Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • Tough
  • Commentaires client

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
10
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Vétéran de la scène british/blues, John Mayall du haut de ses 76 piges nous revient avec ce nouvel opus et de nouveaux "Bluesbreakers" (ça faisait longtemps!)Exit le remarquable guitariste texan Buddy Whittington qui faisait partie du groupe depuis 1995,puisqu'il apparaissait pour la première fois sur "Spinng Coin".Exit également le fidèle batteur Joe Yuele qui officiait au sein des Bluesbreakers depuis la fin des eighties! Un record de longévité, quand on sait à quel rythme Mayall peut changer de musiciens!
Il faut cependant reconnaitre que l'homme a toujours su très bien s'entourer et ce depuis la fin des sixties.(Clapton, Peter Green, Mick Taylor et bien d'autres!)
Alors ce "Tough"? Du bon Mayall, sans réelle surprise, il est trop tôt pour juger ces nouveaux Bluebreakers. Rocky Athas le guitariste a du mal à nous faire oublier la virtuosité de son prédécesseur.
Pas grave, c'est toujours bon de retrouver John Mayall , son timbre de voix si particulier, son blues-rock toujours efficace.
Ce gars là nous accompagne depuis notre adolescence, et ils ne sont plus si nombreux a brandir l'étendard du blues de façon aussi magistrale! Alors longue vie au bon vieux John!
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2009
JOHN MAYALL S'EST ENTOURE DE NOUVEAUX MUSICIENS POUR NOUS LIVRER UN SUPERBE ALBUM DE BLUES. UNE BONNE SURPRISE QUI TIENT BEAUCOUP AUX NOUVEAUX MEMBRES DU GROUPE QUI ASSURENT TRES BIEN DERRIERE LE MAITRE, OU PLUTOT A COTE DE LUI DEVRAIT-ON DIRE, CAR ILS FONT PLUS QUE SIMPLEMENT JOUER AVEC LUI. ILS L'ACCOMPAGNENT SUPERBEMENT ET LE METTENT EN VALEUR POUR DONNER UN RESULTAT QUI NOUS EMERVEILLE. S'IL N'Y A RIEN A DIRE SUR LA SECTION RYTHMIQUE QUI ASSURE PARFAITEMENT LES TEMPOS, IL FAUT DONNER UNE MENTION SPECIALE A TOM CANNING QUI NOUS ENVOIE QUELQUES TRES BELLES NAPPES DE CLAVIERS ET PARTIES DE PIANO. QUANT AU GUITARISTE ROCKY ATHIAS, C'EST LA GRANDE CLASSE. SES INTERVENTIONS SONT REMARQUABLES. IL MAITRISE PARFAITEMENT SON INSTRUMENT. NON SEULEMENT IL JOUE TRES BIEN LE BLUES, MAIS EN PLUS IL MESURE TRES BIEN L'INTENSITE POUR EN LIBERER DES MOMENTS D'EMOTIONS INOUBLIABLES. ET NOTRE AMI JOHN QUI NOUS A RESSORTI SON HARMONICA QUI FAIT ICI DES MERVEILLES! JOHN MAYALL NE SIGNE QUE 3 TITRES, MAIS SE SONT DES VRAIES PETITES PERLES : "SLOW TRAIN TO NOWHERE", "THAT GOOD OLD ROCKIN' BLUES", ET "TOUGH TIMES AHEAD". TOUT CA NOUS FAIT UN ALBUM TRES BIEN EQUILIBRE QUI NOUS DONNE DES FRISSONS (IL Y AVAIT BIEN LONGTEMPS...). LA MESSE DU BLUES EST DITE ET C'EST LE REVEREND-PERE JOHN MAYALL QUI LA PRECHE! FAIT NOUS ENCORE DES ALBUMS COMME CA JOHN, ON N'EN DEMANDE PAS PLUS. ON N'ATTEND QUE CELA!
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
À 80 ans passés (il est né en 1933 !) J. Mayall sort toujours des albums, de qualité variable, mais généralement ils sont dans le haut du panier. Celui-ci est tout à fait proche du sommet. D'ailleurs ces dernières années il a sorti plusieurs bons cd ("Find a way to care", le plus récent, 2015, ou "A special life"). Ici il commençait avec un nouveau groupe, un de plus !, dont le guitariste, parait-il, ne vient pas vraiment du blues. Eh bien, j'aime beaucoup. Il y a plusieurs rock'n'roll de derrière les fagots qui, pour un homme de 79 ans, sont étonnants. La recette est toujours peu ou prou la même : quelques rock, des rock mid-tempo, des blues, un titre bien lent, des reprises en quantité diverse, mais toujours de haut niveau. Il a toujours su avoir des "accompagnateurs" de grand talent - la liste est impressionnante -, et le son est très bon. Un bémol : la voix est peut-être mixée un rien trop en avant. Bref, un cd blues-rock classique, recommandé.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec le nouvel album de John Mayall nous ne sommes plus dans l'ancien mais carrément dans l'historique. Il serait d'ailleurs temps de le classer au patrimoine de l'UNESCO avant qu'il ne soit trop tard car papy a 76 ans quand même. Il y a deux ans il nous avait livré un excellent hommage à Freddie King (In the Palace of the King) plein de tonus, aujourd'hui son nouveau disque Tough mérite moins d'éloges. Tout est un peu dilué. La musique est toujours le blues mais avec un peu de ceci ou un peu de cela selon les morceaux et les musiciens n'ont pas le talent des illustres aînés qui les ont précédés aux côtés du maître du British Blues, en particulier le guitariste Rocky Athas assez falot. Il reste néanmoins quelques bons moments comme An Eye For An Eye avec Mayall au piano, le très bon Slow Train To Nowhere blues lent nappé d'orgue et sur l'ensemble du CD toutes les interventions à l'harmonica du vieux qui se clôt sur l'enlevé The Sum Of Something. Un disque en mineur pour l'immense John Mayall. A noter les très belles photos du livret.
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A 76 ans John Mayall nous revient avec un album électrique un peu plus dur (tough) que d'habitude. Beaucoup de reprises, excellentes au demeurant, nottamment "playing with a losing hand" écrit par son ancien complice, le guitariste Walter Trout. Tout commence par "nothing to do with love" un rock-blues à la ryhtmique plombée, on rencontre aussi un bon blues lent "tough times ahead" parmi d'autres titres où le guitariste Rocky Athas nous sort de bons solos incisifs. John n'a pas perdu son souffle et agrémente les compositions d'harmonica discret et sa voix quelque peu nasillarde colle parfaitement avec cette musique bluesy à souhait (11 titres : 55mn)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2010
Alors que vu son age vénérable (76ans) on aurait pu s'attendre à ce que notre grandfather du british blues nous la joue retour aux roots , en vieux bluesman assis sur le perron de sa porte avec un vieux toutou pelé, sa guitare acoustique et son harmo ; le voici au contraire avec une nouvelle bande de jeunots qui nous balance une galette de blues rock musclé, sacré John ! En voila un en tout cas pas concerné par les débats sur l'age de la retraite.. Si j'ai bien compté il s'agit de son 57 éme album..
Autant prévenir de suite les fans de la première heure, ceux qui bichonnent avec tendresse leurs 33 tours du Beano album(avec Clapton) , de A Hard Roadavec Peter Green , de Laurell Canyon (Mick Taylor) ou de la période Jazz blues fusion / turning point/ Moving On ; ils risquent de tiquer un peu à l'ecoute de ce Tough... Exit Buddy Whitington à la gratte, voici Rocky Athas, sorte de clone plus ou moins heureux de feu Stevie Ray à la lead guitar , un Rocky qui porte bien son prénom et balance la sauce comme Stallone les gnons, mais cependant bien canalisé par Mayall qui en a vu défiler des apprentis guitar-heroes,il joue plutôt à bon escient. Tom Canning aux claviers est le seul survivant des Bluesbreakers précédents, la rythmique est nouvelle, composée de Greg Rzab (bass) et Jay Davenport (drums), quant à John comme d'habitude en plus du chant et de l'harmo il tâte de la guitare et des claviers. Sa voix accuse un peu le poids des ans mais de toute façon, il n'a jamais été un grand chanteur (et c'est un fan qui le dit) .
Ca commence trés fort avec nothing to do with love et son gros riff, des titres très blues rock il y en aura d'autres tels playing with a loosing hand , how far down à l'intro acoustique, train to my heart et son riff qui rappelle cold shot de SRV ; mais John n'oublie pas le blues avec le beau blues lent slow train to nowhere ou an eye for an eye , that good old rockin blues (merci john!) et ses choeurs ou le dernier titre the sum of something, qui balance bien, sans doute le meilleur de l'album.
Résumons nous ,cet album est un peu déroutant,mais loin d'être mauvais pour autant, pas au niveau des meilleurs du père Mayall certes,mais il m'a fait passer un bon moment, et ça par les temps qui courent, c'est toujours ça de prit.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2009
John nous revient avec un nouveau cd + un nouveau combo ! du bon, du très bon...il a rajeuni de 20 ans John !
de + , j'ai eu l'occasion de voir le groupe au festival de Peer (B) cet été et le band prend toute sa dimension sur scène...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2009
ce énièmme album de john mayall n'a rien de révolutionnaire. Mais à chaque nouvelle écoute, on perçoit mieux la richesse des titres, un peu comme jadis, on "découvrait" chaque fois un peu mieux, les titres des Beatles.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2014
Mayall est le père du blues anglosaxon. N'en déplaise à certains, Clapton Green McVie Beck Taylor et meme Page st tous passés chez lui. Faudra t'il attendre son décès pour que justice lui soit rendu?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2016
Toujours au top depuis plus de 30 années. Le son est formidable ainsi que les mélodies. L'évolution reste contenue dans la continuité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,00 €
14,99 €
7,23 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)