Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 juillet 2013
C'est globalement un bon livre. L'histoire n'est pas commune. J'ai été un peu déçu par le récit est un peu prévisible. Par contre j'ai été surpris par la fin qui nous éloigne du roman à l'eau de rose.Je ne regrette pas sa lecture. Peut être que j'attendais plus par le fait de la présence si longue de ce livre dans le top 100.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Page Facebook: Pascale Bookine
blog: pascalebookine.eklablog.com

J’ai lu ce livre suite aux recommandations de mes élèves (âgés de 17/18 ans), à qui j’avais demandé de me citer des livres qui les avaient marqués d’une façon ou d’une autre ; celui-ci faisait partie de ceux qui revenaient de façon unanime (voir rubrique « jeunes adultes ») et figure donc dans leur « top 10 ». Les critiques externes étant de plus globalement positives, je me suis lancée dans la lecture avec un a priori favorable.
Mon regard d’adulte est hélas beaucoup moins indulgent que celui des adolescents interrogés. L’histoire pourrait être poignante : le récit d’un deuil impossible, celui d’un mari et d’un enfant tués dans un accident de voiture, et la tentative de la narratrice de survivre à cet épouvantable drame. Au risque de paraître monstrueuse, j’avoue ne pas avoir été touchée par le livre : pas la moindre larme, pas le moindre petit serrement de gorge à la lecture de la tragédie. Je suis pourtant aisément touchée par des émotions littéraires ou cinématographiques (je suis toujours sous le choc de « Tom est mort » de Marie Darrieussecq et le film « Une vie entre deux océans » m’a coûté un paquet de Kleenex) mais là, vraiment, la sauce n’a pas pris, et ce pour plusieurs raisons.
Le style littéraire est très basique (les faits sont relatés tels quels et le texte est composé de nombreux dialogues peu étoffés), les événements sont peu intéressants et peu crédibles et enfin, les personnages sont de vrais clichés sans nuance aucune et par conséquent plus agaçants les uns que les autres (la veuve inconsolable qui s'exile loin du monde, l'homosexuel à l'amitié indéfectible, la harpie de service, l'odieux personnage qui en même temps peut être si séduisant...). On se croirait dans un roman de la série Harlequin, à cette différence près que l’on sait à quoi s’attendre lorsque l’on achète un roman Harlequin tandis que celui-ci a été présenté comme un phénomène littéraire... Les gens heureux lisent bien sûr ce qu’ils veulent mais pour ma part, ce roman est à oublier au plus vite :-)
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
Tout y est pour attirer le lecteur... et l'éditeur, qui a sans doute "voulu en être" et a signé ce qu'il n'aurait jamais signé (l'aurait-il même lu ?) si le manuscrit lui était parvenu par la poste. Mais là, notre auteure a utilisé de bonnes astuces pour donner de la visibilité à son roman et ça a marché ! L'éditeur s'est emparé du phénomène et la légende commençait bien... Sauf que les articles que l'on a pu lire ici ou là racontaient tous la même chose : le communiqué de presse était bon et les journalistes n'ont pas fait leur boulot, ils auraient dû chroniquer le livre au lieu de se faire les relais dithyrambiques de la maison d'édition.
Alors le livre, je vais en parler, puisque je l'ai acheté et je l'ai lu de bout en bout.
L'histoire est ce qu'elle est : une jeune femme perd son mari et sa petite fille dans un accident de voiture et se trouve inconsolable malgré l'attention quasi étouffante de son beau-frère homosexuel. Un an après (pendant un an on tourne en rond autour de la chemise du mari et du doudou de l'enfant, sans oublier les clops que l'on allume et que l'on grille), elle décide de partir en Irlande (pourquoi l'Irlande ?) pour tenter de s'en sortir. La voici installée dans un cottage loué par un couple charmant et elle ne rencontre que des gens adorables, jusqu'au jour où elle fait la connaissance de son voisin, le seul être odieux du canton. Celui-ci, sans raison aucune, l'agresse (verbalement s'entend) dès le premier jour et veut la faire partir. Un coup, elle en a peur, un coup, elle lui tient tête et le provoque, à nouveau elle en a peur... Il se trouve que ce monstre de froideur n'est autre que le neveu de l'adorable logeuse et le frère d'une tout aussi adorable jeune femme... Et puis, du jour au lendemain, le glaçon devient gentil et amoureux... et forcément notre héroïne va tomber dans ses bras ! Mais au moment de conclure arrive une femme qui se dit être la femme de l'ancien méchant, et celui-ci file comme un toutou sans explication... alors que ce n'est même pas sa femme ! Patatras ! Bon j'arrête là l'histoire, parce que la suite est du même acabit.
"Les gens heureux lisent et boivent du café", est un roman mal écrit, bourré de clichés, construit autour de personnages sans épaisseur et sans crédibilité, et dont l'histoire est bien pauvre. Je ne suis pas une puriste, mais il y a un minimum pour qu'un livre soit lisible : soit le style pèche un peu, mais l'histoire est bonne, soit l'histoire est légère mais bien écrite et les personnages bien campés... là, tout est du même niveau. Juste pour le fun, un dernier point : j'ai cherché le mot "regard" sur ma Kindle, car il me semblait revenir très souvent... le résultat m'a donné 46 pages avec 3 occurrences par page (le verbe "regarder" est comptabilisé dans les résultats), ça fait beaucoup tout de même !
Heureusement, avec le numérique, on peut découvrir de nouveaux textes et de nouveaux auteurs sans se ruiner, et on tombe parfois sur des petits bijoux... Si si, il y en a, édités ou auto-édités, une mauvaise expérience ne doit pas les faire oublier.
1010 commentaires| 94 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2013
Roman à l'eau de rose, description et psychologie des personnages peu logique, peu convaincante et simpliste; je n'ai pas pu le lire jusqu'à la fin
0Commentaire| 76 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2015
aussi mauvais. Ca commençait pas trop mal. Mais l'histoire tourne vite à une bluette de style Harlequin, cousue de fil blanc, totalement incohérente (il n'y a pas de personnages, il n'y a que des caricatures) la fin est ... bizarre. C'est "Les Hauts de Hurlevent" en 1 000 000 de fois moins bien. Je me suis endormie dessus de toute manière. Au final, ça me donne l'impression que seul le titre est sympa.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2013
Après touts les bonnes critiques, je croyais lire un ouvrage intéressant
Et voilà que je tombe sur un roman de gare type arlequin
Un bouquin pour adolescentes frustrées
Bref sans intérêt aucun
Dommage le début démarrait bien mais la pseudo histoire irlandaise est franchement niaise
Tant pis...
Passons vite a autre chose....
44 commentaires| 99 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2013
Elle est très malheureuse. Elle fume clope sur clope ou bien elle pleure, ou les deux. Elle le rencontre. Elle fume clope sur clope ou bien elle pleure, ou les deux . Il est beau. Il fume clope sur clope. Elle est belle, mais odieuse. Il est très malheureux. Elle le hait. Elle est odieuse. Elle pleure. Il la hait. Elle veut se venger. Ils fument clope sur clope. Elle l'aime. Ils fument clope sur clope. Il l'aime. Elle ne l'aime plus. Lui, on ne sait pas. Ils fument clope sur clope. Puis elle l'aime à nouveau. Lui aussi. Ils fument clope sur clope.
Et la fin devient philosophique : ce n'est pas en étant heureux qu'on peut être heureux ... Alors, elle .... suspens .... Et voilà !
22 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2016
Ce livre m'a tiré des larmes...un grand bravo à cette auteure qui écrit divinement bien.

En un bref résumé, Diane a perdu son mari et sa fille...elle doit pourtant continuer à vivre avec ce drame qui la hante...
Si vous avez envie d'être bouleversée...je vous recommande cet ouvrage ainsi que sa suite " La vie est facile, ne t'inquiète pas".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2013
J'ai été attirée par le titre mais déçue par le contenu malgré un bon début d'histoire. Ce livre c'est une histoire à l'eau de rose qui en plus ne s'assume pas, donc ...... pourtant l'auteur a de bonnes idées .Donc si comme moi vous n'appréciez pas ces histoires "romantiques" , ce livre ne vous est pas destiné.
0Commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2013
Un livre de plage pour les fans de La collection Arlequin ! Tout y est : la belle veuve, qui file en Irlande oublier son désespoir : pays d'orage et de vents sur la grève ah, les poètes romantiques ! Puis le beau ténébreux manipulé par les femmes , tiens le mâle misogyne ! Puis la garce, brune s'il vous plait, executive woman, talons aiguilles et tout le reste ! Au fait, le beaux ténébreux, orphelin qui a élevé sa sœur, ben tiens, héroïque en plus.... Bon j’arrête, vous avez compris, sacrée déception. Absolument rien de nouveau, Barbara Cartland a déjà écrit cette histoire, non ?
11 commentaire| 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici