Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mars 2013
L'auteur est vraiment tourmenté dans sa vie personnel, il nous fait une sage prenante, qui s'éparpille un peu partout, et, laisse tomber d'autre acteur du début de la série, on sait que certain sont vivant et vont vivre une autre aventure qu'il nous contera un jour, mais ça devient lassant quand on a lu tous ses livres même les condensés, et on commence à se perdre dans ses délires.
J'ai choisi de rester une fois pour toute sur les numérotés, au moins j'arrive a suivre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2017
Impossible de m'y retrouver dans les différentes éditions de Game of Trones, en français…
J'ai l'impression d'avoir raté plein d'épisodes par rapport aux téléspectateurs de la série … C'est quoi, ces éditions dans un ordre différent… et impossible d'avoir une explication (même avec mon ami google!)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2015
A ceux qui aiment la série, sachez que le livre est sans commune mesure avec celle-ci, très logique et cohérent, George Martin nous emmène dans un univers complexe où chaque personnage est crédible dans son comportement et ses motivations. Des intrigues exceptionnelles et une magie d'abord discrète puis de plus en plus présente qu'elle en devient réel aussi pour le lecteur. Si un bon livre de fantasy fait rêver, a song of fire and ice bas des records ! Après avoir lu les 15 tomes on est quelque part déçu, car ce plaisir de les avoirs progressivement découverts ne pourra plus être vécu !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2013
Ce dernier tome est magique, comme toute la saga du Trône de Fer, on y apprend toutefois tant et plus, on le termine avant de s'en rendre compte, le plus difficile après ça : c'est de parvenir à patienter jusqu'au prochain tome !!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2013
Outre les problèmes de découpage évoqués dans mes précédents commentaires des tomes 13 et 14 (puisque concrètement, le découpage est artificiel : le volume 5 américain correspond aux volumes 13-15 en français, et après, Pygmalion aura l'audace de publier une "intégrale - volume 5" qui n'a dd'intégrale que le nom que lui donne l'éditeur...), il faut ajouter un changement de traducteur : à première vue, cela pourrait avoir peu d'importance, mais la tournure des phrases, les répétitions de termes, quelques choix de mots malencontreux placent clairement les tomes 13-15 un bon cran en-dessous au niveau qualité de la traduction (et donc de plaisir qui se dégage à la lecture), et vous censurez même ici où là : je pense au mot de conclusion de M. Martin où il utilise les termes "bitch" et "bastard", traduits par "enfer" et "saleté" ; de là à penser que pour l'éditeur, tout enfant né d'une relation adultérine est une "saleté", ou bien que le reste du texte est censuré pour adopter un ton plus politiquement correct, voire les deux, il n'y a qu'un pas.

Et cette idée de renommer artificiellement ces livres, car le volume 5 est "découpé" !

Mais le PIRE, c'est de ne pas avoir inclus les 40 pages d'annexes du volume 5 américain, récapitulant les maisons, seigneurs et personnages de l'univers créé par Martin. Inacceptable !

Dommage d'avoir un tel bâclage éditorial, car cette saga vaut vraiment le coup !!
33 commentaires| 189 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2013
Réjouissons-nous mes frères, car le troisième tiers du cinquième tome du « Trône de fer » (ricanons ensemble…) est enfin dans nos librairies et par extension dans nos bibliothèques ! En bonne groupie endurcie, je me suis ruée sur « Une danse avec les dragons » dès sa sortie pour le refermer quelques jours plus tard, ravie, excitée et passablement irritée.

Pourquoi ravie ? Car ce cinquième tome – autant en parler dans son ensemble puisqu’il est maintenant intégralement traduit – réunit tous les éléments qui m’ont fait adorer la colossale saga du George RR Martin : une intrigue solide et maîtrisée de bout en bout, des personnages nuancés et tourmentés (Oh, Jaime ! Oh, Tyrion !), un style à la fois riche et incisif, et surtout ce souffle épique sans pareil qui balaie la saga de fond en comble et nous donne l’impression de voir l’Histoire – la vraie, la grande – se mettre en place devant nos yeux éblouis. Rien ne semble être laissé au hasard. Aucun événement ne semble forcé ou gratuit. Grande amatrice de romans historiques, j’ai pourtant vu peu d’écrivains parvenir à ce résultat avec une telle virtuosité et je tire encore une fois mon chapeau au sieur Martin pour son incomparable maîtrise.

Pourquoi excitée ? Car, même après cinq tomes épais comme des briques, George RR Martin parvient encore à me prendre par surprise et à me faire couiner de stupeur et d’anticipation joyeuse dans mon fauteuil. Alors que le destin du royaume des Sept Couronnes semble tout tracé, l’auteur n’a de cesse de tordre son intrigue dans les directions les plus inattendues. De nouveaux joueurs apparaissent sur la scène alors qu’on ne les attendait plus, d’autres disparaissent brutalement. Martin bat ses cartes, les redistribue, les bat encore et brouille si bien son jeu qu’il nous faut attendre les dernières lignes de l’épilogue pour comprendre toutes les implications des événements de ce cinquième tome et leurs terribles résonnances pour l’avenir. Un avenir qui s’annonce sanglant, glacial et passionnant, comme il se doit…

Pourquoi irritée ? Car le sieur Martin est décidément, et malgré tout le respect que je lui dois, un gros bâtard sournois. Avec un sadisme résolu, il enchaîne les cliffhangers dans les derniers chapitres de son roman (et continue accessoirement à décimer joyeusement son casting), nous donnant grosso modo l’impression d’être à l’orée de quelque chose de dantesque mais que nous ne découvrirons que dans le tome suivant – sensation à la fois très excitante mais aussi passablement frustrante. Il ne reste plus qu’à prier les anciens dieux que « The Winds of Winter » se révèle à la hauteur des attentes suscitées… Personnellement, j’ai bon espoir et vous ?
22 commentaires| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2014
beaucoup trop cher pour un ebook, prix prohibitif, je me suis arrêté au n°13 tant pis si le prix ne baisse pas j'en resterai là !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2013
comme toujours je suis subjugué par cette saga, ce nouveau "tome" est dans la droite lignée de ses prédécesseur.
ma plus belle sage fantaisie que je connaisse..

par contre un gros coup de gueule contre l’éditeur!!!!! ce traitement de cette œuvre est une HONTE
0Commentaire| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2015
pour les aficionados de la série
la suite de la vengeance du retour de la vendetta , entre deux viols, en vue de faire une razzia....
la vie quoi !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2013
Ce dernier tome du Trône de Fer reste fidèle aux précédents, toujours pleins de surprises, bonnes ou mauvaises, ce qui garde intact le suspens et j'attends avec impatience la suite de cette série très prenante.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus