undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
15
4,3 sur 5 étoiles
Prix:23,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 mars 2014
J'ai vu ce spectacle à Nancy en novembre 2012 et je peux vous dire que cet opéra restera gravé dans ma mémoire jusqu'à mes derniers jours malgré les " manutentionnaires courant sur la scène " (décrits par Cellier) tant la mise en scène était féérique et ce concert de contre-ténors un pur bonheur dirigé de main de maître par Fasolis.
Et croyez-moi, je suis une grande habituée des opéras mais celui-là restera sans conteste pour moi EXCEPTIONNEL à tous les niveaux et Dieu sait si je déteste ces mises en scènes modernes et soi-disant dépoussiérées.
Vous auriez du être dans la salle ce soir-là, la salle était debout à la fin dans un tonerre d'applaudissements et n'avait pas semblé dérangée par " ces farces scéniques " (toujours décrites par Cellier) !!
Le DVD est déjà dans ma vidéothèque depuis hier soir : à consommer sans modération !
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La distribution de cette representation est identique à celle de l'enregistrement audio intégrale de ce superbe opera, à l'exeption du tenor Juan Sancho qui remplace Daniel Behle.
Au feu d'artifice vocal se rajoute un feu d'artifice visuel, les costumes sont somptueux et completement delirants, et cette équipe de chanteurs irreprochables s'averent sur scene etre dramatiquement trés convaincants.
Jarousky, égale à lui meme, est superbe, Censic est irresistible dans le role de l'amante éplorée, yuriy Mynenko campe un megabise perfide et trés en voix, et l'exellente surprise vient de Franco Fagioli, qui est tout simplement vocalement et sceniquement éblouissant, et de Valer S Barnadus, magnifique de pureté en Semira.
Personnellement, j'ai aussi beaucoup aimé la mise en scene, un peu décalée avec une pointe d'humour, particulierement la fin de l'acte I , ou pour son air" Vo solcando un mar crudele", Franco Fagioli revient contraint et forcé par une équipe de techniciens sur le devant de la scene pour Chaque reprise dans son aria da capo, et les plans dans les coulisses nous font d'avantage participer à la representation, on ne se place plus seulement au niveau du public, on est partout...
Les tempi de Fasolis , plus lents que dans l'enregistrement studio, laissent plus de place à l'ornementation.
J'ai beaucoup aimé le CD, j'ai adoré le DVD, costumes, mise en scene, chanteurs qui s'averent etre sur scene meilleurs qu'en studio, bravo!et merci pour ce moment!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2014
Le DVD vient compléter la version CD, achetée dès sa sortie.La prise de son du DVD n'est pas d'une extrême qualité mais elle donne l'occasion d'entendre une interprétation parfois différente de celle du CD, en particulier des pirouettes vocales encore plus vertigineuses.
J'émets une réserve sérieuse, en forme de reproche: le DVD a été amputé des scènes 5 et 6 de l'acte III , privant ainsi le spectateur/auditeur du magnifique air de Semira "Non è ver che sia contento". Je le déplore vivement.
11 commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2014
C'est une parfaite réussite : les 6 solistes P. Jaroussky, M.E. Cencic que je connaissais déjà pour leur excellence mais découverte formidable de F. Fagioli et l'émouvant V.B. Sabadus ...pour leur voix sublime...
Léonardo Vinci est aussi une découverte musicale jamais ennuyeuse. C'est un opéra qui tient en haleine et je l'ai visionné déjà plusieurs fois y découvrant chaque fois une nouveauté. Les costumes sont sublimes. La chorégraphie avec sa gestuelle baroque est a n rythme agréable à regarder, quasi naturelle.
Bravo au Concert Köln et à Diego Fasolis qui dynamise le tout.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
Après tout le bien qui a déjà été dit de cette magnifique captation d'Artaserse, que dire de plus, sinon que ce DVD m'a donné plus de trois de joie et d'intense bonheur lyrique.
Les chanteurs représente le gratin mondial des contre-ténors actuels.
La mise en scène joue sur plusieurs registres, traditionnel et moderne, et les costumes sont tout simplement somptueux.
Une très grande réussite des productions baroques de ses dernières années !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2014
J'ai été charmé, conquis, émerveillé par la prestation vocale et scénique de Jaroussky et Cencic. Visiblement, ils prennent un grand plaisir à nous faire découvrir la beauté de la partition de cet opéra baroque. On en redemande.... Bravo les artistes !
Mais voilà, je viens de lire la critique de diapason de mai 2014. Cinq diapasons et non pas un diapason d'or. Pourquoi ? Mais c'est bien sûr ! la mise en scène. Je n'ai vu que le DVD je précise. J'ai été gêné dans mon plaisir par une mise en scène décalée : ce n'est pas rédhibitoire dans mon esprit : il peut être intéressant que les œuvres anciennes soient actualisées à notre point de vue moderne. De toutes façon, il n'est pas possible de savoir comment l'oeuvre a été mise en scène à sa création, donc tout ce que nous faisons ne peut pas être conforme à l'original.
Voilà pour la conformité introuvable.
Mais il y a une frontière à ne pas franchir, à mon sens, c'est celle de l'authenticité de l'intention de l'auteur (quand il l'a mise par écrit) et l'authenticité de l'oeuvre (dont nous disposons tous, si nous voulons bien faire l'effort de la placer dans son contexte historique). Les metteurs en scène les plus engagés dans leur travail (exemple P.Chéreau avec son dernier opus : Elektra, mais il y en a d'autres) s'efforcent d'actualiser l'oeuvre dans notre vision moderne du monde.
Certains autres metteurs en scène utilisent une autre recette : Puisqu'il est impossible d'être conforme à la vérité historique, ils mettent en scène l'oeuvre en costume d'époque jouée devant une assistance moderne (vous m'avez compris : l'assistance moderne sur la scène c'est nous dans notre impuissance à l'authenticité). Et ça dure 3h30 !
Quel dommage de ne pas avoir choisi l'option P.Chéreau bien plus riche en possibilités de nous toucher et de nous émouvoir (cf certaines mises en scènes avec W.Christie et les Arts Flo).
Ici la recette de la mise en scène m'a géné. C'est dommage ! Je reste à 4 étoiles pour le chef, l'orchestre et les chanteurs.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un très bel opéra baroque de Leonardo Vinci (à ne pas confondre avec da Vinci) sur un livret de Metastasio, qui décidément est partout. Cinq contre-ténors, un ténor, deux hommes qui jouent des rôles de femme en vêtements de femme, en réminiscence du temps où ces dernières n'avaient pas le droit de monter sur scène. Qui dit que les contre-ténors c'est tous pareils, qu'ils n'ont pas de personnalité? Ici on a la preuve du contraire, il y a de grandes différences dans les voix, ce qui fait qu'on n'a aucune impression de monotonie. Des chanteurs sublimes, à commencer par Philippe Jaroussky (Artaserse) et surtout l'éblouissant Franco Fagioli (Arbace). La musique dirigée par Diego Fasolis est magnifique, les costumes et les maquillages sont très beaux. Mais la mise en scène laisse à désirer, on a cru nécessaire d'insérer de la distanciation brechtienne ("regardez, c'est du théâtre, ce n'est pas réel"), comme si on avait besoin de ça avec une mise en scène et un chant qui sont tellement différents de nos codes et perceptions habituels. Par exemple, des techniciens avec des écouteurs se promènent sur scène pour "soutenir" les chanteurs, comme s'ils en avaient besoin. De plus, la façon de filmer est brouillonne et l'amateurisme apparait à tous les plans. Dommage, car c'est un des plus beaux opéras que j'ai vu jusqu'à maintenant, j'ai littéralement été soufflé, à ne rater sous aucun prétexte. Un petit livret accompagnant les deux DVD et donnant quelques explications aurait également été le bienvenu. Il existe une version un peu différente en CD: Vinci L'Artaserse , mais que je ne l'ai pas écouté et je n'en dirai donc rien.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2014
un demi siècle d opéra derrière moi vinyle cd DVD déplacements a vienne Autriche Vérone Milan Avignon Marseille Lyon Paris Garnier bastille Mulhouse je n ai rarement vu un spectacle pareil musique de Vinci un vrai joyau !!!! orchestration une merveille! des solistes de haute voltige a couper le souffle!!!!! le tout avec une prise de vues et costumes splendides !!!! vraiment un vrai bonheur aussi bien musical que scénique!!!! un grand merci a l éditeur d avoir fait profiter avec un prix modique une telle splendeur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2015
Cette oeuvre est injustement méconnue. La raison essentielle est l'extrême difficulté vocale des rôles. Dans cet enregistrement tout le monde est à la hauteur, et surtout Max-Emmanuel Cencic. Son rôle lui va comme un gant. Je suis un passionné de la musique lyrique depuis le milieu du siècle dernier et je n'ai jamais entendu un feu d'artifice vocal pareil auparavant. Un régal!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2014
Distribution impeccable, mise en scène originale, costumes spectaculaires, direction au diapason: tout contribue à faire de cette re-création de l'Artaserse de Vinci une réussite totale.
Mais ce qui aurait pu n'être qu'un spectacle de très grande qualité a pris une toute autre dimension grâce à la présence de Franco Fagioli dans le rôle d'Arbace.
Il chante au-delà de tout ce que l'on pouvait espérer, faisant du coup paraître démodée la technique (pourtant brillante!) de ses partenaires. Les autres chantent très bien, mais lui, il chante tout court, ne faisant qu'un avec son personnage et la musique. Il n'interprète pas, il n'est pas en représentation, il est tout simplement en vie.
Pour résumer: Arbace, ce fut en 1730 Carestini, puis en 1731 Farinelli et Caffarelli. Aujourd'hui, c'est Franco Fagioli.
Longue vie au musico.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici