undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles8
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 décembre 2005
Frédéric Rousseau ranime une vérité oubliée par l'histoire qui se veut grande de batailles, de généraux, d'hommes politiques : celle de ceux qui ont combattu dans d'effroyables conditions humaines et climatiques. Un simple rappel de la mémoire de ces hommes et de la légitimité de leur crainte, de leur désespoir et des gestes qui ont accompagnés ces sentiments replace le jugement que les pays bélligérants ont porté sur ces hommes et les faits. Une étude minutieuse et proche (enfin) des combattants, pas de ceux qui les ont fait combattre.
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2013
Enfin un historien qui ose, qui compare et qui constate. On est loin des envolées lyriques et larmoyantes qui nous envahiront tout au long de l'année 2014.
La guerre c'est dégueulasse, celle là s'est surpassée et reste un siècle plus tard dans tout les esprits.
Le patriotisme ( français, anglais, allemands, autrichien, italien...) est loin dans cette étude, mais la souffrance l'absurdité des commandements eux sont bel et bien présent.
Je lirais Norton Crue et surtout le dernier Goncourt en 2014.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2010
La stupidité et le rejet de l'être humain par des "Généraux" qui n'avaient aucun respect de la race humaine. Des deux cotés des tranchées, ces généraux de pacotilles auraient dut être condamnés pour "Crime contre l'humanité"...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2013
Bon livre centré effectivement sur l'univers quotidien, matériel et mental des combattants européens. L'introduction marque la différence de Rousseau avec les perpectives de Becker, d'Audoin-Rouzeau sur les motivations des combattants pour tenir, ce qu'ils pensent de leur commandement. Les troubles post-traumatiques liées au combat sont très bien évoqués à travers les querelles des psychiatres ; les sphères intimes le sont aussi.
Grosso-modo, nous retrouvons les histoires d'un panel de combattants anonymes ou célèbres (Apollinaire, Jünger, Rommel, Mussolini ...).
La lecture du livre est parfois difficile car on passe d'un témoignage à un autre sans suffisamment de marqueurs.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre qui raconte justement la guerre de 14 et cela de façon non censurée. La guerre vue et faite par le simple soldat. Le rejet du sentiment de patriotisme par les poilus est mis en évidence et prouvé par l'auteur ce qui bafoue les idées préconçues. La vie au quotidien et un chapitre complet sur la sexualité du soldat de 14, livre qui bouscule les idées reçues.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2012
Frédéric Rousseau, un des grands spécialistes français de la Première Guerre mondiale, analyse ici la psychologie des combattants de 14-18. A la fameuse question ''Comment les hommes ont-ils tenu 4 ans ?'', l'auteur apporte une thèse nouvelle et stimulante. Une lecture passionnante.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2007
Dans la Guerre censurée, Frédéric Rousseau dresse la véritable histoire de la Grande Guerre. Loin de l'histoire-bataille qui prévalais au début du XX°siècle, F.Rousseau écrit la grande Histoire de la guerre de 14-18. Il est le premier à utiliser le témoignage du poilus comme source historique. Tous les Etats européens s'y retrouvent. Une certitude est dégagée : la première guerre mondiale dépasse la seconde dans la violence et la peur du combattant. C'est avec beaucoup d'humanité que Rousseau nous explique cela.

Un livre à lire de toute urgence pour les amateurs de la Grande Guerre. Passer à côté serait quasiment meurtrier.
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2013
Frederic Rousseau est un très grand historien, et cet écrit ne dépare pas les autres.
A lire et a relire
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)