undrgrnd Cliquez ici Litte Early Bird Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
18
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 janvier 2014
Non, Nicolas Baverez n'est pas Nostradamus, mais il ne prétend nullement l'être. Il est un journaliste connu, qui écrit des articles politico-économiques plutôt bien inspirés et toujours pertinents. Certes, il a une tendance récurrente à forcer le trait dans ses écrits pour mieux marteler des idées que certains estiment exagérément pessimistes. Il ne s'agit pas d'un jugement de valeur mais d'un constat. Car il se trouve que nous on aime et qu'on s'en accommode. Sinon....on peut toujours zapper ce qu'il écrit. Ses « Lettres Béninoises » sont une œuvre de politique-fiction malicieuse et ironique de ce que pourrait être la France en 2040. Il a trouvé le ton juste pour nous attirer sur le terrain de la connivence et nous faire jubiler. Car, personne ne lira ce livre, en forme de parabole,au premier degré. Mais personne ne le lira de la même façon. Et on n'est pas obligé, non plus, de le considérer comme une imprécation. Nicolas Baverez nous semble trop intelligent pour se prendre lui même au sérieux plus qu'il n'est nécessaire. Et aucun des futurologues, quelle que soit l'époque, n'a vraiment réussi à nous prédire notre futur. Alors on se contentera de prendre le plus grand plaisir à lire ce livre bourré d'humour, bien écrit, distrayant, plaisant, facile à lire et à le conseiller à ses amis sans être obligé de s'angoisser ou se culpabiliser. L'actualité, au jour le jour, suffit à le faire. Et on ne gardera en tête que si Nicolas Baverez est capable de manier l'humour et la dérision à ce point, il faudra davantage lui reconnaître, à l'avenir, dans ses articles sérieux, sa capacité à prendre le recul nécessaire pour bien nous informer sans chercher à nous alarmer pour le simple plaisir de le faire. Et il nous aura de toutes façons fait passer un agréable moment à lire ses "Lettres Béninoises", dont le titre à lui seul, nous enchante.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2014
Sommes-nous en 2040 ou en 2014 ?
Sommes-nous dans le cauchemar étatique de la Grève d'Ayn Rand ?
Mais dans ce récit de fiction écrit par Nicolas Baverez, il y peint tous les travers de la France et de ses systèmes, proprement non-réformables. Il y a trop d'intérêt en jeu pour tous ceux qui demandent que cette vie de château dure encore "un moment". Tout y est porté à son paroxysme, mais comment brosser la vie en France autrement si d'ici 2040 rien ne se passe. Mon sentiment c'est que cet apocalypse décrit par Baverez ne peut pas, dans ces conditions, attendre 2040 pour survenir.
La survie pour ceux qui le peuvent encore, fuir la France. Et ceci est aussi facture d'aggravation vers la faillite de ce pays.
Pas optimiste pour ceux qui rêvent encore d'y faire leurs vies naissantes.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2014
Description apocalyptique qui est une extrapolation de la dégringolade qui a commencé après le premier choc pétrolier de 1973: tous les vieux démons de la France sont là, avec le résultat si on continue sur la même trajectoire, ce qui semble le cas. Le fait de placer la faillite en 2040, en dehors du caractère symbolique (référence à mai 1940) semblerait presque optimiste: 2020 pourrait être dans le champ des possibles. L'ouvrage se lit comme un roman et donne envie de quitter la France si on en a la possibilité.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2014
Un livre style recueil de correspondance qui se lit rapidement, de la science fiction ? non plutôt un condensé des problèmes récurrents non résolus sur cette pauvre France qui expire et soupire avec une pointe de sel pour faire passer la pilule
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
Livre très intéressant qui prolonge les tendances actuelles de l'économie, de la société et de la classe politique française mais aussi celles du monde qui nous entoure.

Le résultat est effrayant et permet de prendre la mesure d'un probable futur qui nous attend.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2014
Ce livre, plein d'humour, peut se lire au 1er, 2ème , 3ème degré. Il aborde des sujets très sérieux et préoccupants sur le devenir de notre pays si aucune réforme n'est faite. Mais, il dresse aussi une magnifique galerie de portraits de nos dirigeants français : Le président Lamentin. Le ministre des Industries industrialisantes ! Le ministre des finances, Alexis Cordonet. Le premier ministre, Raimond Taiflond "comme tous les dirigeants français, c'est un ancien fonctionnaire qui fut qques années professeurs d'histoire…" Un régal bien que le 1er degré soit inquiétant et laisse à refléchir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2014
Un roman passionnant d économie-fiction, mais hélas encore trop optimiste : la faillite de la France aura lieu bien avant 2040, et sans doute avant 2020 !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2015
Remarquable essai de finance fiction. Très pessimiste,,comme toujours avec Nicolas Baverez, mais ôh combien realiste, et solidement analysé et argumenté. Une remarque , peut être: la date de la faillite anticipée à 2040. On peut penser , réalistiquement, que cet évenement dramatique surviendra avant: devant les innombrables blocages de la société francaise, et de son Etat, les très nombreuses réformes nécessaires et évidentes ne pourront être politiquement réalisées. La spirale infernale de l'endettement combinée à la fuite des capitaux , des capacités de production privées et des talents risque d'ouvrir les yeux des marchés , et des investisseurs qui financent le déficit français , plus rapidement que dans 25 ans: nous allons tout droit, et rapidement, vers une situation à la " grecque".
Consolation: comme pour une société, la faillite est la procédure souvent la plus efficace , et la plus rapide, pour " restructurer" et remettre les moyens de production en ordre de marche: stratégie, hommes, capitaux, outil industriel. Cf General Motors. La prochaine révolution française , nécessaire, sera imposée par les créanciers de la France, et organisée de l'extérieur: FMI, MES, etc. Comme en Grèce.
Peut être M. Baverez pourrait il en faire le second tome de sa fiction?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2014
Hallucinant et pourtant plausible... La réalité ne semble pas loin. Humoristique aussi avec le choix des noms de responsables en 2040.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
Reflète les dérives vers lesquels pourraient déboucher plusieurs pays si nous ne changeons notre approche et refusons de nous remettre en question ainsi que notre égoïsme.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)