Cliquez ici Cliquez ici Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 11 avril 2017
Daniel Pennac (1944- ) est un écrivain français. Il a notamment reçu le prix Renaudot en 2007 pour son roman autobiographique "Chagrin d'école".
La Saga Malaussène est -à ce jour- composée de 6 romans.
"Au bonheur des ogres" ouvre la série (1985)

Mon Dieu ! Quel pur moment de bonheur....
Si vous avez aimé "L’Affreux Pastis de la rue des Merles" (Carlo Emilio Gadda), vous adorerez "Au bonheur des ogres". Le même humour décalé, le même rythme.
Benjamin Malaussène exerce l'incroyable profession de bouc émissaire au service après-vente d'un Grand Magasin parisien. De ceux magistralement décrit par Emile Zola dans "Au Bonheur des Dames".
Un temple de la consommation ou des explosions meurtrières viennent troubler le quotidien bien huilé de cette noble institution.
Malaussène en est le témoin malheureux.
Une vie professionnelle terne contrebalancée par un quotidien familial chaleureux. Adulé par une horde de demi-frères/soeurs et de son fidèles Julius; Benjamin évolue sur ce petit monde comme un Saint sur ses disciples.

Un ouvrage singulier, à l'humour corrosif, mené tambour battant par l'auteur.
On se fiche rapidement de savoir qui est le poseur de bombes.
Seul le quotidien de Malaussène nous obsède.
Quand un personnage de fiction parvient à devenir Culte en une trentaine de pages...
Chapeau bas Monsieur Pennac !
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 27 mai 2017
Daniel Pennac (1944- ) est un écrivain français. Il a notamment reçu le prix Renaudot en 2007 pour son roman autobiographique "Chagrin d'école".
La Saga Malaussène est -à ce jour- composée de 6 romans.
"Au bonheur des ogres" ouvre la série (1985)
"La fée carabine" (1987) est le 2 ième titre de la série.

" Tout de même...un monde ou des Serbo-Croates latinistes fabriquent des tueuses dans les catacombes, ou des vieilles dames abattent les flics chargés de leur protection, ou les libraires à la retraite égorgent à tour de bras pour la gloire des Belles-Lettres, ou une méchante fille se défenestre parce que son père est plus méchant qu'elle...il est temps que je prenne ma retraite, mon garçon."

Cette courte phrase extraite de l'avant dernier chapitre donne le ton.
Nous retrouvons Benjamin Malaussène, Directeur des éditions littéraires du Talion (enfin...celui qu'on envoie au charbon quand les situations s'enveniment !)
Bien malgré lui (quand on est un Bouc émissaire professionnel, c'est souvent... malgré soi), il se trouve mêlé à quelques meurtres sordides, quelques trafics opaques.
La faune hétéroclite du Belleville des années 60 en toile de fond, chaleureuse, roublarde et parfois... définitive.
Une oeuvre singulière, hilarante, tendre et intelligente (voir le dernier chapitre sur la décolonisation).
Malausséne est un Saint qui s'ignore et c'est pour ça qu'on l'aime !

La suite.... vite !!!!
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 juin 2016
J'avais choisi ce livre après avoir lu un premier livre de Pennac, ancien malade des hôpitaux de Paris. J'avais adoré son humour grinçant !
Là, j'ai été franchement déçue, même si j'ai retrouvé la plume de Pennac. Impossible de rentrer dans le roman et parfois même difficile de comprendre le déroulement de l'histoire.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 février 2017
Avec une petite trentaine d'années de retard, je découvre enfin Pennac et la saga Malaussène.
Comme j'ai dévoré le premier tome d'une traite, je m'empresse d'acheter le suivant, et là .... la Déception avec un grand D. Non pas pour l'histoire et la qualité de la narration que j'ai adorées, mais à cause de la très mauvaise qualité de l'édition numérique. Il y a tellement de fautes de typographie que la lecture en était rendue malaisée et pénible. Qu'a fait l'éditeur? En voulant acheter le troisième tome, malgré tout, j'ai lu un commentaire similaire d'un autre lecteur ....
Quel dommage! En achetant le livre, quel que soit le support, le lecteur a droit au même niveau de qualité.J'espère que ce commentaire sera utile et que les modifications nécessaires seront apportées sans tarder par l'éditeur.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 14 décembre 2016
L'histoire est incroyable d'originalité et de fraîcheur...
On peux la lire et la relire sans se lasser, et à chaque fois s'émerveiller de comprendre une référence de plus, un second niveau de lecture qui nous avait échappé.

Nécessaire à toute bibliothèque qui se respecte !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 juin 2013
... mon quartier préféré (même si je suis plus Ménilmontant), une famille improbable de doux dingues qui ne rendent aucun compte à la 'productivité', à l'ambition, à la recherche d'argent, gloire, pouvoir - quel soulagement! Un monde pas si lointain où on pouvait tomber amoureux d'une voleuse journaliste, où on s'embrassait tous quelles que soient les couleurs de nos peaux, où les gamins pouvaient traîner dans la rue, où les voisins gardaient un œil sur eux, où on n'était pas inquiets, tout le temps, ou même dans la plus stricte 'légalité', avec des zones intersticielles, des zones de vie... Ah, comme j'aime le monde des Malaussène, où on s'aime tels qu'on est, avec tous nos pets au casque.
'J'aime les fêlés, car ils laissent passer la lumière'...
|11 commentaire|Signaler un abus
le 5 mars 2017
Dans la saga du début des aventures de la famille Malaussène ce livre fait passer d'excellents moments de lecture. Tout le monde y trouvera des plaisirs de lecture.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 16 janvier 2018
Si vous avez envie de rire et de vous delecter dun bon roman ecrit dans un francais de haute voltige, lisez la fee carabine. Cette saga est un chef d oeuvre. Je suis FAN.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 avril 2013
Je l'ai offert, et pas lu personnellement mais je peux dire aisément que ce livre à plu
à ma nièce qui fait de longues études.
Ça ne l'empêche pas d'aimer Daniel Pennac, un auteur tellement romantique et bourré
d'imagination..

Je ne me souviens pas bien du résumé qu'elle en a fait mais c'est un livre à LIRE ABSOLUMENT !!!!
Un grand classique déjà, à ne pas manquer.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 5 juin 2017
Que de commentaires élogieux, j’en reste coi. Désagréable impression de pas avoir lu le même livre... Malgré de grands efforts, je n’ai pas réussi à atteindre la fin.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Comme un roman
6,60 €
L'œil du loup
4,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici