undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
35
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:25,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mars 2010
Contrairement à ce qui est dit dans certains commentaires ci-dessus, j'ai lu ce livre d'une traite. L'intrigue est forte. Le héros comme toujours extrêmement attachant. Et le regard de Mankell sur l'Afrique très juste (il y vit). je trouve même que ses romans qui ont un lien avec le Continent Noir et décrivent la corruption sont les meilleurs.
A vous de vous faire votre propre avis.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette nouvelle aventure de Walander compte pour moi parmi les plus intéressantes de Mankell.
Un suspens qui noue l'estomac, une intrigue très bien ficelée, en Scanie toujours, mais sur fond d'Apartheid.
Bref un super Mankell !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2014
Non seulement Mankell est un très grand écrivain mais c'est aussi un grand humaniste.
Dans ce livre il nous parle à la fois de la Suède et de l'Afrique du Sud, nous les fait sentir, comprendre en profondeur..avec poésie et talent..Il nous fait comprendre L'Histoire sans jamais nous ennuyer..Suspens, intelligence; personnages attachants...
Magnifique
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2008
C'est le premier roman de Mankell qui m'ait été donné à lire. J'y ai pris beaucoup de plaisir à suivre les tourments intérieurs de son héros récurrent Kurt Walender aux prises avec des événements collatéraux d'un complot qui menace la destinée de tout un peuple à des milliers de kilomètres de la Suède, et auxquels notre héros restera à jamais ignorant . J'ai aimé la trame policière de ce roman. Sa partie suédoise s'apparente à une enquête policière classique, faite de déductions et d'une analyse psychologique très profonde des personnages qui m'ont fait penser aux romans d'Indridasson. Elle s'oppose à une description très convaincante du chaos provoqué par l'apartheid , de cette négation de tout un peuple noir érigée en modèle organisée et structurée au delà des consciences mêmes , comme une immense poudrière bâtie sur le mensonge et le fanatisme de quelques uns. Paradoxalement, c'est la connexion de ces deux mondes qui fragilise l'équilibre de ce roman. Le complot , oeuvre de fanatiques sud africains, pêche à trouver sa crédibilité dans ses conséquences suédoises et l'ensemble se tient au prix de quelques invraisemblances qui m'ont fait sourire, sans jamais m'ôter toutefois le plaisir de découvrir un auteur d'une grande qualité d'écriture qui accorde une part importante à la dimension psychologique des personnages qu'il fait vivre sous sa plume.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2010
La lecture de ce livre m'a permis de percevoir un décryptage de la réalité humaine et politique de l'Afrique du Sud.
C'est un livre non seulement passionnant mais aussi riche et qui laisse un profond sillon derrière lui.
Comment évoquer la Suède et l'idée qu'on véhicule d'elle après la lecture de ce livre?
A recommander à tout esprit curieux et ouvert.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2014
Henning Mankell a écrit ce roman en 1993, juste après la fin de l'Apartheid et la libération de Nelson Mandela, à une période où l'avenir de l'Afrique du Sud était très incertain.
Alors connu pour ses romans policiers mettant en scène le débonnaire mais redoutable Kurt Wallander, il utilise son personnage pour faire avancer ses idées sur les luttes raciales sud-africaines.
Cela donne un roman qui débute comme les précédents opus, une disparition dans la Suède profonde, et qui évolue rapidement dans une intrigue qui associe les services secrets sud-africains et la police suèdoise.
Si le talent de l'auteur est suffisant pour rendre l'histoire intéressante, le roman passe constamment d'une enquête policière classique, qui tourne mal, au thriller politique dont on connaît forcément le dénouement. Ce n'est pas désagréable mais on perd un peu du charme des premières enquêtes.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2014
Je relis les " Wallander " à la lumière de l'excellente biographie Mankell par Mankell : cela devient plus passionnant encore si tant est que cela puisse être le cas . Le roman est comme éclairé de l'intérieur , fluide et la dimension politique avec l'omniprésence de N.Mandela donne une puissance extraordinaire à ce qui débute comme un simple meurtre crapuleux .
Wallander prend cruellement conscience de son ignorance en géopolitique , de son absence d'intérêt pour l'Histoire en devenir et nous prenons tous à travers lui un cours-concentré sur la réalité tourmentée de la politique Sud-Africaine : les Boers , l'ANC , l'Inkhata ... l'origine et la cruauté des massacres de l'Apartheid .
Enquête policière et Histoire africaine se mêlent intimement pour créer un Grand roman .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà longtemps qu'on n'avait pas retrouvé l'inspecteur Wallander ...
Certes on avait pu explorer d'autres facettes du talent de Henning Mankell avec son roman social : Tea-Bag (dont on parlait ici début 2007).
Ainsi qu'un excellent polar, Le retour du professeur de danse, qui inaugurait bien du renouveau du polar Mankellien sans Wallander.
Avec La lionne blanche, (qui date de 1993 et qui n'est sorti en français qu'en 2004), nous revoici donc aux côtés de Kurt Wallander toujours en proie à une famille chaotique (le père, la fille, ...), reflet de la déconfiture de la société suédoise, à moins que ce ne soit l'inverse.
Mais l'on sait aussi qu'Henning Mankell partage sa vie avec l'Afrique du Sud et La lionne blanche mêle habilement les histoires des deux pays.
Le meurtre de la suédoise Louise Akerblom n'est donc qu'une ramification nordique d'un complot politique qui prend sa source dans l'histoire tourmentée de l'Afrique du Sud et de ses haines raciales. Et ce volet de l'intrigue permet à Henning Mankell de nous rappeler ou de nous expliquer beaucoup de choses sur la situation du pays de l'apartheid.
Un écho au livre de Deon Meyer, L'âme du chasseur, lu récemment. Mais la comparaison s'arrête là car, bien évidemment, Meyer n'arrive pas à la cheville de Mankell.
Au fil des pages toutefois, ce roman de Mankell déçoit et le maître nordique nous avait habitué à mieux, beaucoup mieux. Le complot est assez peu vraisemblable et l'inspecteur Wallander est ici pas franchement crédible.
Cet épisode sera donc réservé aux inconditionnels de Mankell ou à ceux qui veulent explorer les frontières entre Suède et Afrique.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fan incontesté de Kurt Wallander, je suis resté un peu sur ma faim avec ce 3ème opus de la série que je reprends dans le bon ordre (j'ai commencé par la fin!). Si Henning Mankell s'amuse à torturer son personnage principal qui ne va toujours pas mieux (c'est le moins qu'on puisse dire!), je trouve que c'est beaucoup trop tiré par les cheveux. En caricaturant et sans vraiment dévoiler la fin, en gros c'est Wallander lui-même qui a mis fin à l'apartheid en Afrique du Sud, entre 2 arrestations de malfrat bien entendu. Tout part d'une disparition inquiétante où le commissaire va vite s'apercevoir que l'affaire n'a absolument rien de "normal", avec des ramifications jusqu'en Afrique du Sud.

On sent l'auteur préoccupé par la situation géopolitique d'un pays voisin au sien de cœur, le Mozambique. Il a à cœur de dénoncer le racisme et s'essaye au périlleux exercice de commenter l'actualité en direct. C'est assez bien réussi, mais je trouve que le lien avec son commissaire n'est pas naturel, trop forcé et trop improbable, comme si Henning Mankell s'était forcé à réunir l'invraisemblable pour pouvoir commenter ce qu'il voyait sous les yeux tout en faisant vivre son anti-héros. Bref, ce n'est pas mon préféré, mais ce n'est que mon avis. A vous de vous faire le vôtre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 11 décembre 2015
Ceci est un excellent roman policier. Comme souvent avec Mankell il réussit à combiner l’intrigue criminelle avec l’analyse socio-politique, sans lasser le lecteur. Ce roman a été écrit entre la sortie de prison de Mandela et son accession à la présidence, et il dresse un portrait remarquable de l’Afrique du Sud, avec ses tiraillements entre l’émancipation des Noirs et la dernière résistance des Blancs. En même temps, ce qui se passe là-bas va avoir des effets inattendus sur des crimes commis en Suède, pour lesquels Wallander est en charge de l’enquête. Partant d’un puzzle incroyablement obscur – un meurtre inexplicable, une ferme qui explose, un doigt noir retrouvé – Wallander remontera en tâtonnant la piste pour éclaircir un complot opposant les acteurs de la lutte pour le pouvoir dans un pays situé à des milliers de kilomètres de la paisible ville d'Ystad. En même temps, nous assistons aux péripéties de la vie privée de notre héros, sa vie familiale qui se délite et le pessimisme habituel de sa vie sentimentale. Construit et écrit de façon remarquable, je ne saurai que recommander vivement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €
8,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)