undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
14
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mars 2005
Ben Harper nous avait étonné et envouté sur son premier album, mais il enfonce le clou beaucoup plus loin sur ce deuxième disque complètement abouti. Rien à jeter, il y a des mélodies de guitares somptueuses, des textes engagés à faire palir la scène folk mondiale, et plusieurs perles absolues. Je ne citerai que God Fearing Man, l'entêtant free-rock, de plus de 11 minutes déjantées et extraordinaires, et Power of the Gospel, avec son intro fabuleuse et ses choeurs émouvants.
S'il ne devait y en avoir qu'un, ce serait celui-là.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un album parfait, rien à jeter. Il y traverse des dizaines d'atmosphères, dans un mélange qui lui est bien particulier, entre rock, folk, blues, avec un groove entraînant. L'ordre des morceaux est très judicieux, avec alternances entre puissance et majesté, jusqu'à l'apothéose God Fearing Man, où il exprime la souffrance à travers son slide avec une juste virtuosité. Le magnifique Power of the gospel diffuse son émotion, Fight for your mind a un groove entêtant. Chaque morceau a son charme, du magnifique Oppression (qui sonne un peu Reggae à la Bob Marley, avec ses percussions et le texte engagé) jusqu'à One Road to Freedom, un voyage somptueux aux côtés de ce grand musicien.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant la lourde tâche de produire un successeur à un Welcome to the Cruel World qui l'avait imposé comme une révélation et un espoir pour l'avenir, Ben Harper ne change foncièrement pas mais élargit tout de même une palette déjà bien garnie sur un Fight for Your Mind resté dans les annales.
Resté dans les annales parce que les chansons y sont supérieures à la fois d'avant, où elle était pourtant déjà très réussies, resté dans les annales parce qu'en déployant un arsenal nettement plus diversifié, tirant parfois vers les jam-bands du type Phish ou Dave Matthews Band (en compagnie de qui il partagera souvent l'affiche, d'ailleurs) sur un épique God Fearing Man en particulier, mais aussi le reggae (Excuse Me Mr., où l'influence de l'idole Marley se fait sentir) et même carrément vers le metal originel de Black Sabbath (un Ground One Down habité de riffs titanesques). Ca ne veut pas, pour autant, dire qu'on y perd la patte Ben Harper, ce condensé de blues, de folk et de rock habité par la forte personnalité vocale et guitaristique d'un artiste hors du commun, bien au contraire !, Ben en sort renforcé que ce soit au niveau de son écriture (les excellentissimes Burn One Down, ode à la fumette, et Power of the Gospel, comme son nom l'indique) ou d'une crédibilité artistique décuplée.
Et voilà, tout ça nous fait un grand album roots mais pas conservateur pour autant, une collection de chansons d'une folle cohérence et d'une exquise qualité, peut-être le tout meilleur opus de Ben Harper dont la discographie ne manque pourtant pas de pépites (Burn to Shine, There Will Be a Light ou un Get Up! enregistré en compagnie du légendaire harmoniciste Charlie Musselwhite). Ca s'appelle un classique, à raison !, alors ne passez surtout pas à côté !

1. Oppression 2:58
2. Ground on Down 4:53
3. Another Lonely Day 3:43
4. Please Me Like You Want To 4:55
5. Gold to Me 5:00
6. Burn One Down 3:31
7. Excuse Me Mr. 5:24
8. People Lead 4:13
9. Fight for Your Mind 4:06
10. Give a Man a Home 3:35
11. By My Side 3:34
12. Power of the Gospel 6:02
13. God Fearing Man 11:49
14. One Road to Freedom 4:14
Bonus
15. Wicked Man 5:04
16. Not Fire Not Ice 3:38

Ben Harper - acoustic guitar, Vocals, weissenborn
Brett Banduci - viola
Danielle Charles - violin
Oliver Charles - drums
Bob "Stiv" Coke - tabla, tambourine, tamboura, sarod
Timothy Loo - cello
Leon Mobley - percussion
Juan Nelson - bass
Ervin Pope - organ, Hammond organ
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2004
Dans toute la discographie de Monsieur Ben, «Fight For Your Mind» est sans doute le meilleur de ses albums studio. Cet album est très hétéroclyte, mais Ben Harper nous montre comment il traite chaque type de musique différent avec talent et finesse. Chaque chanson possède un style totalement différent, et chaque style est entièrement maîtrisé par Ben, comme si chaque style était son style de toujours.. Ces mélanges, ces atmosphères différentes, toujours guidés par le son de sa voix (ô combien sensible) et de ses guitares (tellement reconnaissables), font de cet album un tableau de délicatesse, de poésie, d'amour, de révolte, de prière, et nous donne un Ben Harper virtuose du melting-pot. :-)
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1994. Malgré un premier album (WELCOME TO THE CRUEL WORLD) qui semblait contenir toutes les beautés musicales de son patrimoine et restant sourde à la voix de l’un des plus dignes héritiers de son histoire musicale, l’Amérique a ignoré Ben Harper pour mieux se vautrer dans le hip-hop au kilomètre et le grunge en pleine ascension. Ce sera pour une fois la France (le producteur de Ben, J.P. Plunier, est lui-même français, ceci…) et l’Australie qui succomberont les premiers aux charmes de cet artiste de 25 ans qui porte en lui les âmes réunies des vieux bluesmen burinés, des soulmen aux voix d’or et des rastafaris illuminés par la foi. Et comme si tous ces dons du ciel ne suffisaient pas, Ben Harper allait y ajouter un zest de Led Zeppelin sur son deuxième album.
Sans pour autant jouer la carte de la guitare sursaturée, Ben reste assis dans son fauteuil et sort des sons inouïs de sa Weissenborn (guitare slide acoustique des années 30), rejoignant la fulgurance d’un Jimmy Page en foudroyant le blues sans le galvauder (les 11 minutes de GOD FEARING MAN) et lui faisant effleurer le grunge (GROUND ON DOWN) sans dénaturation. Accompagné pour la première fois par les Innocent Criminals, dont l’imposant bassiste Juan Nelson (splendide GOLD TO ME), il ponctue ses délicates ritournelles folks (BY MY SIDE) de slogans proches de ceux d’un Bob Marley (OPPRESSION, BURN ONE DOWN) et laisse occasionnellement s’abattre des pluies de percussions (PEOPLE LEAD), faisant de son disque le parfait pont culturel entre les plaintes provenant du blues et les larmes africaines.
Tops : GROUND ON DOWN, GOLD TO ME, OPPRESSION, EXCUSE ME MR., BURN ONE DOWN, BY MY SIDE, PEOPLE LEAD
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2005
Je ne connaissais Ben Harper que de nom et de réputation, et un beau jour ( "béni soit ce jour" ), je me suis décidé à écouter quelques-uns de ses albums après avoir vu l'un de ses "shows" en live... Quelle claque!!!!!! Cet homme compose comme un dieu et a vraiment l'art de faire ressentir milles émotions au travers de sa musique complexe et magnifique... "Fight for your mind" est sans conteste son meilleur opus et aussi le plus représentatif de ce qu'il est capable de faire. Après çà, offrez-vous Harper en live, c'est une ambiance dont on ne peut se détacher pour la vie!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2005
Un des 1e albums de Ben Harper où déjà, il faisait montre d'un talent qui lui est tout à fait propre. Des morceaux militants, d'autres plus intimistes pour un résultat très très satisfaisant. Depuis il a fait plus abouti encore mais peut-être plus facilement accessible aussi pour le grand public.
Les fans de BH adoreront forcément.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2001
Pour son deuxieme album, le californien ajoute l'electricite a son message humain. Fuyant les classifications sommaires, Ben Harper navigue entre blues, rock, folk, country et reggae. Les percussions repondent aux guitares pour creer le climat de ce formidable auteur/compositeur.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2013
Cet album a eu un impact énorme sur moi. Un mélange parfait de blues, de reggae de gospel, toutes les musiques qui touchent à l'âme. Et les titres sont si bons. C'est rare mais rien n'est à jeter dans ce disque. Chapeau Ben.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2015
Dans la lignée d'un 1er album, ce second est très abouti avec des rythmes et des percussions très bien ancrées dans des mélodies qui touchent et prennent au triples... Une confirmation du monstre qu'est Ben Harper...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)