undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de lectrice anglophone > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par lectrice anglo...
Classement des meilleurs critiques: 2.736
Votes utiles : 166

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
lectrice anglophone

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15
pixel
Doors Open
Doors Open
par Ian Rankin
Edition : Broché
Prix : EUR 10,53

5.0 étoiles sur 5 "The best laid plans of mice and men...", 16 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Doors Open (Broché)
Mike Mackenzie, Scottish software businessman and art lover, should have mulled over these words by Scotland's favorite poet and national hero before getting himself involved in the heist of some art treasures from an Edinburgh museum warehouse on "Doors Open Day".
Ian Rankin's detective novels traditionally feature John Rebus -- divorced, alcoholic, depressive -- all this just too familiar. So, I was quite taken up with this stand-alone novel. Mike is involved in some criminal activity, but he has our sympathy and I, for one, just want him to get off "scot-free"!
The novel is fast-paced and the dialogues are excellent. OK; there are some stock characters but no detective story is complete without them. I suppose the novel is even more enjoyable for readers who know Edinburgh. As a detective novel it well deserves 5 stars.


The House at Tyneford: A Novel
The House at Tyneford: A Novel
par Natasha Solomons
Edition : Broché
Prix : EUR 9,22

2.0 étoiles sur 5 Décevant, 11 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The House at Tyneford: A Novel (Broché)
Comme point de départ, deux idées intéressantes, à l'arrivée, une déception.
Premier thème: L'exil. Nous sommes en 1938 à Vienne. Pour échapper à la menace hitlérienne, Elise Landau, jeune fille juive d'une famille d'artistes et intellectuels, va partir en Angleterre avec un visa de domestique.(situation qui a réellement existé dans la famille de l'auteur) La soeur d'Elise, Margot et le mari de celle-ci, savant réputé, ont des visas pour les Etats-Unis et les parents attendent également les leurs pour l'Amérique.
Deuxième thème: Le manoir. Cette maison a Tyneford a vraiment existé. Elle a été réquisitionnée par l'armée pendant la guerre et avec le village n'a jamais été rendue aux propriétaires.
On pouvait donc s'attendre à un roman authentique car enraciné dans l'histoire contemporaine et dans les traditions anglaises.
Ms Solomons avait de quoi faire un roman élégiaque avec en toile de fond la souffrance des juifs et dans un degré moins tragique un roman nostalgique sur la disparations d'une mode de vie basée sur la relation maître - domestique. J'aurais voulu voir plus de scènes intimistes comme celle de la Pâque juive ou une famille non pratiquante, voire athée, récite sans y croire les mots ancestraux et des scènes joyeuses comme la "pèche miraculeuse" sur les côtes anglaises mêlant aristocrates, domestiques, villageois et pêcheurs dans une ambiance bon enfant -- un monde sur le point de disparaitre.
Pourquoi donc tomber dans le roman sentimental sans subtilité et la médiocrité ? Face à notre Elise - Cendrillon deux soeurs tellement méchantes que cela devient risible et le dénouement tombe carrément dans l'invraisemblable.


Sacred Country
Sacred Country
par Rose Tremain
Edition : Broché
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Entre rèves et réalité, 9 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sacred Country (Broché)
Rose Tremain développe mieux que quiconque le thème de la quête, les aspirations, le décalage entre les rêves et la réalité. A propos de ce roman on peut trouver bizarre le fait de citer le grand poète T. S. Eliot, Prix Nobel de Littérature en 1948 et en même temps parler des chanteurs de "country music" comme Hank Williams ou encore Hank Snow mais tous ont en commun la capacité d'évoquer ce que T. S. Eliot appelle " the shadow". "Between the idea And the reality Between the motion And the act. Falls the Shadow." Cet ombre, ce trou que chacun essaie de combler -- voici pour moi, le thème principal de "Sacred Country". Mary, puis Marty, puis Martin poursuit entre 1952 et 1980 son désir profond de changer de sexe. D'autres personnages poursuivent, eux aussi, "un rêve impossible" dont Walter Loomis, garçon boucher dans le Suffolk puis chanteur à Nashville.
"Sacred Country " est un roman original , remarquable, écrit avec beaucoup de tendresse et nostalgie par une auteure au sommet de son art. Au début du roman on peut être un peu déconcerté par la structure mais à la fin, aux mains de cette auteure talentueuse tout se met en place.
Je recommande cette écrivaine qui a écrit également d'excellents romans historiques.


Mornings in Jenin
Mornings in Jenin
par Susan Abulhawa
Edition : Broché
Prix : EUR 7,10

3.0 étoiles sur 5 La Palestine : terre endeuillée, 8 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mornings in Jenin (Broché)
On peut lire le titre de ce roman aussi comme "Mourning" -- deuil. Il s'agit de l'histoire d'une famille palestinienne depuis 1941 jusqu'à 2002. Le roman débute par une très jolie scène dans un verger -- le jardin d'Eden -- condamné à disparaitre à jamais, et à partir de là, la famille doit faire face à la folie des guerres au Moyen Orient, le départ des populations comme réfugiés, les camps tristement célèbres, les tentatives de révolte, l'exil.
La famille de la narratrice principale a connu des tortures, des disparations, des morts violentes, et quand on n'en peut plus, la folie. Dans le camp de Jenin la narratrice, petite fille intelligente, choyée par son père connait avec lui, des matins privilégiés, chargés en émotion. Comme toutes les petites filles du monde entier elle joue à la poupée, se confie à sa meilleure copine, et fait des concours de saut périlleux et de roue !! Mais des menaces planent au dessus de leurs jeux innocents.
Comme souvent avec ce genre de livre, c'est très difficile de mettre un note. La souffrance du peuple palestinien n'a pas été souvent exposé dans la littérature, et Dieu sait si elle mérite de l'être. Au fur et à mesure que le roman se déroule on est de plus en plus dans l'exposé historique, voire philosophique et on perd en route l'émotion du début, remplacée par une intrigue artificielle. En ce qui concerne l'intrigue, justement, ce qui devait être au centre du roman -- l'histoire d'un enfant palestinien élevé par une famille israélienne n'a pas été traitée à sa juste valeur. Ms Abulhawa manque de maturité comme écrivain pour donner une dimension vraiment tragique au destin de David - Ismaël.
Je ne sais pas si l'auteure a écrit ce roman d'abord en arabe, puis traduit en anglais ou le contraire car, pour moi, les dialogues sonnent faux -- une autre raison pour mon relatif manque d'enthousiasme.


Half of a Yellow Sun
Half of a Yellow Sun
par Chimamanda Ngozi Adichie
Edition : Broché
Prix : EUR 9,60

3.0 étoiles sur 5 Plaidoirie pour un peuple, 9 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Half of a Yellow Sun (Broché)
La guerre à la fin des années 1960 entre l'état sécessionniste, le Biafra et le pouvoir central du Nigéria a été peut-être un des premiers conflits à "bénéficier" d'un large traitement médiatique - charnières, massacres, bombardements, enfants victimes de la famine. Bien que cette organisation n'apparaisse pas dans le roman on se rappelle que Médecins Sans Frontières a été fondée à l'époque pour venir en aide à la population du Biafra.
Etant donné ce contexte historique j'ai un peu de mal à commenter et surtout à noter ce roman. On ne peut pas dire assez le rôle important de la littérature dans le devoir de mémoire mais en tant que roman "Half of a Yellow Sun" n'est pas parfait. Ms. Adiche a crée un personnage inoubliable, remarquablement riche et complexe, dans Ugwa, le boy arrivé tout droit de sa brousse pour travailler chez le professeur Odenigbo; on vit avec lui la tragédie de son ethnie les Igbos. Les autres personnages masculins sont nettement moins réussis; la psychologie de ce professeur, intellectuel et leader politique n'est pas assez travaillée et pour moi le journaliste britannique Richard, passionné par la culture Igbo, reste flou. Malheureusement, Ms Adichie tombe également dans les caricatures , surtout quand vers la fin du roman elle nous montre deux journalistes américains accueillis par leur collègue anglais.
L'Afrique, le Moyen Orient, les Balkans, etc. -- la liste est longue en ce qui concerne les horreurs de la guerre et ce roman est là pour nous les rappeler.


Kipling Armande,  Sacs bandoulière mode femme  - Or (Copper Dust)
Kipling Armande, Sacs bandoulière mode femme - Or (Copper Dust)

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 "Fan" de cette marque, 5 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kipling Armande, Sacs bandoulière mode femme (Chaussures)
Sac qui répond parfaitement à mes attentes quant à la taille et la couleur très ensoleillée (je voulais un petit sac pour l'été) . Porté épaule il garde bien sa forme ce qui n'est pas toujours le cas. Juste une remarque cependant --au lieu du petit singe porte-bonheur bien doux on a un gadget métallique qui est parti tout de suite à la poubelle. Est-ce que ça indique un changement chez Kipling et une baisse dans la qualité? J'espère que non car j'ai toujours apprécié le bon rapport qualité prix de cette marque.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 16, 2014 4:16 PM MEST


Toby's Room
Toby's Room
par Pat Barker
Edition : Broché
Prix : EUR 6,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur de Pat Barker, 31 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toby's Room (Broché)
Ceux qui, comme moi, s'intéressent à la Première Guerre Mondiale trouveront ici des aspects de cet horrible conflit qui méritent une profonde et respectueuse réflexion . Pat Barker traite dans ce roman la médecine du front et surtout la chirurgie réparatrice développée a l'hôpital de Sidcup près de Londres. J'ai lu récemment un autre roman "My Dear, I Wanted to Tell You" où on trouve comme ici le chirurgien Gillies et l'artiste Henry Tonks qui travaillait avec lui avant et après les opérations (oui, car il en fallait souvent plusieurs) pour rendre "humains" les visages de ces "gueules cassées" britanniques. Je trouve que ces deux romans sont complémentaires .
"Toby's Room" est la suite d'un autre roman "Life Class" mais on peut le lire indépendamment.
Pat Barker est l'auteur de la remarquable trilogie "Regeneration" aussi sur la Première Guerre Mondiale mais ici on n'a pas la même puissance et le même impact émotionnel. Elle présente des thèmes qui semblent importants ( par exemple, une histoire de jumeaux) mais qui ne sont pas menés à leur terme. Et on n'a pas assez d'éléments sur Toby, un médecin du front "porté disparu"; l'auteur voulait peut-être qu'il reste comme une sorte d'ombre mais pour que l'émotion joue pleinement j'aurais voulu sentir plus sa présence.
"Toby's Room" est un roman respectable mais qui reste nettement moins abouti que "Regeneration".
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 21, 2014 1:13 PM MEST


Le Livre de Dina, tome 1 : Les Limons vides
Le Livre de Dina, tome 1 : Les Limons vides
par Herbjørg Wassmo
Edition : Poche
Prix : EUR 6,10

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dina -- héroïne inoubliable, 22 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Livre de Dina, tome 1 : Les Limons vides (Poche)
Mon commentaire concerne les trois tomes de cette trilogie -- "Les Limons vides", "Les Vivants Aussi" et "Mon Bien-aimé est a Moi" qui sont tous les trois remarquables . Dina, personnage unique, extrêmement complexe, parfois à la limite de la folie pure. On est subjugué par la force avec laquelle l'auteur la décrit . Les personnages secondaires sont forcément décrits avec moins de passion mais ils restent très présents aussi , un garçon de ferme, une matriarche, même une "nounou" lapone ..
Et puis il y a l'extrême nord de la Norvège, pays beau, rude et fascinant et pour le découvrir l'auteure fait appel à tous nos sens , en particulier les odeurs. Grâce a Herbjorg Wassmo on commence à connaitre un peu plus la vie dans cette région au 19ème siècle, la société et ses contraintes. Comme avec "Cent Ans" autre roman par cet auteur, le lecteur entre dans la vie quotidienne -- un incendie dans une grange, les repas de fête ; scènes violentes ou scènes intimistes, Wassmo est toujours au sommet de son art. Et comme dans "Cent Ans" elle puise son inspiration dans la Bible, si importante pour ces luthériens.
Pour conclure je recommande sans hésiter ce roman, un des meilleurs que j'ai jamais lu.


Life Class
Life Class
par Pat Barker
Edition : Broché
Prix : EUR 5,88

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 La vie et la mort, 21 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Life Class (Broché)
Il y a deux parties très distinctes dans ce court roman: La première: l'été 1914, un groupe d' élèves d'une école des Beaux Arts à Londres prévoit avec insouciance leur "vie" comme artistes. Paul, le héros, connait une brève liaison avec Teresa, femme mariée qui travaille comme modèle. Bizarrement, le personnage de Teresa disparait presque aussitôt et on se demande pourquoi. Est-ce que l'auteur avait en tête un autre rôle pour elle et ne savait pas comment relier son histoire avec celle des autres protagonistes ?
La deuxième partie: le début de la guerre en Belgique et en France. Paul se trouve près du front où il côtoie la souffrance et la mort, d'abord comme aide soignant dans un hôpital de campagne, puis comme ambulancier . Cette partie est nettement mieux réussie.
Ce roman n'est pas du même niveau littéraire que la remarquable trilogie par Pat Barker "Regeneration", "The Eye in the Door" et "Ghost Road" où elle a su communiquer une très forte puissance et une émotion toujours présente, ce qui n'est pas le cas avec "Life Class".
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 31, 2015 4:47 PM CET


Fools Crow
Fools Crow
par James Welch
Edition : Broché
Prix : EUR 9,00

3.0 étoiles sur 5 Roman complexe, 21 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fools Crow (Broché)
Mes réactions sont plutôt mitigées par rapport à ce roman. James Welch , auteur amérindien, nous fait rentrer dans l'intimité d'une petite bande de Blackfeet dans leur camp du Montana près de la frontière du Canada en 1870. On vit avec eux une mode de vie déjà condamnée avec la présence de plus en plus envahissante des blancs. On partage leurs rituels et leur spiritualité , et en ce qui concerne le héros, Fools Crow, les visions. Ce roman mérite d'être lu pour cet aspect "documentaire". Mais comme roman James Welch a essayé de trop bien faire. Il y a trop de thèmes, même trop de personnages ; Tous ces fils ne sont pas vraiment réunis à la fin et on reste sur sa faim. Et en ce qui concerne le long passage onirique vers la fin du roman, l'auteur m'a un peu perdue en route. Pour rester sur une note positive, James Welch évite le manichéisme; je me souviens d'un passage particulièrement émouvant où les dernières pensées d' un personnage tout à fait secondaire, un sudiste et ancien chercheur d'or, sont pour sa Georgia natale et une mode de vie, disparue elle aussi.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15