undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
6
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
2
1 étoile
0
Format: Relié|Modifier
Prix:29,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 décembre 2013
Un livre original par un auteur véritablement inspiré. Dans une forme de dette envers les grand écrivains combattants de la première guerre mondiale, l'écriture est superbe, la narration limpide, avec un soin dans le choix des mots. Et c'est ce texte qui donnent vie aux photos, exceptionnelles, qui montrent les marques de la guerre.
Unique, et à lire.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2014
Remarquablement illustré et écrit. Regard différent d'une simple chronologie. Complète la vue habituelle de fresques historiques, ou même de séries TV.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un million quatre cent mille Français ont été tués pendant la première guerre mondiale et la presque totalité sur le sol de la patrie qu’ils défendaient. Certaines régions de France sont devenues leurs mausolées et la terre a conservé les marques des bouleversements que la guerre lui a imposés. Maurice Genevoix a écrit “ Il faut avoir senti, à la poussée du parapet contre l’épaule, la brutalité effrayante d’un percutant qui éclate,
avoir entendu pendant des heures, du fond de l’ombre, en reconnaissant toutes leurs voix, monter les gémissements des blessés ; avoir tenu contre soi un garçon de vingt ans, la minute d’avant sain et fort, qu’une balle à la pointe du coeur n’a pas tué tout à fait sur le coup et qui meurt, conscient, sans une plainte, les yeux ouverts et le visage paisible, mais de lentes larmes roulant sur ses joues.”
Michel Bernard qui a consacré une grande partie de sa vie à la première guerre mondiale nous propose un ouvrage composé de photographies aériennes des hauts lieux de ce conflit.. Photographies de cette terre de France que les canons ont retournée pendant quatre années d’enfer. Comme l’écrit si bien l’auteur : “Des centaines de milliers d’hommes sont en nous, que notre existence prolonge. D’eux nous ignorons presque tout. Il y a dans notre mémoire, les silhouettes familières des grands-parents, leurs voix, leurs sourires, leurs gestes habituels. (…) Au delà, ce sont des générations d’hommes et de femmes invisibles, tous disparus, l’enorme foule indifférenciée dont nous sommes venus”. C’est de cette France que nous parle cet ouvrage à l’iconographie tout à fait exceptionnelle.
Certains clichés sont vraiment impressionnants comme par exemples le fameux Lochnagar Crater, l’église de Monfaucon, les tranchées de Baumont-Hamel ou encore la fameuse côte 304.
Le texte de Michel Bernard, parfois lyrique, mais surtout ancré au coeur des terres profondes, celles dans lesquelles les soldats se sont enterrés parfois pour l’éternité, offre une méditation qui nous entraîne bien au-delà de la seule évocation du conflit lui même. C’est bien plus en vérité, une réflexion sur le sens de l’histoire des êtres que nous sommes, forgés par les générations successives des ancêtres qui résonnent en nous. Réflexion aussi sur les paysages que la guerre a recomposés, “ces mots dont nous désignons le paysage, c’est le souffle humain qui passe dans la froideur des choses et la vie dans ce qui est mort…”.

Cet ouvrage est à la fois un beau livre et un grand texte unissant solennité, évocation et réflexion qui au détour d’une phrase nous fait prendre conscience de ce que vécurent les poilus : “La guerre durera toujours, disaient les soldats, parce que chacun de nous sera mort avant d’en voir la fin”. Un livre qu’aurait certainement célébré Yves Gibeau et que tous les amateurs d’histoire consulteront avec bonheur.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2013
Dans la profusion d'ouvrages qui paraissent ou qui s'annoncent sur la Grande Guerre, celui-ci attire rapidement l'attention. Au premier abord, on se dit : "un beau livre de plus", avec de belles photographies accompagnées d'un texte de circonstance. Il suffit de lire quelques pages pour comprendre qu'on est en présence d'une oeuvre véritable, originale,inclassable, presque mystérieuse, à la fois d'une grande beauté littéraire et d'une profonde authenticité historique et humaine. La guerre, cette affreuse réalité dont l'ouvrage ne dissimule en rien les immenses souffrances, se déroule aussi au rythme des saisons, comme les très belles photographies le montrent, en effet. Elle commence par un merveilleux déjeuner chez Claude Monet, à la veille du conflit, pour s'engouffrer très vite dans le fracas des armes et le cycle sans fin des combats. Mais l'auteur montre, avec un magnifique talent d'écrivain, que ces hommes qui vivent dans les tranchées, ces hommes qui se battent, qui ont peur, qui souffrent et qui meurent, restent pleinement des hommes. Pour eux, dont tant viennent des campagnes, la vie présente est faite d'efforts quotidiens et parfois surhumains, mais elle est faite aussi de pensées, de souvenirs, d'attachements et de sentiments. La guerre se déroule sous le ciel des saisons de l'homme, sous leur ciel, et c'est parce qu'ils ne l'oublient jamais, dans leur être et dans leur chair,que cette guerre, nous dit l'auteur, reste un mystère, que cet "enfer industriel et terreux sans héros", de couleur sang, a un secret : "jamais des hommes n'auront été davantage l'un pour l'autre". Jamais ils n'auront été "autant frères humains". Le grand secret de cette guerre "est que dans cette longue tuerie les hommes ont mis plus d'amour que de haine.Pour nous tous, elle plaide au Ciel." C'est admirable.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2013
Photo magnifiques des différents fronts Français et pour cause le bouquin est réalisé par le Ministère de la défense donc avec un bon budget. Ce qui est en dessous de tout se sont les textes : pompeux et langue de bois. Le livre dit de prestige destiné à rester dans une bibliothèque de prestige. Quelques officiers et administrateurs civils se font plaisir en étant dans le remerciements, il faut bien accorder les moyens, mais le bouquin ne mérite de figurer dans la bibliothèque d'un spécialiste de ce conflit. L'auteur devrait réviser ses notes avant de se lancer sur un sujet qu'il ne maitrise pas heureusement il en reste aux grandes lignes vites survolées et à la langue officielle. Croix de bois ou crois de fer rayé cet ouvrage de vos liste.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2014
Un livre plutot rempli de prose vague mais vue du ciel, non. Quelques photographies, beaucoup deja connues, quelques unes moins. Un livre plutot oriente vers une ame poete mais non une a la recherche de verites visuels tel que la page couverture semble nous inviter.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

27,00 €
23,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)