• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La grande épopée de Picso... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par stockparadis
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Grand choix de DVD, Mangas, BD et Comics à petit prix. Envoi sérieux sous emballage soigné. Livraison dans toute la France possible. Idéal pour les lecteurs ou pour offrir des cadeaux. Pour tout renseignements n'hésitez pas à me contacter.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La grande épopée de Picsou, Tome 1 : La jeunesse de Picsou Album – 5 décembre 2012

Retrouvez toute la série Picsou, cliquez ici.
4.4 étoiles sur 5 55 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 29,50
EUR 29,00 EUR 22,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Boutique BD Boutique BD


Disney Patrimoine
Retrouvez tous les tomes de la célèbre série. Cliquez ici.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La grande épopée de Picsou, Tome 1 : La jeunesse de Picsou
  • +
  • La grande épopée de Picsou, Tome 2 : La jeunesse de Picsou 2/2
  • +
  • La grande épopée de Picsou, Tome 3 : Le fils du soleil et autres histoires
Prix total: EUR 88,49
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Avant-propos de Pascal Pierrey

Nous sommes tous les enfants de Carl !

Depuis la publication de ses premières histoires en 1988 dans Picsou Magazine et Le Journal de Mickey, Don Rosa est devenu, en France après les États-Unis, le plus populaire des nouveaux dessinateurs de Picsou, et un des disciples les plus respectés de Carl Barks.
Né en 1951, Don Rosa grandit en lisant les comic books de sa grande soeur. Il a une dizaine d'années quand il les jette tous à la poubelle, à l'exception de deux comic books mythiques de Picsou, parmi les premiers où Carl Barks définit tout ce qui va caractériser son personnage d'archi-multimilliardaire pour les siècles à venir. Mais Don vient de découvrir Mad et (presque) plus rien d'autre n'a d'importance. Mad, c'est ce fameux magazine dirigé par Harvey Kurtzman et Will Elder, rempli de parodies et de délires graphiques, celui-là même qui influencera Goscinny pour la création de Pilote («Mâtin, quel journal !»).
En classe, Don passe son temps à remplir ses cahiers de Carlcatures, de bandes parodiant les cours de ses professeurs, et à rêver de devenir le nouveau Don Martin, le plus extravagant des dessinateurs de Mad. Parallèlement, il commence à collectionner les comic books, de façon plutôt névrotique puisque, aujourd'hui, il possède «virtuellement» la plupart des comic books publiés aux États-Unis jusqu'aux années quatre-vingt. Pourquoi «virtuellement» ? Parce que certains, moins d'une poignée, sont de vulgaires copies ou de misérables rééditions ! Son immense collection de plus de 50 000 comics est entreposée dans une multitude de casiers métalliques alignés au fond de son garage, telles les archives comptables de Picsou. À deux pas de sa Dodge de 1948 immatriculée «Comics»... En 1986, passant devant la vitrine d'une petite boutique spécialisée, Don Rosa est attiré par un des premiers comic books Disney édité par Gladstone. Son contenu l'intrigue, particulièrement la couverture dessinée par Daan Jippes, qu'il prend au départ pour un dessin inconnu de Carl Barks. Il se rend vite compte que ce nouveau comic books est dirigé par des gens passionnés comme lui par les Canards de Barks. Don appelle aussitôt Byron Erickson, le rédacteur en chef des comics Gladstone, pour lui offrir ses services. Don sait être très convaincant. Il faut croire que son destin était depuis toujours d'écrire et de dessiner des aventures de Picsou : Byron ne peut qu'accepter ce nouveau collaborateur, qui se met aussitôt au travail en adaptant le scénario d'une histoire écrite depuis 1971, sous perfusion barksienne. Don n'a pas encore vraiment l'idée de devenir dessinateur de Picsou, et cette participation n'est pour lui qu'un tir à un coup. Mais l'immense succès du numéro 217 d'Uncle Scrooge, où son histoire est publiée et dont il a réalisé la couverture, va en décider autrement : il devient dessinateur professionnel et continuera d'oeuvrer au service des prestigieux habitants de Donaldville pendant plus de vingt ans ! Quelque part dans ce volume, Don Rosa s'interroge sur les symptômes du trouble obsessionnel du comportement dont il serait atteint, et affirme que, médicalement parlant, il est fou. Assurément, il l'est. Mais pas plus que nous tous, qui adorons son travail et vénérons le Grand Maître Carl, et que vous autres, pauvres fous qui vous apprêtez à le découvrir sans savoir exactement où vous avez mis les pieds ! On vous aura prévenus...

Revue de presse

Publié dans l'Hexagone par Picsou Magazine, le récit complet était depuis longtemps épuisé, même si chaque épisode est régulièrement réédité. Glénat ressort enfin les oeuvres de Don Rosa...
Un peu à la manière de Lucky Luke, tous les mythes américains sont passés à la moulinette du jeune immigrant écossais, qui se permet même quelques escapades à l'étranger. Le canard a tout vécu, tout vu, et croisé sur sa route des personnages célèbres, comme Theodore Roosevelt, futur président américain...
S'il acquiert sa première pépite à force de sacrifices, il commettra ensuite une grave erreur. Malgré les cris horrifiés de ses deux soeurs (dont la mère de Donald), il fait détruire par des colons un village africain pour s'approprier la terre des autochtones. Cette mauvaise action va le poursuivre toute sa vie. Sa famille le quitte, il se retrouve seul, vieux et aigri dans son manoir. Grâce à Donald et à ses neveux, qui feront l'effort de venir le voir, et aux Rapetou, qui essaieront une énième fois de le cambrioler, il reviendra à la vie, mais ce sera long. Plus que l'argent, Picsou comprend alors que ce qu'il a eu de meilleur, ce sont ses échecs, le temps où il était pauvre et plein d'espoir. (Quentin Girard - Libération du 31 janvier 2013)

Don Rosa s'est coulé avec aisance dans l'univers créé par son prédécesseur Carl Barks, le créateur de Donaldville. Il apporte à l'édifice son humour et sa grande connaissance de l'oeuvre mais reste très fidèle au personnage culte que tous les enfants connaissent. La plupart ont déjà lu une ou plusieurs histoires grâce aux magazines illustrés. Voilà l'occasion de lire l'ensemble très cohérent dans son intégralité. Il s seront ravis de découvrir l'origine de la célèbre redingote de Picsou ou de le voir rencontrer pour la première fois son neveu Donald. On conseille aux parents de relire leur classique avant l'interrogation générale ! (Françoise Dargent - Le Figaro du 31 janvier 2013)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album
Un classique de l'histoire des canards. Obligatoire pour tous les fans.

Ne faites pas attention aux commentaires sur la censure, la qualité des couleurs, les modifications de texte par rapport aux 1ères éditions,...

Don Rosa a tout vérifié pour cette version, et les différences de couleurs ou de texte par rapport aux 1ères éditions, c'est lui qui a demandé de les faire.
C'est d'après lui l'édition la plus fidèle à son oeuvre originale.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
D'un côté, on trouve dans le premier tome de cette collection un hommage vibrant envers Don Rosa, hissant son travail sur la saga "La jeunesse de Picsou" au rang d’œuvre d'art (qui auparavant restait malgré tout pour beaucoup juste des "p'tits mickeys"). UN injustice flagrante est donc enfin réparée, et rien que pour cela j'espère que cette intégrale aura du succès et parviendra à sortir les 7 volumes prévus.

De l'autre, je suis extrêmement déçu par la piètre qualité des couleurs (la gamme utilisée est honteusement réduite) et surtout la très discutable traduction française qui est bourrée de fautes d'orthographe piquant les yeux des amoureux de la langue de Molière.
Ces deux reproches ne sont pas gratuits, car j'ai plusieurs fois eu l'occasion de relire cette saga via d'autres publications que je possède toujours ("Picsou Magazine" et la récente collection "Les trésors de Picsou") mais les dialogues y sont autrement plus travaillés (et surtout sans fautes) et le dessin bien mieux mis en valeur grâce à des coloris plus variés.

Cela me chagrine un peu de voir un aussi bel ouvrage céder à la facilité en ne prenant garde à ce genre de détails (couleurs + traduction), qui pourtant en remplit à 85% les pages ! C'est limite du gâchis à mon sens...
J'espère très sincèrement que le tome 2 corrigera le tir, car en-dehors de cela je trouve l'idée de cette intégrale terriblement séduisante.
1 commentaire 38 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par pippo le 29 décembre 2012
Format: Album Achat vérifié
J'ai possédé les 2 tomes édités courants 2000 et je n'arrivais plus mettre la main dessus !
C'est alors que je trouve, quelques jours avant sa sortie, cette fameuse réédition. J'étais super content ^^

J'ai pratiquement tout lut de cet ouvrage et j'en suis pratiquement satisfait.
La qualité de l'ouvrage est niquel : le papier / les dessins sont fidèles à ma mémoire.
Les commentaires de Don Rosa sont un réél plus car ont y apprend vraiment beaucoup de choses ! Notamment sur le travail titanesque de celui - ci.

Le seul petit bémol que je pourrais notifier est la "censure" de certaines répliques.
étant un grand fan de Picsou, je me souviens parfaitement de certain dialogues/bulles, notamment celle page 197 case 2. Bref un peu déçu sur ce coup là :'(

Sinon à acheter les yeux fermés :D
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Commençons par ce qui est positif !
Je suis une grande fan du canard le plus riche du monde. Picsou a beau être une création de Carl Barks, j'ai toujours eu une affection particulière pour les dessins de Don Rosa quand il s'agit de la famille Duck.
J'ai découvert la jeunesse de Picsou à l'époque ou le Journal de Picsou en diffusait un épisode par numéro. Autant vous dire qu'à l'époque j'attendais impatiemment à côté de ma boîte aux lettres. Malheureusement je n'avais pas pu trouver l'intégrale en vente.
Forcément, en décembre dernier quand je suis tombé nez à nez avec cet objet, par hasard en plus, je n'ai même pas hésité : j'ai acheté.
On retrouve donc l'enfance de Picsou, comment il est devenu ce qu'il est (le canard que l'on connait). Don Rosa regrettai de ne pas avoir été consulté au lancement de cette idée par Glénat, mais cela semble avoir été corrigé puisqu'il écrit une préface et va détailler chaque épisode en nous racontant des petites anecdotes.
Je me suis autant passionnée pour les BD que pour ces intermèdes.
Don Rosa a respecté l'esprit de Carl Barks en se servant des indices de ce dernier, disséminé dans tous ces dessins, pour reconstituer le passé, y ajoutant également sa patte.
L'ensemble est beau, cohérent et passionnant.

Pour ce qui est des points négatifs : premièrement, la jeunesse de Picsou n'est pas complète ! Ici, vous n'avez que la première partie et on doit attendre la suite.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album Achat vérifié
Alors oui, je suis très content qu'une intégrale Don Rosa soit publié, mais je ne suis pas d'accord avec la politique appliqué par Glenat.

Suite à l'article paru sur comicschronicles, voir ici :

[...]

on apprends que Don rosa a été déçu et c'est senti trahi, lorsqu'il a appris la parution de cette collection qu'il aurais aimé superviser, non pas pour toucher des royalties, voir même de l'utilisation illégale de son nom, mais bien pour s'assurer que l'édition soit fidèle à son travail.
Espérons donc que cette édition sera au moins, et cela même sans l'autorisation de Don Rosa, fidèle à son travail, en ce qui concerne la colorisation, la traduction ect...

On peu également émettre quelques critiques au sujet de la collection "la dynastie donald duck", cette série ayant été initié en 2008 par nos amis Italiens sous la direction de Luca Boschi, Lidia Cannatella et du corriere della sera, sous le titre de "la grande dinastia dei paperi".

Cette collection était composé de 48 volumes : deux volumes Italien étant l'équivalent d'un volume Français.

Quand on sait qu'un volume Italien coutait à l'époque 7,90 euros, cela fait donc pour un équivalent d'un volume Français ... 15,80 euros ^^^, je veux bien bien qu'il y ai eu la traduction Française à effectuer plus quelques améliorations, mais vu que le majorité du travail était déjà effectuer par l'édition Italienne, je comprends mal le prix de vente de près de 30 euros par Glénât.

Enfin bon ne gâchons pas notre plaisir, et saluons l'initiative de Glénat, et cela même si celle la reste imparfaite sur le fond.
5 commentaires 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : bd integral

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?