échappe à Lord Brooks et sa manie de déflorer tout ce qui porte jupon.

Toujours emprunt d'une sorte d'élégance désespérée et d'un érotisme époustouflant, c'est un volet agréable qui se lit d'une traite.


C'est la fin [Import anglais]
C'est la fin [Import anglais]
DVD ~ James Franco
Proposé par __The_Best_on_DVD__
Prix : EUR 10,98

Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 C'est la fin... pour ça, faudrait déjà que ça commence., 9 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : C'est la fin [Import anglais] (DVD)
Comment se faire rouler par une bande annonce bien montée.
La promesse ? Un film apocalyptique barré d'une bande de potes, acteurs américains spécialistes de la rigolade décérébrée.
Le résultat ? Une bouse de survival hystérique, entre SF et dérive fantastique mal amenée, soulante et dotée de dialogues ineptes, vulgaire, aux idées imbéciles.
Un film lamentable doté d'un humour de puceaux.
Il faut être totalement défoncé pour avoir financé ce truc, écrit des dialogues aussi misérables et avoir cru tourner le film du siècle.
Dogma, film des années 90 scato et crétinéoïde passerait presque pour un scénario de Kafka à côté de ce... machin.

Bizarrement, la mise en abime de cette bande d'acteurs jouant leurs propres rôles laisse perplexe. Ils ne sont déjà pas drôles individuellement, n'ont même pas un physique motivant (ok, réflexion connassienne), alors en groupe, c'est un bon gros désastre. Il y en a qui aime, grand bien leur fasse. Bizarrement, si on touche à leurs idoles, c'est retour de kick assuré. Quelle tolérance...

Un mot sur le DVD et les bonus : Son et image corrects. Bonus : blablateux et auto-satisfaits, pas de making of. Aussi vains et inutiles que ce film.


Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 4- Ann
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 4- Ann
Prix : EUR 3,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un soupçon de lassitude - Lu sur kindle, 28 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 4- Ann (Format Kindle)
Pas d'évolution technique quant au texte. L'écriture est fluide malgré quelques coquilles résiduelles et répétitions, et le fichier est délivré en entier.

Nous retrouvons la jeune Ann (pas d'âge donné) venue rejoindre sa soeur Isabel et son mari Lord Brooks en Allemagne. Elle y fait la connaissance du troublant Bastian Voss, avocat et ami de son beau-frère, avant de croiser le chemin du jeune amant d'Isabel (enceinte des oeuvres de celui-ci), Tristan, fermier de son état. Ces rencontres vont précipiter la jeune fille dans un chaos sentimental et l'obliger à faire un triste choix.

Je suis sortie de ce tome plutôt mitigée.
Ann n'est pas inintéressante quoique très survolée, mais Isabel est loin d'être mon personnage préféré. Son caractère la conduit inexorablement vers celui d'une Winifred (leur mère). Soit une femme glacialement belle. Isabel se montre paradoxalement tellement effacée qu'elle est incapable de revendiquer ouvertement l'attention et la tendresse de son mari, le volage et malsain Lord Brooks. Elle finira comme sa mère, femme autoritaire, revêche et détachée de tout sentiment amoureux.

Une sensation de tristesse inéluctable accompagne les pas des deux soeurs. Ces femmes ne sont pas, et ne seront jamais heureuses.
Ce constat effectué après moins de 4 tomes devient vraiment désespérant pour une âme résolument romantique.
Si toutes les demoiselles d'inverdale ont eu beau tenir la vedette d'un épisode, leurs histoires évoluant au gré du sadisme (talentueux) de l'auteure nous prouvent que leurs aventures sont loin d'être terminées.

Et au-delà d'un aspect émotionnel purement subjectif, j'ai trouvé la trame temporelle un peu brouillonne et les relations redondantes d'un épisode à l'autre.
La question récurrente du manque de profondeur des personnages revient sur le tapis, m'empêchant toujours de m'attacher à eux.
Quant aux amours qui se nouent et se dénouent, je déplore le traitement infligé à celui d'Ann et Tristan. Il manque de substance, est trop rapide au point de paraître inutile. [spoiler] J'ai eu encore plus de mal à comprendre que la jeune femme préfère Tristan à Bastian, autrement plus charismatique. D'autant que les scènes entre Ann et Bastian recèlent d'instants bien plus troublants et énigmatiques que ceux plus mécaniques avec Tristan. On sent d'entrée que ces deux personnages n'ont rien à faire ensemble, trop immatures l'un et l'autre pour s'apporter quoi que ce soit.

Dès lors, on pourrait me dire : à quoi bon continuer de lire cette série ?
J'ai fait ma curieuse en me jetant sur la fin du 6ème (oui, je sais, pas bien et gnagnagna) et découvert dépitée qu'il ne clôturait pas la série. En tout cas, ça me laisse deux tomes supplémentaires pour décider si j'arrête définitivement les frais.
En effet, à force de tirer sur la corde, je me suis lassée. Il me manque quelque chose.
L'espoir un peu vain de tomber enfin sur une belle histoire follement excitante, mais aussi sincère et émouvante qui tienne dans la durée.


Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 3- Felicity
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 3- Felicity
Prix : EUR 3,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une famille singulière - Lu sur kindle, 26 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 3- Felicity (Format Kindle)
Concernant l'aspect technique, pas d'évolution, toujours un fichier correct malgré quelques coquilles et répétitions.
Point qui me laisse perplexe depuis le début, c'est la rédaction parfois confuse de certains résumés (ou quatrième de couverture). C'est notamment le cas ici.

Troisième volet des aventures de la fratrie Whitford, dont l'héroïne ne fait toutefois pas partie.

Félicity, ex meilleure amie et ex amante d'Ursula, revient à Inverdale en qualité de future maîtresse du domaine. Si le mariage avec Tom a bien lieu...mais il va falloir compter sur une Ursula furieuse et revancharde, une Victoria plus troublante que jamais et le retour surprise de Lord Brooks. Félicity parviendra-t-elle à se défaire de l'image d'intrigante sans charisme et déjouer le complot ourdi par son ex ?

Quelques mots des personnages principaux.
Ursula est d'une rare vindicte, Isabel subit toujours autant sa vie, quant à Victoria, elle confirme son statut de star de la série. Pourtant, elle partait très mal dans les premiers chapitres du tome 1, passant pour une dévergondée futile et affamée, avant d'intégrer naturellement le rôle de la jeune femme blessée aux besoins charnels surdimensionnés.

Une fois de plus, les couples sont malmenés, déchirés, réagencés avec sensualité et une certaine dose de cynisme.
Rien n'est immuable, les coups de coeur (et plus si affinités) fluctuent en fonction des occasions, mais une constante reste ; Lord Brooks me répugne toujours autant. Quant à Isabel, la blanche colombe s'est muée en une lady frustrée, avide de retrouver le frisson du désir dans l'oeil d'un jeune amant.

Éternels insatisfaits, les personnages traînent une forme de désespoir plutôt élégant.
En faisant sans cesse évoluer les relations, Miss Elizabeth parvient à nous tenir en haleine et à nous attacher aux pas de ces demoiselles d'Inverdale.


Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 2- Ursula
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 2- Ursula
Prix : EUR 3,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Inégal, mais bien mené - Lu sur kindle, 24 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 2- Ursula (Format Kindle)
Les éléments techniques relevés dans le premier tome sont les mêmes ici. Une écriture fluide, quelques erreurs à corriger, une atmosphère particulière et beaucoup de sensualité.

Suite des aventures érotiques de ces délurées demoiselles d'Inverdale.
Celles d'Ursula, de son frère jumeau Thomas (dit Tom) et de leur cible commune : Felicity. D'autres personnages intègrent l'univers d'Inverdale ; Sophia, la somptueuse et impressionnante couturière, et Robin, son séduisant chauffeur. c'est avec plaisir qu'on retrouve la relation entre Keith et Victoria, celle-ci étant toujours mariée à Zach (personnage dont l'entrée en scène torride du premier tome s'est vite essoufflée). Le poids des convenances pesant sur les amours de ces demoiselles, forme le coeur du problème et noue les intrigues.

J'avoue que cette fois, une partie de l'histoire m'a laissé indifférente, au point de lire certaines pages en diagonale.

D'abord à cause des amours saphiques qui ne sont décidément pas ma tasse de thé, et dont les premières scènes paraissent forcées, comme un passage obligé.
Ensuite par la tiédeur d'une des romances (celle de Tom et Felicity), bien fade à côté des autres. Impression confirmée alors que je suis en train de boucler le troisième volet.

Heureusement, que la personnalité d'Ursula apporte la touche de piment indispensable. C'est une peste qui se cherche. Au début, elle est assez autoritaire et étouffante, avant de devenir plus humaine. Pas facile de trouver sa place dans une époque rigide et codifiée.

Ce qui ressort de ces romans, c'est qu'aucun couple n'est figé ou à l'abri d'un sérieux dérapage, contrairement à ce qu'on a l'habitude de lire. Aucun ne reprend le rôle de figurant. Tous les couples continuent d'interférer dans le récit, tout en évoluant, suivant la route que l'auteure a tracée pour eux.

Mais c'est aussi ce qui m'a tenue à l'écart ; cette espèce de désespoir amoureux, cette impossibilité d'être profondément et durablement heureux.

Un élément commence à se détacher, confirmé dans le troisième tome (à vérifier dans les suivants).
La véritable héroïne de cette série, même si elle n'est pas systématiquement mise en avant, c'est Victoria. Le personnage le plus intéressant, le plus touchant, qui au départ passait pour une idiote à la cuisse légère, avant de vite se révéler prisonnière de ses appétits charnels.

Et toujours une fin en suspens, qui ne clôture pas vraiment le tome, obligeant le lecteur à se précipiter sur la suite !


Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 1- Isabel & Victoria
Roman Érotique Les Demoiselles d'Inverdale -tome 1- Isabel & Victoria
Prix : EUR 0,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jolie montée en puissance : 3.5 * - Lue sur kindle, 22 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Concernant le support numérique, je trouve qu'il y a encore un peu de travail à effectuer au niveau de la relecture. S'il s'agit d'un auteur auto-édité, c'est largement excusable car cela n'entame pas la fluidité du texte.
C'est facile à suivre et agréable, grâce au langage simple employé.

Il y a un petit côté "Downton Abbey" dans l'atmosphère, où les aventures d'une riche famille aux nombreuses filles à marier s'entremêlent avec celles de sa domesticité.
Cette espèce de transition, où luttèrent une Angleterre sortie de l'époque victorienne d'avant guerre avec les années folles, est perceptible à travers des échanges moins rigides entre les classes, mais où la poursuite d'un bon mariage est la principale préoccupation de la bonne société.
Attention, ça n'a pas le raffinement de la série TV, l'univers de cette époque est peu approfondi. Peut-être le sera-t-il dans les tomes suivants.

Suivre les amours de ces filles bien nées aux moeurs coquines est délectable. Certaines scènes sont émoustillantes, mais pas toutes, ce qui rend le tout un peu inégal.

Je suis bien plus réservée concernant les personnages qui manquent de consistance. Ils n'attirent pas vraiment la sympathie, et seule la "relation imprévue" de Victoria parvient à réellement faire passer une émotion.

Cette série de romans est redoutablement efficace. Chaque tome se présente comme un one-shot, toutefois, les histoires de chaque volet interfèrent les unes dans les autres. C'est graduel, on découvre peu à peu les personnalités ou plutôt les liens qui se nouent ou se délitent. En fait, rien n'est figé, à l'image des relations sentimentales de tous ces personnages...
Et on voit bien que chaque épisode prépare au suivant, nécessitant de continuer à la lire !!!

C'est addictif et érotique, mais la froideur des personnages m'a vraiment empêché une immersion complète.


Secrète Jen - Second Souffle tome 1
Secrète Jen - Second Souffle tome 1
Prix : EUR 2,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une romance classique charmante - Lue sur kindle, 21 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Secrète Jen - Second Souffle tome 1 (Format Kindle)
On va d'abord parler technique.
Pour une auteure auto-éditée, Héloïse Cordelles s'en sort super bien. Elle mériterait d'avoir plus de succès.
Son ebook allie une mise en page claire avec des qualités éditoriales (formatage et relecture) tout à fait dignes d'une édition professionnelle. Quant à la couverture, je la trouve magnifique, avec une typo et une photo très belles.
Son écriture est fluide, sans lourdeur ni remplissage. La lecture se fait d'une traite, les aventures de ses héros étant bien menées.

L'histoire est une romance contemporaine se déroulant dans un ranch au Texas. Mais l'aspect cow-boy est très peu exploité, ici, au profit des relations entre les personnages.

Jen est une héroïne assez basique, gentille mais un peu naïve. Étant fan des héros à sale caractère, Rhys a comblé mes attentes. Son côté butor d'homme rude et honnête est beaucoup plus sexy qu'un milliardaire arrogant et manipulateur...

J'ai adoré les conflits entre la douce Jen et l'irascible Rhys. C'est ce qui apporte le piquant à une trame somme toute très classique. Les personnages secondaires sont sympathiques, et soutiennent correctement le couple vedette.
Bémol quant à l'intrigue familiale, qui manque un peu de développement et de solidité [spoiler : en particulier les raisons et la manière dont est amenée l'agression, un peu tirée par les cheveux]. D'ailleurs, elle ne s'imposait pas, l'histoire se suffisant à elle même.

En revanche, j'ai apprécié les touches d'humour et certaines scènes. En particulier l'ébouriffant épisode du premier baiser dans la grange ; Graaouuuu ! Du torride comme j'aime.

Bref, cette histoire m'a fait passer un agréable moment, c'est une jolie lecture d'été.


Dans la meute : Transformée (Romance métamorphe, paranormal, belles femmes bien en chair)
Dans la meute : Transformée (Romance métamorphe, paranormal, belles femmes bien en chair)
Prix : EUR 0,00

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Non, juste non, à revoir ; fond et forme - Lu sur kindle, 21 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Attention, cet ebook est en fait le premier tome d'une série, déclinée en un nombre inconnu d'épisodes !
Par ailleurs, [spoiler] le résumé de l'ebook raconte ce qui se passe dans le dernier quart du récit, s'arrêtant aussi brutalement (et au même point de l'histoire) que la description d'Amazon !!!

Alex Anders est un auteur sympathique, ses thèmes plutôt amusants. Et sa petite présentation en fin d'ebook me culpabiliserait presque de ne pas aimer son style ou son histoire.

Je pourrais accuser la traduction de qualité assez médiocre, mais on ne peut occulter le vrai problème de fond et de forme de l'ensemble.

De forme d'abord. On trouve des soucis :
d'orthographe, de syntaxe ou d'accord des verbes, d'erreur/faute/échange de prénoms durant le récit, tout ce qui "normalement" (j'insiste !) différencie vraiment une traduction d'auto-édité d'un roman d'éditeur.
Toutefois, ça reste lisible, ce n'est pas du "google translate" (Terminator ultime de la traduction, ce machin-là) même si ce n'est pas toujours compréhensible.

De fond ensuite.
Pour être honnête, ce qui m'a extrêmement déçu dans cet ebook, c'est la psychologie des personnages et la façon de noyer le récit dans des descriptions inutiles pour faire durer l'intrigue qui ne débute vraiment qu'à la fin !

Le personnage principal, Sakina 18 ans (et l'âge mental d'une morveuse de 12 ans), est une fausse rebelle, une Causette égoïste et revêche qui pense traîner la misère du monde sur ses épaules. Elle n'aime personne, est agressive avec tout le monde, se sait quelconque mais détient l'égo d'une pastèque. Elle est aussi lâche, immature, vulgaire. Elle a un vrai mauvais fond et ne présente aucun intérêt !
Ce n'est pas la première fois que je lis une héroïne hyper caractérielle (pour rien) chez l'auteur, mais là, on atteint un degré record de connasserie !
Les autres personnages sont indéfinis ou stéréotypés, leurs descriptions physiques sont bizarres (comme celle de l'héroïne qui reste mal dégrossie, sans mauvais jeu de mots) et ils ont des réactions illogiques et peu réalistes.

Concernant l'intrigue et la façon de raconter.
Là encore, énorme déséquilibre entre des pages de remplissage (la fuite de l'héroïne après la baffe de sa mère, qui explique sur plusieurs paragraphes inintéressants à quoi sert le lieu où elle se rend), les rebondissements et les scènes qui tombent comme un cheveu sur la soupe.
En fait, tout le récit manque de structure et de cohérence. Le style est très lourd, et là, je suis certaine que ce n'est pas un problème de traduction.

Il y a un manque de fluidité complet qui est assez décourageant.

il y a pourtant de bonnes idées, mais elles sont sous-exploitées : les bandes rivales, Dax (personnage à bon potentiel "ni gentil ni méchant"), l'intégration compliquée dans un nouveau lycée. Mais tout est détruit par la façon embrouillée de raconter l'histoire.

Dommage !


Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête
Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête
par Eloisa James
Edition : Poche
Prix : EUR 6,95

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 De bons personnages pour un conte revisité, 12 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête (Poche)
Deuxième roman s'inspirant des contes de fées, reprenant cette fois la trame de la Belle et la Bête (en même temps, c'était 'hachement dur de le deviner, vu le titre...).

J'ai préféré les personnages de Linnet et Piers à ceux plus convenus du premier tome (au douzième coup de minuit). Peut-être parce que j'ai une affection particulière pour les héros taciturnes et emportés...

C'est une bonne histoire, qui s'éloigne quand même beaucoup du récit de base. Logique, car un bête copier/coller n'aurait rien apporté.

En revanche, une sorte de baisse de régime dans le dernier tiers s'est fait sentir. C'est presque imperceptible, mais j'ai relâché mon attention pour finir moins emballée que le premier tome.
Par ailleurs, le côté dramatique de la maladie m'a quelque peu rebutée. Certes, ça donne de la puissance à l'histoire d'amour, mais dans un sens, il y a un côté trivial à cette mésaventure qui fait retomber l'histoire vers trop de "réalisme" (enfin, tout est relatif).

Ce qui ne m'empêchera pas d'engloutir avidement et aussi rapidement le volume suivant !


Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit
Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit
par Eloisa James
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Eloisa James a frôlé la correctionnelle, 12 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit (Poche)
La mise en place est longue et assez nébuleuse. Ennuyeuse même, j'ai failli en creuser un trou dans mon jardin. Pour enterrer le livre à côté de ceux de Jaci B.

L'histoire prend heureusement son envol et devient intéressante au moment de LA rencontre.
À partir de cette scène, l'intrigue se met en place, les personnages secondaires gagnent en consistance, l'humour affleure et les bonnes répliques s'enchaînent.

La suite du roman se lit d'une traite et donne envie de continuer l'aventure avec Eloisa James à travers les tomes suivants.
J'ai eu un peu peur du personnage de Gabriel (une réputation volage ne semble pas compatible avec l'amour éternel d'une romance) mais au fur et à mesure de la lecture, cet aspect rebutant s'est naturellement atténué.

Attention, ça n'a rien de féerique, puisque le récit se déroule dans une Angleterre Régence un peu revisitée. La trame suit tout de même les points essentiels du conte, se servant d'artifices amusants pour contourner l'absence de magie.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 6, 2014 6:35 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20