Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
22
3,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Livre lu par un ado de 11 ans. Voici son résumé :
Nita (c’est le surnom de la jeune fille) est une enfant ordinaire qui ne fait de mal à personne. Pourtant, elle est sans arrêt ennuyée et chahutée par des enfants tyranniques. Un jour, pour semer ces méchants enfants, elle se réfugie à la bibliothèque. En parcourant les étagères, elle trouve un livre « ainsi, vous voulez devenir sorcier ». Elle le prend et l’emporte chez elle pour le lire puis en parle à son ami Kit. En quelques jours, elle est et son ami hispanique Kit sont tous deux assistants. Leur vision de la vie commença à changer avec les arbres qui racontent des histoires et les voitures qui errent comme des meutes de loups. Il y a un passage amusant où un trou minuscule blanc est surnommé Fred et qui attrape le hocquet.
A un moment donné, ils vont vouloir aller dans un autre monde pour aller chercher une plume et ca va mal tourner pour eux et ils vont vivre plein d’expériences magiques.
C’est un super livre et vivement le tome 2 !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Grande fan de magie depuis la découverte de "Harry Potter", "Narnia" et les "Royaumes du nord" à onze ans, j'ai tout de suite eu envie de lire Wizards. Cette série de Diane Duane est connue depuis des années aux USA et a été un gros phénomène bien avant "Harry Potter". Même si pour moi, aucun livre fantastique n'égalera jamais les bijoux de J.K Rowling, ce premier tome a été une belle découverte et il me tarde d'avoir la suite entre les mains!

Premier point positif de ce roman : son héroïne. Nita est une jeune fille de treize ans timide et solitaire. Elle adore les livres mais elle est malheureusement rejetée et persécutée par d'autres collégiennes. Nita se fait taper, rentre avec des bleus et ses lunettes cassées mais ses parents laissent faire. Ils m'ont mise hors de moi ! Nita ne veut pas qu'ils s'en mêlent car elle a peur d'envenimer les choses mais j'ai été stupéfaite de voir qu'ils ne réagissaient pas...
Je me suis tout de suite prise d'affection pour Nita. J'avais envie de la protéger, c'est une adolescente adorable, je l'ai suivi avec plaisir du début à la fin. L'auteure a choisir d'utiliser la troisième personne mais j'avais souvent l'impression d'être dans sa tête, comme si Nita nous racontait elle-même son histoire.
Vous l'avez compris, la vie de Nita n'a rien de très passionnante au début du roman. Elle passe son temps à éviter les coups de Joanne et n'a pas vraiment d'amis. Tout va changer le jour où elle se réfugie à la bibliothèque (pour se cacher de Joanne et de ses acolytes). Nita y découvre un livre intitulé "Comment devenir sorcier en dix leçons". Au début, elle croit à un cannular mais prête tout de même serment par curiosité. Nita découvre alors la magie et doit se rendre à l'évidence : elle possède un véritable grimoire pour jeune sorcier.

Ce premier tome nous présente un univers riche et bien développé. Diane Duane nous propose sa propre vision du sorcier, très différente de "Harry Potter" ou du "Livre des étoiles" (autre référence du genre!). L'auteure a créé un monde enchanteur où les sorciers peuvent communiquer avec les plantes, les animaux et les objets grâce à une langue universelle : le Discours. Ainsi, Nita peut converser avec un arbre mais la magie ne s'arrête pas là. Notre jeune héroïne va faire la rencontre d'un jeune sorcier : Kit et d'un "trou blanc", une lueur dotée de parole et d'intelligence qu'ils nommeront Fred. C'est un personnage à part entière du récit. Ce feu follet va d'ailleurs entraîner nos deux sorciers dans de folles aventures en avalant le stylo porte-bonheur de Nita. En effet, l'adolescente sera prête à tout pour le récupérer, même à quitter son univers!
Le style de Diane Duane est simple, dynamique et entraînant. Ce roman plaira à coup sûr aux jeunes lecteurs dès dix ans mais aussi aux adultes qui ont gardé leur âme d'enfant.

En bref, Wizards est le roman parfait pour les lecteurs férus d'aventures et de magie. Un bon premier tome que je vous recommande, ado ou adulte, il n'y a pas d'âge pour rêver!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2014
Je remercie Babelio pour l'organisation de cette édition de Masse Critique spécial jeunesse, ainsi que les éditions Lumen pour l'envoi de Wizards. J'étais très tentée par ce titre, d'une part parce que c'était l'une des premières sorties de la nouvelle maison d'édition sur laquelle j'avais très envie de me faire un avis, mais aussi parce qu'il est constamment mis en parallèle avec Harry Potter et telle une grosse addict j'avais besoin de ma dose de magie.

L'objet livre est très soigné, très beau avec une jolie couverture à l'illustration en adéquation avec le roman et un beau papier très agréable au toucher. J'aime aussi beaucoup ce format entre le poche et le broché. Bon déjà, un sans faute au niveau du visuel et j'ajouterais que j'aime beaucoup le logo de la maison d'édition !

Au niveau de l'histoire, je suis un peu plus mitigée. J'annonce tout de suite que je lirai sans doute la suite, car beaucoup d'éléments m'ont plu, mais il y a pas mal de choses qui m'ont dérangée dans ce premier tome tout de même.

On découvre le personnage de Nita, jeune fille de treize ans qui a les livres pour seuls amis. Elle se fait maltraiter par des filles de sa classe qui n'hésitent pas à casser ou à voler ses affaires. Un jour où elle se réfugie dans une bibliothèque pour échapper à ses bourreaux, elle y trouve un livre des plus singuliers : Comment devenir sorcier en dix leçons. Curieuse de nature et sans prendre la chose au sérieux, Nita rapporte le livre chez elle et commence à se plonger dedans... et elle découvre très vite que le livre en question est un véritable manuel de magie, qu'elle a des dispositions pour la chose et qu'elle n'est pas la seule !

Elle fait la connaissance de Kit, jeune garçon d'à peu près son âge souffrant lui aussi de la méchanceté de ses camarades de classe. Nita et Kit se lient très vite d'amitié, ils commencent à étudier la magie ensemble et se révèlent très doués. Mais deux débutants ne sont pas à l'abri d'une erreur, et ils finissent par se lancer dans une quête qui les dépasse et qui pourrait bien chambouler le monde tel qu'ils le connaissent...

Ce livre avait toutes les bonnes cartes en main pour être un excellent roman fantastique jeunesse comme je les aime maiiiiiiiis il a quelques défauts qui m'ont empêché d'avoir le coup de cœur espéré.

Nita et Kit sont deux héros des plus agréables à suivre, courageux, gentils, intelligents et curieux... Bien qu'un peu similaires. Ils ont des caractères très semblables et j'espère que la suite leur donnera un peu plus... d'individualité. Mais cela ne m'a pas empêché de m'attacher à eux.

J'ai beaucoup aimé la magie présente dans le livre, le Discours, qui est la langue universelle des sorciers et qui leur permet de communiquer avec tout ce qui les entoure. Certains la maîtrisent mieux que d'autre et j'ai apprécié le fait que Nina ait une sensibilité aux plantes et aux être vivants alors que Kit en ait une envers les machines et les objets inanimés.

Mes deux principaux problèmes ont été les personnages secondaires d'une part et la quête principale des héros d'autre part. Entre les tortionnaires de Nita qui manquaient carrément de profondeur et d'intérêt, et les parents de la jeune fille qui n'avaient rien à ficher du malheureux sort de cette dernière, j'ai eu envie de me taper la tête contre les murs. Quant à ce qui pousse Nita et Kit à risquer leurs vies... Disons que c'est un moyen comme un autre de nous amener vers la vraie quête, mais j'aurais quand même aimé un peu plus d'épique.

Aussi, ce tome aurait mérité d'être un peu plus étoffé. On s'attend à du contenu dans un tome d'introduction, à la présentation d'un nouvel univers, d'une nouvelle magie et de nouveaux personnages. Mais ici, tout est très facile pour Nita et Kit et j'avais parfois l'impression d'être le boulet qui courrait derrière pour les rattraper. Les deux jeunes d'une douzaine d'années n'ont aucune difficulté à apprendre les sorts par cœur et ne sont pas dérangés par la perspective de voyager dans un autre univers, de marcher sur l'air ou de parler avec des voitures. J'aurais aimé qu'on s'attarde un peu sur... tout. Et l'action, la vraie, n'arrive réellement qu'à la moitié du tome. Ceci dit, à partir de ce moment, le roman prend une tournure bien plus agréable et c'est ce que j'espère retrouver dans la suite de la saga.

Je n'ose pas vous parler du personnage de Fred, que je vous laisse découvrir. C'est un personnage très original et attachant qui m'a beaucoup plu, et je m'en voudrais de vous enlever le plaisir de la découverte. Je passe aussi sous silence tout ce qui concerne le grand méchant, belle réussite qui m'a presque convaincu à lui seul de lire la suite de la saga. Comment ça, je titille votre curiosité ?

Aussi, je me suis penchée sur une question qui m'a rendue folle durant ma lecture. Wizards est présenté comme le roman culte des jeunes américains fans de sorciers avant que n'arrive Harry Potter. Il serait sorti en 1983, soit presque une dizaine d'années avant ce cher Harry. Or, à plusieurs reprises dans le livre il est fait mention de technologies récentes ou même du 11 septembre... J'ai donc cherché un explication, et la voici si elle vous intéresse :

Apparemment, pas mal d'erreurs de chronologies auraient été faites par l'auteur comme par exemple la différence d'age entre Nita et sa sœur qui changeait d'un tome à l'autre, ou Nita qui ne changeait pas de classe de façon régulière dans tous les tomes... Bref, une belle pagaille qui aurait perturbé pas mal de lecteurs !

Donc, en 2012, une nouvelle édition de Wizards est sortie aux USA, corrigeant les nombreux ratés dans la timeline de la saga. L'action est donc replacée en 2008 et est plus adaptée aux jeunes lecteurs d'aujourd'hui. Et c'est cette version que Lumen a choisi de traduire ! Tadam !

Ainsi, Wizards est tout de même un bon roman fantastique pour la jeunesse. Il m'a convaincue de lire la suite, qui sort en fin d'année, si je ne me trompe pas. Aussi, le roman est classé comme accessible aux enfants entre dix et douze ans mais n'hésitez pas à le faire lire à des enfants plus jeunes. Ou plus vieux ! Je vais en tout cas suivre avec intérêt les parutions des éditions Lumen. Encore merci à Babelio et à la maison d'édition !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Sorti en 1983 aux États-Unis avec grand succès, les éditions Lumen publient aujourd’hui le premier tome de la saga Wizards, un roman jeunesse pour les lecteurs à partir de 10-12 ans, qui ravira les amateurs de magie et de sorcellerie.

L’histoire commence avec Nita, adolescente souffre-douleur de Joanne et de ses copines, et pour échapper à une énième séance de maltraitance, elle se réfugie dans la bibliothèque toute proche. Lectrice passionnée depuis son enfance, elle se sent rassurée entourée des livres qu’elle a dévorés, quand soudain son œil est attiré par un ouvrage étrange qu’elle n’avait jamais remarqué.

Étonnée, elle s’approche et déchiffre son titre : Comment devenir un sorcier en dix leçons. Intriguée et n’étant pas pressée de ressortir au risque de retrouver ses poursuivants, elle se plonge dans le livre...

C’est le début de ses aventures, car il ne s’agit pas de prestidigitation (bien que c’est l’apparence que prend le livre aux yeux des non-sorciers), mais bien de réelle sorcellerie : celle qui fait appel aux végétaux et matériaux, qui permet d’entendre les arbres parler et de lancer des sorts.

En s’exerçant à ses premiers sorts, un sortilège de protection pour se défendre de Joanne, et un autre pour récupérer le stylo fétiche qu’elle lui a volé, Nita va rencontrer un autre jeune sorcier de son âge, Kit, et les deux vont être précipités dans une aventure qui dépasse leur imagination la plus folle.

Ce roman crée un véritable univers de magie, avec ses codes, ses mondes parallèles et son méchant glaçant et implacable. Souvent comparé à Harry Potter (sorti plusieurs années avant les aventures du sorcier à lunettes), les deux séries partagent la même thématique et le premier tome est destiné à un même lectorat, mais chacun développe un univers et une structure bien à lui.

Le livre aborde des thématiques telles que l’amour de la lecture, l’attachement à la nature, le respect de l’environnement dans le sens le plus large (les sorciers communiquent avec tous les objets qui les entourent), mais aussi l’amitié, le respect des autres et le sacrifice. Les deux héros sont accompagnés de Fred, trou blanc, sorte de feu follet très attachant et dont la présence apporte beaucoup d’humour.

Wizards : L’initiation plaira aux jeunes lecteurs, bien que certains adultes pourront trouver un petit manque de fluidité, notamment avant que les aventures ne commencent, et considérer que le déclencheur de tout cela - récupérer un stylo adoré - est bien peu pour ce qui est mis en œuvre par les deux magiciens !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2014
Ma chronique en brève

Un roman jeunesse original, avec des aventures palpitantes qui m'ont donné envie de lire la suite, et ce malgré une intrigue de départ qui ne m’a pas convaincue

Note générale : 15/20

Mon avis sur…

L’histoire

Ce livre possède une véritable originalité dans la vision du sorcier, c’est ce qui m’a séduit : ils usent des éléments en leur possession pour faire des sorts, utilise le Discours pour les jeter, ils peuvent parler avec les pierres, machines ou plantes, peuvent jouer avec l’espace-temps… Ils ne sont donc pas au-dessus de leur chaudron, avec un chapeau pointu, des verrues sur le nez (ni de petites lunettes rondes d’ailleurs). Nous sommes également face à un livre où, contrairement à Harry Potter, l'apprentissage de la magie ne s'opère pas dans une école, mais uniquement grâce à un livre !
Les deux héros de ce premier tome m’ont touchée, de par les aventures qu’ils vivent, les découvertes qu’ils font et qui leurs permettent de reprendre le dessus sur une existence pas toujours rose. Kit et Nita ont chacun des dons particuliers dans la magie : Si l’une arrive à parler aux plantes, l’autre c’est aux machines, ce qui leur permet de se tirer de bien des soucis ! Ils sont simples, respectueux, mais avec des défauts, ce qui ne les rend que plus attachants. Une vraie amitié va se nouer entre eux, qui les aidera à se renforcer mentalement, physiquement, et à faire face aux épreuves qui joncheront leur chemin.
J’ai adoré le personnage de Fred qui arrive en cours d’histoire. Je ne dévoilerai rien dessus, mais j’ai trouvé qu’il amenait de la légèreté au récit, une vision nouvelle et joyeuse de la vie, de l’importance du soleil, de la lune, des étoiles : de l’univers qui nous entoure en somme et auquel nous ne nous intéressons que fort peu. Ce personnage est également très audacieux et original sur son essence, sur ce qu’il est… En plus, il va sortir nos deux héros du pétrin bien des fois ! bref, c’était mon préféré de tout le roman !
J’ai eu un peu de mal avec les parents de Nita par contre. Entre autres, j’ai trouvé leurs réactions peu plausibles (leur fille se fait harceler et frapper et tout ce qu’ils trouvent à dire c’est « pourquoi tu ne t’es pas battue ? » ou quand elle rentre tard le soir, sans avoir prévenu qui que ce soit, au lieu de la disputer, ils lui disent – en gros – « pas de souci, vient manger ! ». A 13 ans, si j’avais agi ainsi, mes parents m’auraient privée de sorties pendant un bon bout de temps !). Je dois avouer que cela m’a gênée, mais heureusement, ils sont vite laissés de côtés pour que l’histoire se centre sur Kit et Nita !
Je suis un peu plus mitigée quant à l’intrigue en général pour ce premier tome. Je veux dire (ceux qui l’auront lu comprendront) : « Tout ça pour un stylo ? ». On a l’impression que l’auteure Diane Duane avait vraiment besoin d’un prétexte pour faire avancer son histoire. C’était le petit point faible de ce roman, ce qui m’a légèrement déçue (mais j’en attendais beaucoup). J’avais le sentiment que ça ne tenait pas debout.
Mais, heureusement, les aventures qui en découlent nous emmènent dans un univers sombre, dangereux, où les ténèbres sont omniprésentes, ce qui m’a fait oublier comment tout avait commencé. Il faut dire que le monde dépeint par Diane Duane (sans en dévoiler trop) a une certaine audace, une originalité et une obscurité qui m’ont beaucoup plu ! J’ai été transportée dans cet univers aux côtés de Nita et Kit, et j’ai tremblé avec eux devant tout ce qu’ils avaient à affronter.
Le grand méchant de l’histoire arrive un peu tard (même si on l’aperçoit au début du roman) mais il est terrifiant ! Beau, dangereux, avec une haine incommensurable, il parfait pour ce livre.
Autant vous le dire tout de suite, ce premier tome, bien que comportant quelques défauts, m’a vraiment donné envie de lire la suite, qui vient de paraître chez Lumen Editions ! A présent que nos deux personnages sont bien implantés, il me tarde de voir comment ils vont évoluer et continuer dans leur maîtrise de la magie !

L’intrigue : 13/20
Les personnages : 16/20

L’écriture

Le style de Diane Duane est agréable, parfait pour un roman jeunesse, même si j’aurais apprécié qu’elle simplifie un peu plus le récit quant aux aspects théoriques de la magie : Elle m’a perdue plusieurs fois au fil des aventures des deux héros, qui semblent maîtriser leurs pouvoirs et le Discours avec une facilité déconcertante, pendant que le lecteur peine à comprendre de quoi il en retourne.
J’ai beaucoup aimé les descriptions très visuelles qu’offre l’auteure qui parcourent tout le livre et nous permettent de réellement nous immerger dans son univers. En même temps, elles se sont pas trop lourdes, puisqu’entrecoupées du dialogue entre les deux héros (soit dans la langue du Discours, soit télépathiquement, soit à voix haute).

Le style d'écriture : 16/20

La symbolique

Nous voici dans un nouveau roman jeunesse, où la morale centrale tourne autour de la nature. On ne peut faire de la magie qu’en accord avec la nature. Il convient ainsi de la respecter en tout temps, si on veut pouvoir avoir son aide. C’est d’ailleurs une nature opprimée qui viendra à la rescousse de nos deux héros à de nombreuses reprises, leur permettant de se sortir de situations d’apparence sans issue.
Dans une situation actuelle, où l’on voit l’Homme agir sans respect envers la nature, un tel message semble primordial afin d’interpeller les jeunesses sur le sort de cette Terre. Surtout lorsqu’on découvre l’univers sombre de la deuxième partie du livre, où les machines ont pris le dessus sur l’environnement, on ne peut s’empêcher de se demander : et si c’était vers cela que nous nous dirigions ?

J’ai également beaucoup apprécié l’importance que donne l’auteure aux livres. Tout commence d’ailleurs avec un simple manuscrit ! Egalement, à la page 22, le fait d’aimer lire représente une qualité du sorcier :

« Les sorciers raffolent des mots. La plupart d’entre eux sont d’avides lecteurs – on reconnaît souvent les éventuels candidats à leur incapacité à trouver le sommeil sans avoir d’abord lu au moins quelques pages. Ce sont d’ailleurs leur amour et leur talent pour la langue qui font précisément d’eux une force qu’il serait dangereux de sous-estimer. Quelle est l’essence même de la sorcellerie ? La capacité à convaincre une parcelle de ce monde – un arbre ou une pierre, par exemple – qu’elle n’est pas ce qu’elle croit être, qu’est est bien autre chose. »

De quoi plaire à tous les grands lecteurs de cette planète !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2014
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
J'ai été agréablement surprise par ce roman qui reprend les ficelles désormais connues d'un enfant un peu mal aimé qui découvre un univers féerique, type Harry Potter.
Ici, l'héroine est une jeune adolescente de 13 ans, maltraitée à l'école, qui se découvre des pouvoirs et va découvrir un monde fabuleux.

Après avoir lu les commentaires, je me suis rendue compte que loin de copier H. Potter, ce roman a été écrit bien avant. Et je l'ai trouvé vraiment bon.

La plume fluide et efficace de l'auteure fait vite oublier les premiers paragraphes un peu longuet, le temps que la mise en place se fasse.
Puis une fois la découverte de la magie, tout s'enchaine et on est véritablement entrainé dans l'histoire.

Un très bon début qui me donne envie de lire la suite ^^
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Avec "Wizards", D.DUANE propose un récit qui devrait plaire aux amateurs de Harry POTTER.

Le concept n'est donc pas très original puisqu'il s'agit de confronter un ado (enfin, ici une adolescente) propulsé dans un monde de magie.
Mais, il faut rendre à César ce qui lui appartient : même si ce roman est publié en France en 2014, il date de 1983... Soit une bonne dizaines d'années avant Harry POTTER.

Pour le reste, l'écriture est relativement fluide et rythmée.
L'intrigue se révèle suffisamment sympathique pour donner envie de poursuivre l'aventure avec un tome 2

Avis donc aux amateurs...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
C'est ainsi que ma fille de 11 ans résume son avis. Elle est adepte de Tara Duncan, L'apprentie de Merlin... tous ces romans autour de la magie, mais n'a pas du tout envie de lire Harry Potter que nous avons pourtant sur nos rayons, et pourtant l'éditeur y fait allusion, sûrement dans un but commercial. Il faut savoir que ces romans ont rencontré un grand succès aux Etats-Unis bien avant les aventures de notre héros anglais. Elle n'a qu'un hâte, lire la suite, dès qu'elle sera traduite !
Le résumé a déjà été fait dans les autres commentaires, je ne saurai faire mieux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas été aussi pris par un roman pour ado.
Une jeune fille trouve un jour un manuel de sorcellerie (Comment devenir un sorcier en 10 leçons) dans une bibliothèque et se met à apprendre la sorcellerie. Bientôt, elle rencontre un garçon qui étudie le même ouvrage. Ensemble, ils essaient un sort pour retrouver le stylo qu'elle s'est fait voler, mais les voilà qui se retrouvent dans un endroit étrange...
A offrir à vos ados et pré-ados!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
J'ai beaucoup aimé ce roman. L'histoire est intéressante et le récit est bien rythmé et plein de rebondissements. Je regrette néanmoins que la seconde partie soit si confuse. On a un peu de mal à s'y retrouver. Ca manque d'explications et c'est un peu brouillon. C'est bien dommage car le début était très prometteur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,00 €
15,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici