undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
18
4,5 sur 5 étoiles
Format: Cartonné|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 décembre 2005
Autour d'Aya, sérieuse et sage, gravite une galerie de personnages croustillants : copines fétardes, tontons en goguette, jeunes flambeurs en Toyota, se déchainent jusqu'au dénouement en épingle à cheveux. Un langage original et fleuri et une magnifique ambiance de cette période dorée en Cote d'Ivoire.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Yopougon est un quartier populaire d'Abidjan. Aya est une jeune fille de 19 ans, élève sérieuse qui aimerait devenir médecin. Elle passe beaucoup de temps à éloigner d'elle les garçons. C'est tout le contraire pour ses amies Adjoua et Bintou, qui courent les génitos (garçons pleins de sous !) et les maquis (restaurants où l'on peut danser). Leurs parents et oncles sont aussi fêtards ! C'est une Afrique gaie et colorée, dans ses dessins comme dans son langage, que nous offrent les auteurs. Je conseille d'ailleurs de lire en premier le lexique situé en fin d'ouvrage. Il faut ruser pour éviter les colères paternelles, surtout quand une grossesse pointe le bout de son nez. C'est frais, plein d'énergie, et ça se termine sur une drôle de surprise. Le tome 2 sort le 14 septembre, profitez-en !
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'histoire d'Aya commence avec une préface d'Anna Gavalda, et puis nous voici projeté dans une Côte d'Ivoire des années 70 où l'on ne parle pas de famine, ni guerre, loin de l'époque du sida, simplement de l'Afrique une Afrique fleurissante où Aya nous présente sa famille, ses amies qui font les habitants de Yopougon, quartier d'Abidjan.

Aya est « gazelle* » sérieuse de 19 ans qui pense plus à ses études qu'à courir les garçons comme ses copines Adjoua et Bintou qui, après avoir échappé à la vigilance des parents, se retrouvent le soir pour « gazer* » au bar « Ça va chauffer » dans l'espoir de rencontrer un « géniot* ».

Aya veut continuer ses études pour devenir médecin afin d'échapper à la série des trois « c » : coiffure, couture et chasse au mari », ce qui n'est pas du goût de son père...On ne s'ennuie pas dans cette rafraîchissante BD, on rit beaucoup et en plus elle nous offre en prime le petit lexique ivoirien pour mieux comprendre le parler des personnages, le porté du pagne, le roulement du « tassaba* », la recette du Gnamankoudji (pour ses vertus aphrodisiaques) et le secret de la délicieuse sauce arachide (pour faire rentrer et garder le mari à la maison).
C'est avec impatience que j'attends la suite.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2011
J'ai commencé à lire ce premier tome et je n'ai plus su m'arrêter !!! J'ai lu tous les Aya en une semaine !!
C'est vraiment frais, amusant et marrant ! Et à la fin de chaque épisode, vous trouverez un lexique, une histoire culturelle et quelques recettes, ce qui m'a permis de concocter de bons petits plats traditionnels à mon chéri qui a des origines ivoiriennes et d'apprendre un autre aspect de sa culture que celui qu'on a l'habitude de voir à la télévision française. Aya de Yopougon est vraiment à recommander !!! <3
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Commentaire 1 : Aya de Yopougon Niveau de classe 3e BD humour
Présentation : Evocation joyeuse et colorée de la vie quotidienne de trois jeunes Ivoiriennes, trois amies, Aya, Adjou et Bintou, dans un quartier populaire d'Abidjan, dans les années 1970. Le récit est nourri des souvenirs d'enfance et d'adolescence de la scénariste, Marguerite Abouet.
Commentaire : Le récit, plein d'humour et de finesse, explore les relations familiales et sociales, et parle aussi de la place des femmes dans la société ivoirienne, dans un pays relativement prospère. Il est émaillé d'expressions et de tournures de français africain très savoureux. Le ton sonne juste et il n'est nullement misérabiliste.
Point(s) particulier(s) : La série se compose pour l'instant de six volumes, qu'il est préférable de lire dans l'ordre de parution. Le long métrage d'animation sort en novembre 2012.

Commentaire 2 : 1978, dans une Afrique loin des clichés de la guerre et de la famine, la vie est douce en Côte d’Ivoire. À Yopougon, quartier populaire d’Abidjan, Aya, 19 ans, passe son temps à étudier pour réaliser son rêve : devenir médecin, bien que ses parents la rêvent déjà mariée à un bon parti… À l’inverse, ses deux meilleures amies, Adjoua et Bintou, courent après les garçons, au « ça va chauffer » ou au « secouez-vous ». Chacune a son stratagème pour assurer son avenir… !
Ces personnages hauts en couleurs sont avant tout des adolescents en pleine crise contre l’autorité parentale et des proies face à leurs sentiments amoureux. Yopougon, son dynamisme et son ambiance « toujours à la fête » transparaissent sous les merveilleux coups de crayons de Clément Oubrerie. Marguerite Abouet nous retrace son expérience de vie en Côte d’Ivoire. À partir de 14 ans. ( M. M. )
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2014
Yopougon, c'est un quartier populaire d'Abidjan où vivent Aya, Adjoua et Bintou ainsi que leurs familles. Nous suivrons Aya, une jeune fille qui souhaite devenir médecin, à l'instar de son père qui souhaite qu'elle n'aille pas plus loin que le BAC, qu'elle se trouve un gentil mari qui l'entretiendra, telle est la place de la femme d'après lui. En parallèle, nous aurons ses deux amies, Adjoua et Bintou, qui ne pensent qu'à sortir s'amuser, draguer et suivre le plan de trouver un mari qui pourra s'occuper d'elles sans qu'elles aient trop à ce fouler. Mais tout n'ira pas comme tout le monde le souhaite quand Moussa rentrera dans la partie et qu'il devient l'objet de convoitise de Bintou et Adjoua, mais aussi du père de Aya qui ne veut que le meilleur pour sa fille...

J'ai totalement adoré le style d'écriture de Marguerite Abouet, qui au lieu d'écrire cette BD « à l'occidentale », nous fournis des tas d'expressions africaines, toutes répertoriées dans un lexique pour que la compréhension soit totale, nous permettant une immersion assez impressionnante dans les souvenirs de son enfance. Côté graphisme, le trait est fin et les cases sont assez colorées. Les visages des personnages sont vraiment expressifs, ajoutant une touche de réalisme à l'histoire.

En bref, je suis très contente d'être retombée sur cette saga qui m'avait beaucoup plus à l'époque et c'est l'occasion pour moi de la redécouvrir à nouveau.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2011
Une plongée avec beaucoup d'humour dans le quotidien de jeunes filles ivoiriennes.
On s'y croirait, on est vraiment happé par l'histoire.
De plus, les traits des dessins sont très agréables.
Ca donne envie de lire la suite !...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2013
Aya de Yopougon vit à Abidjan, dans un quartier populaire. Venez découvrir sa vie de tous les jours, ses amis, ses espoirs, ses chagrins. En lisant cette BD on devient aussi accro qu'en regardant une de nos séries favorites et l'on découvre en plus la vie en Côte d'Ivoire. Je vous le conseille vivement !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Drôle frais et coloré, l'histoire d'amis très différents dans une Afrique gaie et pleine d'espoir comme l'était d'ailleurs le monde à cette époque. Des dialogues savoureux et des personnages bien croqués tout cela dans un graphisme qui peut surprendre font que l'on a vraiment envie de suivre cette saga
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2013
Découverte de Aya de Yopougon suite aux conseils d'une amie. Un choix de lecture judiscieux, l'histoire est drôle, les personnages attanchants. On découvre avec plaisir la vie d'un quartier Africain des années 70 avec toute son authenticité. A lire absolument, voire à relire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €
10,45 €
17,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici