Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
39
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juin 2017
Waouh !
J'avais déjà adoré "seul le silence", et j'ai retrouvé, dans ce livre magistral de R.J Ellory, sa plongée dans une fatalité dramatique, sa description des sentiments (qu'ils fussent "normaux" ou "psycho-sociopathiques"), cet enchaînement des événements que l'on sent inéluctable, alors même qu'on a envie de rentrer dans le livre pour, d'une pichenette de bonne étoile, changer le cours de ses destins tragiques !

Il joue avec nos nerfs et nos espoirs...
Il hante notre croyance en l'homme et notre peur des âmes maudites....
Il nous touche avec une grâce de sensibilité et nous émeut par cet espoir vacillant que le mal ne l'emporte pas toujours (?)...
Il nous laisse pantelant par ce final que je ne peux développer sous peine de trop en révéler...

Une lecture puissante et bouleversante, une frénésie à voulurent découvrir comment ces destins vont être scellés...

J'ai adoré et je vous le conseille, aussi bien ce livre que cet auteur ! 😊
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2017
Encore une fois, j'ai adoré l'écriture de RJ Ellory, le style, la poésie malgré l'horreur, la douce langueur qui ponctue les atrocités, les personnages attachants sans mélo ni pathos, et une fin très soutenue où les destins se croisent enfin...
j'ai retrouvé le rythme de Seul le silence ( que j'ai adoré ) et signe d'un bon livre pour moi : alors que je suis dans l'urgence de le terminer, je tente de ralentir le rythme, j'essaie de prendre mon temps, car le dernier bout d'un bon bouquin, c'est un peu comme le dernier jour des vacances...on s'en délecte mais la nostalgie nous accable déjà
Toutefois... Sans vouloir trop en dévoiler, alors qu'une grosse partie de l'histoire tient sur le parti pris des 2 enquêteurs du FBI qui s'entêtent dans l'absurdité, j'ai trouvé cela de moins en moins crédible ( plus cons que les gendarmes de St Tropez ces 2 fédéraux quand même ! )
Ces gars m'ont agacée du début à la fin mais cela faisait sans doute partie du plan de M. Ellory...et je me suis alors fait mener par le bout du nez !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'histoire de ces 2 frères nés sous une mauvaise étoile nous embarquent dans un road movie à travers le Texas des années 60.
Les meurtres s’enchaînent pendant les 9 jours de cavale et la police et le FBI n'ont pas les moyens techniques des "Experts" pour élucider tous ses massacres, à tel point qu'ils poursuivent le "gentil" frère au lieu du tueur psychopathe.
Les meurtres et viols sont vraiment glauques, pour public averti seulement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2015
Le premier livre d'Ellory que j'ai lu était Les anges de NY, excellent, qui m'a donné envie d'en lire d'autre.
J'ai donc commencé par Le 1er paru en France "Seul Le silence", pour moi son chef-d'oeuvre , ensuite Vendetta encore excellent, puis Les Anonymes qui par sa construction m'a rappelé un peu Vendetta ( confession d'un tueur de la MAFIA pour Vendetta et d'un agent de la CIA pour les Anonymes), et pour ça je l'ai trouvé un peu moins bon . Dans celui-ci Mauvaise étoile je ne retrouve pas la densité de ses précédents romans, comme si c'était un "livre de jeunesse" écrit avant Seul le silence . C'est un roman noir qui se passe dans les années 60, au cinéma ce serait un road-movie comme Thelma et Louise, pour moi il est moyen ....
Si j'avais commencé par celui-ci je ne crois pas que j'aurais aimé en lire d'autres, toutefois ça se laisse lire même si on décroche parfois ( un peu long ), les 150 dernières pages rattrapent un peu le début.
Mais tout ça est une opinion personnelle ...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2015
Oui moyen en tout ; L'histoire d'abord, longue, très longue avec toujours ce petit 'topo" sur la vie des personnages croisés au détour d'un meurtre et des meurtres il y en a croyez moi ! L'auteur expose la vie de toutes les victimes, après une centaine de page c'est limite ennuyeux à tel point que j'ai failli arrêter de lire, chose exceptionnelle de ma part.
L'écriture ensuite a perdu de son originalité et l'atmosphère du roman s'en ressent. J'avais beaucoup aimé "Seul le silence" justement pour cette ambiance très particulière qui donnait à tous les lieux un sentiment étouffant. Je n'ai rien retrouvé de tel dans ce livre. Reste la violence des crimes qui peuvent être choquants pour certain lecteur.
Un roman donc qui ne me laissera pas un souvenir éternel.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2014
Livre "thriller" des plus classique. On est très loin du Ellory des autres romans, autrement mieux construits et qui nous apprenent toujours quelque chose. Ici c'est du banal et en série. C'est une avalanche de personnages et de meurtres gratuits, descriptions insipides, déroulement des plus conventionnels, on imagine tout dès le début.... bref une grosse déception.
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2013
ce roman va devenir une référence,ellory nous livre une histoire de destins croises,deux freres différents en tous points,une bailey touchante,un flic a la josh brolin ,des personnages secondaires avec tous leur passé et une histoire.Un roman avec beaucoup de scènes violentes,des moments tendre avec le personnage de clay.Vivement le prochain ellory "the devil and the river".En attendant plongez vous dans "mauvaise étoile",pour moi le roman de cette fin d'année.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il n’y a pas à dire, certains démarrent avec un sacré handicap au début de leur vie. C’est le cas de deux demi-frères qui sont les personnages principaux de ce roman.
La même mère mais deux pères différents. Et surtout un combat identique pour survivre lorsqu’ils se retrouvent orphelins et que les pires difficultés commencent.
Personne ne veut de ces garçons et de foyer en foyer, où ils vivent dans des conditions difficiles, ils vont finir dans la rue, chacun essayant de vivre ce qu’il imagine être bien pour lui, en utilisant au mieux les leçons du passé, pour tirer le meilleur de l’avenir, luttant chacun à leur manière, choisissant une voie plutôt qu’une autre et pas forcément la même.
« La vraie stupidité, c’est être incapable de tirer les leçons de l’expérience. »

La spirale du mal, de la violence, de la barbarie, de l’horreur, est présente, terriblement vivante (malgré la mort) entre les pages. Noirceur, horreur, comme si certains se nourrissaient du Mal (avec une majuscule) pour exister, pour se sentir vivant, pour être tout simplement. Tout va crescendo car une fois qu’un homme a atteint le point de non-retour, il n’a plus rien à perdre, rien à espérer et revenir en arrière n’est plus possible.

Les phrases sont brèves, plantant un décor en peu de mots, à l’économie, pour être encore plus percutant. L’auteur sonde les âmes, les esprits, ne prend pas parti, ne juge pas. Les faits s’enchainent avec une certaine forme de détachement, au lecteur de voir ce qu’il en est. On frisonne, on resserre les pans de sa veste encore plus près, on a froid, très froid, et pourtant on reste scotché aux pages.

Pourquoi ?
Parce qu’on est fasciné par tant de mauvais concours de circonstances. D’ailleurs, l’auteur signale plusieurs fois que « ici-là et maintenant » pourraient être différents : un restaurant qui semble moins agréable qu’un autre fait qu’une rencontre a lieu ou pas. Tout se joue à peu de choses. C’est le principe même de la vie : des coïncidences qui font et défont le destin qui alors, ne suit pas la route qu’on imagine
Parce qu’une minuscule, ténue, à peine visible mais réelle lueur d’espoir est là.
Parce qu’on s’attache aux pas de ceux qui souffrent et on souhaite que ce road movies cesse, que tout se calme, que l’étau se desserre dans notre poitrine.
Parce qu’Ellory sait s’y prendre pour nous entrainer à sillonner les routes à la suite des différents individus qu’on a l’impression de connaître.
Parce que Cassidy est là. Cassidy est un de ces hommes qui réfléchit :
« Il y avait une méthode derrière cette folie, une motivation un raisonnement derrière cet acte. »
Un homme qui aime sa femme, la vie, son métier et qui veut voir plus loin que les apparences malgré tout ce que les autres essaient de lui démontrer. Il est tenace, opiniâtre et son épouse lui apporte la part d’intuitivité qui manque parfois aux maris. Il veut comprendre et il ne lâche rien.

Pour ces raisons et certainement d’autres, ce livre qui porte la terreur comme une bannière, se lit et captive. C’est du pur, du dur, on pourrait se demander où R.J. Ellory va chercher tout ça.
Dans ses livres, il s’attache aux cheminements des êtres humains, libérant la part d’ombre, faite de totale noirceur de quelques uns, accompagnant les autres sur la route de l’incertitude, de la peur, fascinés par leur mauvaise étoile qu’il faudra éteindre ou neutraliser pour espérer un mieux…
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Dès les première minutes le ton est donné!
Suffocant.
De faits de vie, il en sort un chef d'oeuvre absolument noir sans effusion de morbide.
L'âme humaine dans son treffond
Ce romancier est pour moi d'un telle valeur que je le range à côté de ellroy et T.capote .

Oeuvre intense!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2015
"Mauvaise Étoile" est certainement à date le roman le plus simple - voire simpliste - d'Ellory, auteur de polar curieusement surestimé, et dont j'attends à chaque fois un sursaut qui justifierait la bonne réputation dont il bénéficie. Roman noir plus que thriller, reprenant les codes désormais fatigués du "road movie" standard, avec le périple parallèle de deux frères que le roman oppose de manière un peu caricaturale (le serial killer et l'innocent, celui qui viole et celui qui rencontre l'amour pur, etc.), finalement réunis de manière fort improbable pour une conclusion certes à haute tension, mais terriblement prévisible... sans même parler d'un happy end incongru dont Ellory aurait pu faire l'économie. L'une des pires faiblesses de "Mauvaise Étoile", au delà des poncifs qu'il brade généreusement, c'est la transparence de la partie purement policière de l'histoire, entre agents fédéraux désincarnés et shérif sympathique mais inutile, responsable des moments les plus frustrants pour le lecteur. Curieusement, s'il y a quelque chose qui sauve "Mauvaise Étoile", sans doute le moins bon livre d'Ellory, ce sont ces courts portraits bien croqués des victimes du parcours sanglant d'Elliott, seuls moments où un peu de vraie littérature vient trouver sa place au milieu du programme bien bouclé de la fiction.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,60 €
8,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici