Commentaire client

100 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS
20 avril 2019
Style: Stanmore IICouleur: NoirCommentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
 L’enceinte (la Stanmore II pour moi) arrive dans une boîte cartonnée où elle est parfaitement protégée. A l’intérieur, on trouve l’enceinte filaire imposante d’environ 35 x 18,5 x 20 cm (L x l x h) pour près de 5 kg (4,773 g). Le câble d’alimentation a une longueur utile d’1,70 mètre. Le mode d’emploi se limite à un Quick start guide qui n’aura jamais aussi bien porté son nom. On a juste trois lignes qui disent de brancher l’enceinte, de tirer le levier d’alimentation jusqu’à ce que l’enceinte s’allume et de télécharger l’application Marshall Bluetooth.

Clairement, en déballant l’enceinte, on prend une claque. Elle est vraiment magnifique dans son aspect vintage. La marque anglaise n’a pas révolutionné sa gamme, trois ans après avoir trouvé le succès avec ses enceintes (Acton, Stanmore et Woburn). Il s’agit plus d’un rafraîchissement et d’une mise à jour avec l’arrivée sur cette seconde génération du Bluetooth 5.0 et d’une application. Il faut aller vers la Stanmore II Voice pour trouver du WiFi et un assistant vocal. La Stanmore est la plus polyvalente de la gamme. Toutefois, ces petits changements sont assurément une réussite comme le bandeau cuivré et gravé tout en bas indiquant l’année de fondation de la marque (1962). Le logo Marshall, lui aussi cuivré, vient fièrement se loger en relief en plein milieu de l’enceinte. Le revêtement en similicuir grainé est de la partie pour l’enrobage, ce qui est là encore une réussite. Au dos, par contre, c’est nu avec le branchement de l’alimentation et les entrées RCA (fiches blanche et rouge).

Sur le dessus, on retrouve une prise jack 3,5 mm et les magnifiques potentiomètres permettant d’ajuster finement son, basses et aigus. Ils permettent un réglage de 0 à 10 avec un entourage lumineux rouge réglable du plus bel effet. Il faudra par contre passer par l’application pour ajuster cette luminosité. C’est aussi fonctionnel que joli.

L’application est assez minimaliste et demande comme toujours beaucoup trop d’autorisations comme la localisation GPS (mais pourquoi ?!). Elle permet de piloter l’enceinte même dans les autres modes que Bluetooth et régler ses paramètres à l’envie (Personnalisé) ou d’opter pour ceux préréglés (Rock, Metal, Pop, Hip-Hop, Electronic et Jazz). On peut clairement s’en passer sauf pour régler la luminosité. A noter que pour un premier appairage, il faut rester appuyer sur le bouton Bluetooth jusqu’à ce qu’il clignote. Ensuite, l’enceinte sera reconnue automatiquement. On pourra alors depuis l’application ou directement sur l’enceinte choisir son mode (Bluetooth, RCA ou Auxiliaire). C’est aussi par l’application qu’il faudra passer pour raccorder d’autres enceintes.
Du point de vue du son, il n’y a pas grand-chose à dire avec cette enceinte, comme souvent avec Marshall. Le spécialiste des enceintes maîtrise son sujet avec un son reconnu comme légèrement meilleur que la Stanmore première version par différents tests. A l’oreille, c’est clairement très bon et l’enceinte suffit amplement à sonoriser une pièce de 40 m2. Pour ce faire, elle dispose d’une puissance de 80 watts, dont 50 pour le Woofer et 2 x 15 pour les 2 tweeters. Le son est puissant, pur et ne sature pas. L’enceinte, posée sur 4 pieds en caoutchouc, ne bouge pas, bien aidée il est vrai par son poids.

On ne change pas une équipe qui gagne et la Stanmore II évolue juste un peu. Toutefois, les changements sont pertinents avec un son plus juste et une claque esthétique. Certains regretteront sans doute l’absence de WiFi alors que l’enceinte se pare d’une application. C’est sans doute son seul point faible. Assurément une réussite d’autant qu’elle s’affiche à 269€ le 14/04/19 (prix de lancement à 349€ en automne 2018).
2 personnes ont trouvé cela utile
0Commentaire Signaler un abus Lien permanent

Détails sur le produit

4,6 sur 5 étoiles
53
274,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime