Technologie 3D

La 3D : Comment ça fonctionne ?
Retour à la boutique 3D


La 3D est basée sur le principe de la stéréoscopie, qui crée l'illusion de profondeur dans une image. Le moyen le plus facile pour augmenter la perception de la profondeur dans le cerveau est de montrer à l'œil du spectateur deux images différentes représentant deux perspectives du même objet, avec une légère déviation exactement égale aux perspectives perçues naturellement par les deux yeux dans la vision binoculaire.

Actuellement, il existe trois types de technologies 3D sur le marché et chacune fonctionne différemment :

La première, la technologie des anaglyphes, est la plus connue (c'est celle qui utilise les lunettes en carton avec des filtres rouges et bleus) mais les effets 3D qu'elle offre ne sont généralement pas les meilleurs.

La deuxième, la technologie de la polarisation (ou passive), est la technologie que vous avez utilisée pour regarder un film en 3D dans un cinéma IMAX (par exemple Avatar 3D, Alice au Pays des Merveilles 3D, etc.)

La troisième, la technologie active, est la plus récente et est en train de s'imposer comme le standard pour regarder de la 3D à la maison.

Pour en savoir plus sur chacune de ces technologies...


La technologie des anaglyphes :

Anaglyph

La 3D est-elle une nouveauté ? Pas du tout.

Depuis toujours, les hommes essaient de créer un effet 3D sur un écran 2D. La plupart des peintres ont créé un certain effet de perspectives dans leurs tableaux pour simuler la 3D.

Plus récemment, en 1853, Wilhelm Rollmann a mis au point une technique pour simuler la 3D. Il a créé les images anaglyphes en utilisant deux filtres de couleurs superposés mais complémentaires pour produire un effet de profondeur. Généralement, le sujet principal reste centré alors que l'avant-plan et l'arrière-plan bougent littéralement dans des directions opposées. Lorsque vous les regardez avec des lunettes bicolores (les lentilles sont chromatiquement opposées, les couleurs généralement utilisées étant le rouge et le cyan), ces images créent un effet stéréoscopique 3D (ce qui fait croire à votre cerveau que l'image est en 3D).

Cette technologie a très souvent été utilisée dans les cinémas car ces fameuses lunettes rouges et bleues sont peu coûteuses. Le film Bwana le Diable est considéré comme le premier long métrage en 3D dans les années 50. Cependant, si l'effet 3D était amusant à regarder, les images étaient de faible qualité et comportaient de fortes nuances de vert et de rouge.

La plupart des DVD et des disques Blu-ray actuellement sur le marché utilisent cette technologie.

La technologie de polarisation (ou passive) :

C'est là que ça devient intéressant. La majorité d'entre nous ont vu Avatar ou d'autres films en IMAX 3D avec des lunettes 3D polarisées. Ces lunettes créent l'illusion d'images en trois dimensions au moyen de la restriction de la lumière qui arrive à chaque œil, créant ainsi un effet stéréoscopique, ou 3D.

Pour créer cet effet 3D, deux images sont projetées sur le même écran à travers différents filtres polarisants. Le spectateur porte des lunettes bon marché qui sont elles aussi pourvues de différents filtres polarisants. A travers les filtres, chaque œil voit une image différente (chaque filtre laisse passer la lumière de même polarisation et bloque la lumière polarisée dans la direction opposée). De cette façon, on produit une image tridimensionnelle en projetant dans les deux yeux la même scène mais vue dans une perspective légèrement différente.

Le gros avantage de cette technologie est que les lunettes que vous devez porter pour apprécier la 3D sont très bon marché (entre 1$ et 10$ la paire). Cependant, beaucoup pensent que les effets de 3D qu'offre cette technologie ne sont pas aussi intenses que ceux générés grâce à un écran à technologie active.

La technologie active :

Cette technologie a été adoptée par la plupart des fabricants d'appareils électroniques grand public, notamment LG, Samsung, Panasonic, etc. Grâce à cette technologie, une TV HD affiche une image pour votre œil gauche et une autre pour le droit. Etant donné que le nombre réel d'images par seconde est réduit de moitié, ces TV HD ont besoin d'une fréquence de rafraîchissement deux fois plus grande que les TV HD classiques (60 Hz). C'est pourquoi toutes les TV HD 3D ont une fréquence minimale de l'ordre de 120 Hz (la plupart atteignent 240Hz voire même 480 Hz).

Le spectateur porte des lunettes actives à cristaux liquides qui s'ouvrent et se ferment rapidement pour que chaque œil voie à son tour l'image correspondante affichée à sur l'écran de la TV 3D. Les lunettes actives restent synchronisées avec la TV HD grâce à la technologie Bluetooth, infrarouge ou radio. Ces lunettes spéciales contiennent des cristaux liquides qui peuvent devenir opaques et ainsi fonctionner comme un obturateur. Ces lunettes sont alimentées par des piles (autonomie estimée d'environ 80 heures).

Quel est l'avenir de la 3D ?

La 3D vient de sortir sur le marché et les fabricants songent déjà à son futur. La plupart des gens apprécient la 3D mais sont déçus de devoir porter des lunettes car cela casse un peu le côté convivial lorsqu'ils regardent un film ou un évènement sportif. Les fabricants en ont pris bonne note et la prochaine génération de TV 3D ne nécessitera pas de porter des lunettes pour obtenir un effet 3D. Cependant, cette nouvelle technologie n'est pas encore prête à être produite en masse et à un prix abordables pour les consommateurs.