undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Vilcoyote Bîp-bîp m'a tuER > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vilcoyote Bîp-...
Votes utiles : 1380

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vilcoyote Bîp-bîp m'a tuER "Ni Dieu ni Maître, sauf ma CB" (RCA)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Dans la meute : Transformée (Romance métamorphe, paranormal, belles femmes bien en chair)
Dans la meute : Transformée (Romance métamorphe, paranormal, belles femmes bien en chair)
Prix : EUR 0,00

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Non, juste non, à revoir ; fond et forme - Lu sur kindle, 21 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Attention, cet ebook est en fait le premier tome d'une série, déclinée en un nombre inconnu d'épisodes !
Par ailleurs, [spoiler] le résumé de l'ebook raconte ce qui se passe dans le dernier quart du récit, s'arrêtant aussi brutalement (et au même point de l'histoire) que la description d'Amazon !!!

Alex Anders est un auteur sympathique, ses thèmes plutôt amusants. Et sa petite présentation en fin d'ebook me culpabiliserait presque de ne pas aimer son style ou son histoire.

Je pourrais accuser la traduction de qualité assez médiocre, mais on ne peut occulter le vrai problème de fond et de forme de l'ensemble.

De forme d'abord. On trouve des soucis :
d'orthographe, de syntaxe ou d'accord des verbes, d'erreur/faute/échange de prénoms durant le récit, tout ce qui "normalement" (j'insiste !) différencie vraiment une traduction d'auto-édité d'un roman d'éditeur.
Toutefois, ça reste lisible, ce n'est pas du "google translate" (Terminator ultime de la traduction, ce machin-là) même si ce n'est pas toujours compréhensible.

De fond ensuite.
Pour être honnête, ce qui m'a extrêmement déçu dans cet ebook, c'est la psychologie des personnages et la façon de noyer le récit dans des descriptions inutiles pour faire durer l'intrigue qui ne débute vraiment qu'à la fin !

Le personnage principal, Sakina 18 ans (et l'âge mental d'une morveuse de 12 ans), est une fausse rebelle, une Causette égoïste et revêche qui pense traîner la misère du monde sur ses épaules. Elle n'aime personne, est agressive avec tout le monde, se sait quelconque mais détient l'égo d'une pastèque. Elle est aussi lâche, immature, vulgaire. Elle a un vrai mauvais fond et ne présente aucun intérêt !
Ce n'est pas la première fois que je lis une héroïne hyper caractérielle (pour rien) chez l'auteur, mais là, on atteint un degré record de connasserie !
Les autres personnages sont indéfinis ou stéréotypés, leurs descriptions physiques sont bizarres (comme celle de l'héroïne qui reste mal dégrossie, sans mauvais jeu de mots) et ils ont des réactions illogiques et peu réalistes.

Concernant l'intrigue et la façon de raconter.
Là encore, énorme déséquilibre entre des pages de remplissage (la fuite de l'héroïne après la baffe de sa mère, qui explique sur plusieurs paragraphes inintéressants à quoi sert le lieu où elle se rend), les rebondissements et les scènes qui tombent comme un cheveu sur la soupe.
En fait, tout le récit manque de structure et de cohérence. Le style est très lourd, et là, je suis certaine que ce n'est pas un problème de traduction.

Il y a un manque de fluidité complet qui est assez décourageant.

il y a pourtant de bonnes idées, mais elles sont sous-exploitées : les bandes rivales, Dax (personnage à bon potentiel "ni gentil ni méchant"), l'intégration compliquée dans un nouveau lycée. Mais tout est détruit par la façon embrouillée de raconter l'histoire.

Dommage !


Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête
Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête
par Eloisa James
Edition : Poche
Prix : EUR 6,95

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 De bons personnages pour un conte revisité, 12 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il était une fois, Tome 2 : La belle et la bête (Poche)
Deuxième roman s'inspirant des contes de fées, reprenant cette fois la trame de la Belle et la Bête (en même temps, c'était 'hachement dur de le deviner, vu le titre...).

J'ai préféré les personnages de Linnet et Piers à ceux plus convenus du premier tome (au douzième coup de minuit). Peut-être parce que j'ai une affection particulière pour les héros taciturnes et emportés...

C'est une bonne histoire, qui s'éloigne quand même beaucoup du récit de base. Logique, car un bête copier/coller n'aurait rien apporté.

En revanche, une sorte de baisse de régime dans le dernier tiers s'est fait sentir. C'est presque imperceptible, mais j'ai relâché mon attention pour finir moins emballée que le premier tome.
Par ailleurs, le côté dramatique de la maladie m'a quelque peu rebutée. Certes, ça donne de la puissance à l'histoire d'amour, mais dans un sens, il y a un côté trivial à cette mésaventure qui fait retomber l'histoire vers trop de "réalisme" (enfin, tout est relatif).

Ce qui ne m'empêchera pas d'engloutir avidement et aussi rapidement le volume suivant !


Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit
Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit
par Eloisa James
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Eloisa James a frôlé la correctionnelle, 12 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit (Poche)
La mise en place est longue et assez nébuleuse. Ennuyeuse même, j'ai failli en creuser un trou dans mon jardin. Pour enterrer le livre à côté de ceux de Jaci B.

L'histoire prend heureusement son envol et devient intéressante au moment de LA rencontre.
À partir de cette scène, l'intrigue se met en place, les personnages secondaires gagnent en consistance, l'humour affleure et les bonnes répliques s'enchaînent.

La suite du roman se lit d'une traite et donne envie de continuer l'aventure avec Eloisa James à travers les tomes suivants.
J'ai eu un peu peur du personnage de Gabriel (une réputation volage ne semble pas compatible avec l'amour éternel d'une romance) mais au fur et à mesure de la lecture, cet aspect rebutant s'est naturellement atténué.

Attention, ça n'a rien de féerique, puisque le récit se déroule dans une Angleterre Régence un peu revisitée. La trame suit tout de même les points essentiels du conte, se servant d'artifices amusants pour contourner l'absence de magie.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 6, 2014 6:35 AM MEST


Le Templier masqué
Le Templier masqué
Prix : EUR 1,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du potentiel - Lu sur kindle, 6 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Templier masqué (Format Kindle)
Comme toujours avec les éditions Laska, le produit est de bonne qualité, le texte agréable et en bonus, nous pouvons découvrir d'autres romans. Excellente idée, qui me permet de repérer mes prochains achats !!!
Toutefois, je suis trèèèèès circonspecte face à cette couverture criarde, qui pour le coup ne fait pas moyenâgeuse mais plutôt amateur.

Quoi qu'il en soit, j'ai bien aimé cette petite romance, bien qu'elle m'ait semblé assez naïve et bien trop chaste, par rapport aux scènes qu'elle suggère.

L'écriture est intéressante, le langage employé est varié, mais le déroulé de l'histoire nous empêche constamment de pénétrer dans le récit, de s'en imprégner. Un peu comme si on lisait le long résumé d'un roman plus consistant.
Perso, je suis un peu restée spectatrice d'une nouvelle qui aurait largement mérité plus de dialogues, plus d'émotions et plus de sensualité (sans pour autant tomber dans l'érotisme).

D'ailleurs, j'ai trouvé la romance excessivement rapide, la tension n'a pas eu le temps de s'installer, que paf ! ça se roule des pelles et se promet amour éternel avant une fin terriblement précipitée. Et là encore, les personnages, qui dégagent pourtant un potentiel certain, sont à peine effleurés.

C'est donc une histoire qui se serait plus prêté au format long qu'une petite quarantaine de pages (hé oui, les extraits à la fin "mangent" de l'espace).


Le gout du sang
Le gout du sang
DVD ~ Agnes Bruckner
Proposé par cinebox
Prix : EUR 9,98

2.0 étoiles sur 5 Décevant, 3 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le gout du sang (DVD)
DVD Ok, quelques scènes coupées effectivement n'apportant rien de plus au film, l'habituel making of et une interview des acteurs. Petit film, donc petits suppléments.

Bon sang, que c'était long !
Le scénario mou du genou met finalement peu en valeur les prises de vue de Bucarest et de la forêt des loups.
Dommage parce que l'image est belle, et la chasse des loups agréablement filmée.

Hélas, les personnages sont caricaturaux, les acteurs principaux manquent de charisme, et ne sont pas convaincants.

De la bit-lit pour ado, que le succès de Twilight a dû exhumer de l'anonymat, tirée semble-t-il d'un roman "Sang et chocolat".
Quoi que l'histoire soit plus saignante et autrement plus proche des mythes du loup-garou que les vampires-boule-à-facettes pré-cités...


Protection rapprochée
Protection rapprochée
Prix : EUR 0,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais un peu léger - Lu sur kindle, 23 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Protection rapprochée (Format Kindle)
Attirée par le résumé alléchant, je me suis offert cette petite lecture rapide au thème sympathique.

C’est gentiment sexy sans être chaud bouillant, parfois amusant, divertissant sans prétention. Certes, l’histoire a été simplifiée au maximum, peut-être pour éviter du remplissage. Pour une fois, j'aurais apprécié un développement plus poussé. Bon signe, ça veut dire que l'histoire est intéressante !!!

J’ai quand même tiqué sur l’action située aux USA (FBI) alors que le ton du récit reste très français. Et les personnages manquent un peu de substance. Si l’héroïne se coule dans le moule de la célibattante gaffeuse et grande gueule, le héros est assez effacé. La faute à une narration à la première personne qui monopolise le devant de la scène au détriment des autres personnages.

En général, les titres « Eros » sont assez inégaux, faisant se côtoyer du très scolaire avec de petites pépites (trop rares, hélas).
Mais dans l’ensemble, l’état d’esprit général de cette collection repose sur de petits récits complets et agréables.

Dommage que l’édition manque de rigueur formelle. Il y a un problème de formatage (chapitrage et sauts de page), et de travail de fond. Savoir recentrer un récit, en retirer les passages inutiles, obliger l’auteur à réécrire les passages ou les dialogues qui ne fonctionnent pas, c’est un boulot qui ne s’improvise pas.
Ce qu’on pardonne déjà difficilement à un auteur auto-publié, me paraît difficilement acceptable de la part d’un éditeur professionnel numérique.

En conclusion, une romance mignonne et accrocheuse, au potentiel exploité un peu maladroitement, qui aurait gagné à être plus consistante, mais qui demeure efficace.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 18, 2014 12:17 AM MEST


Luxure à la Cour (HQN)
Luxure à la Cour (HQN)
Prix : EUR 0,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Diaboliquement sensuel - Lu sur kindle, 22 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Luxure à la Cour (HQN) (Format Kindle)
Quel talent !
Que ce soit par son écriture talentueuse et mature, le sérieux des recherches pour ne pas trahir l'Histoire de France (eh oui, l'écrivain ne se contente pas de pianoter quelques idées lui passant par la tête), ou la mise en scène des scènes sensuelles, je suis tombée sous le charme d'une belle plume masculine.
C'est assez rare pour être souligné, surtout en matière d'érotisme.
Si je n'avais pas accroché avec la petite série des défis d'Angie, je me suis régalée avec ce petit roman.

Gilles Milo-Vacéri s'est entouré d'une excellente équipe technique. HQN (Harlequin francophone en numérique) délivre des récits de standing, aux couvertures élégantes et dans l'air du temps, assorties de qualités éditoriales certaines.

J'ai été séduite par ce récit construit comme un roman. De toute façon, peut-on encore parler de nouvelle lorsque tous les éléments sont réunis et développés sur une trame complète ?
Une histoire solide (avec intro, développement et conclusion)
de bons personnages
une écriture fluide, au langage châtié
une intelligence de situation

Alors bien-sûr, je regrette vivement que les aventures d'espionnage de Constance et son beau capitaine s'en soient tenues à si peu de pages. Car ce sont bien eux, les personnages qui m'ont définitivement convaincue.
Je pense qu'il y avait de belles choses à découvrir du côté de leurs caractères et de leurs passés respectifs.

Quant à l'érotisme, il est d'abord sous-jacent à travers certains dialogues ciselés, avant d'exploser dans deux scènes terriblement haletantes.

Une très belle découverte.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 24, 2014 11:01 PM CET


Les chroniques de Mackayla Lane - Fièvre de lune [bande dessinée]
Les chroniques de Mackayla Lane - Fièvre de lune [bande dessinée]
par Karen Marie Moning
Edition : Poche
Prix : EUR 14,95

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du comic-book moyen, 14 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chroniques de Mackayla Lane - Fièvre de lune [bande dessinée] (Poche)
Contrairement aux autres clients déçus, je savais à quoi m'attendre.
D'abord pour m'être fait avoir avec des volumes de Titeuf il y a quelques années qui n'étaient pas des BD mais un hybride de livre et bulles.
Du coup, ça m'a poussé à faire une recherche sur internet.
J'ai ainsi découvert les planches de la BD, j'ai regardé le graphisme et me suis dit, pourquoi pas.
L'absence de description claire quant au format et à l'histoire sur Amazon (ou d'autres sites de vente) est en revanche une faute. Le récit se situerait entre le 4ème et le 5ème tome des fièvres, or certaines allusions ou situations ne sont visibles que dans le dernier tome.

Au final, j'ai apprécié sans être hyper enthousiaste.
L'histoire est plutôt sympa, les scènes extraites de certains épisodes des livres sont intéressantes, le scénario plutôt bien mené.

En revanche, je suis moins adepte de certaines planches, et surtout de l'illustration de certains personnages.
Celui de Barrons est franchement raté. Le côté bellâtre gominé bodybuildé, ce n'est pas Jéricho Barrons !!! C'est censé être un mec racé, ténébreux, charpenté mais aussi affuté, pas nourri à la créatine !!!

Bref, un comic-book relativement cher par rapport à une belle BD francophone, notamment parce que la qualité d'édition renvoie aux simples comics qu'on trouve en bureau de presse, et non au format cartonné de nos BD habituelles.
Pas mal pour qui a aimé les FIEVRE et souhaite s'offrir une digression illustrée des aventures de Mac.


ET ROUGIR DE PLAISIR: La Princesse et le Loup (Bastet t. 1)
ET ROUGIR DE PLAISIR: La Princesse et le Loup (Bastet t. 1)
Prix : EUR 3,79

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Romance contemporaine - Lu sur kindle, 14 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : ET ROUGIR DE PLAISIR: La Princesse et le Loup (Bastet t. 1) (Format Kindle)
Ça faisait quelques semaines que ce roman me faisait de l'oeil à travers des mises en avant d'Amazon, et malgré l'absence de commentaire.
À ce propos, les petits auteurs ont besoin de vos retours de lecture pour évoluer, et nous clients, nous nous en servons pour guider nos achats. Pour un 50 shades qui récolte plus de 1200 commentaires interchangeables (1200 quoi !!!!!! une hérésie), d'autre romans mieux écrits mais voués à l'anonymat par le classicisme de leur sujet restent vides d'avis.
Bref, il a logiquement atterri dans ma liseuse.

Techniquement, la mise en page manque un peu de rigueur. Les dialogues sont scindés par des retours à la ligne déroutants. Ensuite, malgré une correctrice remerciée en fin d'ouvrage, il y a encore un peu de travail à effectuer sur le texte pour en chasser les scories les plus gênantes (fautes et répétitions). Largement pardonnable pour un ebook auto-édité.

Le récit est moderne et l'écriture naturelle. L'auteur a transmis un humour à deux balles à son héroïne qui aurait dû trouver un écho particulièrement favorable chez moi. Pourtant, je suis restée en surface.

La couverture ne correspond pas au contenu, et peut décevoir lorsqu'on attend un roman bit-lit. L'histoire raconte la passion amoureuse entre une prof de danse et l'éternel bôgoss ténébreux. Ce n'était pas vraiment ce que j'espérais lire, et si un lecteur avait pris la peine de le chroniquer, cela aurait été décisif dans mon achat, tout au moins dans mon appréhension du récit.

Malgré cette déception, qui ne remet pas en question les qualités intrinsèques du roman, j'ai trouvé les personnages bien travaillés. La narration à la première personne permet l'identification, et j'ai apprécié la personnalité d'Alric, un homme dénué d'arrogance tout en se montrant ouvertement dominant.
L'histoire est simple, son réalisme la rend proche de notre quotidien sans qu'elle ne soit ennuyeuse.

J'ai mis du temps avant d'intégrer l'ambiance du roman. Je suppose que le premier chapitre doit avoir un petit défaut de rythme. Peut-être aurait-il fallu inverser "l'auto-présentation" de l'héroïne (un peu longuette) et la rencontre décisive, qui m'a quant à elle semblé un peu expédiée.

En fait, ce sont tous ces petits points, qui mis bout à bout m'ont laissé un sentiment mitigé.
Toutefois, ça reste une lecture agréable qui peut plaire aux lectrices à la recherche de héros plus réalistes.


Princesse Sara, Tome 1 : Pour une mine de diamants
Princesse Sara, Tome 1 : Pour une mine de diamants
par Audrey Alwett
Edition : Album
Prix : EUR 10,95

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Beauté plastique pour un conte sombre, 9 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Princesse Sara, Tome 1 : Pour une mine de diamants (Album)
Découverte fortuitement en cherchant des infos sur une bande dessinée adulte (Songes de Terry Dodson) je suis tombée en admiration devant la couverture. Les commentaires client m'ont alors intriguée.
Mais une belle couverture ne faisant pas la qualité d'un ouvrage (Jaci Burton, si tu me lis...), j'ai fait quelques recherches sur internet pour avoir un aperçu des planches intérieures.
Ceci déterminé, et étant vraiment convaincue, j'ai sauté directement et sans filet sur les six volumes déjà sortis.

Comme je viens de les lire à la suite aujourd'hui, je ne vais donner mon avis que sur le premier tome, qui j'espère saura séduire de nouveaux lecteurs.

Adaptation minutieuse et respectueuse du livre "La petite princesse" de Frances H. Burnett La petite princesse, cette bande dessinée s'est aussi largement inspirée de l'aspect visuel du dessin animé des années 80 Princesse Sarah Princesse Sarah - Intégrale - Coffret 8 DVD et du film d'Alfonso Cuaron La Petite princesse (un chef d'oeuvre baroque).

L'originalité étant d'avoir intégré un monde d'automates "serviteurs" qui ont un rôle plus important à jouer dans le deuxième cycle (celui-ci, totalement inventé où on découvre une Sara adulte).

Le graphisme est très riche, chaque vignette est particulièrement travaillée, le style "manga" des visages s'effaçant peu à peu (les fameux grands yeux écarquillés un peu vides) à chaque nouveau tome.
La trame est assez fidèlement respectée, les différents épisodes qui ont marqué ceux qui ont lu ou vu une des adaptations ne manqueront pas de les satisfaire.

Une histoire magnifique et une illustration soignée en font une bande dessinée d'exception.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 6, 2014 6:42 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20