Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
12
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
6
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 mai 2016
Une histoire peu commune,une magistrate survitaminée,un policier mystérieux...et un meurtrier,qui devient au fil du roman sympathique par ses motivations,sinon par ses crimes.Roman inoubliable!A lire absolument.Jacques Papin.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2014
il pleut beaucoup à Naples pour un sicilien, comme en Bretagne sans doute pour un basque!!!!

la solitude de l'exilé dans la grande ville est bien rendue et l'inspecteur Lojacono est bien placé
pour en ressentir le poids mais aussi les avantages en termes d'anonymat pour un tueur patient
de surcroit comme un crocodile dans son marigot;

voila un (trop)court polar , facile à lire, plutot bien troussé avec une chute sans concessions.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2016
De prime abord, l'histoire s'avère extrêmement poignante et dégoulinante de désespoir. Sans connaître son identité, on suit le tueur traquant ses victimes, patientant des heures durant à les observer et attendre son heure, puis versant inévitablement des larmes de crocodile, d'où son pseudonyme. La lecture dévoile ainsi une personnalité troublante et attachante d'un criminel en quête de vengeance qu'il aura élaborée de longue haleine. L'atmosphère qui règne dans ce livre est donc pesante, mais son format court et son découpage bien ficelé rendent la lecture captivante. Impossible à lâcher.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
c'est dans une Naples pluvieuse que l'inspecteur Lojacono -originaire de Sicile- a été mis au rencart à un poste subalterne après avoir été accusé injustement de collusion avec la maffia Et comme la rumeur est mortifère il en a perdu sa carrière, sa femme et sa fille, et même si il est innocent il est grillé et interdit de toutes enquêtes sérieuses ; donc il se trouve par hasard à son bureau, seul, la nuit où il doit s'occuper du meurtre d'un adolescent trucidé d'une balle dans le cou... un meurtre qui sera suivi par un autre et ainsi de suite... Mais Lojacono sera tenu à l'écart jusqu'à que la substitut lui remette -de force- le pied à l'étrier car lui seul a écarté la solution bien facile de la camorra pour une supposition bien plus humaine... c'est un excellent polar très atmosphérique (que j'appellerai à l'ancienne) où l'on suit le meurtrier dès le début sans savoir qui il est, sans connaître ses raisons, ainsi que l'avancement de l'enquête avec un suspens presque douloureux, surtout qu'il y a l'horreur de s'attaquer à des enfants!!! Je le conseille fortement.

"Lojacono se leva et se mit à faire les cents pas dans la pièce. - La chance n'a rien à voir là-dedans. Il prépare ses coups, tout simplement. Il prépare tout, pas à pas. C'est une question de méthode : celle du crocodile. Il se met à l'affût, il observe, il attend. Et quand la proie est à portée de main, il frappe. Il ne peut pas se permettre la moindre erreur, donc il ne bouge que quand il est sûr."
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2015
Belle découverte que cet auteur. Excellent polar. Très humain, bien découpé. Inspecteur attachant. Dommage que la ville de Naples ne soit pas plus présente.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2014
Déjà auteur des enquêtes du commissaire Ricciardi (L'Hiver du commissaire Ricciardi et Le printemps du commissaire Ricciardi), Maurizio De Giovanni signe ici un polar implacable et douloureux, impressionnant de maîtrise et d'efficacité. Dans une Naples glaciale et pluvieuse où personne n'ose croiser le regard des autres de peur de devoir supporter la douleur qui ils y trouveront, passer inaperçu n'a jamais été aussi facile, surtout pour le tueur.
Impossible de relâcher ce roman de 280 pages, découpé en chapitres courts qui alternent les points de vue des futures victimes, du tueur et celui de l'inspecteur Lojacano.
Avec une écriture épurée, l'auteur construit pourtant des personnages touchants et d'une réelle épaisseur, des solitaires rongés par une séparation, un deuil, ou un divorce, mais qui, malgré tout, continuent d'avancer et de se battre. L'intrigue à la construction diabolique joue avec les clichés du thriller pour mieux s'en détourner au final et, le moment venu, prendre le lecteur à la gorge. Un polar suffocant et poignant, récompensé par le Prix Scerbanenco 2012 au Festival Noir de Courmayeur.
À NE PAS MANQUER : Dans la même veine, je conseille vivement Tu es le mal de Roberto Costantini, un autre polar italien magistral et bluffant (bien que malheureusement méconnu), un roman noir époustouflant d'une intensité rare !
33 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2015
livre emprunté à ma médiathèque; j'ai beaucoup aimé ce polar à l'intrigue bien ficelée, je vais acheter d'autres livres de cet auteur
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2014
Déjà auteur des enquêtes du commissaire Ricciardi (L'Hiver du commissaire Ricciardi et Le printemps du commissaire Ricciardi), Maurizio De Giovanni signe avec La méthode du crocodile un polar implacable et douloureux, impressionnant de maîtrise et d'efficacité. Dans une Naples glaciale et pluvieuse, hautaine et indifférente, où personne n'ose croiser le regard des autres de peur de devoir supporter la douleur qui ils y trouveront, passer inaperçu n'a jamais été aussi facile, surtout pour le tueur.
Impossible de relâcher ce roman de 280 pages, découpé en chapitres courts qui alternent les points de vue des futures victimes, du tueur et celui de l'inspecteur Lojacano.
Avec une écriture épurée, l'auteur construit pourtant des personnages touchants et d'une réelle épaisseur, des solitaires rongés par une séparation, un deuil, ou un divorce, mais qui, malgré tout, continuent d'avancer et de se battre. L'intrigue à la construction diabolique joue avec les clichés du thriller pour mieux s'en détourner au final et, le moment venu, prendre le lecteur à la gorge. Un polar suffocant et poignant, récompensé par le Prix Scerbanenco 2012 du meilleur polar italien de l'année au Festival de Courmayeur.
À NE PAS MANQUER : Dans la même veine, je conseille vivement un autre polar italien magistral et bluffant (mais malheureusement méconnu) : Tu es le mal de Roberto Costantini, un roman noir époustouflant d'une intensité rare !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2016
C'est une belle gifle que l'on prend à la lecture de ce court roman, car De Giovanni nous emmène loin des clichés de la Naples carte postale ou "camorriste" de Gomorra, mais dans une ville sombre, triste où la noirceur des personnages n'est contrastée que par la chaleur du coeur de ses habitants.
Chez cet auteur, la rédemption passe par la souffrance, et la lumière au bout du tunnel n'est qu'une éphémère luciole vous guidant vers l'abîme.
A lire sans s'arrêter, et je recommande les suivants "La collectionneuse de boules de neiges" et "Et l'obscurité fût".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2013
J'ai découvert la littérature italienne avec Christian Frascella, un auteur de talent qui a su toucher le plus profond de mon être. La méthode du crocodile est différent car il s'agit d'un thriller. J'ai toutefois retrouvé ce qui m'avait tant marqué : l'ambiance. Les décors, la gastronomie, les personnages qui peuvent se montrer d'une grande froideur et aussi bien aimer avec un grand A.

L'intrigue a été plus longue à se mettre en place que pour d'autres romans de ce genre. Elle se met petit à petit en place et cela ne m'a pas du tout freinée. J'ai tout simplement plongé dans cet univers napolitain !

On alterne les points de vue. On suit à la fois « le Vieux » ou « le Crocodile » dont, bien sûr, nous ignorons l'identité. Ses pensées sont dévoilées ainsi que ses meurtres et leur mode opératoire. On assiste à ces scènes avec une certaine fascination morbide. L'autre personnage que nous suivons le plus est l'inspecteur Lojacono. Puni pour faute grave, il est réaffecté au bureau des plaintes de Naples et n'a plus le droit d'intervenir sur une enquête. Bien entendu, il se retrouvera mêlé à celle du Crocodile ! Lojacono est un personnage touchant, intelligent et qui veut se racheter.

La méthode du crocodile n'est pas un thriller classique où il y a un rebondissement à chaque page et où le héros est un surhomme. Maurizio de Giovanni nous offre une bonne intrigue mais surtout des personnages plaisants et de magnifiques décors. A découvrir !
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici