undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
9
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Album vinyle|Modifier
Prix:49,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mai 2001
Merci d'être arrivé là, car avec ce patronyme, difficile de tomber sur The The via un moteur de recherche!! Enfin, bref, Soul mining est donc le 1er album officiel de The The, alias Matt Johnson, qui a la particularité de n'avoir presqu'aucune intervention de la bonne vieille guitare!!! (on ne s'en apercoit même pas tant la musique est riche). Sinon, The The, ce sont surtout des textes liant simplicité et profondeur, tous basé sur le thème de la recherche de son soi profond, le saint Graal de Matt Johnson. Au niveau musical, c'est le grand bonheur, des mélodies apparemment simples guidées par une rythmique parfois très poussée ou très technique pour palier à l'absence de guitare, le tout enrobé par des claviers enchanteresques.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2002
C’est le meilleur album pop que j’ai jamais écouté. Les musiques (en premier lieu « Uncertain Smile » avec son fabuleux solo de piano) sont simplement parfaites. A chaque écoute on trouve quelque chose de nouveau à découvrir. Les textes, de leur coté, sont vraiment poignants, et présentent des affinités avec la grande poésie anglaise du XVIIe siècle.
C’est le meilleur album pour approcher un des groups plus importants de la musique pop. Un disque qui à désormais vingt ans, mais qui reste une véritable fête pour les oreilles et pour l’âme.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce n'est pas encore le The The prospectif d'Infected ou de Mindbomb mais plus tout à fait le The The new waveux de Burning the Soul, Soul Mining est typiquement un album de transition, typiquement un excellent album d'indie rock bulbé, le sommet de la carrière de Matt Johnson, l'homme derrière Le Le groupe, ce qui n'est pas rien.

Sur le premier titre, I've Been Waiting for Tomorrow (All of My Life), on se dit que si PIL de Cd et le Peter Gabriel de melt se rencontraient, on ne serait pas loin de ce synth post-punk progressif si intelligemment façonné. Sur le second, This Is the Day, que cet accordéon et ce violon presque cajuns, tellemement inattendus en pareil contexte, habillent finalement bien cette douce mélopée pop-goth entrainante. Sur le troisième, The Sinking Feeling, que les Talking Heads sonneraient vraiment bien en synth-pop paranoïde. Sur le quatrième, Uncertain Smile, que certains anglais s'y entendent tout de même très bien pour détourner la soul à leur blanc bénéfice et que la partie de piano jazzy de Jools Holland (avant qu'il ne devienne le Nagui Taratatesque britannique) mérite indéniablement le détour. Sur le cinquième, The Twilight Hour, qu'il ne suffit décidément de pas grand chose, quelques synthés, un rythme tribal et une bonne mélodie, mais surtout d'un sacré talent d'arrangeur pour une bonne chanson. Sur le sixième, Soul Mining, que le rock progressif peut sonner jeune et mode même plus de 30 ans après sa date de sortie. Et enfin sur le 7ème, ce mastodonte nommé Giant, que la génération rave/madchester doit quand même beaucoup à ce cher Matt Johnson qui lui même en doit pas mal à ceux qui l'on devancé dans la fusion afro-occidentale.

Notons tout de même qu'il existe des éditions plus généreuses de ce sommet, notamment celle du 30ème anniversaire qu'on recommandera. Mais même à 7 titres, Soul Mining est un album sans faille, un album totalement de son époque qui a pourtant étonnamment bien vieilli (c'est rare !), La marque des grands albums à laquelle il appartient indéniablement.

Matt Johnson - vocals, synthesisers, percussion, instruments on all tracks, chant on "Giant"
&
Harry Beckett - trumpet on "Perfect"
Paul Boyle - fiddle on "This Is the Day"
Andy Duncan - drums on "This Is the Day", "Uncertain Smile", "Soul Mining" and "Perfect"
Paul Hardiman - chant on "Giant"
Camelle G. Hinds - bass guitar on "I've Been Waitin' for Tomorrow (All of My Life)", "Uncertain Smile", "The Twilight Hour", "Giant" and "Perfect"
Jools Holland - piano on "Uncertain Smile"
David Johansen - harmonica on "Perfect"
Keith Laws - melodica on "Three Orange Kisses from Kazan"
Thomas Leer - synthesisers on "I've Been Waitin' for Tomorrow (All of My Life)", "The Twilight Hour" and "Giant"
Martin McCarrick - cello on "The Twilight Hour"
Zeke Manyika - drums on "I've Been Waitin' for Tomorrow (All of My Life)", "The Twilight Hour" and "Giant", chant on "Giant"
Jeremy Meek - bass guitar on "The Sinking Feeling"
Steve James Sherlock - flute and saxophone on "Three Orange Kisses from Kazan" and "Waitin' for the Upturn"
Anne Stephenson - violin on "The Twilight Hour"
Frank Want (aka Jim Thirlwell) - sticks on "Giant"
Wix (aka Paul Wickens) - accordion on "This Is the Day"
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bonjour,

Un must pour les nostalgiques de musique new-wave : Inventif, mélodieux, inimitable !

Indispensable : "Uncertain smile", "Giant", "This is the day" sont des monuments musicaux d'une période créative depuis longtemps oubliée...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2014
Vraiment très bon album, pour qui pourrait se dire qu'il y a eu des albums WorldAmbient avant l'heure. Il aurait pu être qualifié comme tel, mais c'est toujours plutôt de la très bonne et accessible World que nous proposent les compères. Oui l'Afrique est là, presque généreuse, assez à la marge, comme ce que proposent toujours the The, même s'ils prennent le dessus avec des sons synthés prégnants ; on n'accroche jamais au même morceau à chaque écoute, mais toujours avec le besoin de redécouvrir ce qu'ils essaient de crier, et qui reste pourtant pris dans l'exercice qu'ils ont essayé de rendre accessible. Malgré une instrumentalisation minimaliste, ils arrivent à nous faire adhérer un album soft mais bien balancé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2013
Manque sur ce disque le titre envoûtant que je préfère de The The : "Perfect". En maxi, c'est une espèce de ballade hypnotique de 8 minutes sur le même cadre musical que le simple "This is the day" avec une mélodie encore plus imparable.
Même sans cette chanson ce disque est une perle. L'intro peut induire en erreur : ce n'est pas un disque de synthé genre DM ou Human League, pas du tout ni un disque "new wave".
C'est juste un très très bon disque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2009
QUE C'EST BON DE REECOUTER CET ALBUM TANT D'ANNEES APRES
IL ETAIT IMPOSSIBLE DE LE TROUVER EN FRANCE
J'ADORE ''THE THE''
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2011
excellent comme beaucoup d'albums de "the the" après matt jonshon de perd dans les dédales de la mégalomanie .... dommage pas d'inédits avec les rééditions
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2011
Ca fait des années j'écoute The The - les paroles, la musique pure & puissante !!! Il faut écouter très fort ! Dommage qu'il soit nul en concert, car ce groupe est vraiment extraordinaire et très creative - les autres albums sont aussi super - Infected, mind bomb etc....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici