undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
56
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:21,51 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 mars 2012
Physique a la Depardieu et carrure de colosse....voici en deux mots a qui et a quoi ressemble ce nouveau Frenchy venu se frotter a la pop anglo-saxon..Les premieres écoutes nous laissent découvrir un esthète qui a été biberonné au glam-rock,a Bowie et a Ferry....voire meme au Smiths..Tout ceci pour dire que la musique de ROVER est a l'opposé de son physique...Prenez-meme le 3 eme titre de l'album "Tonight" ,il aurait pu figurer dans les albums de PLACEBO.Comprenez donc que ce jeune homme est aussi capable de vous envoyer de la pleine puissance dans la voix que de la retenue et un chant de falsetto..comme pouvait le faire Bowie .D'ailleurs "Queen of the Fools" sort tout droit des recettes Bowiesque 70's.L'album recèle de merveilleuses pépites pop alternant les ritournelles magiques "Aqualast et Remember" et les moment de désillusions "Wedding bells" .Melant le chaud et le froid,voici un excellent album qui devrait figurer sur le podium des artistes qui font perdurer la tradition du songwritting pop.Souhaitons-lui bienvenue dans la famille des grands....statut a verifier dans un avenir proche car,rappelons-le ,le merite des voitures ROVER de l'époque résidait plus dans l'esthétisme et le verni des peintures vert-anglais que dans la fiabilité..
22 commentaires| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2012
La découverte fut d'abord en achetant l'album en mp3. Et dès la première écoute, l'achat de cet album en vinyle était évidente, quelle richesse!!
Je me régale: les mélodies, les arrangements, la voix (quelle voix!), les ambiances épurées, les subtilités... et toutes les émotions dégagées...
Cet artiste est impressionnant de qualités et d'émotions. Je n'ai pas eu pareille claque musicale depuis quelques années, et pourtant j'en mange de la musique.
Ce mec mérite une écoute attentive.

Je ne peux que vous inviter à prendre une heure de votre vie, assis dans votre canapé, au calme un verre de rouge à la main, pour l'écoute de l'intégralité de sa première oeuvre, qui ne peut laisser personne indifférent, qu'on soit indé, rock, électro ou autre.

Concernant l'édition vinyle: vous ne trouverez pas l'hidden track: dommage, car la voix est magistrale!

Je suis maintenant curieux de le découvrir sur scène, en trio.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2012
En voilà une belle surprise, j'y suis allé sur les recommandations d'un magazine et je n'arrive toujours pas à savoir si je suis émerveillé, enthousiasmé ou ... bref voilà une musique qui parle directement au coeur, à l'âme. Je n'avais pas entendu quelque chose d'aussi bien depuis longtemps. Alors c'est vrai les influences sont multiples, on peut s'amuser à les chercher mais en fait le mieux est de se laisser porter par l'ensemble de ce que l'on entend. Ici c'est bien un album où on entendra encore de nouvelles choses après la énième écoute. Rover fait parti de ces artistes qui assume leurs influences tout en y mettant quelque chose de personnel. Bref à se procurer de toute urgence.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2012
Bon! Je m'ajoute aux autres commentaires élogieux!
C'est vrai que la pochette peut faire fuir! Photo en gros plan, regard de poète incompris, évoquant une époque que seul mes livres d'histoire peuvent retranscrire, bref, pas de quoi être enthousiaste au début, même si revers de la médaille, vous êtes finalement encore plus intrigués!
Et puis, dès le premier titre "Aqualast", on se laisse prendre aisément à son propre univers (pas trés ensoleillé tout de même!). Plus que BOWIE ou autres références seventies, cet album éponyme m'a surtout fait penser au premier de Peter Van Poehl "Going to where the tea trees are" (tout aussi réussi!).
Avec sa voix perchée, en contradiction avec son allure de bûcheron, il étale sa tristesse avec classe touchant à plusieurs reprises le grandiose ("Aqualast", "Silver", "Wedding bells", "Carry on" et "Full of grace") et ce, sans tomber dans le larmoyant primaire!
Ce premier album de ROVER ne s'apprivoise pas, on le laisse mûrir tranquillement...
Alors félicitations Thimothée Regnier! C'est d'autant plus réjouissant lorsqu'il s'agit d'un artiste français. J'ai même l'impression de parler d'une exception!!!
8,5/10*
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2012
Une voix à la fois puissante et délicate, très riche, une tessiture étendue, des musiques et des paroles graves et pourtant aériennes, chargées d'émotions, d'où se dégagent une grande sensibilité, un côté dramatique et romantique... J'adore!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2012
Du début à la fin,cet album surprend par sa qualité,la voix du chanteur a de nombreuses facettes,timbres.Il jongle d'une tonalité à l'autre et nous amène dans un univers musical que j'affectionne énormement.Tous les morceaux marqués par une basse trés présente sont grandioses,Aqualast,remember,lou,Tonight ect...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2012
Je ne suis pas facilement "envoutable", mais je suis restée scotchée plusieurs jours d'affilés par ce petit bonheur d'album.

J'aimerai qu'il est les échos qu'il mérite. C'est ce que je lui souhaite parce qu'il a une originalité qui moi me rappelle aussi radiohead mais avec une instrumentalisation plus recherchée encore et une voix qui passe d'un doux grave qui enveloppe, parfait pour ce bel hiver, et une voix qui plus loin monte joliment sur les aigus. Une merveille.

Bon, faut pas être non plus borderline niveau moral parce que ça laisse planer au-delà de la mélancolie si l'on a pas la pêche...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2014
Le coup de l'artiste français qui débarque, chantant en anglais, avec une sacrée gueule et un goût sûr affiché pour quelques précieuses icônes de la pop anglo-saxonne, on a appris à s'en méfier. Au hasard, on ne pouvait malheureusement que mesurer le gouffre entre l'apprenti Bolan-Barrett que fut Johan Asherton, ou le plus obscur encore Thierry Lafayette, glam rockeur jusqu'à la caricature, et leurs intouchables modèles. Et si Rover était le bon ? Avec un physique impressionnant, à la fois inquiétant et lunaire, une diction libérée de tout accent ­ridicule (ni trop susurré, ni trop forcé), un coffre réellement à part et une écriture qui évite la trop respectueuse photocopie, le garçon se révèle à la hauteur de son pari risqué.

Car il y a bien du Bowie de la grande époque dans ses mélodies tortueuses, son art de tordre les mots sur fond d'arrangements pop stylés, d'une savante sobriété. Et peut-être aussi de Dan Bejar, l'am­bitieux disciple canadien du Thin White Duke opérant sous le nom de Destroyer. Rover a beaucoup bourlingué, de New York (où il a en partie grandi) à Beyrouth, cela expliquant sûrement son style singulier, de partout et nulle part à la fois. Costaud et aérien. Ça change enfin de lourd et insignifiant.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2013
J'ai découvert cet album par un ami et le lendemain je le commandais pour l'écouter en boucle sur mon ipod. C'est d'une qualité époustouflante pour un premier album et je ne m'en lasse pas. Cette voix m'envoute.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2012
Gros coup de coeur pour cette année 2012! un très bel album, une voix envoutante avec une musique bien inspirée....La personnalité de Timothee Régnier fait de Rover, une révélation incontournable de la scène Française .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici