Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_WSHT16 Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:22,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 mars 2017
Personnage méconnu, dont la mémoire est en partie occultée, Jean Zay "reflète les deux faces de la République, celle de ses réalisations remarquables et celle de sa détestation criminelle." Ainsi, il "a bien incarné la République jusqu'au martyre".
Héritier d'un tradition familiale républicaine, marqué par la culture de guerre distillée en 1914-1918, Zay fait partie des jeunes pacifistes des années 1920-1930. Ce n'est qu'après le 6 février 1934 qu'il s'engage résolument dans l'antifascisme. Ministre du Front populaire, il devient alors une des cibles privilégiées de l'extrême droite antirépublicaine. Son procès en 1940 puis son enfermement jusqu'en 1944 révèlent ensuite l'Etat de non-droit de Vichy, le caractère dictatorial de l'Etat français. Les représentations qui lui sont attachées légitiment le nouveau régime politique, tandis que son assassinat prouve la persistance des haines à son égard.
La biographie d'Olivier Loubes est intéressante et bien documentée. L'historien a toujours le bon réflexe de replacer le parcours de Zay et les réactions qu'il suscite dans leur contexte. Le jeune garçon, le jeune homme, l'homme d'Etat, le persécuté sont ainsi autant de paradigmes de leurs temps. Mais la lecture du texte est rendue pénible par un style souvent pesant et parfois abscons.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2014
Cet ouvrage correspond à mon attente ; il est parvenu en excellent état. À recommander pour tous les lycéens, étudiants, enseignants, et passionnés d'histoire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2013
... 70 ans après, les médias et autres charognards de l'édition publient des bios de l'admirable Jean Zay. Bien évidemment, ses assassins, des Français, les miliciens, tous ont passé l'arme à gauche! Qui connaît Jean Zay? Pendant des décennies on a tu son nom et son action pendant la guerre. De Gaulle, pas très grand regardant sur le passé vichyste proche de certains individus et sans vergogne, "embauchait" dans son gouvernement le sinistre Maurice Papon, pourvoyeur d'enfants juifs vers les camps de la mort en Allemagne. Ce même De Gaulle laissait en liberté, un des pires assassins, une ordure notoire de la collaboration, je veux parler de René Bousquet qui cela dit en passant était un ami de Mitterand! Pour la mémoire : les émeutes d'octobre 1962, à Paris, où des milliers d'Algériens furent assassinés par la police et jetés dans la Seine : maître d'œuvre Papon! Horreur, horreur, horreur...
Ogden
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus