undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
9
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Broché|Modifier
Prix:25,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 mars 2015
Pré-requis indispensable à une réflexion rationnelle et approfondie sur la laïcité.Le choix des articles constitue autant de repères pour mener à bien cette reflexion.Le commentaire est riche et précis,dépourvu des partis pris à la mode,ce qui le rend solide dans la tradition des fondateurs du concept.La lecture est grandement facilitée par la structure de l’ouvrage qi peut être utilise article par article ou pour une recherché thématique particulière.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un ouvrage absolument indispensable pour tous ceux qui souhaitent réfléchir rationnellement sur ce concept qui s'élabora progressivement au cours de l'histoire des idées. Comme l’indique Henri Pena-Ruiz dans son “Dictionnaire amoureux de la laïcité” la première occurrence de ce substantif apparait en 1877 dans le “Dictionnaire de pédagogie et de l’instruction primaire” de Ferdinand Buisson. L’auteur explique la nécessité du substantif pour qualifier l’aboutissement idéal d’un processus de laïcisation qui affranchit l’Eglise de l’Etat et réciproquement, après l’affranchissement de l’école et de l’Eglise. La laïcité est donc en premier lieu un principe de droit politique supposant un idéal universaliste d’organisation de la cité et le dispositif juridique qui en rend possible la réalisation concrète. “La refondation laïque de l’Etat brise la collusion traditionnelle du politique et du théologique, du trône et de l’autel. Elle émancipe l’ensemble des institutions publiques, et tout d’abord l’Etat, des Eglises, tout en libérant celles ci de toute ingérence politique. L’émancipation laïque est donc réciproque, dès lors que les institutions religieuses, dessaisies de leur privilèges publics, gagnent une liberté plus grande en étant affranchie s de tout droit de regard de l’Etat en matière religieuse.” (“Dictionnaire amoureux de la laïcité” p 549)
Dans la dimension républicaine de la laïcité l'école fournit à la liberté de conscience le pouvoir de juger, qui lui donne toute sa force. “C’est pourquoi Condorcet considérait que la souveraineté populaire implique l’affranchissement de l’enseignement public par rapport à tout prosélytisme religieux ou idéologique. (…) Le pari de l’intelligence est ici en jeu.” (Ibid p552)
Pena-Ruiz ajoute que la laïcité exclut tout privilège public accordé soit à la religion, soit à l’athéisme. L’Etat, qui n’est plus arbitre des croyances, libère la sphère privée dans le champ éthique et spirituel. “La laïcité transcende chacune des options spirituelle, qu’elle invite à s’inscrire dans le dialogue des consciences et des idéaux. (…) Ainsi s’accomplit l’égalité des hommes et des femmes dans la participation à l’élaboration du monde commun à tous, sans discrimination fondée sur la religion , l’origine, la classe ou la coutume.” (Ibid p555)
Chaque définition est une ouverture sur une réflexion riche et approfondie. Une très belle réussite éditoriale.
Bertrand JULLIEN (CULTURE-CHRONIQUE.COM)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2014
C'est une somme qui plaira à toutes les personnes qui se veulent vraiment citoyennes tant la Laïcité est la base même de la Citoyenneté. Pour arriver à s'imposer, elle a du batailler ferme contre les cléricaux les plus hostiles à la liberté, et l'auteur nous donne moult exemples de ces combats. C'est en quoi ce livre est indispensable.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2014
excellent ouvrage à la fois pour ceux qui veulent découvrir ce qu'est vraiment la laïcité et pour ceux qui la pratiquent pour se renforcer dans leur art de vivre aussi bien vis à vis d'eux-mêmes que des autres.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2014
Clair et très complet, parfaitement documenté, un ouvrage indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à la laïcité et pour tous ceux qui ne s'y sont pas encore intéressé mais qui ont tort car la laïcité est le seul moyen de neutraliser les intégrisme et d'assurer la paix sociale.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2014
Recommandé à toutes celles et tous ceux qui doivent se défendre d'être partisans de la laïcité comme s'il s'agissait d'une nouvelle inquisition. Le livre de Henri Pena Ruiz est convaincant et pédagogique.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2014
Ce livre est une encyclopédie de la laïcité. Il est très accessible et facile à lire. On peut s'y promener en prenant son temps...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2015
Ouvrage de référence s'il en est et qui vous baigne dans un univers culturel plus que républicain.
Merci à HPR . Quel travail !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2014
Je suis stupéfaite de constater la mauvaise foi de l'auteur. Sous prétexte que la laïcité est une belle idée, il milite pour elle. Sous prétexte que l'Eglise catholique a commis des fautes, il la condamne. Mais que de prises de position partiales! L'auteur reproche à l'Eglise d'avoir commis de crimes contre les incroyants. Certes. Mais quand Olivier Belamy , dans un interview, lui rappelle que c'est la république laïque qui en a commis d'autres, notamment les deux grandes guerres, il dit "ah! oui c'est regrettable" mais ne condamne pas pour autant la laïcité qui a généré les crimes au nom d'idéologies. L'auteur passe sous silence bien des crimes de cette laïcité: n'est-ce pas elle qui tuait les prêtres sous la Révolution? Qui a confisqué tous les biens de l'Eglise en 1884 et interdit les communautés religieuses, chassé avec violence les religieux de France? Quand c'est l'Eglise qui pêche, c'est que l'Eglise est condamnable. Quand c'est la laïcité qui fait la même chose, bah c'est dommage mais çà ne remet pas en cause le fait que c'est elle qui doit régner. L'auteur refuse l'idée que c'est le Christ qui a inventé la laïcité ( "rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu"), sous prétexte que les chrétiens ont bien profité de la collusion avec le pouvoir durant des siècles, oubliant les paroles du Christ. Il oublie que l'Eglise a toujours dit que c'était le Christ qui était parfait, mais les hommes, y compris chrétiens, des pêcheurs. Mais quand c'est la laicité qui finance les mosquées, il ne l'accuse pas de ne plus être laïque " c'est regrettable" dit-il simplement. Donc deux poids deux mesures. Ce monsieur n'a pas compris que, du côté christianisme comme du côté laïcité, il y les idées qui sont très belles, mais des humains qui les appliquent toujours imparfaitement en les récupérant.
Et que d'erreurs historiques. Il accuse l'Eglise d'être criminelle à cause de la St Barthélémy, alors que c'est le pouvoir royal qui a commandé ce charnier pour se débarrasser des opposants politiques. Il oublie que si les femmes n'ont pas eu le droit de vote jusqu'en 1947, c'est bien à cause de la laïcité qui refusait qu'elles votent, de peur qu'elles ne votent pas pour la gauche. Quand au "voile" islamique, il renvoie toutes les religions dos à dos car St Paul a dit aussi aux femmes de se voiler. Il confond aussi toutes les religions dans leurs discours de domination masculine. C'est ignorer que la grande différence entre le christianisme et l'islam, c'est que le premier est une religion historique: les préceptes sont donnés en fonction de chaque époque et évoluent. St Paul c'est fini depuis 2000 ans! Et l'Eglise reconnait comme seules parfaites les paroles du Christ, pas celles de ses apôtres , influencés par leurs cultures sociales. J'invite juste l'auteur à venir faire un tour dans le 9-3 où toutes les femmes musulmanes deviennent voilées dès qu'une mosquée est ouverte dans une commune, en 2014! alors que le Coran est obligatoirement à lire mot à mot en dehors de toute évolution, c'est un balsphème de dire que Allah n'aurait donné des conseils que pour l'époque de Mahommet....
On dit que l'amour rend aveugle, c'est vrai: l'auteur est bien aveuglé au point de dire de son idéologie, comme l'homme amoureux de sa femme, que toutes les autres que la sienne sont moins belles.................
2222 commentaires| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)