Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Relié|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Publiée au Japon de 1988 à 1994, la série "Master Keaton" proposée par Naoki Urasawa (dessins), Hokusei Katsushika et Takashi Nagasaki (scénarios), présente les aventures du personnage Taichi Hiraga Keaton, né d'une mère anglaise et d'un père japonais. Âgé d'un peu plus de 35 ans, diplômé d'Oxford en archéologie mais à la carrière d'enseignant peu convaincante (jusqu'à présent !), Keaton est aussi un ancien sous-officier du SAS (Special Air Service), au sein duquel il est devenu expert en techniques de survie. Il doit aujourd'hui le principal de ses revenus à son activité d'enquêteur indépendant pour des affaires internationales d'assurances.

Chaque tome se présente de prime abord comme un recueil d'enquêtes dans un temps que les moins de 20 ans ne peuvent connaître (i.e. sans smartphone et sans Internet !) ou de récits de rencontres indépendants les uns des autres, mais il existe un lien pas seulement chronologique entre l'ensemble des épisodes, qui permet de mieux connaître la personnalité et le passé du héros ainsi que sa famille. Ce 5ème opus, le plus épais depuis le tome inaugural, est découpé en treize chapitres, mais il s'agit en réalité de sept histoires complètes.

'Les souvenirs d'Elsa Lanchester' et 'La résurrection d'Elsa Lanchester' sont les deux parties d'un seul "whodunnit" qui prend place - where else? - en Grande-Bretagne, pas loin de l'université de Norwich au sein de laquelle vient de trouver un job. Elsa Lanchester (1902-1986) est une actrice anglaise restée célèbre pour son rôle dans le film 'La Fiancée de Frankenstein'. Le mystère tourne autour du meurtre d'Elsa Boyd, une actrice qui a tourné un remake "olé olé" de ce film culte.

'L'heure bleue agate' entre dans la catégorie des portraits que propose aussi cette série, et il s'agit ici de celui de Chris Watkins, chauffeur de bus anglais que Keaton a rencontré lorsqu'il était enfant, en vacances dans les Cornouailles et grâce auquel il s'est mis sur le chemin de devenir un "master of life".

'La clé de l'odeur' est une enquête menée à Düsseldorf, sur le décès mystérieux d'un M. Franz Seidel. A la demande de M. Heinen, Keaton va mener cette enquête et trouver le coupable in extremis ! A noter que la série avance dans le temps, et la chute du Mur de Berlin est un événement tout récent au moment où prend place ce récit.

'La forêt de David Bobitt' et 'Le retour de David Bobitt' ramène Keaton à son passé de militaire. Bailey et Woods, deux commandos britanniques vétéran de la guerre des Malouines s'est reconverti dans le trafic de drogue. Il a placé son argent mal acquis avec l'aide de Rudd, un ancien collègue mais ce dernier est mort et Bailey et Woods en ont après sa veuve et son fils pour récupérer la somme. David Bobbitt, c'est un personnage fictif inventé par Rudd, qui a écrit un seul livre, que son fils Ken connaît par coeur...

'Rève d'un carillon d'or' est à nouveau le portrait d'un homme, M. Magne, qui est attaché à la renaissance de son village côtier breton et auquel Keaton vient remettre une forte somme d'argent. Pourquoi une telle insistance de sa part à refuser cette ^prime et à faire revivre ce village ?

Dans 'Sans Issue', qui se déroule en Angleterre, Keaton doit ramener aux autorités un malfaiteur du nom de Bruce Kendall, Robin des Bois foireux à la duplicité dévoilée mais qui conserve quelques soutiens dans cette région désolée et hostile faite de tourbières. Cela me rappelle un film, probablement un western de la période classique, dont le nom m'échappe. Keaton va faire bon usage de sa connaissance parfaite du fonctionnement des armes à feu...

'La cage des léopards', 'L'aigle du Karoun', 'Les fourmis d'Anatolie', 'Les scorpions de la ville morte' et 'Les souris au fond du puits' sont les cinq chapitres d'une même histoire de 130 pages qui voit Keaton mobilisé par le gouvernement britannique alors qu'uil se trouve chez son père au Japon, afin d'exfilter de Bagdad, en pleine guerre du Koweit, Richard, duc de Norfolk. Keaton va devoir faire appel à ses entraînements militaires pour, avec l'appui local de quelques agents britanniques et de nationalistes kurdes, faire face à la vengeance du général Yahar Razzi, de la garde présidentielle de Saddam Hussein ! Pour ce récit de facture très classique, la formation archéologique de Keaton se révélera précieuse.

Très bien mis en images, dans un style graphique qui est déjà celui que nous connaissons dans les oeuvres d'aujourd'hui de Naoki Urasawa (cf. la série 'Billy Bat') L'ensemble est d'excellent facture et offre un très bon moment de lecture.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Master Keaton pourrait n'être que sympathique: les synopsis sont en apparence assez simpliste et le tout fleure bon le bien-pensant. Oui... oui... mais voilà, les détails qui émaillent le récit amènent à la série ce qui la rend intéressante.
Tout d'abord, si la série est bien pensante, elle a le bon goût de ne pas verser dans le mièvre, ce qui l'aurait rendue insupportable. En fait, on a assez envie de croire à tout l'humanisme qui exhale des aventures de Keaton. Par ailleurs, si l'histoire des héros est assez incroyable, le fait de l'englober dans l'Histoire (par le biais de l'archéologie, aussi bien que par le biais de l'"actualité" [guerre des Malouines, chute du Mur...]) la rend finalement plus fascinante, plus réelle et nous interpelle.
Enfin, il y a le dessin d'Urasawa, superbe, qui ajoute la dose d'humanisme qui rend touchantes les histoires, par le biais parfois d'un simple regard échangé entre deux personnages, tout est dit. Cette finesse est la marque de fabrique de celui qui deviendra par la suite un spécialiste du récit basé sur de beaux non-dits.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici