Cliquez ici Cliquez ici CDV Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 7 janvier 2016
D'abord je cherchais un bouquin sérieux sur le bore-out ou la placardisation (en français) et Google m'avait renvoyé à Zoé Shepard (Aurélie Boulet de son vrai nom). Puis j'ai vu des articles et des videos de l'auteure lors d'interviews. Je me suis dit, rien n'est sérieux, cela va me détendre tout en touchant au sujet...

Même si l'auteure caricature et ne s'attaque pas directement à ses collègues, l'essai est quand-même base sur des faits reels et cela fait froid dans le dos. Le bouquin peut servir de prétexte à des ultra-libéraux pour s'attaquer à la fonction publique dans son ensemble (alors que la function publique est très variée), là elle donne une arme à des gens mal intentionnés.
Il est évident que le contribuable lisant ce livre ne pense qu'à la "révolte" contre ce gaspillage et l'incompétence de l'encadrement et de collègues ne voulant pas réellement travailler (autant un patron incompétent et injuste est une calamité, autant un employé payé et qui ne travaille pas est un sérieux problème).
Je me demande si l'auteure a écrit ses livres au bureau ou chez elle. Si c'est au bureau, alors le service de la fonction publique territorial dans laquelle elle travaille a un sérieux problème d'efficacité.
Le livre s'applique parfaitement bien à toute grosse société privée où certains employés se cachent derrière leur incompétence pour ne pas travailler et certains patrons sont de véritables Kapos. L'auteure dit lors de ses interviews que dans une petite structure il y a assez de travail pour tous et qu'il n'est plus question de se cacher, le patron étant aussi en général plus paternaliste et connaît bien mieux son personnel.

J'ai adoré le livre et j'ai reconnu des situations professionnelles quasi-équivalentes (je travaille dans une grosse structure privée).
Je pense que le bouquin sert de thérapie aux lecteurs mais surtout à l'auteure.
Cependant le bouquin est un peu dur, c'est de la caricature permanente, le lecteur n'a pas le temps de souffler.
Personnellement j'ai adoré, j'ai lu le livre en 3 fois, un signe qui ne trompe pas chez moi.

Je le recommande, cela se lit facilement, on rit vraiment beaucoup même si l'on ne peut s'empêcher d'avoir un goût amer en tant que contribuable...
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 décembre 2017
J'avais lu le premier "tome" en moins d'une semaine. Idem pour celui-ci. Nous poursuivons à travers cet ouvrage les aventures de Zoé, fonctionnaire territoriale, dans les méandres d'une collectivité pourrie jusqu'à la moelle. Ce livre permet d'ouvrir un peu plus les yeux sur les dysfonctionnements du "système". Ouvrage parfait pour rire et se détendre.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 16 mai 2014
Le must absolu après ''Absolument dé-bor-dée. On est constamment pris entre le rire et la colère; le rire car Zoé Sherpard possède autant le sens de l'humour que celui de la formule; la colère, car même s'il y a visiblement des exagérations, on sent néanmoins la vérité transpirer à travers son récit et, le sachant, on entre dans une rage noire devant autant de mépris de la part du Service Public par rapport aux ''couillons" qui paient leurs impôts, et que celui-ci gaspille allègrement sans se soucier si les dépenses sont justifiées ou non. Ajoutez l'ignorance à l'arrogance et vous avez la recette pour faire un fonctionnaire qui ''fonctionne''!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 15 décembre 2015
Hilarant, c'est un super bouquin comme le précédent. On y rit beaucoup mais on est aussi très choqué des pratiques de cet Mairie. On ne voit plus nos élus de la même façon après avoir lu ce bouquin. C'est avec beaucoup d'humour, de sensibilité et surtout de courage que Zoé Shepard a dépeint l'atmosphère de sa Mairie et surtout l'absurdité du travail et des idées de sa hiérarchie. A lire sans tarder.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 juillet 2014
Une fois de plus on se laisse embarquer dans les méandres du dys...fonctionnement de cette collectivité. Par moment on se dit qu'elle exagère, mais quand on sait le prix qu'elle paie pour oser entâcher l'image de la fonction publique le doute s'estompe...
Toujours beaucoup d'humour vitriolé : j'adore !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
nos "élites" et élus en pleine démagogie décisionnelle et de dépenses publiques (ce que nous savions bien sûr...mais merci ZOE de nous faire comprendre qu'il nous faut plus d'efficacité et de compétence (structurellement moins d'élus et de fonction publique, payée correctement et permettant le passage fonction publique/privé) ! L'exemple du redressement vient du haut et ZOE nous le fait bien comprendre.
Lecture facile (et sympa) avec des mots adaptés à la grande majorité silencieuse.
review image
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 décembre 2015
A paris on est servi avec Delanoé le bobo gauchiste qui a détruit la ville, la haine des voitures, la haine des entreprises où on travaille et on produit. Pire que Sarko c'est pas possible ? pire que Delanoé c'est pas possible ?
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 novembre 2015
Pour tout ceux qui ont aimé le premier , le second est aussi un régal.

Collègues fonctionnaires: lisez-le : ça fait ouvrir les yeux !
Amis non fonctionnaires : lisez-le aussi : ça fait aussi ouvrir les yeux mais vous n'aurez rien à vous reprocher !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 10 janvier 2016
Suite excellente et logique de "Absolument débordée", à lire ne serait-ce que pour savoir à quoi sert une partie de nos impôts. Édifiant, criant de vérité, pas du tout de la science fiction, malheureusement.....
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 octobre 2015
Ce livre est une répétition du premier de Zoé Shepard "débordée" - au premier on prenait son récit comme une grosse plaisanterie concernant les fonctionnaires, un peu "fort de café", mais au deuxième elle en remet un coup et là, on se demande "et si c'était vraiment comme ça" et on aime moins, en tout cas moi j'étais mal a l'aise. Et on s'aperçoit, en regardant de plus près, que dans beaucoup d'administrations cela se passe vraiment comme ça ! J'ai seulement envie de dire : pauvre France où vas-tu? !
|0Commentaire|Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici