Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos undrgrnd Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles5
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:27,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 avril 2016
« Ecouter un livre est une autre façon de lire. C'est le plaisir de la rencontre avec un texte, par la magie de la lecture à voix haute » précise la brochure papier des éditions « Ecoutez lire » de Gallimard.

Isabelle Carré lit le texte intégral dans cette belle édition THELEME, en 3 CD, de ce texte de Stefan Zweig, auteur majeur du XXème siècle et principalement nouvelliste n’a écrit qu’un seul roman, « La pitié dangereuse », qui n’est pas le titre qui nous concerne.

L'action se situe à Monte Carlo, sur la Côte d'Azur, au début du XXème siècle. Une petite pension de famille bourgeoise de 7 sociétaires vit la nouvelle d'un scandale apparu vis-à-vis du comportement d'une honnête dame, qui émaille la communauté. Seul le narrateur tente de comprendre la raison de cet agissement avec l'aide d'une dame d'un âge respectable, d'une allure élégante et réservée, les autres sociétaires étant sortis de leur indifférence, insouciance et amabilité en pleine véhémence pour la condamner. Celle-ci se remémorera justement alors un épisode presqu'oublié de sa vie, en rapport avec cet acte, et qui dura exactement 24 heures (« Ce jour unique dans ma vie » précise-t-elle à la fin du récit où « cette aventure a ranimé chez elle des feux mal éteints » stipule avec justesse la 4ème du CD). Le narrateur sera donc pris pour confident par ce seul jour qui illumina la vie de cette dame inconnue, réservée et charmante, devenant à son tour narratrice.

Le secret d'un épisode heureux puis déçu mais trop rare, qui marquera l'existence d'une empreinte rouge et vive, toute teintée d'amertume et de regret. Elle revient sur « la salle où elle a rencontré sa destinée », entraînant « une tempête de 24 heures qui avait déchainé les sentiments les plus insensés que mon âme en était brisée pour toujours ».
Les bonnes intentions imprévues et hasardeuses d'une dame délaissée : ce n'est pas, comme on le pense d'abord, le sujet mais l'origine du véritable récit qui découlera. Un récit dans le récit, comme le procédé a souvent été utilisé. Celle de la rencontre imprévue avec un jeune homme ayant une passion délétère, venimeuse, aliénante et dévastatrice du jeu.

Isabelle Carré lit ce texte de sa voix si charmeuse, féminine, aigüe, d'une sensibilité exacerbée, d'une voix de presque petite fille, si claire, avec un irrésistible sourire dans les rares moments moins dramatiques.
Deux voix essentiellement féminines se découvrent : la patiente réservée de l'hôtel puis la même ramenée en arrière deux décennies auparavant.

D'une écriture plutôt classique, mais si sensible et délicate, respectueuse, les sentiments y sont à leur acmé et l'on est aspiré par le récit ainsi déployé. En expert de la compréhension des méandres psychologiques et sentiments retenus puis offerts, Stefan Zweig excelle dans ses replis exhumés du fond de la mémoire, avec des rêves et regrets déployés.

Elle se déroule la nuit (comme dans nombre de ses nouvelles), dans une lumière crépusculaire, propice aux confidences et secrets, à l’intimité des sentiments : elle met en scène des drames qui nous renvoient aussi à nous-mêmes à travers cette œuvre de fiction, dans ce climat et univers sombre, où il va projeter quelques lueurs ou espoirs.
Lors de sa lecture on décèle juste quelques petits bruits lors de la tourne de feuillets. L'on perçoit le sourire de la lectrice appliquée.

Le thème est une pulsion de la fuite en toute hâte à la suite d'une trop longue lassitude ? La pulsion de partir : un évènement peut-être inexplicable de prime abord : l'attrait pour un évènement qui devient subitement si important, alors qu'il semblait inexistant un jour auparavant.
Chez Zweig, le tragique, l'amertume, le gâchis, le temps qui est passé, le « trop tard » et constat amer de l'existence ou d'un épisode sont ses thèmes de prédilection.
« Vieillir n'est au fond ne plus avoir peur de son passé ».

Juste la scène sur la focalisation des mains au casino semble un peu forcée et étirée, afin de provoquer l'apparition d'un être mystérieux, différent et où se focalise l'attention de la dame qu'elle était alors, mais ne vient pas pour autant entacher ce récit, toujours très juste, plausible, si sensible et témoin de cette blessure. Une très bonne recréation de ce texte passionné où l'on se blottit dans ce voyage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2004
Impossible de déposer ce livre, que j'ai lu en l'espace d'une soirée, transi. Le récit est surprenant, on ne s'attend absolument pas à la tournure qu'il prend et aux diverses péripéties, alors que ce n'est pas du tout un roman d'aventure, simplement une aventure humaine où presque tout est dans l'expérience intérieure. Il nous fait participer aux extrêmes de l'expérience humaine, de la déchéance au sublime, avec une force fulgurante. Le parcours est archétypique et tragique, et paraît en fin de compte se moquer du lecteur, pris au jeu, comme le personnage principal, d'une symbolique romantique et parfaite, en brisant les attentes que l'on a. A lire absolument... et d'une traite.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2015
C'est tres long... trop long! zweig peut passer 3 pages à décrire les mains d'un type qui joue aux cartes. Il y a trop d'adjectifs et de métaphores pour etre sincere. Il s'agit d'un exercice de style plus que d'un roman. L'histoire est totalement inintéressante et l'allemand est très dure (bon ca c'est ma faute).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2014
Je suis satisfaite de mon achat. La livraison était rapide. Le livre est arrivé en bonne état. C'est un livre pas trop compliqué à lire, même pour quelqu'un avec un niveau d'allemand très moyen.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2015
L'introduction est de qualité, la couverture plus belle que celle montrée sur le visuel. Des notes accompagnent le texte et la traduction est élégante...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)