Acheter d'occasion
EUR 3,89
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Tampon ou marque sur la face intérieure de la couverture. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La grande débâcle de la collaboration Broché – 1 février 2007


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 14,00 EUR 3,89

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

UN PAYS À GENOUX...

On l'a sans doute trop oublié : l'aube de la Libération se lèvera sur quatre années noires, terribles, de faim au ventre pour beaucoup, de luttes fratricides, de cet affrontement entre deux France, l'une et l'autre convaincues de détenir la vérité. Mais, en cette fin août 1944, il était trop tard pour philosopher, polémiquer, rechercher les responsabilités... L'essentiel était la proche victoire de la liberté, la fin de l'Occupation et du cauchemar d'«Hitler pour mille ans».
La liberté, mais à quel prix ! Un pays atteint dans son âme, ses dizaines de milliers de déportés raciaux et politiques, ses fusillés de l'aube, pendus de Tulle, massacrés d'Oradour en juin 1944, torturés dans les repaires de la Gestapo, victimes innocentes d'une épuration sauvage dans le contexte insurrectionnel de la Libération, prisonniers - plus de 1 500 000 derrière les barbelés -, quelque 600 000 requis du travail obligatoire en Allemagne, dont beaucoup - 40 000 environ - ne reviendront pas, fauchés par la maladie ou tués sous les terribles bombardements des villes allemandes.
Les bombardements, la France les a connus elle aussi, subis, supportés, pendant ces trop longues nuits de pleine lune que l'on abordait avec angoisse : viendront-ils, ou pas ? «Ils», les Alliés, bien sûr, le grondement sourd des «forteresses volantes» organisées en escadrilles, le hurlement des sirènes, à condition qu'elles se mettent en marche assez tôt, l'appel aux abris, sous réserve qu'il y en eût, le déferlement des bombes, trop de victimes, car il est bien connu que, toutes nécessaires qu'elles fussent dans leur principe, les interventions aériennes qui vont se multiplier à mesure de l'approche du débarquement manqueront trop souvent de précision. On évaluera à quelque 60000 le nombre des victimes des bombardements dont plus du tiers rien qu'en Normandie.

Revue de presse

Rares sont les historiens qui choisissent pour sujet le printemps et l'été 1944 en France : exacerbation des passions et confusion des événements rendent épineuse une approche aussi bien raisonnée que documentée de la période. Philippe Bourdrel s'y attelle avec sang-froid. Refusant les partis pris et les voiles pudiques jetés sur les épisodes dérangeants, s'efforçant toujours à l'équité, il nous livre un tableau rouge sang de ces temps dramatiques. Nul lecteur ne sortira jamais indemne de «la Grande Débâcle de la collaboration»...
Philippe Bourdrel excelle à faire alterner la mosaïque d'épisodes ponctuels révélateurs d'un climat et la fresque des grandes tragédies : écrasement du maquis des Glières, où les hommes de Darnand se signalent davantage par leur entrain à massacrer les prisonniers que par leur capacité combative, drames de Tulle et d'Oradour-sur-Glane, spirale meurtrière des représailles...
Crépuscule des dieux ? Sinistre farce jouée par des pitres moroses. (Gilles Perrault - Le Nouvel Observateur du 3 mai 2007 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?