undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles22
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 juin 2002
Un gros pave de 600 pages, une œuvre monumentale qui a demandé 10 années de travail a l’auteur. Un immeuble dans Paris avec ses proprios, ses locataires, le tout s’étalant sur plusieurs générations….et Perec nous raconte tout de leur vie, petit morceau par petit morceau, étage par étage, avec des fois une foule de petits détails minutieusement décrits et des longueurs, et plein de trucs inutiles (I l y a même un extrait de catalogue d’outillage), et d’autres fois une véritable histoire romanesque bouclée en deux pages. Même l’escalier de service et la cage d’ascenseur on leur histoire (leur « roman »). Le tout va constituer un puzzle…mais un puzzle ne se comprend pas à partir de l’étude de chacun de ses composants et la totalité des pièces ne donne aucune idée du résultat final qui est le vrai but du puzzle.
Hors dans ce puzzle de la vie on n’aura pas directement accès au tableau complet… car il y a longtemps qu’on a perdu la boite avec la belle illustration ! Alors la vie, la somme de toutes les vies, de tous les morceaux de vie… c’est quoi a la fin…quel curieux tableau sommes nous en train de créer ; et avec tout ce mouvement et ces siècles d’histoire, avons nous seulement placé une bonne pièce au bon endroit.
Hé bien le mode d’emploi de la vie…c’est le même que celui d’un puzzle…et ça ne vous dira rien sur dess(e)in final.
Cependant il ne faut pas se laisser abuser par l’apparent désordre de l’ouvrage. Tout a été savamment calculé et rien n’a été positionné ou écrit par hasard. Connaissant le talent de l’auteur il est probable que je n’ai compris qu’une infime partie de cet ouvrage. Il faut donc refermer ce livre avec humilité en songeant qu’on ne digère pas en une semaine ce que Georges Perec a mis dix ans à cogiter. Chacun trouvera dans ce livre ce qu’il veut, et c’est normal car du dire de l’auteur lui même : «… Et tout cela est organisé de manière à donner une machine à raconter beaucoup d’histoires.»
0Commentaire|105 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2005
"Romans", tel est le descriptif de cet ouvrage. Il y a de quoi, tant les histoires s'enchevêtrent dans "La Vie Mode d'emploi". Il y a les récits de fond, qui traversent les 99 chapitres de l'ouvrage et tissent un solide réseau. Et il y a les petites histoires que l'on capte au passage, qui se résument parfois à une phrase. Les disparitions, les réapparitions, le tout au gré d'un déplacement bien réglé de l'une à l'autre des pièces d'un immeuble.
C'est qu'on à affaire là à un ouvrage très structuré, qui a ses règles, ses contraintes. Jamais, cependant, le lecteur n'a l'impression de se balader dans un ouvrage sévère et millimétré! Georges Perec promène son auditoire au travers de ce grand ordre désordonné (ou désordre ordonné) qu'est... la vie, justement. Parfois même, on se demande quel est le sens d'un épisode, d'un projet.
Ceux qui veulent visiter la salle des machines liront avec profit le "Cahier des charges de La Vie mode d'emploi".
0Commentaire|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2014
Bon. Je connaissais Perec de réputation. Incontournable n'est-il pas? Du coup, on se dit qu'un jour il faudra bien se mettre à lire un de ses bouquins. Je m'y suis donc mis, autant poussé par le désir de combler une lacune dans ma culture générale largement défaillante que piqué de curiosité après avoir assisté à une présentation d'artistes français et italien inspirés par son écriture.

J'ai donc lu , plus ou moins à la suite, quatre livres de Perec. J'ai commencé avec "La disparition", enchaînant par "Un homme qui dort", puis "W ou le souvenir d'enfance" et enfin, son chef-d'oeuvre (paraît-il) "La vie mode d'emploi".
Au début, je me suis dit que ce devait être moi, que je ne devais pas être en phase avec l'auteur et que ma grande ignorance sur le nouveau roman devait expliquer mon absence d'enthousiasme, voire mon scepticisme sur son écriture.
Lorsque je m'attaquais à "La vie mode d'emploi", je me dis que ce serait enfin l'épreuve ultime, soit je comprendrais et adhèrerais, soit ce serait ma dernière tentative pour essayer de le lire.

Le verdict est sans appel. Que je sois pendu et écartelé par des boeuf sauvages drogués au LSD si je dois un jour lire un autre ouvrage de Perec.

Attention. au vu de son écriture, pour moi il est incontestable que Perec est d'une très grande intelligence, mais l'intelligence n'a jamais fait un écrivain, sinon, Einstein aurait été prix Nobel de littérature, pas de physique.

Apprenant au cours de mes lectures de Perec que c'était un grand cruciverbiste, je pense que je comprends à postériori un grand nombre de ses préoccupations d'écriture. Pas de bol pour moi, ce ne sont pas les miennes.

Si vous prenez plaisir à lire des listes sans fin et que celles-ci vous procurent des sensations littéraires et des émotions sans pareil, alors Perec est pour vous. Si, au contraire, vous attendez de la lecture autre chose que des énumérations dénuées d'affect se prolongeant page après page, alors peut-être que vous devriez éviter cet auteur.

J'estime qu'après avoir lu quatre romans de cet auteur j'ai assez perdu de temps. Plus jeune, la lecture de l'annuaire me procurait bien plus de plaisir. Perec, c'est l'annuaire, mais un annuaire d'où on aurait enlevé tout naturel (évidemment) et pour lequel il ne resterait plus qu'un bien triste squelette.

Je sais, tout le monde ne sera pas d'accord et c'est tant mieux, mais voir autant de critiques 5 étoiles me rend nerveux. Il est évident que tous ceux qui ne l'ont pas aimé ne vont pas, en plus, perdre leur temps, comme moi ici, à écrire une critique négative d'un livre qui leur a gâché une partie de leur existence (perte de temps avant notre mort ultime).

Et les deux étoiles? Disons que c'est pour récompenser l'effort de l'auteur. Mais ça reste illisible tout de même.
22 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La vie mode d'emploi-/G.Perec
C'est un opus bien étrange auquel Perec nous convie . La lecture de ce livre à nul autre pareil va de l'absolument hilarant au plus sérieux. L'abord de ce livre n'est pas évident, mais au fil des pages, je me suis pris au jeu et je n'ai pas boudé mon plaisir. Nonobstant, il ne convient pas de lire cet ouvrage comme un roman facile car il demande une bonne mémoire pour se souvenir de la relation existant entre les différents personnages qui sont extrêmement nombreux et surtout qui ont vécu à des époques successives. C'est une véritable toile d'araignée que tisse Perec entre les différents protagonistes à travers le temps et l'espace. Un chef-d'œuvre de précision qui demande une attention soutenue .
Une frénésie de descriptions minutieuses en tout genre frisant la maniaquerie, en cascade avec emboîtement et superposition , l'une appelant l'autre faisant que l'auteur décrit sa description en quelque sorte. Une kyrielle d'énumérations jubilatoires jusqu'au fou rire. Un inventaire exhaustif tel un gigantesque catalogue teinté d'une méticuleuse enquête sociologique .Perec voue un véritable culte aux objets, de préférence les plus bizarres. Tableaux, gravures et photos omniprésents et de toutes sortes sont dépeints avec exaltation et enthousiasme. Quelle imagination, mais aussi quel sens de l'observation ! Quel délire ! Sublime ! Perec nous fait vivre une galerie impressionnante de personnages extravagants et pittoresques aux aventures délirantes, souvent burlesques, parfois tragiques. La fréquente et judicieuse utilisation du présent de l'indicatif donne du rythme au récit et notamment aux parties descriptives.
L'histoire du trapéziste et de Rohrschash au chapitre XIII est grandiose. Puis c'est une succession de brèves histoires insolites et même souvent extraordinaires contées de manière concise dont on se demande où l'auteur est allé les chercher . Et subitement l'une prend tout de même quinze pages pour offrir son dénouement après nous avoir tenu en haleine, celle d'Élisabeth de Beaumont. Je donnerai une place spéciale à l'histoire désopilante de Bartlebooth passant une grande partie de sa vie à peindre des aquarelles que Winckler transformera en puzzles. Et là toute une exégèse exhilarante et une philosophie étrange et insoupçonnée de l'art du puzzle nous est contée par Perec en un style inénarrable. Un grand moment dans le monde de l'absurde et du burlesque.
Tout au long du récit, on sent que Perec, obnubilé par la crainte d'oublier quelque chose, ne laisse jamais rien au hasard : tout est structuré, étudié minutieusement, bien à sa place comme les pièces d'un immense puzzle. Il apparaît pour ceux qui veulent en savoir plus que l'ordre de description des appartements obéit à la polygraphie du cavalier aux échecs : cela montre bien que cet ouvrage considérable obéit à des contraintes multiples dont celle sus-citée n'est qu'un élément.
Perec disait que ses livres « balisaient un espace ». Il épingle absolument l'espace sur la page qu'il écrit tout au long de ce chef d'œuvre, tel un entomologiste.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2012
Une oeuvre magistrale... Perec se lance dans la narration de la vie d'un immeuble entier avec ses histoires de famille, ses secrets et ses trivialités quotidiennes. Un livre d'abord difficile mais qui regorge de pépites, de bouts de vies qui nous apparaissent réels. Perec semble avoir une imagination sans bornes...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2013
première surprise c'est écrit tout petit petit. j'ai eu un peu peur, mais une fois plongé dans l'univers de l'immeuble rue Simon Crubellier on ne lâche plus le livre et les histoire incroyables parfois improbables des habitants qui le hantent. Petite merveille
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2014
J'y venais un peu a reculons, n'etant pas franchement un litteraire. Je craignais l'exercice de style penible, mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Des anecdotes assez riches, une belle coherence du puzzle, je ne me suis vraiment pas ennuye!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2013
Comme le dit si bien Georges Perec, la pièce que l'on doit mettre sur le puzzle est ou n'est pas la bonne. Seul lorsque celui-ci est fini, on s'aperçoit que tout est bien "imbriqué". Étage par étage, l'auteur, par force de descriptions extrêmement détaillées nous fait pénétrer dans un immeuble dont on aurait supprimé la façade.Un livre puzzle. Une référence littéraire.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2014
Impossible de lâcher ce livre et en même temps on n'a pas envie d'arriver à la fin parce que c'est déjà fini. C'est époustouflant et bouleversant. Un chef d'œuvre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2014
On trouve ici un magnifique exercice de style de Perec, sur l'art difficile de la description. Faut aimer les expériences littéraires, et c'est très instructif pour améliorer et travailler son propre style, en analysant les techniques utilisées par Perec. Maintenant, ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde : lecteurs de Marc Lévy, passez votre chemin. Ceux qui aiment l'art littéraire apprécieront ce beau tour de force.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,95 €
6,50 €
9,90 €