undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Profil de Camille Ré > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Camille Ré
Classement des meilleurs critiques: 150
Votes utiles : 416

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Camille Ré
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Le pharaon ailé
Le pharaon ailé
par Joan Grant
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 " Lors de ces jours disparus, quand la Terre était jeune, nul n'avait oublié son créateur." ..., 19 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pharaon ailé (Relié)
" Je me rendis ensuite au Siège des Archives, où les Gardiens des Grandes Balances de Tahüti emmènent les hommes capables de regarder eux-mêmes dans leur passé. Ils leur montrent les événements qui réagiront sur leur avenir de manière à les informer de ce qu'ils devront faire, grâce à leur libre arbitre, pour équilibrer les plateaux de leur balance.
L'endroit ressemble à une grande salle d'audience aux murs d'une douce blancheur. Cependant les visiteurs la voient sous l'aspect d'une bibliothèque d'archives terrestres, semblable au dispositif utilisé dans leur propre pays pour conserver les annales.
Certains visiteurs voient ce siège sous la forme d'un entrepôt de tablettes d'argile, d'autres comme si les archives étaient gravées sur des toiles d'or ou inscrites en couleurs vives sur une page de vélin, et d'autres encore sous forme de rouleaux de papyrus ou de fresques sur le mur d'un temple.
Quelle que soit la forme où ils les perçoivent, ils découvrent toujours dans ces archives un document sur lequel ils déchiffrent leur propre nom parmi d'autres qu'ils ne peuvent pas lire. Quand ils le tiennent dans leurs mains, ce document leur révèle ce qu'ils doivent savoir pour accélérer leur long voyage, comme s'ils le voyaient dans une boule de cristal ou s'ils se remémoraient un rêve, mais plus clairement.
Un vieil homme du Peuple des Dragons tenait à la main une tablette de jade blanc où il se voyait lui-même tel qu'il avait été dans sa dernière vie, le fils d'un jardinier ayant la charge de soigner les pivoines de son maître. Il s'attristait lors de la chute de leurs pétales et désirait capter leur beauté sur de la soie. Son maître le savait ; il logea le garçon dans sa maison et lui fit apprendre le métier de scribe. Ce garçon est maintenant un homme riche, et sa demeure abrite des objets de grande beauté terrestre en jade et en ivoire, en calcédoine et en bronze, et en porcelaine fragile aussi douce que de l'huile. L'homme qui fut jadis le maître qui lui témoignait de l'amitié est pauvre et travaille dans les champs de riz. Demain matin, l'homme qui a lu la tablette le rencontrera en allant au temple, et ils s'entretiendront de la douce philosophie de ces peuples. Ils rentreront ensemble chez eux et oublieront que l'un porte une robe brodée et l'autre une veste de coton bleu. Leur amitié aura été renouvelée."
(Pages 200-201)

Une initiation en Egypte Ancienne ??? Une vie antérieure ???
Un bon moment de lecture ...


En présence de Dieu
En présence de Dieu
par Fr Laurent de la Résurrection
Edition : Broché
Prix : EUR 6,00

5.0 étoiles sur 5 "... Je retourne ma petite omelette dans la poêle pour l'amour de Dieu" ..., 16 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En présence de Dieu (Broché)
"La pratique la plus sainte, la plus commune et la plus nécessaire en la vie spirituelle est la pratique de la présence de Dieu : c'est de se plaire et s'accoutumer en sa divine compagnie, parlant humblement et s'entretenant amoureusement avec lui en tous temps, à tous moments, sans règle ni mesure, surtout dans le temps des tentations, des peines, des aridités, des dégoûts et même des infidélités et des péchés." (M6) (Page 30)

"Cette présence de Dieu, un peu pénible dans les commencements, pratiquée avec fidélité, opère secrètement en l'âme des effets merveilleux, y attire en abondance les grâces du Seigneur et la conduit insensiblement à ce simple regard, à cette vue amoureuse de Dieu présent partout, qui est la plus sainte, la plus solide, la plus facile et la plus efficace manière d'oraison." (MS 31) (Page 33)

"Nous devons pendant notre travail et autres actions, même pendant nos lectures et écritures, quoique spirituelles, je dis plus : pendant nos dévotions extérieures et prières vocales, cesser quelque petit moment, le plus souvent même que nous pourrons, pour adorer Dieu au fond de notre cœur, le goûter quoiqu'en passant et comme à la dérobée. Puisque vous n'ignorez pas que Dieu est présent devant vous pendant vos actions, qu'il est au fond de votre âme, pourquoi donc ne pas cesser au moins de temps en temps vos occupations extérieures et même vos prières vocales, pour l'adorer intérieurement , le louer, lui demander, lui offrir notre cœur et le remercier ?" ... (Pages 35-36)

"... à force d'actes et en rappelant souvent son esprit en la présence de Dieu, l'habitude s'en est formée de telle manière qu'aussitôt qu'il est libre de ses occupations extérieures, et même souvent lorsqu'il y est le plus engagé, la pointe de son esprit, ou la suprême partie de son âme, s'élève sans aucune diligence de sa part, et demeure comme suspendue et fixement arrêtée en Dieu, par-dessus toutes choses, comme en son centre et en son lieu de repos... de sorte qu'elle vit maintenant comme s'il n'y avait plus que Dieu et elle au monde. Elle s'entretient partout avec Dieu, elle lui demande ce dont elle a besoin et se réjouit sans cesse en mille et mille façons avec lui." (M22)
"...ce regard de Dieu doux et amoureux allume insensiblement un feu divin en l'âme." (M24)
"Dieu semble se plaire si fort dans ces entretiens qu'il lui permet tout, pourvu qu'elle veuille toujours demeurer avec lui et en son fond. Et comme s'il craignait qu'elle ne retournât à la créature, il prend soin de lui fournir tout ce qu'elle peut désirer, si bien qu'elle (l'âme) trouve souvent au-dedans de soi une nourriture très savoureuse et très délicieuse à son goût, quoiqu'elle ne l'ait jamais désirée ni procurée en aucune manière et sans y avoir contribué de sa part que le seul consentement." (M25) (Pages 45-46)

Pour aimer Dieu... et "ressentir" Son Amour ...


PREUVES DE SURVIE
PREUVES DE SURVIE
par ISOLA PISANI
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 En 1979... "Je sais que la mort n'existe pas." ..., 15 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : PREUVES DE SURVIE (Broché)
"Mais comment ne pas retenir les personnalités s'affirmant non seulement spiritualistes, plus encore réincarnationnistes, c'est-à-dire également certaines de préexistences et de survies : Clément d'Alexandrie, Père de l'Eglise ; Origène, théologien et philosophe, considéré par saint Grégoire de Nysse, le meilleur "professeur" - après les apôtres - de l'Eglise du IIIe siècle ; l'empereur Julien, assassiné à 32 ans, quittant ses responsabilités en parlant paisiblement de l'âme, elle invulnérable ; Léonard de Vinci, "universaliste" de la Renaissance ; Giordano Bruno, brûlé en 1600 pour avoir été pionnier en médecine et en astronomie ; John Milton poète anglais inspiré, auteur du PARADIS PERDU, mort en 1674 ; Leibniz, philosophe et mathématicien du XVIIe siècle et son éminent confrère hollandais Spinoza ; Voltaire ; l'empereur Frédéric le Grand de Prusse ; Benjamin Franklin ; Emmanuel Kant ; J. W. Goethe ; F. Schiller ; Charles Fourier ; Arthur Schopenhauer ; Henri Heine ; Richard Wagner ; le premier ministre anglais Lloyd George ; Rudyard Kipling ; Jean Sibelius ; R. M. Rilke ; l'industriel américain Henry Ford I ; Gustave Strömberg, le physicien contemporain... Plusieurs ont raconté leurs souvenirs précis de vie antérieure.
Ils sont mille et plus qui ne doutent ni d'un passé ni d'un futur.
S'ils sont ici qualifiés d'intuitifs, c'est parce qu'ils n'ont pas soumis leur conviction aux critiques des adversaires en controverses méthodiques, ils l'ont exprimée comme personnes privées à leur entourage. Ils en ont quelquefois donné témoignage dans leurs écrits, par testament ou par inscription sur pierre tombale comme le fit Benjamin Franklin. Ils n'ont pas - ou n'ont pu confronter les éléments de leur certitude à des analyses-examens tels que nous les pratiquons actuellement avec l'aide d'une technologie hautement développée.
La plupart ayant rejoint ce monde proche du nôtre mais supposé si lointain, ils échappent à enquête.
Ils ont affirmé leur prescience. Nous en concevons espoir. Nous en devinons la richesse, nous en remarquons la concordance à travers la multiplicité. Nous la recevons selon que nous-mêmes intuitivement la reconnaissons vraie ou fausse.
Selon l'opinion générale, nous ne pouvons aucunement avec eux la vérifier.
Nous ne pouvons la "tester" avec eux, d'après la demande d'un esprit marqué par l'ère de l'ordinateur, et avide de justifications.
Seulement en tenir compte."
(pages 42-43)

"La route est finie.
Et s'achève le journal de mon enquête sur la certitude de notre "immortalité".

Certitude obtenue par démonstrations, et non par affection pour tel chercheur, par inclination pour tel courant de pensée. Il m'est arrivé d'être convaincu, durant ce long parcours, par certaines méthodes de travail et par les conclusions qui s'en dégageaient, au point d'estimer que l'évidence de la survie individuelle était acquise. Et la tentation me venait de m'arrêter là, tant la rigueur intellectuelle de l'étude et la rigueur morale de celui qui la conduisait étaient incontestables, tant en éclataient la valeur et la signification. Ce fut le cas pour Albert de Rochas, Camille Flammarion, Joan et Denys Kelsey, Ian Stevenson. J'ai poursuivi pourtant : pressentant pouvoir trouver non pas une, mais plusieurs évidences de survie, je devais aller plus loin."
(pages 315-316)

"Non pas une seule fois, mais plusieurs fois, j'ai trouvé preuves de survie.
Telle est la conclusion de ma recherche."
(page 316)

Un intérêt "historique"... ! ...


Les psaumes
Les psaumes
par Patrick Calame
Edition : Broché
Prix : EUR 10,90

5.0 étoiles sur 5 "Un coeur brisé et broyé, Elohim, Tu ne le méprises pas." ... (Psaume 51), 9 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les psaumes (Broché)
PSAUME 23
1. Mélodie de David. **** [YHWH écrit en Hébreu dans le texte] est mon berger, je ne manquerai pas.
2. Dans de vertes demeures Il me laisse m'étendre, au bord d'eaux paisibles Il me conduit.
3. Il fait revenir mon être, Il me guide dans les cercles de la justice pour Son nom.
4. Quand bien même je marche au creux de l'ombre mortelle, je ne crains pas le mal, car Tu es avec moi ; Ton sceptre et Ton bâton me réconfortent.
5. Tu dresses devant moi une table face à mes oppresseurs ; avec l'huile Tu oins ma tête, plénitude est ma coupe.
6. Seuls le bien et l'amour me harcèlent tous les jours de ma vie, et je demeure dans la maison de **** dans l'espace des jours.

PSAUME 82
6. J'ai dit : "Vous êtes Elohim, vous êtes tous des fils du Très-Haut."

PSAUME 139
14. Je Te rends grâce parce que je suis terriblement merveilleux. Tes œuvres sont merveilleuses, et mon être le pénètre fort.

MAGNIFIQUE !!!


Les sept visages de Marie Madeleine
Les sept visages de Marie Madeleine
par Jacqueline Kelen
Edition : Broché
Prix : EUR 9,13

5.0 étoiles sur 5 Une si BELLE femme..., 8 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les sept visages de Marie Madeleine (Broché)
I. La toute belle
II. L'ardente
III. La très silencieuse
IV. La déchirée
V. L'éblouie
VI. La solitaire
VII. L'insaisissable

"Marie-Madeleine est une femme libre mais elle échappe à toute prise pour bien d'autres raisons. Parce qu'elle est plus qu'une Galiléenne ayant accompagné Jésus. Son histoire symbolise le parcours de toute âme amoureuse de son Seigneur : errance et tourments, élévation, délivrance. Elle représente aussi toute l'humanité en marche vers sa rédemption, vers sa divinisation. Elle est encore la Sagesse cachée que méconnaissent les hommes, l'Eternel féminin qui apparaît en de multiples visages et hausse les mortels jusqu'au ciel. Et elle est la passante, l'en allée, la reine sans royaume. Elle est le parfum de la Vie, l'essence inconnaissable de l'Amour. Les existants de poussière continueront à la houspiller, à étouffer sa lumière. Elle n'aura pas le dernier mot, elle aura le dernier sourire."
(pages 156-157)


Revenue guérie de l'au-delà : Une NDE m'a sauvée
Revenue guérie de l'au-delà : Une NDE m'a sauvée
par Anita Moorjani
Edition : Poche
Prix : EUR 7,20

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "NOUS SOMMES AMOUR PUR - chacun de nous l'est." (page 124) ..., 5 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Revenue guérie de l'au-delà : Une NDE m'a sauvée (Poche)
"Le temps était différent dans ce monde et je ressentais tous les moments à la fois. J'étais consciente de TOUT ce qui faisait partie de moi - passé, présent et avenir - simultanément. J'expérimentais ce qui semblait être des vies qui se jouaient simultanément. Dans l'une de ces incarnations, il me sembla que j'avais un frère plus jeune et que je le protégeais. Mais je savais que cette essence fraternelle était la même que celle d'Anoop, sauf que dans cette vie-là, il était plus jeune que moi au lieu d'être mon aîné. Cette vie que je percevais maintenant avec Anoop semblait se dérouler dans un endroit rural sous-développé, à une époque et dans un lieu que je ne pouvais identifier. Nous vivions dans une hutte de terre peu meublée et je m'occupais d'Anoop pendant que nos parents allaient travailler dans les champs.
Tandis que j'expérimentais cette sensation d'être une sœur aînée protectrice, veillant à ce qu'il y ait assez à manger pour tout le monde et à ce que nous soyons protégés de tout élément extérieur indésirable, je n'avais pas l'impression que c'était une vie PASSEE. Même si la scène semblait historique, dans ce monde-là, elle donnait l'impression de se dérouler ici et maintenant.
En d'autres termes, le temps n'était plus linéaire à la manière dont nous l'expérimentons ici. C'est comme si notre esprit terrestre convertissait ce qui se passe autour de nous en une séquence ; mais en réalité, quand nous ne nous exprimons pas par l'intermédiaire de notre corps, tout arrive simultanément, que ce soit le passé, le présent ou l'avenir." (pages 110-111)

"Je me sentais toujours enveloppée d'un océan d'amour inconditionnel et d'acceptation. Je pouvais me voir avec des yeux neufs, et je vis que j'étais un être merveilleux de l'Univers. Je compris que le simple fait d'exister me rendait digne de cette tendre sollicitude plutôt que des jugements. Je n'avais rien à faire de spécial. Je méritais d'être aimée du simple fait d'exister, ni plus ni moins." (pages 114-115)

"Je pris conscience que nous sommes tous reliés. Non seulement chaque personne et chaque créature vivante, mais l'unification entrelacée donnait l'impression de se dilater jusqu'à TOUT inclure dans l'Univers : chaque être humain, animal, plante, insecte, montagne, mer, objet inanimé et le cosmos. Je réalisai que l'Univers tout entier était vivant et imprégné de conscience, englobant toute la vie et toute la nature. Tout appartenait à un Tout infini. J'étais étroitement, inséparablement imbriquée avec tout ce qui était vivant et participait à la vie. Nous sommes tous des facettes de cette unité - nous sommes TOUS Un, et chacun de nous influe sur le Tout collectif." (page 115).

A LIRE !!!


Mourir n'est pas mourir
Mourir n'est pas mourir
par Isola Pisani
Edition : Broché
Prix : EUR 18,50

5.0 étoiles sur 5 Sur l'histoire d'Orville ..., 4 août 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mourir n'est pas mourir (Broché)
"Il faut être tout à fait fou pour penser que dans l'espace infini, dans ces mondes innombrables et gigantesques dont la plupart sont certainement mieux lotis que le nôtre, il n'existe que la lumière que nous apercevons. Il est vraiment trop absurde de croire qu'il n'existe pas d'autres êtres, pas d'autres facultés de penser, pas d'autres sens que ceux que nous connaissons."
Giordano Bruno
(page 50)

"La véridique histoire d'Orville, qu'Isola Pisani nous conte d'une plume experte, prête à réfléchir sur le sens des thérapeutiques de régression. Elles sont largement pratiquées, mais encore bien mal connues ; j'en dirais autant de tout ce qui s'agite au-dedans de nous-mêmes, de cet espace intérieur qui attend son Christophe Colomb et dont l'exploration est peut-être plus importante et plus urgente que celle des mystères de l'atome. Mais notre science occidentale s'est détournée de cela pendant si longtemps qu'il nous faudra bien des efforts pour changer notre point de mire ...
Réduit à l'essentiel, le thème du livre se ramène à une thérapeutique par la prise de conscience des vies antérieures du sujet. Lorsque celui-ci a pleinement pris conscience des inhibitions, des haines ou des fureurs de ses existences antérieures et qu'il s'en est délivré, les troubles pathologiques qu'il éprouve dans son existence présente disparaissent aussitôt. Notons, bien que ce ne soit pas très clairement exprimé, que ces troubles avaient résisté à toute autre thérapeutique.
Ceci pose deux problèmes à l'homme de science impartial, qui ne se laisse pas arrêter par une idée sous le seul prétexte qu'il n'y est pas habitué : le problème de la réincarnation et des vies antérieures, et l'audace extrême qui consiste à vouloir tenter une guérison des vies antérieures pour ramener la santé dans la vie présente." ...
Extrait de la postface du Professeur Rémy Chauvin, janvier 1978.

Ce livre présente le travail du Docteur Denys Kelsey et de son épouse, Joan Grant-Kelsey.
Il date un peu, mais l'expérience reste valable.
C'est la preuve que ce type d'hypnose est connu et pratiqué depuis longtemps.

Pour actualiser les connaissances, je conseille également les livres du Docteur Brian Weiss.

Il me semble que l'ensemble est particulièrement convaincant pour un homme ou une femme de bonne foi et de bonne volonté ... ! ...


God and the Afterlife: The Groundbreaking New Evidence for God and Near-Death Experience
God and the Afterlife: The Groundbreaking New Evidence for God and Near-Death Experience
par Jeffrey Long
Edition : Relié
Prix : EUR 24,73

5.0 étoiles sur 5 "Ever since then, I know that God is. It's no longer a matter of faith or belief for me, but one of knowing ..."..., 30 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
"On the other side, the arms of my loved ones welcomed me home. The feelings weren't of this earth. [...]
Amazing peace and calmness engulfed me. Everyone who had passed before me, and some people I felt I knew from another life, all welcomed me home. I felt content and safe, like I was in the care and love of God. And that love of God felt like the first time you see your baby or the first time you fall in love - multiplied by ten thousand." (pages 14-15)

"I knew that He had the answers to all questions, so I asked Him, "Why is there evil?" And he replied, "Because there is good."Then I asked Him, "When we, your children, come into existence, do we live just one time, or do we live over and over ?" He took me to the entrance of a long hall that had millions and millions of doorways leading off of the hall. He made me aware that many choices were available to me, and that that choice was the answer to the question I had asked. The choice was up to me. He made me understand that I could choose to stay with Him or I could choose to walk down the hall and pick a door. He made me aware that picking a door would be my exit out of heaven, and I would be born again out of the womb of a woman on earth. I asked Him, "But how do I know which door to pick ?" He replied merely that the door I picked is my choice.
I asked Him, "Do we have to pick another door and live over and over ?" That would be hell to me, because what I had experienced in life had largely been sad and distressful. He told me that some people choose to go back, but He doesn't want them to. He wants them to stay with Him, but He understood my feelings. He explained that when we choose to leave Him, He removes all memories of previous lives because He doesn't want us to be distressed. He means for life to be good for all of us. He then reiterated all my choices and again infused me with His love."
(pages 159-160)

"I Sensed God's Love for Me and for All" ... (page 76)


États modifiés de conscience : NDE, OBE et autres expériences aux frontières de l'esprit
États modifiés de conscience : NDE, OBE et autres expériences aux frontières de l'esprit
par Sylvie Déthiollaz
Edition : Broché
Prix : EUR 19,20

5.0 étoiles sur 5 "La constance au-delà de la diversité"..., 28 juillet 2016
"D'autres témoins décrivent s'être retrouvés d'un instant à l'autre en train de vivre de façon très réaliste une scène correspondant à une autre époque de l'histoire et la plupart du temps dans un autre lieu géographique. Il faut préciser qu'à nouveau, pour eux, cela n'avait absolument rien à voir avec un rêve : ils étaient REELLEMENT en train de vivre la scène. Ces "régressions" surviennent souvent dans des moments de détente, mais parfois aussi à la faveur de séances de thérapies "alternatives" :
[...]
Ces témoignages sont souvent présentés comme un accès à des vies antérieures, impliquant une notion de réincarnation, bien que d'autres explications puissent être envisagées (accès à l'inconscient collectif, individuel, etc.). Pourtant, pour la majorité des témoins, nul doute qu'il s'agit bel et bien du revécu de leurs propres vies passées. Comme le dit Daniel-G. : "Je le sais, parce que je l'ai ressenti comme ça !" Certains témoins affirment même avoir pu vérifier par la suite des informations auxquelles ils avaient eu accès pendant leurs expériences. Ou plus troublant encore, avoir revécu au cours de celle-ci, ce qui ressemble à leur propre mort dans une autre vie, suivi parfois du début d'une NDE :

"Un jour, je suis un chevalier. Un monstre de muscles et de détermination. Cotte de mailles complète, bouclier avec la croix, casque et bannière. En route pour Jérusalem. C'est l'époque des croisades. Nous sommes dans le désert. C'est une défaite. Ils étaient trop nombreux. Nous avons été décimés. Ne pas fuir équivalait à un suicide. La colonne s'étire au milieu du désert. Le manque d'eau est terrible, la chaleur intense. Des hommes tombent çà et là. Nous continuons, pas le choix. Je n'ai plus de cheval, je marche. Les hommes de la colonne sont nus, morts de chaleur... Soudain, je tombe, m'allonge. Je tire sur ma tête mon bouclier. Il me couvre le corps. Je tourne le visage vers le soleil. Je l'entrevois dans un espace de quelques centimètres entre le bouclier et la terre. Cette guerre est juste. Je meurs en paix et pour toi Seigneur. Très sereinement, ne regrettant rien, je meurs là. Je n'ai jamais douté. Jusqu'à mon dernier souffle...
Une autre fois, je me bats contre un ours blanc à l'aide d'un poignard. Je sens que je vais prendre le dessus. Mais ma confiance me trahit, une seconde d'inattention, l'ours m'égorge et c'est la fin... Je suis "au-dessus", je me sens étrangement bien, une plénitude infinie et complètement normale comme si je retrouvais un élément "habituel"... Je vois l'ours partir, je vois ma femme et mes enfants qui m'attendent avec angoisse dans l'igloo. Je lis l'inquiétude sur leurs visages. Et tout à coup je me sens happé par le haut..." (Daniel-G.) "
(pages 150-151)

Un livre réellement PASSIONNANT !!!


Lifecycles: Reincarnation and the Web of Life
Lifecycles: Reincarnation and the Web of Life
par Christopher M. Bache
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5.0 étoiles sur 5 "but in today's intellectual environment reincarnation has become essentially an empirical question."..., 21 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lifecycles: Reincarnation and the Web of Life (Broché)
"Let me state at the outset that I believe reincarnation is quite compatible with the Christian faith and that Christianity can incorporate reincarnation without losing its distinctive character should it choose to do so. Furthermore, I believe that Christian thought will be invigorated and strenghtened by this expansion.
To my thinking, reincarnation represents an important missing link in Western theology. Despite centuries of theological discussion, the problem of suffering has remained essentially unsolved in the West."... (pages 150-151)

"I believe that reincarnation is compatible with Christianity's core, yet I did not always do so. When I first became convinced that reincarnation was a fact of life, it seemed to me that to incorporate the concept, Christianity would have to undergo a drastic overhaul of its core doctrines. Today, the revisions seem much more modest. No doubt this shift reflects changes in my assesment of what constitutes the core of Christian faith, but it also reflects a growing sensitivity to the deeper themes that run Christian symbolism." (page 152)

"To make the core teachings of the Christian faith compatible with reincarnation, all that is required is that we change one tenet, that which restricts the soul to one cycle of years on Earth. Once we make room for souls to cycle back and forth to Earth many times on their long journey away from God and back to God, everything else in Christianity can remain practically as it was. Changes of nuance and context will not disturb the fundamental insights Christianity has deemed essential to its faith. Within orthodoxy there has historically existed a considerable range of acceptable interpretation of doctrine. A reincarnationist theology clearly favors one side of that range over the other, but it can stay within the larger boundaries." (page 158)

"Reincarnation enlarges the size of the stage on which the spiritual drama of humankind is performed, but it does not change what Christianity has considered the essential elements of the script. Life still begins and ends in God. God remains the same, though with themes of immanence emphasized. The purpose of life remains the same, though our spiritual growth is viewed as unending. The diversity of life is honored while the underlying unity of all being is affirmed. Jesus'role remains largely the same, though we are encouraged to think of it in terms that complement rather than usurp the roles of other spiritual leaders in other cultures. The moral qualities of a spiritually oriented life-style remain the same. Overall, the script is the same. THE ONLY THING THAT HAS CHANGED IS THE AGE OF THE PLAYERS." (pages 162-163)

Un débat passionnant... Une QUESTION OUVERTE...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20