undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
9
4,3 sur 5 étoiles
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 février 2014
Dans « La République des censeurs », qui vient de paraître, l’intellectuel belge, Jean Bricmont, se livre à un vigoureux plaidoyer pour la liberté d’expression. Il fait une analyse extrêmement instructive des lois qui, en France, ont limité cette liberté au cours des 40 dernières années, des procès auxquels ces lois ont conduit, et de leurs effets pervers.

M. Bricmont démontre que la « loi Pleven » de 1972 réprimant l’incitation à la haine raciale, ainsi que la « loi Gayssot » de 1990 punissant ceux qui contestent l’existence d’un quelconque « crime contre l’humanité » jugé à Nuremberg, ont introduit le délit d’opinion, ouvert la porte à des appréciations arbitraires, au deux poids deux mesures, confié aux juges la charge de dire la vérité en histoire ; en fin de compte, attisé des sentiments d’injustice et alimenté ce contre quoi elles prétendaient lutter.

...

Silvia Cattori dans "entretien avec Jean Bricmont"
33 commentaires| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Très bon livre qui dresse l'état des lieux de la liberté d'expression en France dans les médias de masse. Ce n'est pas la joie. La triste réalité d'un pays, corseté de part et d'autre, ressort au grand jour. Les hommes politiques français (on subventionne fortement les médias, on fait des lois liberticides) ont voulu cet état de fait qui les arrange bien. Certainement pour cacher leur incompétence et de détourner l'attention du peuple sur le secondaire. Mais cela ne durera qu'un temps.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
Un réquisitoire implacable contre la censure sous toutes ses forme, depuis les lois liberticides, à l'instar de la loi Gayssot, aux interdictions de spectacles en passant par la censure féroce qui se développe sur Internet. Le cas Dieudonné y est abordé, ainsi que la toute nouvelle et effarante jurisprudence du Conseil d'Etat y afférant. Bricmont pointe avec justesse les incohérences et l'aspect contre-productif de la censure. Pour autant, l'auteur ne porte aucune attaque contre quiconque. Il se contente de tirer le constat des faits et développe sur leur implication dans le cadre de la restrictions des libertés.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2014
On poursuit, on légifère, on punit, on interdit le droit de penser différemment…
Un ministre de l’Intérieur doit-il décider de ce qui est légal ou non en matière de spectacles ? Le Parlement doit-il légiférer à propos d’un geste des mains ? Ce geste atteint-il à l’ordre public ? Met-il en péril les populations ?
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2014
Livre très important et solide sur les contradictions et les dangers qui dérivent nécessairement des lois mémorielles, de la censure etc. Lecture facile et agréable.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Depuis "Impostures intellectuelles", je considérais Jean Bricmont comme un des esprits les plus perspicaces et sensés de notre temps. Je m'attendais à adhérer totalement à ce qu'il dirait dans "la République des censeurs". Mais finalement j'ai un sentiment mitigé.
Sur le fond, aucun problème. L'auteur critique tout ce qui peut altérer, un tant soit peu, la liberté de pensée et d'expression. Mis à part les chiens de garde de la police de la pensée que nous subissons depuis quelques décennies, d'accord à 100%.
Il s'ensuit une violente condamnation des "lois mémorielles" et de la volonté de l'Etat de dicter l'histoire, selon l'idéologie à la mode chez nos dirigeants ou chez les technocrates sans aucune légitimité de Bruxelles. Là aussi, complètement d'accord, le chapitre 3 du livre est tout simplement excellent (sur ce sujet, "La régression intellectuelle de la France " de Nemo peut être vivement conseillé).
Alors, pourquoi un sentiment d'irritation à la lecture de ce livre? Parce que la manière selon laquelle Bricmont justifie ses positions est entachée d'une approche partiale et déséquilibrée. D'abord, cette admiration béate pour Chomsky, dont les diverses positions sont pour le moins discutables, pose un doute sur la "pureté" de l'analyse de Bricmont. Ensuite, les exemples choisis pour démontrer la nocivité et l'injustice des lois limitant la liberté d'expression (le hélas bien réel deux poids, deux mesures) sont presque systématiquement orientés vers une seule thématique, certes très importante, celle de la shoah : 75 pages, soit la moitié du livre sur ce seul sujet. Or, il y a aujourd'hui bien d'autres thèmes qui sont bridés par la censure intellectuelle, par exemple la critique du sans papiérisme, l'immigration débridée, les hurlements des autorités musulmanes dès qu'une critique est adressée à l'islam, la vindicte des bien pensants si l'on veut défendre la famille, la nation, la culture occidentale...
Finalement, ce qui est gênant, c'est la fixation que fait Bricmont sur un sujet (shoah et antisémitisme). Pourquoi? Cela donne une impression de déséquilibre et de parti-pris. Dommage...
77 commentaires| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2016
Contrairement à l idée dominante la liberté d opinion et la liberté d expression n existe pas en France .Malgré cela on continu à soutenir des guerres pour imposer la démocratie dans des pays où l esprit critique et le courage est beaucoup plus développé !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2016
La France est certes loin d'être le pays le plus répressif en matière de liberté d'opinion. N'empêche, c'est un pays occidental où un délit d'opinion peut conduire à la prison, à de lourdes amendes ou à la destruction de livres. Bricmont montre que la loi Pleven et surtout celle du député communiste Gayssot sont inefficaces et, pire, contre-productives à l'âge d'Internet (voir p.ex. la Dieudonné-mania). Bricmont illustre que la pratique des “deux poids deux mesures” exacerbe les conflits intercommunautaires. La France vit dans une culture profondément imprégnée par la “reductio ad hitlerum”, depuis le vieux “CRS-SS”.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Celui qui est déjà bien initié dans ces sujets n'apprendra pas grands choses, celui qui débute dans le côté obscur de la république, de la démocratie, du système, se régalera.
Si vous vous demandez pourquoi la France se lève pour "je suis charlie", symbole de la liberté d'expression tant vénéré, mais que le révisionnisme sur la seconde guerre mondiale est interdit par la loi en France alors qu'il est sujet de bac en Californie.
Si vous avez des doutes sur le fait qu'une propagande républicaine est à l'oeuvre et que vous vous demandez pourquoi le Front National est désigné comme "ennemi de la république".
Si vous vous demandez pourquoi on parle de la Shoah le matin, le midi, l'après midi, le soir et la nuit. Si vous vous dites qu'il y a enguille sous roche avec le tribunal de Nuremberg étant donné que ce sont des militaires qui jugent et pourquoi.
Si vous vous dites qu'il y a anguille sous roche aussi avec l'agression des USA en Irak.
Si vous vous demandez pourquoi Eric Naulleau est invité a parler sur un plateau TV pour parler de son livre avec Alain Soral et que ce dernier n'y est jamais.
Si vous ne comprenez pas pourquoi un tel acharnement sur Dieudonné.
Quelles sont les liens de tout ça avec Mai 68, pourquoi la gauche historique n'est plus et pourquoi elle est ultra libérale aujourd'hui. Ou plus généralement si vous ne comprenez plus la différence entre la gauche et la droite.
Bref si ces sujets vous sont étrangers et que vous voulez découvrir, ou que vous êtes curieux de connaître un nouveau point de vue, ce livre est un bon résumé. Si le lecteur est déjà dans ces sujets depuis un petit moment, il n'apprendra rien. C'est un livre qui sert à ouvrir les yeux, et il n'y a AUCUN PARTI PRIS DE LA PART DE L'AUTEUR. Il se contente d'énoncer des faits.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)