undrgrnd Cliquez ici Livres Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
40
4,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 septembre 2009
L'auteur décrit le destin paradoxal du christianisme - du témoignage des apôtres à la naissance du monde moderne, en passant par l'Inquisition- et nous fait relire les Evangiles d'un oeil se voulant radicalement neuf.

Ce livre est très facile à lire : bien écrit, il rend le sujet passionnant et son interprétation de l'histoire de la foi chrétienne en Occident même si elle est contestable est recevable et argumentée.

Je désapprouve l'auteur dans son interprétation critique de l'église catholique à partir des Lumières (le raisonnement me semble contestable ou au moins partisan à partir de cette période) mais je lui suis reconnaissant de pousser le lecteur à la réfléxion sur les relations entre foi, raison , philosophie et pouvoir.

Il y parvient brillament. On en sort pas de ce livre indemne : contraint à la réflexion , le lecteur cherche ensuite à approfondir le sujet par lui-même.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2007
Il n'y a pas à hésiter:Lenoir traduit avec élégance, brio, textes évangéliaires à l'appui, une Vérité longtemps pervertie , celle que le Christ a donné au monde à travers son message terrestre . Le philosophe -historien nous démontre avec la conviction qui le caractérise, que l'homme a du divin en lui et que sa quête d'Absolu le mène au-delà de sa propre personne .On ne peut que recommander -aux croyants de toute confession comme d'ailleurs aux agnostiques-de lire cet ouvrage qui au fil des pages transporte et transforme.
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2009
Pour Frédéric Lenoir, l'Eglise a, au fil du temps, perverti le message originel du Christ pour aboutir à une application en opposition totale avec celui-ci (Inquisition, théocratie,...) - même si elle a dans le même temps assuré sa transmission au cours des siècles.

En retraçant l'Histoire du Christianisme, il pointe les dérives des institutions ecclésiastiques et montre que l'Occident a fini par devenir laïque et démocrate en renouant, consciemment ou non, avec les Evangiles.

Dénonçant la sécularisation de la France et notre manque de culture religieuse qui fait pourtant partie de nos racines, Lenoir en appelle à une réappropriation de cet héritage qui, couplé aux héritages grecs et romains, fait notre spécificité occidentale.

L'exemple décortiqué du dialogue entre Jésus et la Samaritaine à la fin de l'ouvrage est en cela très enrichissant et ouvre des perspectives insoupçonnées.
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2011
Voici un rapide, clair et précis historique pour celui qu'intéresse l'évolution des idées jusqu'à nos jours dans l'occident chrétien. Les croyants pourront y trouver des raisons de confort en même temps que matière à examiner leur conviction et la fonder. Les athées et anti-cléricaux les plus viscéraux à tempérer les leurs en rappelant qu'au-delà des excès déviants des pratiques, les valeurs justifiées et éclairées par les grands penseurs occidentaux (autrement dit les nôtres) sont, sinon filles de l'Eglise, issues et indissociables de leurs origines judeo-chrétiennes.
Ainsi, après avoir rappelé à la lumière des Evangiles précisément cités le contexte de l'apparition du christianisme et ce qui l'a fait révolutionnaire, sans négliger les apports des cultes antérieurs et des philosophes grecs notamment dans la reconnaissance de l'individu et leur remise au jour par le courant humaniste dès la Renaissance, FL remet dans leur perspective historique les apports de l'Eglise dans la construction de l'occident culturel, politique et humaniste, émaillée de tous les excès et dévoiements encore vivaces qui l'ont accompagnée. Il justifie par cet examen les fondements éthiques universels qui ont pu engendrer les morales judéo-christique puis chrétienne et enfin laïque, et nous fait suivre le processus multi-séculaire de rationalisation qui éclaire l'aboutissement à notre monde global.
Une démonstration limpide.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2008
Une étude sur la façon dont, sur 2000 ans, le message biblique a été compris et appliqué mais aussi souvent tronqué et utilisé pour finalement renaître sous une forme laïque.

L’auteur maîtrise son sujet à la perfection. Il appuie chacun de ses arguments par des références philosophiques et théologiques multiples très bien expliquées. La lecture est un peu ardue en raison d’un vocabulaire relevé (comme le mot monachisme) et de concepts qui demandent parfois un peu de réflexion. Mais, en s’accrochant un rien, on suit le raisonnement, même sans rien connaître à la philosophie ou la théologie. L’histoire de l’Eglise et ses évolutions est passionnante et remarquablement analysée. Le mécanisme par lequel le message biblique s’étend du domaine religieux au domaine laïque représente la partie la plus fine et enrichissante du livre.

Quelques déceptions cependant : le dernier chapitre, consacré à notre époque, correspond pour l’essentiel à un catalogue de statistiques (pourcentage de la population européenne ou américaine croyant en Dieu…) et à un rappel de l’importance de l’héritage chrétien dans la culture européenne et américaine. D’après le quatrième de couverture on s’attendait plutôt à un développement sur la façon dont cet héritage chrétien se manifeste dans ces régions. Le postulat que la culture chrétienne est la seule à contenir les ferments des droits de l’homme m’a également semblé un peu vite accepté.

Que reste-t-il au final ? Une histoire de l’Eglise et le constat de l’influence du message chrétien sur les lois et les fondements de notre société. Très intéressant, mais pas révolutionnaire non plus.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2009
Excellent ouvrage, documenté. Dans un premier temps F.Lenoir met en évidence les origines de Jésus, ce que l'on peut savoir du personnage historique, ensuite il expose les temps forts de l'Histoire du Christianisme, comment l'Eglise devient un écran de fumée par rapport aux enseignements de Jésus sans, d'ailleurs, faire preuve d'anticléricalisme. Enfin il montre comment les principes laïques auxquels nous sommes tant attachés tirent leur source dans la parole de Jésus. C'est fabuleux, notre civilisation occidentale laïque tire ses origines des enseignements d'un messie !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2008
Merci Frédéric Lenoir,
Votre texte est exceptionnel, percutant, redonnant toute ça force à cette parole révolutionnaire. Depuis mon enfance et ma rencontre avec cette pensée, je n'ai trouvé que dichotomie avec les institutions qui la propageaient jusqu'à croire qu'ils ne l'avaient pas vraiment lue.Heureusement j'ai croisé Erasme, Dostoïevski, René Girard. Mais votre synthèse est claire, intelligente, merveilleuse, à lire au-delà de toutes religions car c'est un texte qui donne de la force.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2012
Malgré quelques raccourcis un peu facile, force est de constater que Frédéric Lenoir est quelqu'un qui doute.
Non pas un doute sur ce qui fait la beauté de l'évangile, mais un doute bien plus subtil.

Le christ n'est pas que le sauveur, ou l'incarnation de Dieu, mais quelqu'un qui pense et raisonne aussi.
Certes pas à la manière d'un Spinoza ou Kant, mais avec ses mots à lui, et il s'adresse autant à notre foi qu'a notre intellect.
Alors n'en déplaise à nos "théologiens" du Dimanche bien plus amène à critiquer notre monde moderne, sans rien proposer de concret à la place. Si ce n'est que des vieilles lunes,
Un homme qui doute est un honnête homme.

"Pére, pourquoi m'as-tu abandonné?"
Le doute est une obligation pour tout chrétien qui se respecte, la remise en question n'est pas une insulte ni un blasphème.

Juste une preuve de notre humanité.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2009
Ce livre est LE LIVRE que j'attendais depuis près de 45 ans. M'étant faite "virée" du catéchisme car posant "trop de questions", ce livre m'a appris tout ce que j'aurais aimé savoir beaucoup plus tôt, de façon claire, précise et non ennuyeuse. C'est remarquablement écrit, passionnant, instructif, non moralisateur et non dogmatique. Merci Monsieur Lenoir.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2008
Voici le livre que j'attendais depuis longtemps. Pour moi, il répond parfaitement à mes questions "Peut-on se dire pleinement Chrétien sans fréquenter une église ?", "Le catholicisme a t'il trahi le message de Jésus et si oui, pourquoi et comment ?"
Le livre de Frédéric LENOIR, historien des religions, directeur de publication et écrivain connu est clair, précis, bien construit. Le langage est accessible, non partisan. La démarche est triple : historique d'abord, puis philosophique et sociologique. Elle met un coup de projecteur sur l'influence, plus que jamais actuelle, du message un certain Jésus sur la pensée philosophique et l'histoire de l'occident. Pour les croyants et les athées irréductibles.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,99 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)