undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles25
4,0 sur 5 étoiles
Prix:61,83 €+ Livraison gratuite
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 août 2013
Cette plaque remplaçait une plaque à induction de marque Carrefour, utilisée tous les jours depuis quatre ans, et qui a rendu l'âme, elle même précédée d'une autre monoplaque également carrefour achetée hors de prix en… 1988, et dont personne ne savait alors qu'elle ne marchait ni avec des récipients en verre, ni avec de l'alu, ni avec du cuivre, ni même avec mes poêles inox et mon autocuiseur Lagostina (soit dit en passant) ;-)

Faut-il encore insister sur le fait que les plaques à induction nécessitent des récipients dont le fond est magnétique (à vérifier avec des aimants comme les magnets de frigo) et que les meilleurs récipients ont des fonds multicouches (trois minimum, les couches extérieure et intérieures en inox, à base d'acier ferreux, étant toujours nécessaires, cinq couches c'est excellent, sept c'est absolument parfait) remontant de la base jusque sur les bords, pour permettre une parfaite répartition de la chaleur… mais qui sont des principes qui s'appliquent à toutes les plaques à induction, des plus basiques aux plus sophistiquées.

Mais qu'une simple poele en fer (par exemple de buyer), comme celles de nos grands mères, toutes vilaines, toutes ridées, toutes noircies, culottées avec amour (les poëles, pas les grands mères), marchera parfaitement, vous durera toute une vie, voire pourra être transmise à vos enfants ou vos petits enfants… et ces poeles là, sont à la fois les moins chères, n'ont pas de revêtements de surface toxiques à base d'aluminium (suspicion d'Alzheimer), ou de téflon (suspicions d'être cancérigènes)… et qu'elles sont à la fois bon marché, et qu'elles saisissent les aliments pour des cuissons incomparables de la viande, des pommes de terres ou des œufs… sans attacher le moins du monde (à condition de respecter des règles simples comme entretenir le culottage et ne pas laver à l'eau ~ le fer rouille sinon ~ mais au sel fin et papier essuie tout, dès la cuisson terminée, et penser à huiler entre deux cuissons.

Voilà pour ce que tout le monde devrait savoir avant d'utiliser de l'induction, quel que soit le modèle de plaque.

Maintenant, pour revenir à cette plaque White & Brown est parfaitement design et épurée…

Elle semble mieux construite, et à un prix plus raisonnable que mes deux premières plaques du même type, mais surtout avec davantage de niveaux de températures (ou de puissance) : dix niveaux, contre six, permettant d'avoir des cuissons plus fines comprises entre 60 et 240°, par pallier de 20°. Et plus on a de niveaux, et qu'ils sont précis, mieux on se porte.

À ce prix là, il ne faut pas attendre non plus une précision au degré près ce qui serait très utile pour certaines réalisations qui nécessitent de la précision (chocolat, cuisson du sucre, cuisson du chocolat, températures maximum à ne pas dépasser pour une huile de friture). On ne retrouve un tel degré de précision que sur des grandes plaques, coûtant dix à trente fois plus.

Donc pour cinquante à soixante dix euros (prix de cette plaque, selon les périodes de l'année, il faut parfois savoir attendre le bon moment), il ne faut pas attendre de miracles. Ces dix niveaux de températures, sont assez précis pour la plupart des cuisson de la vie quotidienne.

En terme d'ergonomie

Les monoplaques à inductions disposent quasiment toutes d'une option entre six ou dix modes de puissances/températures, mais toutes ont l'inconvénient de démarrer systématiquement à pleine puissance, qu'on utilise pratiquement jamais, là où il vaudrait mieux commencer par la puissance la plus faible ou éventuellement médiane (100 ou 120°, pour aller éventuellement vers un peu plus ou un peu moins de température).

De plus, les plaques possèdent quatre modes d'utilisations sélectionnables dans cet ordre là, successivement :
• un mode puissance (réglé sur 1 800 Watts, puissance maxi, par défaut)
• un mode température (réglé sur 240* par défaut, réglables donc par pallier de vingt degrés)
• un mode timer pouvant aller d'une minute à trois heures, associé à la puissance
• du même mode timer associé à la température…

En terme d'ergonomie, manifestement les ingénieurs qui ont conçu non seulement cette plaque, mais toutes les autres monoplaques à induction du marché, n'ont pas l'habitude de cuisiner. Car les seules commandes dont on ait véritablement besoin c'est d'abord de déterminer qu'on cuisine à feu doux, moyen, vif, ou très vif… et le temps de cuisson, si on le connaît.

Tout le reste est superflu.

D'abord, le mode puissance, n'est compréhensible par quasiment personne… vous n'entendrez jamais dire, "je cuisine ce plat à 800 Watt ou à 1 400 Watt"…

Par contre, on parlera de faire bouillir de l'eau (à 100°), procéder à une première cuisson des frites à 160° suivi d'un temps de repos hors de l'huile, et d'une seconde cuisson à 180°, on parlera de faire mijoter à feu doux (80°) ou maintenir au chaud (60°), ou saisir une viande à feu moyen (140°).

Quand à la cuisson du sucre, qui nécessite une précision extrême, entre 100° (le "lissé", en jargon professionnel, pour les sorbets), 105° (le "petit perlé-nappé", pour les fruits au sirop), le 110° (le "grand perlé", pour le fondant, le touron, le glaçage des fruits confits), 115° (le "soufflé", pour les confitures), 120° (le "petit boulé", meringue italienne, pâte d'amandes, marrons glacés), 130° (le "grand boulé", pour les caramels mous, la crème au beurre), 140°(le "petit cassé", utilisé plutôt en utilisation décorative), 150° (le "grand cassé", pour les bonbons, les caramels durs, sucettes, berlingots, sucre d'orge) ou le glaçage (choux, fruits déguisés, barbe à papa), 155° (le "caramel clair", pour la nougatine), 165° pour la caramélisation des moules, et 170° pour le caramel liquide.

Et là, aucune monoplaque induction, ni même la plupart des multiplaques d'entrée ou de milieu de gamme ne possède le degré de précision nécessaire pour atteindre une cuisson à une température précise donnée et interrompre la cuisson (immédiatement ou au bout d'un certain temps).

Incontestablement, plutôt que faire redondance entre la puissance et la température, qui donne l'impression qu'il s'agit de choix différents, il serait nettement plus utile que les producteurs de moteurs à induction qui fournissent la quasi totalité des fabricants, permettent d'étager les niveaux de cuisson avec une précision de 10°au lieu de 20°… ou mieux encore, tous les 5°, ce qui serait encore mieux.

Au passage, le changement de puissance, de température, ou le rajout ou la soustraction de minutes au timer, produisent une sonnerie excessive à réveiller toute la maisonnée, dans un appartement. Pouvoir choisir sa puissance sonore, selon qu'on est mal entendant ou pas, serait un confort non négligeable.

Ensuite, et c'est un reproche qu'on peut adresser à tous les fabricants de plaque à induction d'entrée de gamme, la surface 18 cm, de chauffe effective du moteur à induction est trop grande pour les tous petits récipients, mais trop petite pour la plupart des récipients de cuisine un peu conséquents : marmite, confiturier, friteuse. Alors que commence à se développer les plaques multizones, qui sélectionnent automatiquement la surface effectivement utilisée pour activer différents petits moteurs à induction, serait-ce inconcevable que les monoplaques en soient également côtés quitte à payer dix à vingt euros de plus ?

Last but not least, réduire le nombre de mode de cuisson de quatre à deux (en supprimant le mode puissance de mon point de vue totalement inutile, à moins que quelqu'un me trouve des arguments en sa faveur qui m'auraient échappés), il serait bon de n'avoir que deux modes :
• température (quitte à préciser les usages "réchauffer", "mijoter", "faire bouillir", "saisir", "frire"…
• et timer

Et que ces deux modes puissent être configurés et ajustés au fur et à mesure de la cuisson en toute indépendance, sans devoir éteindre la plaque, rallumer la plaque, et appuyer quatre fois sur le mode (température + timer)…  ce serait tellement plus simple de rajouter un peu de temps, et passer de feu vif à mijotage, simplement en activant le bouton de la température et de l'horloge.

Comme on le fait déjà depuis si longtemps sur la plupart des fours…

Bref, simplifier la vie des utilisateurs.

Une dernière remarque, toutes les plaques à poser (non encastrée dans le plan de travail) produisent un bruit de fond liée à la ventilation, pour évacuer la chaleur et éviter d'endommager trop vite les composants électroniques) un tantinet bruyant. Les plaques encastrées, plus puissantes ont le bruit du ventilateur atténué par les caissons et tiroirs d'ameublement.

Enfin, sans préjuger de la qualité de cette plaque, de marque française ~ de la ville de Sens dans l'Yonne à 120 km au Sud Est de Paris, en région bourgogne ~ comme son nom de "white and brown" ne le laisait pas supposer, qu'en est-il des garanties longue durée et de contribuer à atténuer les effets, à la fois financiers et écologiques de "l'obsolescence programmée" ?

Il serait bon de revenir dans un an, et dans trois ans, pour faire le point sur la fiabilité de la plaque.

•••••
Dernière remarque, comme d'habitude, livraison de la plaque par Amazon, en quarante huit heures, bien qu'habitant au Pays Basque, délais parfaitement respectés, et aucun souci de livraison, avec activation du suivi de livraison marchant parfaitement.
55 commentaires|45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2013
Ventilation un peu bruyante, comme toutes les tables de sa catégorie, mais une fois que l'eau bout, les bruits se confondent. Étagement des puissances parfait : 200w, 350w, 500w, 650w, 800w, 1000w, 1200w, 1400w, 1600w et 1800w. Permet de cuisiner finement contrairement aux plaques a 6 niveaux.
On peut regretter que la calligraphie de zone de cuisson soit invisible une fois l'ustensile posé.
l'ergonomie est simple mais efficace.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2014
Bruyant mais très efficace . De plus il est assez beau et l'on peut le régler en Watt ou en degrés
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2014
contente de mon achat , la plaque se coupe dès que les aliments attachent ,c'est un plus ,facile d'entretien, fonctionnement très simple ,il manque peut être des programme de chauffe intermédiaire mais je vous recommande se produit
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
fiable, elegante, pratique, elle sert chaque jour sans jamais laisser filer le lait ! petit prix et grand service... depuis six mois!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2013
Plaque achetée en dépannage, elle a été adoptée par tout le monde, tant par son design que par son utilité. Servira sur la terrasse lorsque mes nouvelles plaques seront installées et ne feront pas ridicule sur la table.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2014
Je découvre l'induction. Pour mes besoins c'est un excellent outil : puissance, efficacité et rapidité donc consommation électrique très économique.
Niveau sonore du ventilo acceptable dans une cuisine.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2016
Ergonomie et volume bien conçus. Pas de fuite dans l'appareil si la nourriture déborde. Nettoyage aisé.Bruit de refroidissement très correct En revanche le menu si on peut l'appeler ainsi est très mal conçu passage à la puissance max pour utiliser le minuteur Soit 1800 watts Si par exemple. on décide de changer le temps de cuisson alors qu'il est déja en décompte, il faut repasser à puissance max.Le minuteur aurait du avoir un bouton spécifique en reduction ou augmentation qui puisse s'adapter à chaque plage de température. C'est vraiment extrement déroutant. Sinon 1800 watt ça fait peu sembler juste quand on a eu 2200 de puissance Max. Mais vu le prix
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2014
Plaque de cuisson à induction au top. Vous pouvez y aller les yeux fermés. C'est un plaisir de cuisiner avec celle-ci. Convient parfaitement aux personnes seules habitant dans un petit studio.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2013
Très pratique pour un étudiant, chauffe vite et efficacement, le design est un plus, très sobre. Quelques petites imperfections liées au fait que le niveau de chauffe (puissance ou température) remonte au maximum quand on veut mettre le minuteur mais rien à redire autrement. Je vous le recommande.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous des questions ? Obtenez des réponses rapides d'autres clients.

Veuillez vous assurer que vous avez saisi une question valable. Vous pouvez publier votre question directement ou la modifier par la suite.
Veuillez vous assurer que vous avez saisi une donnée valide.
Voir 1 question avec réponse


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)